Stornoway Diamond Corporation
TSX : SWY

Stornoway Diamond Corporation

28 avr. 2011 08h38 HE

Stornoway fait le point sur le projet Renard

L'étude de faisabilité devrait être livrée, comme prévu, au cours du troisième trimestre

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 28 avril 2011) -Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY) est heureuse de faire le point sur les travaux de faisabilité du projet diamantifère Renard, le projet phare de Stornoway, situé dans le centre Nord du Québec. En juillet 2010, Stornoway annonçait le lancement d'un programme complet, de la conception de mine et de l'évaluation environnementale, à la demande de permis et à l'engagement envers la communauté, devant mener à une décision de production à la première mine diamantifère du Québec. Depuis, Stornoway a acquis la propriété exclusive de Renard en se portant acquéreur de la participation à 50 % que détenait DIAQUEM Inc. (communiqué de Stornoway du 1er avril 2011), a augmenté l'envergure de la Ressource minérale de Renard conformément à la Norme Canadienne 43-101 (communiqué de Stornoway du 24 janvier 2011), et a accueilli avec enthousiasme l'annonce faite par le gouvernement du Québec concernant le financement de la construction du prolongement de la route 167 (communiqué de Stornoway du 18 mars 2011). Les travaux du projet vont bon train et se résument comme suit.

Calendrier de l'étude de faisabilité et des demandes de permis

L'étude de faisabilité et l'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social du projet Renard devraient être terminées au cours de troisième trimestre de cette année. Une étude de faisabilité et une évaluation environnementale séparées pour une ligne électrique devant relier le projet au réseau hydroélectrique de la baie James sont présentement en cours sous les auspices d'Hydro-Québec. Le projet diamantifère Renard est visé par le Régime de protection de l'environnement et du milieu social de la Convention de la Baie James et du Nord québécois (« CBJNQ ») et par la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale. Sujet au calendrier devant être établi par le comité d'examen de la Convention de la Baie James (« COMEX »), il y a actuellement lieu de croire que les audiences locales se tiendront au quatrième trimestre de 2011 et, si toutes les exigences réglementaires sont satisfaites, que le projet recevra les certificats d'autorisation avant la fin du premier trimestre de 2012. Une fois que les autorités provinciales et fédérales auront autorisé le développement du projet, nous demanderons au ministère québécois du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs et à celui des Ressources naturelles et de la Faune ainsi qu'à toutes les autorités fédérales concernées de délivrer les permis finaux d'exploitation minière. En appui à cet échéancier, une dépense de 14,3 M$ a été budgétée jusqu'à la fin mars 2012 pour compléter tous les programmes de travaux de faisabilité du projet, les demandes de permis et les activités d'avant-projet associées et ce montant est financé par la trésorerie actuelle.

Développement du plan de la mine

Le plan de la mine de Renard qui est présentement élaboré dans le cadre de l'étude de faisabilité prévoit une exploitation combinée à ciel ouvert et souterraine, portant d'abord sur les cheminées kimberlitiques à teneur élevée de Renard 2 et de Renard 3 exploitées à un taux de 6 000 tonnes par jour (2,1 millions tonnes par année). La possibilité d'une augmentation de la production au-delà de 6 000 tonnes par jour est également étudiée par l'ajout de minerai supplémentaire pouvant être extrait à ciel ouvert de la kimberlite voisine Renard 65. À cet égard, Stornoway évalue le bien-fondé d'effectuer à Renard 65 un échantillon en vrac de 5 000 tonnes pour récupérer un important lot de diamants à des fins d'évaluation. Ce travail se fera en 2012, à temps pour permettre la conversion de Renard 65 de ressource minérale présumée à ressource minérale indiquée, voire si justifié à réserve minérale, avant le début de la construction.

Évaluation diamantaire

Avant la finalisation de l'étude de faisabilité, Stornoway effectuera un exercice complet d'évaluation au marché libre, à Anvers en Belgique, sur environ 8300 carats de diamant récupérés des cheminées kimberlitiques de Renard 2, Renard 3 et Renard 4 et des dykes kimberlitiques de Lynx et Hibou. En septembre 2009, la dernière fois que ces lots de diamant ont été évalués, WWW avait recommandé un modèle de base de prix des diamants de 117 $ US le carat, à la fois pour les échantillons de Renard 2 et pour ceux de Renard 3 (estimé avec un tamis d'une coupure de +1 DTC), avec un prix de fourchette supérieure de 131 $ le carat et de fourchette inférieure de 103 $ US le carat. Depuis lors, la valeur marchande des diamants bruts ont beaucoup augmenté. Un modèle de prix révisé découlant du nouvel exercice d'évaluation de WWW servira pour le nouveau modèle financier de l'étude de faisabilité et pour la planification de la future mine.

Accès routier et calendrier de développement

Le 17 mars 2011, le gouvernement du Québec annonçait son engagement à développer, sous l'égide du Plan Nord, le prolongement de la route 167, une initiative stratégique visant le développement du Nord du Québec. Le prolongement de la route 167 (aussi connue comme la « Route des Monts Otish ») permettra l'accès par route tout au long de l'année au projet diamantifère Renard de Stornoway via les localités de Mistissini et de Chibougamau. Le début de la construction de la route est prévu cette année et Stornoway prévoit l'accès des premiers véhicules au site du projet Renard pour les besoins de la construction au cours du premier trimestre de 2013 via une route saisonnière améliorée et des servitudes durant construction de la route. L'étude de faisabilité Renard établira le calendrier optimal pour la construction de la mine et le lancement de la production en fonction du calendrier de cet accès par route.

Relations avec les parties prenantes

Un processus de consultation avec les communautés, comprenant des portes ouvertes et des rencontres individuelles avec les parties prenantes, a été entrepris en conjonction avec l'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social et le processus d'obtention des permis d'exploitation minière. En collaboration avec les Cris de la région de la baie James, Stornoway a mis sur pied un groupe d'échanges sur l'environnement, ce groupe devant fournir un forum d'échanges sur la connaissance traditionnelle et environnementale dans la région du projet en développement. De plus, Stornoway est actuellement en pourparlers avec la nation Crie de Mistissini et le Grand Conseil des Cris (Eeyou Istchee) dans le but de conclure une entente sur les impacts et les bénéfices. Cette entente devrait comprendre des possibilités d'emplois et de contrats liées à la mine, de même que favoriser une protection environnementale et sociale. Le processus de négociation fait suite à la bonne exécution de l'entente de pré-développement signée entre les parties en juillet 2010 et à l'établissement d'un bureau de développement des affaires du projet dans la communauté de Mistissini en janvier de cette année.

À propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway Diamond Corporation est l'une des plus importantes sociétés d'exploration et de mise en valeur de propriétés diamantifères au Canada. Elle a pris part à la découverte de plus de 200 kimberlites dans sept districts diamantifères au Canada. La Société dispose d'un portefeuille diversifié de propriétés diamantifères, jouit d'une solide situation financière et peut compter sur des équipes de gestionnaires et de techniciens d'expérience, et ce, pour chacune des étapes de la production du diamant, de l'exploration jusqu'à la commercialisation.

À propos du projet diamantifère Renard

Le projet diamantifère Renard est situé à environ 250 km au nord de la communauté Crie de Mistissini et 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la baie James, dans le centre Nord du Québec. En mai 2010, Stornoway a déposé un rapport technique conforme au Règlement 43-101 portant sur l'évaluation préliminaire au projet Renard indiquant que le potentiel de production du projet était estimé à environ 30 millions de carats de diamant sur une durée d'exploitation minière de 25 ans, ayant une valeur actualisée nette avant impôt de 885 M$ CA (selon un taux d'actualisation de 8 %) et un taux de rendement interne de 24,8 %. Les ressources minérales indiquées et présumées conformément au Règlement 43-101 s'établissent actuellement à 23,8 millions et à 17,5 millions de carats, respectivement, plus de 23,5 millions à 48,5 millions de carats étant classés comme « gisement de minerai potentiel ». Toutes les kimberlites demeurent ouvertes en profondeur. Les immobilisations totales sont actuellement évaluées à 511 M$, avec des frais d'exploitation moyens d'environ 67 M$ par année et un personnel d'environ 300 personnes. Pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet, les lecteurs peuvent consulter le rapport technique à l'égard du projet diamantifère Renard.

Au nom du Conseil

STORNOWAY DIAMOND CORPORATION

Matt Manson, Président et chef de la direction

Le présent document contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes et du terme « forward-looking statements » dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Cette information et ces énoncés prospectifs, appelés dans les présentes « énoncés prospectifs », sont préparés à la date du présent document, et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi.

Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur ; ils reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard (i) de la quantité de ressources minérales et du gisement minéral potentiel; (ii) de la quantité de la production future pour une période donnée; (iii) de la valeur actualisée nette et du taux de rendement interne de l'opération minière proposée; (iv) des coûts en capitaux et des coûts d'opération; (v) de l'expansion potentielle de la mine et de son espérance de vie; et (vi) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires, l'achèvement d'une étude de faisabilité et de la prise de décision de production. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements futurs ou au rendement (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que « s'attend à », « anticipe », « planifie », « projette », « estime », « suppose », « avoir l'intention de », « stratégie », « buts », « objectifs » ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, événements ou résultats « peuvent », « pourraient », « devraient » ou « seraient » pris, surviennent ou sont atteints, ou la forme négative de l'un de ces termes et autres expressions similaires) ne sont pas des énoncés de faits historiques et peuvent être des énoncés prospectifs.

Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les opinions actuelles de Stornoway ou de ses consultants ainsi que sur diverses hypothèses qu'ils ont posées et sur des renseignements dont ils disposent actuellement. Bon nombre de ces hypothèses sont énoncées dans le communiqué de presse et comprennent : (i) des estimations de la valeur nette actualisée et du taux de rendement interne; (ii) des estimations quant à la production possible et à la durée de vie de la mine; (iii) une date estimative de réalisation de l'étude de faisabilité et de l'évaluation des impacts sur l'environnement et le milieu social associée; (iv) les dépenses en immobilisations requises et les besoins estimatifs en matière de main-d'œuvre; (v) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels; (vi) l'hypothèse selon laquelle les partenaires prendront une décision de production et que cette décision sera positive; et (vii) le calendrier prévu de mise en production de la mine; (viii) le calendrier prévu du prolongement de la route 167 et son impact sur le calendrier de développement de Renard; (ix) le calendrier prévu des consultations avec la communauté et la conclusion d'une entente sur les impacts et les bénéfices; (x) les valeurs marchandes des diamants bruts et leur possible impact sur la valeur du projet Renard; xi) les plans d'exploration et les objectifs futurs. Bien que la direction considère ces hypothèses comme raisonnables d'après les renseignements dont elle dispose actuellement, celles-ci peuvent se révéler inexactes. La formulation d'un grand nombre d'énoncés prospectifs tient pour acquis que les autres énoncés prospectifs sont exacts, comme les énoncés au sujet de la valeur actualisée nette et du taux de rendement interne, lesquels se fondent, pour la plus grande part, sur les autres énoncés prospectifs et hypothèses contenus dans les présentes. L'information relative aux coûts est également préparée à partir de valeurs actuelles, alors que les coûts seront engagés ultérieurement, et il est présumé que les coûts demeureront stables durant la période pertinente.

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimés mentionnés ci-dessus ne se produiront pas, incluant l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs seront exacts, mais qui spécifiquement comprennent, sans s'y limiter, les risques liés aux variations de teneur, de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions, les variations par rapport aux taux de récupération et de fracturation, l'incertitude accrue entourant les gisements minéraux potentiels, les faits nouveaux relatifs sur les marchés mondiaux du diamant, les hausses plus lentes que prévu des évaluations des diamants, les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain, les augmentations des coûts des dépenses en immobilisations et d'exploitation proposés, les hausses des coûts de financement ou les changements défavorables sur le plan des conditions du financement disponible, le cas échéant, des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévus, les résultats d'exploration dans les domaines d'expansion potentielle des ressources, les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou les résultats d'exploration de Stornoway ou de ses coentreprises partenaires, les changements visant les paramètres de projet alors que la mise au point des plans se poursuit, les risques liés à l'obtention d'approbations réglementaires ou au règlement d'une entente sur les répercussions et les avantages, les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités, les risques d'exploitation et d'infrastructure et les risques additionnels décrits dans la notice annuelle et les rapports de gestion annuel et intermédiaire récemment déposés par Stornoway, ainsi que l'anticipation de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste de facteurs qui précède et qui peut influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive. Lorsqu'ils se fient à nos énoncés prospectifs pour prendre des décisions concernant Stornoway, les investisseurs et les autres parties doivent soigneusement considérer les facteurs ainsi que les autres incertitudes et événements potentiels évoqués plus haut. Stornoway ne s'engage pas à mettre à jour les énoncés prospectifs, qu'ils soient écrits ou verbaux, qui peuvent être faits de temps à autre, par elle ou en son nom, sauf si elle y est tenue par la loi.

Renseignements