Stornoway Diamond Corporation
TSX : SWY

Stornoway Diamond Corporation

25 août 2014 08h57 HE

Stornoway fait le point sur le projet Renard

La mobilisation sur le chantier se déroule selon les plans

Le forage estival confirme une profondeur verticale d'au moins 970 m à Renard 2

LONGUEUIL, QUEBEC--(Marketwired - 25 août 2014) - Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY)(« Société » ou « Stornoway ») est heureuse de faire le point sur le projet diamantifère Renard dans le centre-nord du Québec, qui représente un investissement de 811 M$. La construction a débuté le 10 juillet, à la suite de la conclusion, le 8 juillet, des arrangements financiers du projet. Voici l'état de la situation :

  • Mobilisation sur le chantier à ce jour sans aucun écart important par rapport à l'échéancier ou au budget;
  • Travaux de génie civil en cours afin de préparer les fondations des infrastructures de surface et d'excaver le réseau de drainage afin de collecter les eaux de ruissellement;
  • Achat des 'équipements nécessitant un long délai de livraison tel que ceux de l'usine de traitement de diamants et de la centrale GNL;
  • Mise en place de campements temporaires afin d'accueillir 250 travailleurs pour la construction du projet.;

parallèlement au

  • Programme de forage d'expansion des ressources qui a confirmé une profondeur verticale d'au moins 970 mètres à Renard 2, indiquant ainsi un fort potentiel de nouvelles ressources sous les réserves minérales actuelles.

Matt Manson, président et chef de la direction, a déclaré : « Nous sommes grandement encouragés par l'avancement de notre programme de construction ces six dernières semaines, soit depuis la première pelletée, le 10 juillet dernier. L'équipe de gestion de Stornoway, le personnel IAGC et les entrepreneurs sur le chantier ont chacun su relever avec brio le défi particulier que représente la mobilisation rapide d'un important projet minier. Nous sommes particulièrement enchantés par les résultats de notre programme d'expansion des ressources 2014 que nous menons depuis avril parallèlement aux activités de construction sur le chantier. Les forages effectués à ce jour ont confirmés la présence, sur d'importantes longueurs, des zones "bleues" et "brunes" familières aux brèches kimberlitiques de diatrème, de la base des réserves minérales actuelles, à 600 mètres sous la surface, jusqu'à au moins 970 mètres de profondeur. Avec le programme de cet automne, nous tenterons de déterminer par forage intercalaire dirigé les contours du gisement pour en évaluer correctement le tonnage, et nous essayerons de pousser plus profondément le forage de contact, jusqu'à 1200 mètres sous la surface, c'est-à-dire bien au-delà de notre cible originale de 1000 mètres. Nous croyons que le programme de forage 2014 nous permettra d'inscrire au plan de mine actuel du tonnage supplémentaire entre 600 m et 700 m sous la surface, ce qui respecte l'envergure de la rampe souterraine du projet, et d'envisager une vie de mine plus longue pour la mine souterraine comparativement aux projections actuelles. »

Activités sur le chantier

Les entrepreneurs en terrassement et leur équipement lourd ont déjà été mobilisés sur le chantier et ont commencé l'enlèvement des morts-terrains et la production d'agrégats pour la construction des remblais nécessaires à la construction des fondations des principales installations de surface, tels le complexe d'hébergement permanent, l'usine de traitement, la centrale, les ateliers mécaniques et les aires de dépôt. Tous les agrégats concassés proviennent des stériles de la fosse à ciel ouvert de Renard 65. Les travaux de génie civil devraient se poursuivre sur le chantier jusqu'en décembre 2014. L'application de la couche finale de gravier sur le chemin minier et à l'aéroport de Renard est presque terminée. Ce dernier pourra accueillir de gros avions d'ici septembre et sera pleinement enregistré auprès de NAV CANADA d'ici la fin de l'année. Par ailleurs, les travaux ont commencé sur les fossés de gestion des eaux de surface, sur le système de prise d'eau potable et les installations de traitement des eaux usées, les installations temporaires de traitement des eaux ont été, quant à elles, mises en service et déclarées opérationnelles. Des bureaux destinés à l'équipe de gestion de la construction ont été aménagés et un système de télécommunications mis en fonction. On a établi des campements temporaires pour les travailleurs de la construction; des 250 lits, 110 se trouvent sur le chantier et 140 dans les deux campements près la route en construction. Les 81 modules de logement à trois étages devant servir à la construction des ailes de dortoir dans le complexe d'hébergement permanent sont terminés et attendent d'être livrés au chantier pour une transition, dès janvier 2015, du campement temporaire au campement permanent. Le complexe d'hébergement de 325 lits et le bureau de mine devraient être terminés d'ici mars 2015, avant que ne débute la construction des installations principales en avril 2015.

Approvisionnement et contrats

Des bons de commande ou des lettres d'intention ont été émis pour certains articles à long délai de livraison destinés à l'usine de traitement ou à la centrale, tels les concasseurs à mâchoires, à cônes et à rouleaux, l'équipement de récupération de diamants et les génératrices GNL. D'importants contrats ont été signés notamment avec Eskan Corporation (entrepreneur général), Jos Ste-Croix et fils ltée (gestion de la construction), Swallow Fournier inc. (fourniture d'équipement lourd et de concassage) et Hewitt (génératrices et équipement minier mobile). Une lettre d'intention a été signée avec Gaz Métro pour la fourniture à long terme du gaz naturel liquéfié de la centrale.

Environnement, Santé et sécurité et Ressources humaines

Le système de gestion de la santé et de la sécurité a été lancé avec succès et depuis le début de la mobilisation sur le chantier, ni les employés de Stornoway ni les entrepreneurs n'ont rapporté de lésion entraînant une perte de temps. De même, aucun avis d'infraction au permis d'exploitation du site n'a été reçu. Stornoway a embauché vingt nouveaux employés dans les secteurs de la santé et sécurité, l'ingénierie, la gestion de site, la gestion de la chaine logistique, les TI, les RH, l'arpentage, le contrôle des coûts et la gestion des contrats; une équipe IAGC de 40 personnes a, par ailleurs, été établie sous la supervision de SNC-Lavalin inc. Il y avait en août une moyenne de 150 personnes sur le chantier.

Forage des ressources

Lancé en avril dernier, le programme de forage d'expansion des ressources 2014 vise à convertir les ressources minérales présumées de la kimberlite de Renard 2 qui se trouvent entre 600 et 700 mètres sous la surface et à procéder à des forages dirigés en profondeur, à plus de 700 mètres sous la surface. Deux foreuses sont actuellement installées à la surface de Renard 2, forant de l'intérieur vers l'extérieur de la kimberlite. Une troisième foreuse fore en retrait à travers le corps minéralisé. À ce jour, foré à travers 6800 mètres ont été forés, dont 60 % à l'intérieur du corps minéralisé, et il a été confirmé que Renard 2 atteint une profondeur verticale d'au moins 970 mètres (là où il a été interprété que le trou de forage R2-83A sortait du corps sur son flanc nord-ouest). Il est intéressant de noter que chaque zone caractéristique de diatrème ainsi que les brèches marginales de roche encaissante de cheminée ont, à Renard 2, été intersectées par de multiples trous de forage sur d'importantes longueurs, indiquant ainsi que la kimberlite conserve son mode d'emplacement et un potentiel de tonnage substantiel sur toute sa longueur.

Il est prévu que le forage sur le site se poursuive jusqu'en octobre. Les carottes de chaque trou sont, une fois terminées, décrites en détail et des échantillons représentatifs envoyés à Microlithics Laboratories Inc. à Thunder Bay pour récupération de diamants par dissolution caustique et des mini-échantillonnages en vrac expédiés pour séparation en milieu dense (SMD). Les données diamantaires et géologiques qui en découleront seront utilisées pour mettre à jour le modèles géologique et de distribution des teneurs de Renard 2 sur lequel sera basée la Déclaration de ressources minérales mise à jour prévue pour le 2e trimestre de 2015. Le programme de forage de Renard 2014 est entièrement financé par le produit du placement privé de 10 M$ CA d'actions accréditives mené par Stornoway à la fin de 2013; il devrait être complété dans les limites du budget fixé.

À propos du projet diamantifère Renard

Le projet diamantifère Renard est situé à environ 250 km au nord de la communauté crie de Mistissini et à 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la baie James, dans le centre-nord du Québec. Le 8 juillet 2014, Stornoway annonçait la clôture du montage financier complet du projet d'un montant de 946 M$ CA, la construction a commencé le 10 juillet 2014. Les premiers minerais devraient être livrés à l'usine au cours du deuxième trimestre de 2016 et la production commerciale est prévue pour le deuxième trimestre de 2017.

Stornoway a publié en janvier 2013 les résultats de son étude de faisabilité optimisée pour Renard soulignant le potentiel qu'a le projet de devenir un important fournisseur de diamants bruts de grande valeur au cours de sa durée de vie. Les réserves minérales probables, comme définies par le Règlement 43-101 - Information concernant les projets miniers, atteignent 17,9 millions de carats. Les ressources minérales indiquées, y inclus les réserves minérales, se chiffrent à 27,1 millions de carats, avec 16,85 millions de carats supplémentaires classés comme ressources minérales présumées, et de 25,7 à 47,8 millions de carats sont classés comme potentiel d'exploration hors ressources. On prévoit une production annuelle moyenne de diamants de 1,6 million de carats pendant les 11 premières années de vie de la mine, avec une valeur moyenne de 190 $ US le carat, comme établi lors de l'évaluation de mars 2014 de WWW International Diamond Consultants Ltd.

Le lecteur doit savoir que la qualité et la teneur potentielles d'une cible d'exploration sont de nature conceptuelle, que trop peu de travaux d'exploration ont été réalisés pour établir la présence de ressources minérales et que rien ne garantit que des travaux d'exploration plus poussés permettront d'établir la présence de ressources minérales. Toutes les kimberlites demeurent ouvertes en profondeur. Les lecteurs sont invités à consulter le rapport technique du 28 février 2013 relativement à l'étude d'optimisation de janvier 2013 et le communiqué de presse du 23 juillet 2013 relativement à l'estimation des ressources minérales, pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet. L'information de nature scientifique ou technique du présent communiqué a été préparée sous la supervision de Robin Hopkins, géologue (T.N.-O./Nt), vice-président, Exploration, une « personne qualifiée » au sens du Règlement 43-101.

À propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway est l'une des plus importantes sociétés canadiennes d'exploration et de mise en valeur de propriétés diamantifères et elle est inscrite à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole SWY. Son siège social est situé à Montréal. Son projet phare, le projet diamantifère Renard, qu'elle détient en propriété exclusive, est en voie de devenir la première mine de diamants du Québec. Stornoway est une société axée sur la croissance qui détient un actif de classe mondiale dans l'un des meilleurs territoires miniers au monde et l'un des plus remarquables milieux d'affaires du secteur minier au monde.

STORNOWAY DIAMOND CORPORATION
/s/'Matt Manson'
Matt Manson
Président et chef de la direction

Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes. Ces énoncés, appelés dans les présents « énoncés prospectifs », sont préparés à la date du présent communiqué de presse et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi.

Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur; ils reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard i) de la quantité de ressources minérales et de gisements minéraux potentiels des cibles d'exploration; ii) de la quantité de la production future pour une période donnée; iii) de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes de l'exploitation minière; iv) des hypothèses relatives à la teneur récupérée, à la récupération moyenne du minerai, à la dilution interne, à la dilution minière et à d'autres paramètres miniers indiqués dans l'étude de faisabilité ou l'étude d'optimisation; v) des hypothèses relatives aux produits bruts des activités ordinaires, aux flux de trésorerie opérationnels et à d'autres éléments des produits des activités ordinaires indiqués dans l'étude de faisabilité ou l'étude d'optimisation; vi) du potentiel d'agrandissement de la mine et de sa durée de vie prévue; vii) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires et la prise de décision de production; viii) des délais prévus pour l'achèvement du prolongement de la route 167 et des obligations financières ou des coûts engagés par celle-ci relativement à ce prolongement de route; ix) des plans d'exploration futurs; x) des cours futurs des diamants bruts; xi) les avantages économiques d'utiliser une centrale électrique alimentée au gaz naturel liquéfié plutôt qu'au diesel; xii) des sources de financement et des besoins de financement prévus; xii) la réalisation, la prise d'effet ou la disponibilité, selon le cas, des autres composantes des opérations de financement et l'emploi du produit tiré de celles-ci; et xiv) les répercussions des opérations de financement sur les activités, l'infrastructure, les occasions, la situation financière, l'accès aux capitaux et la stratégie globale de la Société. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendement futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que « s'attendre à », « prévoir », « planifier », « projeter », « estimer », « supposer », « avoir l'intention », « stratégie », « buts », « objectifs », « calendrier » ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, événements ou résultats « peuvent », « pourraient » ou « devraient » être pris, survenir ou être atteints ou en utilisant le mode futur ou conditionnel à leur égard ou encore la forme négative de l'un de ces termes ou d'expressions similaires) n'est pas un énoncé de faits historiques et peut être un énoncé prospectif.

Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses formulées par Stornoway ou ses consultants et d'autres facteurs importants qui, s'ils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements s'appuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies et perspectives d'entreprise actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera son activité à l'avenir, y compris le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité de Stornoway d'atteindre ses objectifs, le rendement financier prévu, l'évolution réglementaire, les plans de mise en valeur, l'exploration et les activités et engagements en matière de mise en valeur et d'exploitation minière. Bien que la direction estime que ses hypothèses concernant ces questions sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient s'avérer inexactes. Parmi les hypothèses importantes posées par Stornoway dans le cadre de la préparation des énoncés prospectifs, on note les suivantes : i) les investissements requis et les besoins estimatifs en matière de main-d'œuvre; ii) les estimations de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes; iii) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels; iv) l'hypothèse selon laquelle une décision de production sera prise et cette décision sera positive; v) le calendrier prévu de mise en production de la mine; vi) des délais prévus pour l'achèvement du prolongement de la route 167 et de l'incidence du calendrier de mise en valeur au projet Renard; vii) les cours des diamants bruts et leur possible impact sur le projet diamantifère Renard; viii) la capacité de Stornoway à mener à bien les opérations de financement énoncées dans l'entente afin de lui permettre de financer la mise en valeur et la construction du projet diamantifère Renard; et ix) les plans d'exploration et les objectifs futurs. Des risques additionnels sont décrits dans la notice annuelle et les rapports de gestion annuel et intermédiaire récemment déposés par Stornoway, le prospectus simplifié provisoire modifié déposé pour le placement public sur le marché ainsi que dans d'autres documents d'information disponibles sous le profil de la Société à l'adresse www.sedar.com.

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs.

Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimations mentionnées ci-dessus ne se matérialisent pas, incluant l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs seront exacts, mais ils comprennent particulièrement, sans s'y limiter, i) les risques liés aux variations de teneur, de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions; ii) les variations des taux de récupération et de fracturation; iii) l'incertitude quant à savoir si l'exploration additionnelle de cibles d'exploration entraîne la délimitation des cibles comme ressources minérales; iv) les faits nouveaux survenant sur les marchés mondiaux du diamant; v) les hausses plus lentes que prévu des évaluations des diamants; vi) les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain; vii) les augmentations relatives aux coûts en capital et aux coûts opérationnels proposés; viii) les hausses des coûts de financement ou les changements défavorables touchant les conditions du financement disponible, le cas échéant; ix) des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévu; x) l'incertitude liée aux résultats de l'exploration dans les zones d'élargissement potentiel des ressources; xi) les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou des résultats d'exploration; xii) les changements visant les paramètres de projet alors que la mise au point des plans se poursuit; xiii) les risques liés à l'obtention d'approbations réglementaires ou à la mise en œuvre de l'entente sur les répercussions et les avantages existante conclue avec les collectivités autochtones; xiv) les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités; xv) les risques d'exploitation et d'infrastructure; xvi) le risque d'exécution se rapportant à l'achèvement du prolongement de la route 167; xvii) l'incapacité d'obtenir les approbations réglementaires (y compris celles des bourses), l'approbation des actionnaires ou d'autres approbations, ou l'incapacité à satisfaire aux conditions liées à la réalisation, à la prise d'effet ou à la disponibilité, selon le cas, de chacune des composantes de l'entente; xviii) l'incapacité de mener à terme les diverses composantes de l'entente ou de les mener à terme selon des modalités acceptables; xix) les modifications apportées aux modalités des composantes de l'entente;
xx) la possibilité que les fonds aux termes de certaines des composantes de l'entente ne soient pas disponibles pour la Société; xxi) les futures ventes ou émissions d'actions ordinaires entraînant la baisse du prix des actions ordinaires et la dilution de l'intérêt des actionnaires actuels; xxii) le fait que Stornoway est incapable de s'acquitter de ses obligations de livraison des diamants aux termes du contrat d'achat de la production; et xxiii) les risques additionnels décrits dans la notice annuelle, les rapports de gestion annuel et intermédiaire récemment déposés par Stornoway et le prospectus simplifié provisoire modifié déposé à l'égard du placement public sur le marché, ainsi que l'anticipation de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste qui précède de facteurs qui peuvent influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles peuvent survenir de temps à autre.

Renseignements