Stornoway Diamond Corporation
TSX : SWY

Stornoway Diamond Corporation

03 oct. 2011 09h10 HE

Stornoway fait le point sur certains projets en cours

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 3 oct. 2011) - Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY) est ravie de faire le point sur ses projets d'exploration diamantifère en cours. Le projet phare de Stornoway et son actif principal est le projet diamantifère Renard, sa propriété exclusive dans le centre Nord du Québec, projet qui fait présentement l'objet d'une étude de faisabilité et d'une évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social. En conjonction avec les travaux de Renard, Stornoway poursuit des programmes intensifs d'exploration dans le but de découvrir de nouveaux champs de kimberlite dans des régions sous-explorées du Canada. Le budget 2011 de Stornoway prévoit 5,6 millions $ pour les programmes d'exploration, de cette somme, 3,5 millions $ ont été dépensés à ce jour.

Matt Manson, le président et chef de la direction, a commenté : « Tout en travaillant à faire de Renard la première mine de diamant du Québec, nous menons également un robuste programme d'exploration de gisements diamantifères ailleurs au Canada où il existe un d'importants potentiels de découvertes. Nous sommes particulièrement enthousiastes des progrès réalisés dans les nouveaux projets Pikoo et Aeon, en Saskatchewan et au Québec respectivement, où suite aux travaux de cet été, nous avons découvert de multiples anomalies de minéraux indicateurs de kimberlite, ce qui est une confirmation géochimique de sources diamantifères potentielles en plus de définir des cibles géophysiques crédibles sur ces projets en propriété exclusive.. Notre objectif est de procéder en 2012 à des forages dans le cadre de ces deux projets. »

Projet Aeon, Québec

Les titres miniers d'Aeon, en propriété exclusive de Stornoway, ont été acquis en juillet 2011 suite à des échantillonnages de minéraux indicateurs régionaux confirmant la possibilité de multiples sources de kimberlites ou d'essaims de kimberlites à l'intérieur de deux secteurs sources de 10 km par 10 km. Les comptes de grains de minéraux indicateurs de kimberlites dans les échantillons anomaux y sont comparables à ceux retrouvés lors de la découverte du projet diamantifère Renard plus au sud; de plus, la composition chimique des minéraux indicateurs laisse supposer une source diamantifère. Lors du programme de prospection estival, Stornoway a effectué un levé magnétique aérien espacé au 100 m et a identifié 61 cibles compatibles avec des cheminées kimberlitiques. Seules neuf de ces cibles ont pu être expliquées ultérieurement par des travaux de prospection sur le terrain, laissant 52 d'entre elles susceptibles d'être des kimberlites. On a collecté 198 échantillons de till près de ces cibles géophysiques ce qui permettra une meilleure discrimination des cibles avant un éventuel programme de forage.

Le projet Aeon d'une superficie de 49 350 hectares est situé à 100 km au nord du réseau de centrales hydroélectriques d'Hydro-Québec le long de la route Transtaïga, route qui demeure ouverte toute l'année, et à 300 km au nord du projet diamantifère Renard de Stornoway, dans une partie du Nord du Québec assujettie à la Convention de la Baie James et du Nord québécois.

Projet Pikoo, Saskatchewan

Les claims de Pikoo, en propriété exclusive de Stornoway, ont été acquis en avril 2011 suite à des échantillonnages de minéraux indicateurs du Sask craton dans le centre Nord de la Saskatchewan indiquant un potentiel de plusieurs kimberlites ou d'essaims de kimberlites à l'intérieur d'une aire source de 15 km par 20 km. Tout comme pour le projet Aeon, il n'existe actuellement aucune kimberlite connue dans cette région. Lors du programme d'exploration estival, Stornoway a effectué à Pikoo des levés magnétiques et électromagnétiques héliportés espacés au 75 m et a identifié 102 cibles géophysiques importantes. Une vérification sur le terrain de ces cibles est actuellement en cours et 220 échantillons de till supplémentaires ont été recueillis jusqu'à présent afin de permettre une meilleure discrimination des cibles avant un éventuel programme de forage.

Le projet Pikoo d'une superficie de 33 374 hectares est situé à 140 km à l'est de La Ronge, en Saskatchewan, et à 100 km à l'ouest de Flin Flon, au Manitoba. Une route ouverte toute l'année et desservant la localité du Lac Deschambault passe à 6 km de la limite sud de la propriété.

Projet Hammer, Nunavut

En octobre 2009, Stornoway annonçait la découverte de la kimberlite Hammer à partir d'une tranchée de surface sur la propriété Hammer au Nunavut. Hammer est une coentreprise entre Stornoway (participation de 75 % et gérant) et North Arrow Minerals Inc. (participation de 25 %) d'abord identifiée comme une anomalie topographique à la tête d'une traînée de minéraux indicateurs kimberlitiques avec une bonne chimie d'inclusions diamantifères. Au moment de la découverte, un microdiamant a été découvert dans un échantillon à main de 6 kg provenant d'une tranchéede surface. Lors de la prospection estivale de 2011, Stornoway et North Arrow ont procédé au sondage de 21 trous de délimitation peu profonds à Hammer pour un total de 1800 mètres de forage dont 930 mètres de kimberlite pour description et récupération de diamants. La kimberlite Hammer semble avoir une expression de surface allongée d'environ 0,4 hectare, une profondeur confirmée d'au moins 200 mètres et être composée de kimberlite volcanoclastique riche en olivine litée de façon variable. Deux cents kilogrammes d'échantillons de carottes de forage ont été traités pour récupération de microdiamants et 3,4 tonnes supplémentaires seront traitées aux installations de séparation en milieu dense pour récupération de macrodiamants. Les résultats diamantifères sont toujours en attente.

Le projet Hammer d'une superficie de 1 014 hectares est situé à 500 km environ au nord de Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) à l'intérieur du district diamantifère North Slave du golfe Coronation au Nunavut. Des travaux antérieurs d'échantillonnage en surface sur des terrains adjacents à la propriété Hammer laissent supposer la présence d'autres corps kimberlitiques à découvrir. Pendant la saison de terrain 2011, Stornoway y a recueilli des échantillons supplémentaires de till et a découvert des boulders kimberlitiques lors de prospections au sol. Toutefois, les deux forages peu profonds effectués pour découvrir la source de la traînée des minéraux indicateurs de « Eokuk » n'ont pas réussi à recouper de la kimberlite. Stornoway détient diverses participationsdans dix kimberlites connues à l'intérieur du district diamantifère North Slave du golfe Coronation. Dans le cadre de travaux de révision de la banque de données antérieures, des échantillons supplémentaires de plusieurs kimberlites ont été soumis à une récupération microdiamantaire dans le but de découvrir un potentiel économique jusqu'ici négligé.

À propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway est l'une des plus importantes sociétés d'exploration et de mise en valeur de propriétés diamantifères canadiennes et elle est listée à la Bourse de Toronto sous le symbole SWY,. Son projet phare, le projet diamantifère Renard, dont elle détient la propriété exclusive, est en voie de devenir la première mine de diamant du Québec. Stornoway maintient également un ambitieux programme d'exploration diamantifère avec des projets avancés et de reconnaissance dans la plupart des régions à fort potentiel du Canada. Stornoway est une société axée sur la croissance, détenant un actif de classe mondiale, dans l'une des meilleures juridictions minières au monde et dans l'un des plus remarquables milieux d'affaire minier au monde.

Les programmes d'exploration diamantifère de Stornoway sont réalisés sous la direction de Robin Hopkins, P.Géol. (TNO/NU), vice-président, Exploration, une personne qualifiée en vertu de la NC 43-101. M. Hopkins a revu le contenu de ce communiqué.

À propos du projet diamantifère Renard

Le projet diamantifère Renard est situé à environ 250 km au nord de la communauté Crie de Mistissini et 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la baie James, dans le centre Nord du Québec. En mai 2010, Stornoway a déposé un rapport technique conforme au Règlement 43-101 portant sur l'évaluation préliminaire au projet Renard soulignant que le projet a le potentiel de devenir un producteur important de diamants bruts de haute valeur sur une longue durée d'exploitation minière. Les ressources minérales indiquées et présumées conformément au Règlement 43-101 s'établissent actuellement à 23,8 millions et à 17,5 millions de carats, respectivement, plus de 23,5 millions à 48,5 millions de carats étant classés comme « gisement de minerai potentiel ». Toutes les kimberlites demeurent ouvertes en profondeur. Pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet, les lecteurs peuvent consulter le rapport technique à l'égard du projet diamantifère Renard.

Au nom du conseil d'administration

STORNOWAY DIAMOND CORPORATION

Matt Manson, Président et chef de la direction

Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes et du terme « forward-looking statements » dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Cette information et ces énoncés prospectifs, appelés dans les présentes « énoncés prospectifs », sont préparés à la date du présent communiqué de presse, et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi.

Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur ; ils reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard (i) de la quantité de ressources minérales et des gisements minéraux potentiels; (ii) de la quantité de la production future pour une période donnée; (iii) l'espérance de vie de la mine; (iv) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires, l'achèvement d'une étude de faisabilité et la prise de décision de production pour le projet diamantifère Renard; (v) des plans d'exploration futurs; (vi) le potentiel de découvrir d'autres corps de kimberlite qui sont diamantifères; (vii) des cours futurs des diamants bruts; et (viii) des sources de financement et des besoins de financement prévus. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements futurs ou au rendement (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que « s'attend à », « anticipe », « planifie », « projette », « estime », « suppose », « avoir l'intention de », « stratégie », « buts », « objectifs » ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, certains événements ou résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seraient » pris, surviennent ou sont atteints, ou la forme négative de l'un de ces termes et autres expressions similaires) ne sont pas des énoncés de faits historiques et peuvent être des énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses et d'autres facteurs importants qui, s'ils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements s'appuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies d'entreprise actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera son activité à l'avenir, y compris le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité d'atteindre les objectifs. Parmi certains facteurs importants qui pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels à différer considérablement de ceux prévus dans les énoncés prospectifs, on compte (i) la date estimative de réalisation de l'étude de faisabilité et de l'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social; (ii) les dépenses en immobilisations requises et les besoins estimatifs en matière de main-d'œuvre; (iii) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels; (iv) l'hypothèse selon laquelle les partenaires prendront une décision de production pour le projet diamantifère Renard et que cette décision sera positive; (v) le calendrier prévu de mise en production de la mine; (vi) le calendrier prévu du prolongement de la route 167 et son impact sur le calendrier de développement de Renard; (vii) le calendrier prévu des consultations avec la communauté et la conclusion d'une entente sur les impacts et les bénéfices; (viii) les valeurs marchandes des diamants bruts et leur possible impact sur la valeur du projet diamantifère Renard; et (ix) les plans d'exploration et les objectifs futurs ainsi que les résultats.

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimés mentionnés ci-dessus ne se produiront pas, incluant l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs seront exacts, mais qui spécifiquement comprennent, sans s'y limiter, (i) les risques liés aux variations de teneur, de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions; (ii) les variations par rapport aux taux de récupération et de fracturation; (iii) l'incertitude accrue entourant les gisements minéraux potentiels; (iv) les faits nouveaux survenant sur les marchés mondiaux du diamant; (v) les hausses plus lentes que prévu des évaluations des diamants; (vi) les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain; (vii) les augmentations des coûts des dépenses en immobilisations et d'exploitation proposés; (viii) les hausses des coûts de financement ou les changements défavorables touchant les conditions du financement disponible, le cas échéant; (ix) des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévus; (x) les résultats de l'exploration dans les zones d'élargissement potentiel des ressources; (xi) les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou des résultats d'exploration de Stornoway; (xii) les changements visant les paramètres de projet alors que la mise au point des plans se poursuit; (xiii) les risques liés à l'obtention d'approbations réglementaires ou à la conclusion d'une entente sur les répercussions et les avantages avec les communautés autochtones; (xiv) les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités; (xv) les risques d'exploitation et d'infrastructure; et (xvi) les risques additionnels décrits dans la notice annuelle et les rapports de gestion annuel et intermédiaire récemment déposés par Stornoway, ainsi que l'anticipation de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste de facteurs qui précède et qui peut influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive.

Lorsqu'ils se fient à nos énoncés prospectifs pour prendre des décisions concernant Stornoway, les investisseurs et les autres parties doivent soigneusement considérer les facteurs ainsi que les autres incertitudes et événements potentiels évoqués plus haut. Stornoway ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, qu'ils soient écrits ou verbaux, qui peuvent être faits de temps à autre, par elle ou en son nom, sauf si elle y est tenue par la loi.

Renseignements