Stella-Jones Inc.
TSX : SJ

Stella-Jones Inc.

09 août 2013 07h00 HE

Stella-Jones publie de solides résultats au deuxième trimestre

- Ventes de 273,2 M$, en hausse de 34,0 % par rapport à 203,9 M$ lors du précédent exercice

- Bénéfice brut de 57,8 M$, contre 42,3 M$ au T2 2012

- Hausse de 26,8 % du résultat net qui atteint 26,4 M$, comparativement à 20,8 M$ l'an dernier

- Résultat dilué par action de 1,53 $, en hausse par rapport à 1,30 $ un an plus tôt

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 9 août 2013) - Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) a annoncé aujourd'hui les résultats financiers de son deuxième trimestre clos le 30 juin 2013.

« La demande pour les principaux produits de Stella-Jones est demeurée saine au deuxième trimestre et nous continuons à tirer profit de notre présence accrue dans le marché des produits en bois traité. Le bénéfice brut, exprimé en pourcentage des ventes, a augmenté par rapport à la même période l'an dernier grâce aux efforts déployés dans nos marchés de base et dans l'amélioration de la productivité de nos activités opérationnelles, y compris la poursuite de l'intégration de notre plus récente acquisition, McFarland Cascade Holdings, Inc. (« McFarland »), » a déclaré Brian McManus, président et chef de la direction.

Faits saillants financiers
(en milliers de dollars canadiens, sauf les données par action)
Trimestres clos les 30 juin Six mois clos les 30 juin
2013 2012 2013 2012
Ventes 273 161 203 919 490 200 362 714
Résultat opérationnel 40 959 32 580 70 630 56 670
Résultat net de la période 26 426 20 835 45 183 35 841
Par action - de base ($) 1,54 1,30 2,63 2,24
Par action - dilué ($) 1,53 1,30 2,62 2,24
Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles 1 48 171 35 963 82 510 63 143
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation (de base, en milliers)
17 170

15 976

17 169

15 968
1 Avant les variations des éléments du fonds de roulement sans effet de trésorerie, les intérêts versés et les impôts payés sur le résultat.

RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE

Pour le trimestre clos le 30 juin 2013, les ventes se sont élevées à 273,2 millions de dollars, en hausse de 34,0 % par rapport aux ventes de 203,9 millions de dollars réalisées lors de l'exercice précédent. Les installations d'exploitation acquises de McFarland le 30 novembre 2012 ont contribué aux ventes à hauteur d'environ 75,0 millions de dollars, tandis que l'effet de conversion résultant des fluctuations de la valeur du dollar canadien, la monnaie de présentation de Stella-Jones, par rapport au dollar américain, a eu un impact positif de 1,8 million de dollars sur la valeur des ventes libellées en dollars américains par rapport au deuxième trimestre du précédent exercice. Si l'on exclut ces facteurs, les ventes ont reculé d'environ 7,5 millions de dollars en raison d'une évolution plus habituelle de la demande saisonnière en 2013, comparativement à l'année précédente, d'un recul des ventes de produits industriels et d'une réduction de la disponibilité de wagons dans l'Ouest canadien suite à des inondations dans le sud de l'Alberta.

Les ventes de traverses de chemins de fer se sont élevées à 119,8 millions de dollars, soit un niveau stable par rapport aux ventes de 120,1 millions de dollars réalisées l'an dernier, ce qui reflète une saine demande dans l'industrie. Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics se sont chiffrées à 95,1 millions de dollars, en hausse par rapport aux ventes de 51,7 millions de dollars réalisées lors de la période correspondante en 2012. Cette progression est principalement attribuable à l'apport des activités de McFarland dont les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics ont atteint 46,0 millions de dollars. Les ventes de bois d'œuvre à usage résidentiel ont totalisé 41,3 millions de dollars, en hausse par rapport aux ventes de 14,0 millions de dollars réalisées un an plus tôt. Cette progression reflète les ventes supplémentaires de bois d'œuvre à usage résidentiel de 26,7 millions de dollars générées par les activités de McFarland. Enfin, les ventes de produits industriels ont atteint 17,0 millions de dollars, comparativement à 18,1 millions de dollars un an auparavant, en raison d'une réduction des activités de recyclage de traverses ainsi qu'à une diminution du nombre de projets ferroviaires ayant nécessité des produits industriels par rapport au deuxième trimestre du précédent exercice, de même qu'en raison d'un recul des ventes de certains produits secondaires.

Le bénéfice brut, exprimé en pourcentage des ventes, a augmenté pour s'établir à 21,2 % au deuxième trimestre de 2013, comparativement à 20,8 % l'an dernier, en raison d'un accroissement de la productivité dans l'ensemble du réseau d'usines de la Société, y compris les installations de McFarland, de même que d'une baisse des ventes de produits secondaires à faible marge. Le résultat opérationnel, exprimé en pourcentage des ventes, a reculé à 15,0 %, comparativement à 16,0 % des ventes l'an dernier. Cette variation reflète la hausse des frais de vente et d'administration à la suite de l'acquisition de McFarland ainsi qu'une perte constatée à la cession d'actifs excédentaires, liée à des acquisitions réalisées au cours d'exercices précédents. En termes monétaires, le résultat opérationnel s'est établi à 41,0 millions de dollars au deuxième trimestre de 2013, en hausse de 25,7 % par rapport à 32,6 millions de dollars lors du précédent exercice.

Le résultat net pour la période a augmenté de 26,8 % pour atteindre 26,4 millions de dollars, soit 1,53 $ par action, sur une base pleinement diluée, comparativement à un résultat net de 20,8 millions de dollars, ou 1,30 $ par action, sur une base pleinement diluée, au deuxième trimestre de 2012. Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles, avant les variations des éléments du fonds de roulement sans effet de trésorerie, les intérêts versés et les impôts payés sur le résultat, ont progressé de 33,9 % pour atteindre 48,2 millions de dollars.

RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE

Pour la période de six mois close le 30 juin 2013, les ventes se sont élevées à 490,2 millions de dollars, en hausse de 35,1 % par rapport à la même période un an auparavant. Les installations d'exploitation de McFarland ont contribué aux ventes à hauteur d'environ 140,0 millions de dollars, tandis que l'effet de conversion résultant des fluctuations de la valeur du dollar canadien, par rapport au dollar américain, a augmenté la valeur des ventes libellées en dollars américains de 2,3 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent. Si l'on exclut ces facteurs, les ventes ont diminué d'environ 14,8 millions de dollars, en raison d'une évolution plus habituelle de la demande saisonnière en 2013 comparativement à l'année précédente.

Le résultat opérationnel s'est établi à 70,6 millions de dollars, soit 14,4 % des ventes, comparativement à 56,7 millions de dollars, ou 15,6 % des ventes, l'an dernier. Le résultat net pour la période s'est élevé à 45,2 millions de dollars, soit 2,62 $ par action, sur une base pleinement diluée, en hausse de 26,1 % par rapport à 35,8 millions de dollars, ou 2,24 $ par action, sur une base pleinement diluée, un an plus tôt. Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles, avant les variations des éléments du fonds de roulement sans effet de trésorerie, les intérêts versés et les impôts payés sur le résultat, ont progressé de 30,7 % pour atteindre 82,5 millions de dollars.

SITUATION FINANCIÈRE SAINE ET INVESTISSEMENTS DANS L'ACCROISSEMENT DE LA CAPACITÉ

Au 30 juin 2013, la dette à long terme de la Société, y compris la partie courante, s'élevait à 373,7 millions de dollars, en baisse par rapport à 382,6 millions de dollars trois mois plus tôt. À cette même date, le ratio de la dette totale sur la capitalisation totale s'établissait à 0,41:1, en baisse par rapport à 0,44 :1 trois mois auparavant.

Au cours du deuxième trimestre de 2013, Stella-Jones a investi 5,9 millions de dollars dans l'acquisition d'immobilisations corporelles, principalement pour diverses mises à niveau d'équipement ainsi que pour accroître sa capacité. Ce montant comprend 1,8 million de dollars pour poursuivre la construction d'une nouvelle usine de traitement à Cordele, en Géorgie, où les activités de traitement du bois devraient commencer en août 2013, ainsi qu'un montant initial de 1,4 million de dollars pour un nouveau cylindre de traitement à l'usine de New Westminster, en Colombie-Britannique.

DIVIDENDE TRIMESTRIEL DE 0,20 $ PAR ACTION

Le 8 août 2013, le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de 0,20 $ par action ordinaire, payable le 30 septembre 2013, aux actionnaires inscrits aux registres de la Société à la fermeture des affaires le 2 septembre 2013.

PERSPECTIVES

« Nous nous attendons à ce que la demande pour nos principaux produits demeure saine durant le reste de l'exercice 2013. L'accroissement du volume de fret donne lieu à des investissements soutenus dans le réseau ferroviaire nord-américain, tandis que la demande pour les poteaux destinés aux sociétés de services publics devrait se maintenir à court terme. Plus important encore, nous croyons que la demande pour les poteaux destinés aux sociétés de services publics est appelée à croître à moyen terme, puisqu'un nombre croissant de poteaux installés approchent de la fin de leur vie utile normale et devront être remplacés. L'augmentation de la demande prévue de certains de nos plus importants clients du secteur des poteaux destinés aux sociétés de services publics soutient ce point de vue. Stella-Jones investit dans l'accroissement de sa capacité afin de pouvoir répondre à cette demande anticipée, » a conclu M. McManus.

TÉLÉCONFÉRENCE

Stella-Jones tiendra une conférence téléphonique le vendredi 9 août 2013 à 10 h, heure de l'Est, pour discuter de ces résultats. Les personnes intéressées peuvent se joindre à l'appel en composant le 647-427-7450 (pour les participants de Toronto ou d'outremer) ou le 1-888-231-8191 (pour tous les autres participants d'Amérique du Nord). Si vous êtes dans l'impossibilité d'y participer, vous pourrez avoir accès à un enregistrement de la conférence téléphonique en téléphonant au 1-855-859-2056 et en entrant le code 17280571 sur votre clavier téléphonique. L'enregistrement sera accessible à compter de 13 h, heure de l'Est, le vendredi 9 août 2013, jusqu'à 23 h 59, heure de l'Est, le vendredi 16 août 2013.

MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX IFRS

Le résultat opérationnel et les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles sont des mesures financières qui n'ont pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Il est donc peu probable que l'on puisse les comparer avec des mesures du même type présentées par d'autres émetteurs. La direction considère toutefois que ces mesures sont une information utile pour les investisseurs avertis désirant évaluer la capacité de la Société à générer des fonds.

À PROPOS DE STELLA-JONES

Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) est un chef de file dans la production et la commercialisation de produits en bois traité sous pression. La Société fournit des traverses de chemin de fer, des poutres et des services de recyclage aux exploitants de chemins de fer de l'Amérique du Nord et des poteaux aux sociétés de services publics d'électricité et aux entreprises de télécommunications à l'échelle du continent. Stella-Jones fournit également des produits et services industriels pour des applications de construction et maritimes, de même que du bois d'œuvre à usage résidentiel aux détaillants et aux grossistes en vue d'applications extérieures. Les actions ordinaires de la Société sont inscrites à la Bourse de Toronto.

À l'exception de l'information historique, ce communiqué de presse peut contenir de l'information et des déclarations de nature prospective en ce qui concerne la performance future de la Société. Ces déclarations se fondent sur des hypothèses et des incertitudes, ainsi que la meilleure évaluation possible de la direction en ce qui a trait aux événements futurs. Parmi les facteurs susceptibles de causer un écart dans les résultats figurent, entre autres, les fluctuations des résultats trimestriels, l'évolution de la demande pour les produits et services de la Société, l'incidence de la concurrence sur les prix, la capacité de la Société à se procurer les capitaux nécessaires à la réalisation d'acquisitions ainsi que les tendances générales du marché ou les changements de la conjoncture économique. Par conséquent, le lecteur est avisé qu'un écart pourrait survenir entre les résultats réels et les résultats prévisionnels.

Avis aux lecteurs : Les états financiers condensés consolidés intermédiaires non audités du deuxième trimestre peuvent être consultés sur le site Web de Stella-Jones au www.stella-jones.com

Renseignements