Stornoway Diamond Corporation
TSX : SWY

Stornoway Diamond Corporation

11 juil. 2011 08h44 HE

Stornoway fait l'acquisition des titres miniers "AEON" dans le Nord du Québec

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 11 juillet 2011) - Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY) est ravie d'annoncer qu'elle a fait l'acquisition de 49 350 hectares de nouveaux titres miniers dans le Nord du Québec où des travaux d'exploration avaient précédemment indiqué la présence possible de kimberlites potentiellement diamantifères. Les nouveaux claims, propriété exclusive de Stornoway et désignées comme le « Projet AEON », se situent à 300 km au nord du projet diamantifère Renard de Stornoway et à environ 100 km au nord du réseau de centrales hydroélectriques d'Hydro-Québec le long de la route Transtaïga, route qui demeure ouverte toute l'année. Le projet Renard, dont l'étude de faisabilité et l'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social devraient être terminées au cours de troisième trimestre de cette année, demeure le projet phare de Stornoway. Il est possible de trouver une carte de localisation des titres miniers Aeon sur le site Web de Stornoway à l'adresse http://stornowaydiamonds.com/_resources/Aeon-Location-jul-11-11.jpg.

Le secteur d'intérêt Aeon a été identifié initialement suite à un programme d'échantillonnage géochimique régional qui avait pour but de vérifier la présence éventuelle de kimberlites diamantifères sur une large portion du Nord du Québec. Des échantillonnages subséquents ont confirmé la possibilité de multiples sources de kimberlites ou d'essaims de kimberlites à l'intérieur de deux secteurs sources de 10 km sur 10 km. Les comptes de grains de minéraux indicateurs de kimberlites dans les échantillons anomaux sont comparables à ceux retrouvés lors de la découverte du projet diamantifère Renard plus au sud, de plus, la composition chimique des minéraux indicateurs laisse supposer une source diamantifère. Renard constitue l'essaim de kimberlites connu situé le plus près du projet Aeon, bien que d'autres kimberlites aient été identifiées dans la région de Wemindji, quelque 490 km à l'ouest, de même que dans la région des Torngat, environ 530 km au nord-est.

C'est en avril 2011 que Stornoway a déposé sa demande pour ces titres dont les certificats ont maintenant été émis par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Stornoway entreprendra, en 2011, des levés géophysiques aériens à haute résolution sur la propriété, et effectuera des prélèvements détaillés d'échantillons de till et de la prospection complémentaire sur des cibles hautement prioritaires en préparation pour le forage d'exploration de 2012.

Le projet Aeon est situé dans le Nord du Québec et administré par la Convention de la Baie James et du Nord québécois (1975, comme amendé, la « CBJNQ »), une entente sur les revendications territoriales signé, entre autres, par le gouvernement du Québec, le gouvernement du Canada, Hydro-Québec, le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) et l'Association des Inuits du Nord Québécois. Dans le contexte des régions administrées par la CBJNQ, le projet est situé au nord du 55e parallèle. Toutes les autorisations requises seront obtenues avant le début des activités d'exploration.

Le 26 avril 2011, Stornoway annonçait qu'elle allouait un budget de 5,6 millions $ pour des travaux de reconnaissance à être effectués sur des projets canadiens présentant des possibilités de découverte de nouvelles kimberlites à proximité d'infrastructures. Le programme d'exploration Aeon de 2011 est pleinement cohérent avec ces objectifs et représente une tranche de 1,1 million $ de cet important budget dont les dépenses seront financées à même la trésorerie actuelle.

À propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway Diamond Corporation est l'une des plus importantes sociétés d'exploration et de mise en valeur de propriétés diamantifères au Canada. Elle a pris part à la découverte de plus de 200 kimberlites dans sept districts diamantifères au Canada. La Société dispose d'un portefeuille diversifié de propriétés diamantifères, jouit d'une solide situation financière et peut compter sur des équipes de gestionnaires et de techniciens d'expérience, et ce, pour chacune des étapes de la production du diamant, de l'exploration jusqu'à la commercialisation. Les programmes d'exploration diamantifère de Stornoway sont réalisés sous la direction de Robin Hopkins, P.Géol. (TNO/NU), vice-président, Exploration, une personne qualifiée en vertu de la NC 43-101. M. Hopkins a revu le contenu de ce communiqué.

À propos du projet diamantifère Renard

Le projet diamantifère Renard est situé à environ 250 km au nord de la communauté Crie de Mistissini et 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la baie James, dans le centre Nord du Québec. En mai 2010, Stornoway a déposé un rapport technique conforme au Règlement 43-101 portant sur l'évaluation préliminaire au projet Renard indiquant que le potentiel de production du projet était estimé à environ 30 millions de carats de diamant sur une durée d'exploitation minière de 25 ans, ayant une valeur actualisée nette avant impôt de 885 M$ CA (selon un taux d'actualisation de 8 %) et un taux de rendement interne de 24,8 %. Les ressources minérales indiquées et présumées conformément au Règlement 43-101 s'établissent actuellement à 23,8 millions et à 17,5 millions de carats, respectivement, plus de 23,5 millions à 48,5 millions de carats étant classés comme « gisement de minerai potentiel ». Toutes les kimberlites demeurent ouvertes en profondeur. Les immobilisations totales sont actuellement évaluées à 511 M$, avec des frais d'exploitation moyens d'environ 67 M$ par année et un personnel d'environ 300 personnes. Pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet, les lecteurs peuvent consulter le rapport technique à l'égard du projet diamantifère Renard.

Au nom du Conseil

STORNOWAY DIAMOND CORPORATION

Matt Manson, Président et chef de la direction

Le présent document contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes et du terme « forward-looking statements » dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Cette information et ces énoncés prospectifs, appelés dans les présentes « énoncés prospectifs », sont préparés à la date du présent document, et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi.

Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur ; ils reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard (i) de la quantité de ressources minérales et du gisement minéral potentiel; (ii) de la quantité de la production future pour une période donnée; (iii) de la valeur actualisée nette et du taux de rendement interne de l'opération minière proposée; (iv) des coûts en capitaux et des coûts d'opération et les hypothèses de prix des diamants; (v) de l'expansion potentielle de la mine et de son espérance de vie; et (vi) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires, l'achèvement d'une étude de faisabilité et de la prise de décision de production. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements futurs ou au rendement (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que « s'attend à », « anticipe », « planifie », « projette », « estime », « suppose », « avoir l'intention de », « stratégie », « buts », « objectifs » ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, certains événements ou résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seraient » pris, surviennent ou sont atteints, ou la forme négative de l'un de ces termes et autres expressions similaires) ne sont pas des énoncés de faits historiques et peuvent être des énoncés prospectifs.

Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les opinions actuelles de Stornoway ou de ses consultants ainsi que sur diverses hypothèses qu'ils ont posées et sur des renseignements dont ils disposent actuellement. Bon nombre de ces hypothèses sont énoncées dans le communiqué de presse et comprennent : (i) des estimations de la valeur nette actualisée et du taux de rendement interne; (ii) des estimations quant à la production possible et à la durée de vie de la mine; (iii) une date estimative de réalisation de l'étude de faisabilité; (iv) les dépenses en immobilisations requises et les besoins estimatifs en matière de main-d'œuvre; (v) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels; (vi) l'hypothèse selon laquelle les partenaires prendront une décision de production et que cette décision sera positive; et (vii) le calendrier prévu de mise en production de la mine. Bien que la direction considère ces hypothèses comme raisonnables d'après les renseignements dont elle dispose actuellement, celles-ci peuvent se révéler inexactes. La formulation d'un grand nombre d'énoncés prospectifs tient pour acquis que les autres énoncés prospectifs sont exacts, comme les énoncés au sujet de la valeur actualisée nette et du taux de rendement interne, lesquels se fondent, pour la plus grande part, sur les autres énoncés prospectifs et hypothèses contenus dans les présentes. L'information relative aux coûts est également préparée à partir de valeurs actuelles, alors que les coûts seront engagés ultérieurement, et il est présumé que les coûts demeureront stables durant la période pertinente.

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimés mentionnés ci-dessus ne se produiront pas, incluant l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs seront exacts, mais qui spécifiquement comprennent, sans s'y limiter, les risques liés aux variations de teneur, de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions, les variations par rapport aux taux de récupération et de fracturation, l'incertitude accrue entourant les gisements minéraux potentiels, les faits nouveaux relatifs sur les marchés mondiaux du diamant, les hausses plus lentes que prévu des évaluations des diamants, les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain, les augmentations des coûts des dépenses en immobilisations et d'exploitation proposés, les hausses des coûts de financement ou les changements défavorables sur le plan des conditions du financement disponible, le cas échéant, des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévus, les résultats d'exploration dans les domaines d'expansion potentielle des ressources, les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou les résultats d'exploration de Stornoway ou de ses coentreprises partenaires, les changements visant les paramètres de projet alors que la mise au point des plans se poursuit, les risques liés à l'obtention d'approbations réglementaires ou au règlement d'une entente sur les répercussions et les avantages, les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités, les risques d'exploitation et d'infrastructure et les risques additionnels décrits dans la notice annuelle et les rapports de gestion annuel et intermédiaire récemment déposés par Stornoway, ainsi que l'anticipation de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste de facteurs qui précède et qui peut influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive. Lorsqu'ils se fient à nos énoncés prospectifs pour prendre des décisions concernant Stornoway, les investisseurs et les autres parties doivent soigneusement considérer les facteurs ainsi que les autres incertitudes et événements potentiels évoqués plus haut. Stornoway ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, qu'ils soient écrits ou verbaux, qui peuvent être faits de temps à autre, par elle ou en son nom, sauf si elle y est tenue par la loi.

Renseignements