Groupe Stingray Digital Inc.
TSX : RAY.A
TSX : RAY.B

Groupe Stingray Digital Inc.

12 nov. 2015 07h00 HE

Stingray dévoile ses résultats pour le deuxième trimestre de 2016

Les produits générés à l'international poursuivent leur lancée - Croissance de 50 %

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 12 nov. 2015) -

Faits saillants

  • Les produits ont augmenté de 24,0 % pour atteindre 21,3 millions de dollars.
  • Les produits récurrents ont atteint 18,8 millions de dollars (88 % du total des produits), soit une hausse de 20.3 %.
  • Le bénéfice net a augmenté de 326,5% pour atteindre 9,2 millions de dollars, ou 0,18 $ par action (dilué).
  • Le BAIIA ajusté a progressé de 13,2 %, pour atteindre 7,6 millions de dollars.
  • Le bénéfice net ajusté a atteint 6,2 millions de dollars, ou 0,12 $ par action (dilué), en hausse de 29,1 % par rapport à l'exercice précédent.
  • Les flux de trésorerie disponibles ajustés ont atteint 6,4 millions de dollars, soit une hausse de 30,1 %.
  • Le CRTC a renouvelé la licence de radiodiffusion de la société pour cinq ans.
  • Établissement d'une relation stratégique avec Multi Channels Asia Pte Ltd. (« MCA »), une entreprise médiatique de Singapour.
  • Déclaration d'un dividende de 0,03 $ par action.

Groupe Stingray Digital Inc. (TSX:RAY.A)(TSX:RAY.B) (« Stingray » ou la « société »), chef de file des services musicaux multiplateformes interentreprises et des solutions multimédias en magasin, dévoilait aujourd'hui ses résultats financiers pour le deuxième trimestre clos le 30 septembre 2015.

Faits saillants financiers
(en milliers de dollars, sauf les données par action)
Trimestres clos les
30 septembre
Semestres clos les
30 septembre
2015 2014 % 2015 2014 %
Produits 21 302 17 179 24,0 41 197 32 812 25,6
Produits récurrents 18 785 15 618 20,3 36 028 29 992 20,1
BAIIA ajusté(1) 7 625 6 734 13,2 14 776 12 558 17,7
Bénéfice net (perte nette) 9 242 2 167 326,5 7 465 3 185 134,4
Par action - Dilué (en $) 0,18 0,06 200,0 0,24 0,24 -
Bénéfice net ajusté(2) 6 198 4 607 34,5 10 981 8 198 33,9
Par action - Dilué (en $) 0,12 0,13 (7,7 ) 0,24 0,24 -
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 935 467 100,2 5 044 3 205 57,4
Flux de trésorerie disponibles ajustés(3) 6 407 4 704 36,2 11 667 7 983 46,1
(1) Le BAIIA ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net avant les charges financières nettes, la variation de la juste valeur du placement, les impôts, l'amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles et les radiations, la rémunération fondée sur des actions, les dépenses liées au premier appel public à l'épargne (le « PAPE »), les avantages tangibles exigés par le CRTC, les coûts d'acquisition, les charges de restructuration et d'autres coûts divers.
(2) Le bénéfice net ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net avant l'amortissement des immobilisations incorporelles, la rémunération fondée sur des actions, la variation de la juste valeur du placement, les dépenses liées au PAPE, les avantages tangibles exigés par le CRTC, les coûts d'acquisition, les charges de restructuration et d'autres coûts divers, déduction faite des impôts connexes.
(3) Les flux de trésorerie disponibles ajustés, une mesure non conforme aux IFRS, sont définis comme suit : les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, diminués des dépenses d'investissement liées aux immobilisations corporelles et aux immobilisations incorporelles acquises séparément, de la variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement, des dépenses liées au PAPE, des avantages tangibles exigés par le CRTC, des coûts d'acquisition, des charges de restructuration et d'autres coûts divers, déduction faite des impôts connexes.

« Nous sommes satisfaits de nos résultats du deuxième trimestre, marqués par des chiffres records sur plusieurs plans », se réjouit Eric Boyko, président, chef de la direction et cofondateur de Stingray. « Les produits générés à l'international ont compté pour 39 % du total des produits, ce qui représente une hausse de 50 % par rapport à l'an passé. Quant aux flux de trésorerie disponibles ajustés, un bon indicateur de la solidité de notre modèle d'affaires, ils ont augmenté de 36 % pour atteindre 6,4 millions de dollars.

« Au cours du trimestre, nous avons mené à bien l'intégration des chaînes de télévision européennes récemment acquises, soit Brava NL BV, Brava HDTV BV et Djazz TV BV. Nous avons également conclu l'acquisition stratégique, quoique modeste, de Cultuur 7, un télédiffuseur flamand de contenu culturel. De plus, nous avons obtenu plusieurs nouveaux clients, au Canada comme à l'étranger, en mettant à profit notre plateforme interentreprises de portée internationale proposant des produits et des services musicaux de qualité. Enfin, nous venons d'annoncer l'établissement d'une relation avec MCA qui devrait nous aider à favoriser la croissance soutenue de nos activités internationales pour bien des années encore.

« Selon un sondage récent, 40 % des adultes canadiens ont écouté une chaîne de Stingray Musique au cours du dernier mois, et 8 % de nos auditeurs ont utilisé l'application mobile. À la suite de différentes initiatives visant à promouvoir notre nouvelle image, Stingray Musique, la notoriété de notre marque est passée de 30 % en décembre 2014 à 48 % en septembre 2015. Nous sommes heureux de ce rayonnement grandissant, tout comme du taux de pénétration de notre application mobile, deux facteurs qui renforcent notre position stratégique auprès de la clientèle.

« Nous surveillons de près les possibilités d'acquisition; grâce à notre situation financière solide, nous sommes bien placés pour continuer de suivre notre modèle d'affaires », conclut M. Boyko.

Résultats du deuxième trimestre

La société a généré des produits de 21,3 millions de dollars au deuxième trimestre de 2016, une hausse de 24,0 % par rapport aux 17,2 millions de dollars de l'an dernier. Cette hausse est principalement attribuable aux acquisitions ainsi qu'à la forte croissance (50 %) sur les marchés internationaux. Les produits ont également été favorisés par le taux de change avantageux du dollar américain.

Les produits récurrents, à 18,8 millions de dollars, sont demeurés relativement stables proportionnellement au total des produits (88 %) et ont augmenté de 20,3 % par rapport à la même période l'an passé. Quant aux produits générés à l'international, ils ont également affiché une croissance solide, représentant 38,5 % du total des produits (en hausse par rapport aux 31,8 % de l'exercice précédent).

Les produits tirés de la diffusion musicale ont progressé de 19,5 % pour atteindre 15,6 millions de dollars, principalement grâce à l'acquisition de Brava et de Telefonica On the Spot ainsi qu'aux contrats conclus avec de nouveaux clients. Les produits générés par la musique pour entreprises ont quant à eux augmenté de 38,2 % pour s'établir à 5,7 millions de dollars, ce qui est surtout dû à l'acquisition de la société Les réseaux urbains Viva inc., aux contrats conclus avec de nouveaux clients ainsi qu'aux produits non récurrents tirés des services d'installation et de la vente de matériel. En septembre 2015, Stingray Affaires a lancé ses services de musique pour entreprises au Mexique par l'intermédiaire de Basha, un chef de file des solutions multimédias en magasin dans cette région. Cette collaboration permettra à la société d'étendre ses activités sur un marché en plein essor.

Le BAIIA ajusté s'est élevé à 7,6 millions de dollars ou 35,8 % des produits au deuxième trimestre de 2016, contre 6,7 millions de dollars ou 39,2 % des produits l'an passé. Cette hausse de 13,2 % est principalement attribuable à l'acquisition de Brava et de Telefonica On the Spot, à la croissance sur les marchés internationaux ainsi qu'à l'effet favorable des changements apportés à la répartition des redevances de droits d'auteur et des droits connexes.

Au deuxième trimestre, la société a déclaré un bénéfice net de 9,2 millions de dollars, ou 0,18 $ par action (dilué), comparativement à 2,2 millions de dollars, ou 0,06 $ par action (dilué), pour la même période en 2014. Cette augmentation est surtout due à la variation de la juste valeur du placement (voir ci-dessous), à la hausse des résultats d'exploitation ainsi qu'à la diminution des frais de financement sous l'effet du désendettement rendu possible par le PAPE, et a été compensée en partie par l'accroissement des impôts.

Le bénéfice net ajusté a progressé de 34,5 % pour atteindre 6,2 millions de dollars, ou 0,12 $ par action (dilué), contre 4,6 millions de dollars, ou 0,13 $ par action (dilué), un an plus tôt. Cette hausse est attribuable à l'intégration fructueuse des acquisitions, à la signature de nouveaux contrats sur le marché international, aux ventes supplémentaires de services d'installation et de matériel ainsi qu'à la diminution des charges financières sous l'effet du désendettement rendu possible par le PAPE.

Les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation se sont élevés à 0,9 million de dollars au deuxième trimestre de 2016, contre 0,5 million de dollars l'an passé. Quant aux flux de trésorerie disponibles ajustés, ils ont augmenté de 36,2 % pour atteindre 6,4 millions de dollars, comparativement à 4,7 millions de dollars pour la même période de l'exercice précédent.

Au 30 septembre 2015, la société disposait de 1,5 million de dollars en trésorerie et en équivalents de trésorerie ainsi que d'une facilité de crédit renouvelable de 100,0 millions de dollars, dont une portion de 80,8 millions de dollars restait inutilisée, ce qui lui donne les moyens de poursuivre ses acquisitions stratégiques et d'atteindre ses cibles de croissance.

Résultats semestriels

Les produits du premier semestre de 2016 ont grimpé de 25,6 % pour atteindre 41,2 millions de dollars, contre 32,8 millions de dollars l'an passé. Cette hausse est principalement attribuable aux acquisitions, à la forte croissance sur les marchés internationaux et au lancement de nouveaux produits.

Le BAIIA ajusté a progressé de 17,7 % pour atteindre 14,8 millions de dollars au premier semestre de 2016, contre 12,6 millions de dollars à l'exercice 2015. Cette augmentation est due aux acquisitions des exercices 2015 et 2016, à la croissance sur les marchés internationaux, à l'augmentation des produits non récurrents tirés des services d'installation et de la vente de matériel ainsi qu'à l'effet favorable des changements apportés à la répartition des redevances de droits d'auteur et des droits connexes.

Pour ces raisons, le bénéfice net ajusté a progressé de 33,9 % pour atteindre 11,0 millions de dollars, ou 0,24 $ par action (dilué), contre 8,2 millions de dollars, ou également 0,24 $ par action (dilué), un an plus tôt.

Déclaration de dividende

Le 11 novembre 2015, la société a déclaré un dividende de 0,03 $ par action à droit de vote subalterne, action à droit de vote subalterne variable et action à droit de vote multiple, payable le ou vers le 15 décembre 2015 aux porteurs de ces actions inscrits au registre en date du 30 novembre 2015.

La politique de la société en matière de dividendes est assujettie au pouvoir discrétionnaire du conseil d'administration et peut varier en fonction notamment des flux de trésorerie disponibles, des résultats d'exploitation, de la situation financière, des perspectives de croissance ou de tout autre facteur que le conseil d'administration juge pertinent.

Les dividendes payés sont désignés comme « déterminés » aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et des dispositions équivalentes de la fiscalité provinciale et territoriale.

Autres faits saillants des activités

Au cours du trimestre, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a décidé de renouveler jusqu'au 31 août 2020 la licence de radiodiffusion pour le service national de programmation sonore payante de la société, Stingray Musique.

De plus, le 21 septembre 2015, la société a fait un investissement supplémentaire de 0,3 million de dollars dans AppDirect Inc. (« AppDirect »), qui offre une plateforme de commerce et de gestion de services infonuagiques permettant aux entreprises de distribuer leurs services sur le Web. Au 30 septembre 2015, la participation de 1,76 % de Stingray dans AppDirect avait une juste valeur estimée à 16,1 millions de dollars.

Le 11 novembre 2015, la société a annoncé l'établissement d'une relation stratégique avec Multi Channels Asia (MCA), une entreprise du secteur des médias basée à Singapour qui possède, représente et distribue plusieurs réseaux thématiques de télévision payante desservant l'Asie et le Pacifique. En vertu des modalités de l'entente, Stingray accordera à MCA un capital de développement sur une base pluriannuelle, en contrepartie d'une présence accrue dans la région asiatique.

Téléconférence

La société tiendra une téléconférence pour discuter de ses résultats le jeudi 12 novembre 2015, à 10 h (heure de l'Est). Les personnes intéressées peuvent s'y joindre en composant le 647 788-4922 (Toronto) ou le 1 877 223-4471 (sans frais). Ceux qui ne peuvent assister à la téléconférence en direct pourront écouter un enregistrement en composant le 416 621-4642 (Toronto) ou le 1 800 585-8367 (sans frais), puis en entrant le code 62223620. Cet enregistrement sera accessible jusqu'au 9 décembre 2015.

À propos de Stingray

Stingray (TSX:RAY.A)(TSX:RAY.B) est un important fournisseur de services musicaux multiplateformes et de solutions multimédias en magasin interentreprises qui exerce des activités à l'échelle mondiale. Elle rejoint environ 135 millions d'abonnés de la télévision payante (ou ménages) dans 127 pays. S'adressant aux personnes comme aux entreprises, les produits de Stingray comprennent les services de musique et de vidéos numériques Stingray Musique, Stingray Concerts, Stingray Brava, Stingray Djazz, Stingray Vidéoclips, Stingray Lite TV, Stingray Ambiance et Stingray Karaoke. Stingray propose également diverses solutions d'affaires, dont les produits musicaux et d'affichage numérique offerts par l'entremise de sa division Stingray Affaires. Stingray a son siège social à Montréal et compte présentement plus de 235 employés dans le monde, y compris à Toronto, à Miami, à Londres, à Amsterdam et à Tel-Aviv. Stingray a été finaliste au palmarès Technologie Fast 50MC de Deloitte en 2013 et 2014, et a été nommée parmi les entreprises canadiennes connaissant la croissance la plus rapide par le magazine PROFIT. Pour en savoir davantage, visitez le site www.stingray.com.

Information prospective

Le présent communiqué contient de l'« information prospective » au sens de la législation en valeurs mobilières canadienne applicable, notamment des énoncés sur les objectifs, les convictions, les projets, les attentes, les prévisions, les estimations et les intentions de la société. On reconnaît généralement les énoncés contenant de l'information prospective à l'emploi de mots et d'expressions comme « pourrait », « devrait », « s'attendre à », « compter », « croire », « escompter », « prévoir », « projeter », « estimer » et « continuer », entre autres, ou de la forme négative de ces termes ou d'une terminologie semblable, y compris des références à certaines hypothèses. Veuillez noter, toutefois, que ce ne sont pas tous les énoncés prospectifs qui contiennent ce genre de formulations. Les énoncés prospectifs reposent sur un certain nombre d'hypothèses et sont assujettis à une variété de risques et d'incertitudes qui, pour la plupart, sont indépendants de la volonté de la société. En raison de ces risques et incertitudes, les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux exprimés de façon explicite ou implicite dans les énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, les facteurs de risque présentés dans le prospectus de Stingray daté du 26 mai 2015, publié sur SEDAR, au www.sedar.com. Par conséquent, la mise en garde qui précède vise toute l'information prospective figurant dans le présent communiqué, et rien ne garantit que les résultats ou les développements escomptés par Stingray se matérialiseront ou, même s'ils se matérialisent pour l'essentiel, qu'ils produiront les conséquences ou les effets attendus sur les activités, la situation financière ou les résultats d'exploitation de Stingray. Sauf indication contraire ou à moins que le contexte ne s'y oppose, les énoncés prospectifs ne sont formulés qu'en date du présent communiqué, et la société ne s'engage d'aucune façon à les mettre à jour ou à les modifier pour tenir compte de faits nouveaux ou d'événements ultérieurs ni pour quelque autre raison, à moins que la loi ne l'y oblige.

Mesures non conformes aux IFRS

La société estime que le BAIIA ajusté, la marge du BAIIA ajusté, le bénéfice net ajusté, le bénéfice net ajusté par action et les flux de trésorerie disponibles ajustés sont des mesures importantes pour évaluer son rendement. Toutes ces mesures financières non conformes aux IFRS ne sont pas des mesures du bénéfice ni des flux de trésorerie reconnues par les IFRS et elles n'ont pas de définition normalisée aux termes des IFRS. Notre méthode de calcul et notre définition de ces mesures financières pourraient différer de celles d'autres émetteurs. Les investisseurs sont priés de noter que les mesures financières non conformes aux IFRS ne doivent pas être interprétées comme des substituts du bénéfice net établi selon les IFRS en tant qu'indicateurs de notre rendement, ni des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation en tant que mesures de la trésorerie ou des flux de trésorerie.

Rapprochement du BAIIA ajusté et du bénéfice net ajusté avec le bénéfice net

Trimestres clos les Semestres clos les
(en milliers de dollars canadiens) 30 sept. 2015
T2 2016
30 sept. 2014
T2 2015
30 sept. 2015
Cumul 2016
30 sept. 2014
Cumul 2015
Bénéfice net 9 242 2 167 7 465 3 185
Charges financières nettes (1 310 ) 1 202 (444 ) 2 434
Variation de la juste valeur du placement (7 549 ) (450 ) (7 812 ) (900 )
Impôts 2 117 (348 ) 783 (482 )
Amortissement des immobilisations corporelles et radiations 488 541 943 942
Amortissement des immobilisations incorporelles 3 592 3 288 6 815 5 618
Rémunération fondée sur des actions 371 80 592 312
Unités d'actions avec restrictions et unités d'actions différées 242 - 417 -
Dépenses liées au PAPE et obligation au titre des avantages tangibles exigés par le CRTC 305 - 5 800 -
Coûts d'acquisition, charges de restructuration et autres coûts divers 127 254 217 1 449
BAIIA ajusté 7 625 6 734 14 776 12 558
Charges financières nettes 1 310 (1 202 ) 444 (2 434 )
Impôts (2 117 ) 348 (783 ) 482
Amortissement des immobilisations corporelles et radiations (488 ) (541 ) (943 ) (942 )
Charge d'impôt liée à la variation de la juste valeur du placement, à la rémunération fondée sur des actions, à l'amortissement des immobilisations incorporelles, aux dépenses liées au PAPE et à l'obligation au titre des avantages tangibles exigés par le CRTC ainsi qu'aux coûts d'acquisition, aux charges de restructuration et aux autres coûts divers (132 ) (732 ) (2 513 ) (1 466 )
Bénéfice net ajusté 6 198 4 607 10 981 8 198

Rapprochement des flux de trésorerie disponibles ajustés et des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation

Trimestres clos les Semestres clos les
(en milliers de dollars canadiens) 30 sept. 2015
T2 2016
30 sept. 2014
T2 2015
30 sept. 2015
Cumul 2016
30 sept. 2014
Cumul 2015
Flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation 935 467 5 044 3 205
Ajouter/déduire :
Dépenses d'investissement (682 ) (457 ) (1 612 ) (955 )
Variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement liés à l'exploitation 5 756 4 563 2 277 4 829
Coûts d'acquisition, charges de restructuration et autres coûts divers(1) 93 131 158 904
Dépenses liées au PAPE et obligation au titre des avantages tangibles exigés par le CRTC(1) 305 - 5 800 -
Flux de trésorerie disponibles ajustés 6 407 4 704 11 667 7 983

Note aux lecteurs : Les états financiers consolidés intermédiaires résumés, le rapport de gestion et les états de la situation financière sont publiés sur le site de la société, au www.stingray.com, ainsi que sur SEDAR, au www.sedar.com.

Renseignements

  • Mathieu Péloquin
    Vice-président principal, marketing et communications
    Stingray
    514 664-1244, poste 2362
    mpeloquin@stingray.com