Stella-Jones Inc.
TSX : SJ

Stella-Jones Inc.

07 mai 2008 07h45 HE

Stella-Jones publie les résultats de son premier trimestre

L'assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires se tiendra plus tard ce matin - Ventes en hausse de 6,8 % au premier trimestre à 66,2 millions de dollars - Bénéfice net de 5,3 millions de dollars contre 6,1 millions de dollars l'an dernier - BPA dilué de 0,42 $ comparativement à 0,48 $ lors de l'exercice précédent

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 7 mai 2008) - Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) est heureuse d'annoncer les résultats financiers de son premier trimestre terminé le 31 mars 2008. Les ventes de la période ont atteint 66,2 millions de dollars, en hausse de 4,2 millions de dollars, ou 6,8 %, par rapport aux ventes de 61,9 millions de dollars réalisées l'an dernier. La presque totalité de ce gain est attribuable à l'apport de l'usine d'Arlington, dans l'état de Washington, durant l'ensemble du trimestre en 2008, comparativement à une contribution de seulement un mois d'exploitation en 2007. L'appréciation du dollar canadien, qui est la monnaie de présentation des états financiers de Stella-Jones, a eu pour effet de réduire d'environ 5,0 millions de dollars la valeur des ventes libellées en dollars américains par rapport à la même période l'an dernier.

Les ventes de traverses de chemin de fer ont enregistré une forte hausse de 31,4 % pour atteindre 32,3 millions de dollars, traduisant la vigueur soutenue de la demande dans l'industrie et l'augmentation de notre capacité d'approvisionnement à la suite de l'agrandissement de l'usine de Bangor, au Wisconsin, avec l'ajout, en mai 2007, d'un cylindre de traitement qui a accru la capacité de l'usine de plus de 50 %. Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics se sont repliées de 9,2 % pour s'établir à 27,7 millions de dollars en raison d'une demande moins forte pour ces poteaux sur le marché américain, d'un taux de conversion moins élevé sur les ventes de poteaux réalisées en dollars américains et des conditions climatiques rigoureuses au Canada qui ont retardé l'installation des poteaux par les sociétés de services publics. Les ventes de bois à usage résidentiel ont totalisé 4,1 millions de dollars, en hausse de 12,7 % par rapport à l'exercice précédent, tandis que les ventes de bois à usage industriel ont fléchi de 1,1 million de dollars, en raison principalement des conditions climatiques défavorables au Canada.

"Nous sommes satisfaits de nos résultats du premier trimestre, une période caractérisée par une volatilité saisonnière dans la plupart de nos marchés géographiques", a affirmé Brian McManus, président et chef de la direction de Stella-Jones. "La solide performance que nous avons obtenue dans nos marchés de base, plus particulièrement dans celui des traverses de chemin de fer, valide encore davantage notre stratégie d'affaires. Bien que l'exercice a démarré plus lentement dans le secteur des poteaux destinés aux sociétés de services publics, surtout dans les formats utilisés pour les lignes de transmission, nous anticipons un retour aux niveaux normaux d'activités pour le reste de l'exercice."

Au cours des trois premiers mois de 2008, la marge bénéficiaire brute a atteint 13,7 millions de dollars, ou 20,6 % des ventes, comparativement à 15,9 millions de dollars, ou 25,7 % des ventes lors de la même période en 2007. Pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2008, le bénéfice net s'est chiffré à 5,3 millions de dollars, ou 0,42 $ par action, sur une base pleinement diluée, par rapport à 6,1 millions de dollars, ou 0,48 $ par action, sur une base pleinement diluée, lors de la période correspondante en 2007.

"Nos marges au premier trimestre de 2008 traduisent une composition des ventes différente de celle de l'exercice précédent, au cours duquel nous avions vendu une proportion exceptionnellement importante de poteaux de longueurs destinées aux lignes de transmission qui génèrent des marges plus élevées. L'application d'un taux de conversion moins élevé sur nos ventes libellées en dollars américains a eu une incidence négative, en dollars absolus, sur nos marges par rapport à la même période l'an dernier," a mentionné George Labelle, premier vice-président et chef des finances de la Société.

L'acquisition de BPB propulse Stella-Jones au deuxième rang du marché des traverses de chemin de fer en Amérique du Nord

Après la clôture du premier trimestre, le 1er avril 2008, la Société a complété l'acquisition de The Burke-Parsons-Bowlby Corporation ("BPB"), un producteur de produits de bois traité destinés principalement à l'industrie ferroviaire. BPB, qui a commencé ses activités en 1955, a enregistré des ventes d'environ 100,0 millions de dollars US pour la période de douze mois terminée le 31 décembre 2007. Cette acquisition comprend cinq usines de traitement situées à DuBois en Pennsylvanie, Goshen en Virginie, Spencer en Virginie-Occidentale ainsi qu'à Stanton et Fulton au Kentucky. BPB renforce encore davantage la position de Stella-Jones sur le marché nord-américain des traverses de chemin de fer, et en fait le deuxième joueur en importance, avec une part de marché estimée à 25 %.

La valeur totale de la transaction s'est élevée à environ 70,0 millions de dollars US. Ce montant comprend une somme de 33,0 millions de dollars US versée aux actionnaires de BPB par le biais de la conversion de chaque action ordinaire en circulation de BPB en un droit de recevoir 47,78 $ US par action en espèces, 3,0 millions de dollars US placés en mains tierces représentant un paiement supplémentaire équivalent au bénéfice net vérifié de BPB pour son exercice financier se terminant le 31 mars 2008, moins toute distribution versée aux actionnaires durant cette période, ainsi que la prise en charge du passif de BPB d'environ 34,0 millions de dollars US au 31 décembre 2007. La transaction a été financée par le biais de l'émission d'une débenture de 25,0 millions de dollars US au Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.), de même que par le biais de facilités de crédit existantes et supplémentaires.

Perspectives

Les marchés de base que constituent les traverses de chemin de fer et les poteaux destinés aux sociétés de services publics continuent de jouir d'assises solides et la Société demeure optimiste quant à ses perspectives de croissance interne. Stella-Jones compte poursuivre sa croissance en accaparant une part plus importante du volume de sa clientèle existante et en élargissant sa base de clients en exploitant le plein potentiel des récentes acquisitions.

"Bien que la réalisation d'autres acquisitions stratégiques dans nos marchés de base, qui répondent à nos exigences rigoureuses en matière d'investissement et qui offrent des occasions de réaliser des synergies, demeurera une partie intégrante du plan de croissance de la Société, notre priorité à court terme consistera à intégrer et optimiser l'acquisition de BPB. Même si cette dernière génère à l'heure actuelle des marges d'exploitation moins élevées, nous avons confiance en la capacité de notre équipe d'accroître progressivement les marges de BPB à un niveau avoisinant celui de notre réseau existant au cours de 24 prochains mois," a conclu M. McManus.

Assemblée annuelle des actionnaires

La Société tiendra son assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires ce matin, à 10 h, au Centre VIP Le 1000 De La Gauchetière, 1000, rue De La Gauchetière Ouest, Montréal (Québec), Canada.

A PROPOS DE STELLA-JONES

Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) est l'un des chefs de file nord-américains dans la production et la commercialisation de produits industriels en bois traité sous pression et elle se spécialise dans la fabrication de traverses de chemin de fer traitées sous pression et de poteaux en bois pour servir les entreprises de services publics dans le domaine de l'électricité et des télécommunications. Ses autres principaux produits comprennent les pilotis pour constructions maritimes, les pieux pour les fondations, le bois de construction, les glissières de sécurité pour les autoroutes et du bois traité pour les ponts. De plus, la Société offre des produits de bois d'Suvre traité et des services personnalisés aux détaillants et aux grossistes en vue d'applications résidentielles extérieures. Les actions ordinaires de la Société sont inscrites à la Bourse de Toronto.

Visitez notre site Web : www.stella-jones.com

Exception faite de l'information historique, ce communiqué de presse peut contenir des assertions prospectives en ce qui a trait au rendement futur de la Société. Fondées sur le jugement légitime qu'exerce la direction en évaluant les éventualités, ces assertions comportent certains risques et incertitudes. Parmi les facteurs susceptibles de causer un écart dans les résultats figurent, entre autres, toute variation dans les résultats financiers trimestriels, toute évolution de la demande pour les produits et services de la Société, toute incidence de la concurrence sur les prix et sur le marché en général, ainsi que tout éventuel revers qui pourrait affecter la conjoncture économique. Par conséquent, le lecteur est avisé qu'un écart pourrait survenir entre les résultats effectifs et les résultats prévisionnels.



SIEGE SOCIAL

3100, boul. de la Côte-Vertu
Bureau 300
Saint-Laurent (Québec)
H4R 2J8
Tél. : (514) 934-8666
Téléc. : (514) 934-5327

COTATION EN BOURSE

Bourse de Toronto
Symbole boursier (TSX) : SJ

AGENT DES TRANSFERTS
ET AGENT CHARGE DE LA TENUE DES REGISTRES
Services aux investisseurs Computershare inc.

RELATIONS AVEC LES INVESTISSEURS

George Labelle
Premier vice-président et chef des finances
Tél. : (514) 934-8665
Téléc. : (514) 934-5327
glabelle@stella-jones.com

AVIS

Les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés de Stella-Jones
Inc. pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2008 n'ont pas été
examinés par les vérificateurs externes de la Société.

(Signé)

George Labelle
Premier vice-président et chef des finances
Montréal (Québec)
Le 7 mai 2008


BILANS CONSOLIDES
(en milliers de dollars canadiens)
31 mars 2008 31 décembre 2007
non vérifié
aux 31 mars 2008 et 31 décembre 2007 ($) ($)
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

ACTIF
ACTIF A COURT TERME
Débiteurs 40 188 26 411
Instruments financiers dérivés 368 658
Stocks 147 708 142 874
Frais payés d'avance 2 127 1 472
Impôts à recouvrer 1 582 784
Impôts futurs 619 619
--------------------------------------------------------------------------

192 592 172 818
IMMOBILISATIONS 70 130 70 264
INSTRUMENTS FINANCIERS DERIVES 100 274
AUTRES ELEMENTS D'ACTIF 1 117 1 143
IMPOTS FUTURS 357 357
--------------------------------------------------------------------------

264 296 244 856
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

PASSIF
PASSIF A COURT TERME
Endettement bancaire 55 441 39 026
Comptes créditeurs et charges à payer 18 422 21 856
Impôts futurs 192 289
Portion à court terme de la dette à long
terme 4 524 4 409
Portion à court terme des obligations liées
à la mise hors service d'immobilisations 758 751
--------------------------------------------------------------------------
79 337 66 331

DETTE A LONG TERME 42 574 43 035
IMPOTS FUTURS 5 979 5 968
OBLIGATIONS LIEES A LA MISE HORS SERVICE
D'IMMOBILISATIONS 837 467
AVANTAGES SOCIAUX FUTURS 1 364 1 298
---------------------------------------------------------------------------

130 091 117 099
---------------------------------------------------------------------------

CAPITAUX PROPRES
CAPITAL-ACTIONS 46 271 46 023
SURPLUS D'APPORT 4 380 4 045
BENEFICES NON REPARTIS 86 068 80 745
CUMUL DES AUTRES ELEMENTS DU RESULTAT
ETENDU (2 514) (3 056)
---------------------------------------------------------------------------

134 205 127 757
---------------------------------------------------------------------------

264 296 244 856
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Voir les notes afférentes ci-jointes


ETATS CONSOLIDES DES CAPITAUX PROPRES
(en milliers de dollars canadiens
sauf si spécifié autrement)
trois mois terminés le 31 mars
2008 2007
non vérifié (#) (#)
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

CAPITAL - ACTIONS

Actions en circulation au début de l'exercice 12 341 088 12 298 015
Régime d'options d'achat d'actions 9 000 16 285
Régime d'achat d'actions 1 558 1 573
--------------------------------------------------------------------------
Actions en circulation à la fin de la période 12 351 646 12 315 873
--------------------------------------------------------------------------

($) ($)
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
Actions en circulation au début de l'exercice 46 023 45 473
Régime d'options d'achat d'actions 200 57
Régime d'achat d'actions 48 42
--------------------------------------------------------------------------

Actions en circulation à la fin de la période 46 271 45 572
--------------------------------------------------------------------------

SURPLUS D'APPORT

Solde au début de l'exercice 4 045 2 417
Rémunération à base d'actions 402 371
Levée d'options d'achat d'actions (67) -
--------------------------------------------------------------------------

Solde à la fin de la période 4 380 2 788
--------------------------------------------------------------------------

BENEFICES NON REPARTIS

Solde au début de l'exercice 80 745 58 004
Bénéfice net de la période 5 323 6 097
Dividendes sur les actions ordinaires - -
--------------------------------------------------------------------------

Solde à la fin de la période 86 068 64 101
--------------------------------------------------------------------------

CUMUL DES AUTRES ELEMENTS DU RESULTAT ETENDU

Solde au début de l'exercice (3 056) (73)
Adoption de nouvelles normes comptables pour les
instruments financiers, après impôts de 280 $ - 569
Autres éléments du résultat étendu 542 (35)
--------------------------------------------------------------------------

Solde à la fin de la période (2 514) 461
--------------------------------------------------------------------------
C
APITAUX PROPRES 134 205 12 922
--------------------------------------------------------------------------
Voir les notes afférentes ci-jointes


RESULTATS CONSOLIDES
(en milliers de dollars canadiens
sauf les montants par action)
trois mois terminés le 31 mars
2008 2007
non vérifié ($) ($)
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

VENTES 66 182 61 949
--------------------------------------------------------------------------

DEPENSES (REVENUS)
Coût des ventes 52 528 46 058
Frais de vente et d'administration 2 862 3 533
(Gain) perte de change (175) 68
Amortissement des immobilisations 1 381 1 066
Gain réalisé sur la cession d'immobilisations (30) (11)
--------------------------------------------------------------------------

56 566 50 714
--------------------------------------------------------------------------

BENEFICE D'EXPLOITATION 9 616 11 235
INTERETS SUR LA DETTE A LONG TERME 956 637
AUTRES INTERETS 450 749
--------------------------------------------------------------------------

BENEFICE AVANT IMPOTS SUR LES BENEFICES 8 210 9 849
--------------------------------------------------------------------------

CHARGE D'IMPOTS SUR LES BENEFICES 2 887 3 752
--------------------------------------------------------------------------

BENEFICE NET DE LA PERIODE 5 323 6 097
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

BENEFICE NET PAR ACTION ORDINAIRE 0,43 0,50

BENEFICE NET DILUE PAR ACTION ORDINAIRE 0,42 0,48
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
Voir les notes afférentes ci-jointes


RESULTAT ETENDU CONSOLIDE
(en milliers de dollars canadiens)
trois mois terminés le 31 mars
2008 2007
non vérifié ($) ($)
--------------------------------------------------------------------------

BENEFICE NET DE LA PERIODE 5 323 6 097
--------------------------------------------------------------------------

Autres éléments du résultat étendu :

Variation nette des pertes non réalisées lors de la
conversion des états financiers d'un établissement
étranger autonome 909 (184)
Variation de la juste valeur des instruments dérivés
désignés comme couvertures de flux de trésorerie (269) 222
Gains sur couverture de flux de trésorerie reclassés
aux ventes (195) -
Economie d'impôt correspondant (charge) 97 (73)
--------------------------------------------------------------------------
542 (35)
--------------------------------------------------------------------------

RESULTAT ETENDU 5 865 6 062
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
Voir les notes afférentes ci-jointes


FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES
(en milliers de dollars canadiens)
trois mois terminés le 31 mars
2008 2007
non vérifié ($) ($)
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------
FLUX DE TRESORERIE LIES
AUX ACTIVITES D'EXPLOITATION
Bénéfice net de la période 5 323 6 097
Ajustements pour :
Amortissement d'immobilisations 1 381 1 066
Gain réalisé sur la cession d'immobilisations (30) (11)
Avantages sociaux futurs 66 63
Rémunération à base d'actions 402 371
Autres (16) (16)
--------------------------------------------------------------------------

7 126 7 570
--------------------------------------------------------------------------
VARIATION DES ELEMENTS HORS CAISSE
DU FONDS DE ROULEMENT
Augmentation des :
Débiteurs (13 338) (3 931)
Stocks (411) (7 477)
Frais payés d'avance (640) (639)
Impôts à recouvrer (809) -
Augmentation (diminution) des :
Comptes créditeurs et charges à payer (6 746) 1 096
Impôts exigibles - (585)
Obligations liées à la mise hors service
d'immobilisations 377 126
--------------------------------------------------------------------------

(21 567) (11 410)
--------------------------------------------------------------------------

(14 441) (3 840)
--------------------------------------------------------------------------
ACTIVITES DE FINANCEMENT
Augmentation de l'endettement bancaire 15 766 13 038
Augmentation de la dette à long terme 321 10 422
Remboursement de la dette à long terme (1 212) (572)
Produit de l'émission d'actions ordinaires 181 99
--------------------------------------------------------------------------

15 056 22 987
--------------------------------------------------------------------------
ACTIVITES D'INVESTISSEMENT
Diminution des autres actifs 29 9
Acquisition d'entreprise - (16 937)
Achats d'immobilisations (674) (2 284)
Produit provenant de la cession d'immobilisations 30 65
--------------------------------------------------------------------------

(615) (19 147)
--------------------------------------------------------------------------
VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE ET DES EQUIVALENTS
DE TRESORERIE AU COURS DE LA PERIODE - -
--------------------------------------------------------------------------
TRESORERIE ET EQUIVALENTS DE TRESORERIE AU DEBUT
ET A LA FIN DE LA PERIODE - -
--------------------------------------------------------------------------
INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES
Intérêts versés 1 436 1 083
Impôts payés 3 428 4 387
--------------------------------------------------------------------------

Voir les notes afférentes ci-jointes


NOTES AFFERENTES AUX ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES

non vérifiées

NOTE 1 - PRINCIPALES CONVENTIONS COMPTABLES

Présentation

Les états financiers consolidés intermédiaires pour les périodes de trois mois terminées les 31 mars 2008 et 2007 sont non vérifiés et comprennent toutes les estimations et tous les ajustements que la direction de Stella-Jones Inc. ("la Société") juge nécessaires à une présentation fidèle de la situation financière, de l'état des capitaux propres, des résultats, du résultat étendu et des flux de trésorerie.

Les états financiers consolidés intermédiaires ont été dressés selon les principes comptables généralement reconnus du Canada ("PCGR") en utilisant les mêmes conventions comptables que celles des états financiers consolidés annuels de l'exercice terminé le 31 décembre 2007, à l'exception des nouvelles conventions comptables qui ont été appliquées le 1er janvier 2008, tel que décrit ci-après. Cependant, ils n'incluent pas toutes les informations habituellement requises pour les états financiers annuels selon les PCGR et doivent donc être lus de concert avec les plus récents états financiers consolidés annuels vérifiés de la Société et les notes y afférentes.

Certains chiffres correspondants ont été reclassés afin que leur présentation soit conforme à celle adoptée pour la période actuelle.

Périmètre de consolidation

Les états financiers consolidés intermédiaires comprennent les comptes de la Société et de ses filiales en propriété exclusive, Guelph Utility Pole Company Ltd., I.P.B.-W.P.I. International Inc., Bell Pole Canada Inc., Stella-Jones Corporation, Stella-Jones U.S. Holding Corporation et Stella-Jones U.S. Finance Corporation. Les comptes consolidés de Bell Pole Canada Inc. comprennent les comptes liés à une participation de 50 % dans Kanaka Creek Pole Company Limited, une coentreprise comptabilisée selon la méthode de la consolidation proportionnelle.

Modifications de conventions comptables

L'ICCA a publié les nouvelles normes comptables suivantes dont les recommandations s'appliquent pour la Société à compter du 1er janvier 2008 :

- Le chapitre 3031 du Manuel, "Stocks", remplace le chapitre 3030 "Stocks". Le nouveau chapitre prescrit l'évaluation des stocks au moindre du coût et de la valeur de réalisation nette. Il fournit des directives sur la détermination du coût, interdit l'utilisation future de la méthode du dernier entré, premier sorti (DEPS) et exige la reprise des réductions de valeur lorsqu'il s'ensuit une hausse de la valeur des stocks. Il exige également de fournir de plus amples renseignements sur les stocks et le coût des ventes, notamment les conventions comptables, les valeurs comptables et le montant des réductions de valeur des stocks. L'application de cette nouvelle norme n'a eu aucune incidence sur nos résultats financiers.

- Le chapitre 3862 du Manuel, "Instruments financiers - Informations à fournir", le chapitre 3863 du Manuel," Instruments financiers - Présentation" et le chapitre 1535 du Manuel, "Informations à fournir concernant le capital" établissent des normes pour la présentation et la fourniture d'informations sur les instruments financiers et le capital d'une entité. Ces chapitres ne concernent que les informations à fournir et la présentation, et ils n'ont eu aucune incidence sur nos états financiers consolidés intermédiaires. Les notes 4 et 5 fournissent les informations requises.

Effets des nouvelles normes comptables non encore entrées en vigueur

L'ICCA a publié les nouvelles normes comptables suivantes dont les recommandations s'appliquent pour la Société à compter du ler janvier 2009;

- Le chapitre 3064 du Manuel, "Ecart d'acquisition et actifs incorporels", remplacera le chapitre 3062, "Ecarts d'acquisition et autres actifs incorporels" ainsi que le chapitre 3450, "Frais de recherche et de développement". Le chapitre 1000, "Fondements conceptuels des états financiers", a été modifié en fonction du chapitre 3064. Ce nouveau chapitre établit les normes de constatation, d'évaluation, de présentation, de l'écart d'acquisition après sa constatation initiale et des actifs incorporels par les entreprises à but lucratif. A l'heure actuelle, la Société évalue l'incidence de ces nouvelles normes comptables sur ses états financiers consolidés.

En janvier 2006, l'ICCA a adopté un plan stratégique concernant l'orientation des normes comptables au Canada. Les normes comptables pour les sociétés ouvertes du Canada doivent converger avec les Normes internationales d'information financière d'ici 2011. La Société continue de surveiller et d'évaluer l'incidence de ces efforts de convergence.

NOTE 2 - COUT DES VENTES

Pour les périodes de trois mois terminées les 31 mars 2008 et 2007, le coût des ventes inclut un coût des stocks de 47 003 $ et 41 193 $ respectivement.

NOTE 3 - AVANTAGES SOCIAUX FUTURS

Pour les trois mois terminés le 31 mars, la dépense au titre des avantages sociaux futurs se détaille comme suit :



---------------------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars) 2008 2007
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Régime d'avantages sociaux aux retraités 66 63
Régimes de retraite à prestations déterminées 38 32
Contributions aux régimes interentreprises 78 76
Contributions aux régimes enregistrés d'épargne
retraite collectifs 209 150
---------------------------------------------------------------------------


NOTE 4 - INSTRUMENTS FINANCIERS

Le 1er janvier 2008, la Société a adopté le chapitre 3862 du Manuel de l'ICCA, "Instruments financiers - Informations à fournir". Ce chapitre décrit les informations à fournir afin de permettre l'évaluation de l'importance des instruments financiers sur la situation financière et le rendement de l'entité et l'évaluation de la nature et de la portée des risques découlant des instruments financiers auxquels l'entité est exposée ainsi que la façon dont l'entité gère ces risques.

Cette note décrit des informations à fournir relatives aux instruments financiers, les justes valeurs et les risques de crédit, de liquidité et de marché associés à ces instruments financiers.

Instruments financiers, valeur comptable et juste valeur

La Société a déterminé que la juste valeur de ses actifs et de ses passifs financiers à court terme se rapprochait de leur valeur comptable respective à la date du bilan étant donné que ces instruments échoient à court terme. La juste valeur des créances à long terme et des passifs financiers de la Société portant intérêt se rapproche également de leur valeur comptable. La juste valeur des contrats de change à terme et des swaps de taux d'intérêt a été ajusté au marché en fonction d'informations obtenues auprès d'une institution financière.

Risque de crédit

Le risque de crédit correspond au risque que la Société enregistre une perte financière advenant le cas où un client ou une contrepartie à un instrument financier ne soit pas en mesure de s'acquitter de ses obligations contractuelles. Pour la Société, ce risque vise principalement les comptes clients.

L'importance de ce risque pour la Société est essentiellement influencée par les caractéristiques de chaque client. La direction de la Société est d'avis que ce risque est limité pour les raisons suivantes :

- Il n'y a aucune concentration géographique du risque de crédit.

- La Société traite majoritairement avec des sociétés de services publics et de télécommunications, ainsi qu'avec d'autres grandes entreprises.

- Historiquement le solde de l'âge des comptes clients supérieur à 90 jours est inférieur à 2 %.

La direction de la Société a établi une politique de crédit selon laquelle le profil de chaque nouveau client est étudié avant que les termes de paiement et de livraison courants soient offerts. L'étude de crédit comprend des évaluations de crédit externe, lorsque disponible, ainsi que des références prises auprès d'autres fournisseurs. Chaque client a une limite d'achat afin d'établir un crédit maximum pré autorisé par la direction. Une revue mensuelle de l'âge des comptes débiteurs est faite par la direction pour chaque point de vente. Les clients qui ne satisfont pas aux exigences de crédit suite à l'étude peuvent uniquement traiter avec la Société sur une base de pré-paiement. Aux 31 mars, la provision pour mauvaises créances se détaille comme suit :




------------------------------------------
(en milliers de dollars) 2008 2007
------------------------------------------
------------------------------------------

Solde au début de l'exercice 130 -

Ajustement à la provision 21 3
------------------------------------------

Solde à la fin de la période 151 3
------------------------------------------


Risque de liquidité

Le risque de liquidité correspond au risque que la Société ne soit pas en mesure de respecter ses obligations financières lorsque celles-ci seront exigibles. L'approche de la Société en matière de gestion des liquidités est de s'assurer, dans une perspective à long terme, qu'elle aura suffisamment de liquidité pour régler ses passifs lorsqu'ils deviendront exigibles, dans des conditions normales aussi bien qu'inhabituelles, sans subir de pertes ou porter atteinte à la réputation de la Société.

La Société s'assure d'avoir en place les facilités de crédits nécessaires pour financer les besoins de fonds de roulement, assurer les dépenses d'exploitation et acquitter les obligations financières. Les stocks constituent un élément important du fonds de roulement, en raison des longues périodes de temps nécessaires pour sécher le bois à l'air, qui peuvent parfois faire en sorte qu'il s'écoulera plus de neuf mois avant qu'une vente soit conclue. L'endettement bancaire de la Société correspond aux crédits d'exploitation dont les détails sont les suivants:

- 50,0 millions de dollars contractés auprès d'une banque canadienne duquel 30,2 millions de dollars ont été tirés au 31 mars 2008. Les intérêts sont payables au taux préférentiel de la banque, au taux de base américain de la banque ou au taux LIBOR majoré de 1,50 % au gré de la Société.

- 20,0 millions de dollars américains contractés auprès d'une banque américaine duquel 17,0 millions de dollars américains ont été tirés au 31 mars 2008. Les intérêts sont payables au taux de base américain de la banque moins 1,25% ou au taux LIBOR plus 1,00% au gré de la Société.

La Société fait un suivi de tous ses engagements contractuels et s'assure d'avoir suffisamment de liquidités pour honorer ses paiements futurs. Le tableau suivant détaille ces obligations au 31 mars 2008 :



---------------------------------------------------------------------------
Moins de 1-3 4-5 Après
(en milliers de dollars) 1 année années années 5 années Total
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Obligations liées à la dette
long terme 4 615 8 823 14 511 19 745 47 694
Obligations en vertu de contrats
de location-acquisition 77 141 - - 218
Contrats de location-exploitation 2 399 3 849 1 882 10 730 18 860
---------------------------------------------------------------------------

7 091 12 813 16 393 30 475 66 772
---------------------------------------------------------------------------


Risque de marché

Le risque de marché correspond au risque relié à la variation des prix du marché, tel les taux de change et les taux d'intérêt et de leurs incidences sur les résultats de la Société et la valeur des instruments financiers détenus par la Société. L'objectif de la gestion des risques de marché est de gérer ces risques selon des paramètres acceptables tout en optimisant le rendement.

Risque de change

Le risque de la Société face aux gains ou aux pertes de change résultant des fluctuations du taux de change découle des opérations de ventes et d'achats en dollars US effectuées par ses installations canadiennes. La filiale américaine en propriété exclusive de la Société, Stella-Jones Corporation, est un établissement étranger autonome et les gains et pertes de change non matérialisés sur conversion des états financiers sont enregistrés au cumul des autres éléments du résultat étendu. La Société assure le suivi de ses transactions en dollars américains générées par ses établissements canadiens. Ses opérations de couverture de base consistent en des contrats de change à terme pour la vente de devises américaines et en l'achat de biens et services en dollars américains. La Société a également recours à des contrats de change à terme pour l'achat de devises américaines dans le cadre des achats importants de biens et services qui ne sont pas naturellement protégés.

Le tableau ci-dessous un sommaire des instruments financiers dérivés liés présente aux engagements pris par la Société relativement à la vente de devises en vertu de contrats de change à terme au 31 mars 2008:



---------------------------------------------------------------------------
Contrats de change Montant Taux de change Date Equivalent Juste
(en milliers de nominal moyen d'échéance nominal valeur
dollars) $ US $ CA $ CA
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Vente en $ US/Achat
en $ CA 2 900 1,1580 déc. 2008 3 358 368
Vente en $ US/Achat
en $ CA 1 650 1,1491 déc. 2009 1 896 176
---------------------------------------------------------------------------
4 550 1,1548 5 254 544
---------------------------------------------------------------------------


Le tableau qui suit présente de l'information sur l'impact d'une appréciation de 10 % du dollar américain par rapport au dollar canadien sur le bénéfice net et le résultat étendu pour la période de trois mois terminée le 31 mars 2008. Pour une dépréciation de 10 % du dollar américain par rapport au dollar canadien, il y aurait une incidence égale en sens inverse sur le bénéfice net et le résultat étendu.



--------------------------------------------------------------
(en milliers de dollars) Incidence de la variation du taux de
change du dollar canadien
--------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------

Bénéfice net 507
Résultat étendu 2 938
--------------------------------------------------------------


Risque de taux d'intérêt

Au 31 mars 2008, la Société est exposée de façon limitée à un risque de taux d'intérêt sur la dette à long terme, car 98 % de la dette à long terme de la Société est à taux fixe jusqu'au mois de février 2009. Après cette date, 73 % de la dette à long terme de la Société est à taux fixe jusqu'à l'échéance.

La Société a conclu des swaps de taux d'intérêt afin de réduire les impacts de fluctuation de taux sur ses dettes à court et à long terme. Ces contrats de swap exigent l'échange périodique de paiements sans échange du montant du capital nominal sur lequel les paiements sont fondés. La Société a désigné ses contrats de couverture de taux d'intérêt comme couvertures de ses dettes. Les intérêts sur la dette sont ajustés pour y inclure les paiements effectués ou reçus aux termes des contrats de swap de taux d'intérêt.

Le tableau suivant présente un sommaire des instruments financiers dérivés liés aux engagements pris par la Société relativement à des swaps de taux d'intérêt au 31 mars 2008:



-----------------------------------------------------------------
Swap de taux d'intérêt Montant Taux fixe Date Equivalent
(en milliers nominal payé d'échéance nominal
de dollars) $ % $
-----------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------

Swap de taux d'intérêt 2 300 5,81 déc. 2010 2 300
Swap de taux d'intérêt 2 700 5,85 fév. 2011 2 700
-----------------------------------------------------------------


La juste valeur des contrats de swap de taux d'intérêt en fonction des exigences en matière de règlement au comptant au 31 mars 2008 représente une perte de 76 320 $.

NOTE 5 - INFORMATION A FOURNIR CONCERNANT LE CAPITAL

L'objectif de la Société en matière de gestion du capital consiste à disposer de liquidités suffisantes lui permettant de poursuivre sa stratégie de croissance interne et d'entreprendre des acquisitions ciblées, tout en maintenant une approche conservatrice à l'égard du levier financier et de la gestion du risque financier. Elle gère la structure de son capital et y apporte des ajustements en fonction des conditions économiques et des caractéristiques de risque des actifs sous-jacents. Afin de conserver ou de modifier la structure de son capital, la Société peut ajuster le montant des dividendes versés aux actionnaires, rembourser du capital aux actionnaires, émettre de nouvelles actions, acquérir ou vendre des actifs pour améliorer la flexibilité et la performance financière.

Le capital de la Société se compose de la dette à long terme et des capitaux propres, qui comprennent le capital-actions.



---------------------------------------------------------------------------
31 mars 2008 31 décembre 2007
(en milliers de dollars, sauf le ratio) $ $
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Dette à long terme, incluant la portion
à court terme 47 098 47 444
Capitaux propres 134 205 127 757
---------------------------------------------------------------------------
Total capital 181 303 175 201

Ratio d'endettement à long terme 0,35:1 0,37:1
---------------------------------------------------------------------------


Le capital de la Société est principalement affecté au financement des augmentations du fonds de roulement hors caisse, des dépenses en immobilisations liées à l'expansion de la capacité ainsi que d'acquisitions. La Société finance actuellement ces besoins à même ses flux de trésorerie et en effectuant des prélèvements sur sa facilité de crédit bancaire. Toutefois, de futures acquisitions d'entreprises pourraient nécessiter de nouvelles sources de financement.

Comme principale mesure de suivi de son levier financier, la Société se sert du ratio d'endettement à long terme qu'elle vise à maintenir dans une fourchette de 0,30:1 à 0,75:1. Le ratio d'endettement à long terme se définit comme étant la dette à long terme incluant la portion à court terme divisée par les capitaux propres. Au 31 mars 2008, le ratio d'endettement à long terme est de 0,35:1.

Les facilités de crédit de la Société sont assorties de certaines clauses restrictives touchant entre autres le ratio de fond de roulement, le ratio de la dette sur la valeur corporelle nette, le ratio de couverture des frais fixes minimum et un seuil plancher pour les bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement. Ces ratios font l'objet d'un contrôle mensuel par la Société. Ils sont aussi soumis trimestriellement à l'examen du comité de vérification et du conseil d'administration de la Société. A l'exception des clauses restrictives liées aux facilités de crédit, la Société n'est soumise à aucune exigence en matière de capital imposée par des tiers.

NOTE 6 - DONNEES RELATIVES AUX ACTIONS

Au 31 mars 2008, le capital-actions émis et en circulation se composait de 12 351 646 actions ordinaires (12 341 088 au 31 décembre 2007).

Le tableau suivant présente le rapprochement du bénéfice net par action ordinaire et du bénéfice net dilué par action ordinaire pour la période de trois mois terminée le 31 mars :




-------------------------------------------------------------------------
2008 2007
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net se rapportant aux actions ordinaires(i) 5 323 $ 6 097 $
-------------------------------------------------------------------------

Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires
en circulation(i) 12 348 12 301
Effet de dilution des options d'achat d'actions(i) 352 369
-------------------------------------------------------------------------
Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires
en circulation - diluée(i) 12 700 12 670
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net par action ordinaire 0,43 $ 0,50 $
-------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net dilué par action ordinaire 0,42 $ 0,48 $
-------------------------------------------------------------------------

(i) Le bénéfice net est présenté en milliers de dollars et les informations
concernant les actions sont présentées en milliers.


NOTE 7 - CARACTERE SAISONNIER

Les activités de la Société suivent une tendance saisonnière, les expéditions de poteaux, de traverses et de bois à usage industriel étant plus élevées au cours des deuxième et troisième trimestres afin d'approvisionner en produits les utilisateurs industriels pour leurs projets d'entretien estivaux. Le chiffre d'affaires tiré du traitement du bois d'Suvre à usage résidentiel suit également la même tendance saisonnière. Les niveaux des stocks de traverses de chemin de fer et de poteaux de services publics sont habituellement plus élevés au cours du premier trimestre, en prévision de la saison d'expédition estivale. Les premier et quatrième trimestres produisent habituellement des chiffres d'affaires semblables.

NOTE 8 - INFORMATION SECTORIELLE

La Société exerce ses activités dans un secteur d'activité principal, soit la production et la vente de bois traité sous pression.

NOTE 9 - EVENEMENT SUBSEQUENT

Le 1er avril 2008, la Société a annoncé qu'elle avait conclu l'acquisition de la société The Burke-Parsons-Bowlby Corporation ("BPB"), un producteur de produits de bois traité destinés principalement à l'industrie ferroviaire. L'acquisition a été structurée comme une fusion entre une filiale en propriété exclusive de la Société située aux Etats-Unis et BPB. Cette acquisition comprend cinq usines de traitement de BPB situées à DuBois en Pennsylvanie, Goshen en Virginie, Spencer en Virginie-Occidentale ainsi qu'à Stanton et Fulton au Kentucky.

Le prix d'achat total s'élève à environ 33,0 millions de dollars US (33,7 millions de dollars canadiens) et est versé aux actionnaires existants de BPB par le biais de la conversion de chaque action ordinaire en circulation de BPB en un droit de recevoir 47,78 $ US (48,82 $ canadiens) par action en espèces, auquel s'ajoute un paiement supplémentaire équivalant au bénéfice net vérifié de BPB pour son exercice financier se terminant le 31 mars 2008, et dont sera soustraite toute distribution versée aux actionnaires au cours de cette période. Les parties ont placé en mains tierces 3,0 millions de dollars US (3,1 millions de dollars canadiens) jusqu'à ce que le montant du paiement supplémentaire ait été déterminé. Stella-Jones prend également en charge le passif de BPB d'environ 34,0 millions de dollars US (34,7 millions de dollars canadiens) au 31 décembre 2007, ce qui porte la valeur totale de la transaction à environ 70,0 millions de dollars US (71,5 millions de dollars canadiens). La transaction a été financée par une débenture de 25,0 millions de dollars US (25,5 millions de dollars canadiens) envers le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.) ainsi qu'en vertu de facilités de crédit existantes et supplémentaires.

Par ailleurs, trois anciens dirigeants de BPB ont conclu des ententes de non-concurrence avec Stella-Jones pour une période de six ans suivant la transaction, en contrepartie d'honoraires annuels de non-concurrence de 416 667 $ US (425 709 $ canadiens) par personne.

Renseignements