Stornoway Diamond Corporation
TSX : SWY

Stornoway Diamond Corporation

25 mars 2015 11h30 HE

Stornoway inaugure l'aéroport "Clarence & Abel Swallow"

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 25 mars 2015) - Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY) « Société » ou « Stornoway ») est heureuse d'annoncer l'ouverture officielle aujourd'hui de l'aéroport du site minier Renard. La cérémonie s'est déroulée en présence de membres de la communauté, de dignitaires régionaux et de membres de l'équipe de développement de la mine Renard. L'aéroport a été nommé Aéroport Clarence & Abel Swallow, du nom de deux anciens de la famille Swallow, les anciens « maîtres de trappe » du territoire où est située la mine Renard.

L'aéroport Clarence & Abel Swallow comprend une piste en gravier d'une longueur de 1497 m, l'équipement connexe, des installations de maintenance et une aérogare pour les voyageurs. L'aéroport, dont la construction avait débuté en octobre 2013, a déjà accueilli plus de 400 vols et 3000 passagers lors des travaux préparatoires et pendant l'étape de démarrage de la construction. Il devrait bientôt recevoir de NAV Canada sa certification de capacité d'atterrissage assistée LNAV. Cet aéroport sera en période d'exploitation le principal point d'accès à Renard pour les employés, les entrepreneurs et les visiteurs. Les biens et les services destinés à la mine Renard sont pour leur part acheminés par route, via le prolongement de la route 167 et le chemin minier Renard.

Matt Manson, président et chef de la direction de Stornoway, a déclaré : « La cérémonie d'aujourd'hui nommant officiellement l'Aéroport Clarence & Abel Swallow est l'occasion de réfléchir sur la relation entre Stornoway et les personnes qui seront les plus touchées par le développement de la mine. La construction de l'aéroport s'est faite dans le plus grand respect des principes de développement durable et d'acceptabilité sociale développés dans l'accord Mecheshoo de 2012 conclu avec les Cris d'Eeyou Istchee. Entrepreneurs et entreprises cries ont nettement contribué à sa réalisation dans les limites du budget et selon le calendrier. Après la cérémonie d'aujourd'hui, passer par le principal point d'accès à la mine de Renard sera l'occasion pour les milliers de travailleurs de la future mine et les visiteurs de rendre hommage à deux honorables membres de la famille Swallow, une famille dont les ancêtres utilisaient cette terre pour leurs activités traditionnelles bien avant que la mine Renard ne soit découverte et dont les enfants l'utiliseront bien après que la mine aura été fermée. »

À propos du projet diamantifère Renard

Le projet diamantifère Renard est situé à environ 250 km au nord de la communauté crie de Mistissini et à 350 km au nord de Chibougamau dans la région de la baie James, dans le centre-nord du Québec. Le 8 juillet 2014, Stornoway annonçait la clôture du montage financier complet du projet d'un montant de 946 millions $(1), la construction a commencé le 10 juillet 2014. Les premiers minerais devraient être livrés à l'usine au cours de la deuxième moitié de 2016 et la production commerciale est prévue pour le deuxième trimestre de 2017.

(1) A des fins d'illustration, en utilisant un taux de conversion $ CA: $ US de 1,10 $. Le produit réel de chaque tranche de financement est calculé avec le taux de conversion à la date de réception des fonds.

Stornoway a publié en janvier 2013 les résultats de son étude de faisabilité optimisée pour Renard soulignant le potentiel qu'a le projet de devenir un important fournisseur de diamants bruts de grande valeur au cours de sa durée de vie. Les réserves minérales probables, comme définies par le Règlement 43-101 - Information concernant les projets miniers, atteignent 17,9 millions de carats. Les ressources minérales indiquées, incluant les réserves minérales, se chiffrent à 27,1 millions de carats, avec 16,85 millions de carats supplémentaires classés comme ressources minérales présumées, et de 25,7 à 47,8 millions de carats sont classés comme potentiel d'exploration hors ressources. On prévoit une production annuelle moyenne de diamants de 1,6 million de carats pendant les 11 premières années de vie de la mine, avec une valeur moyenne de 190 $ US/carat, comme établi lors de l'évaluation de mars 2014 de WWW International Diamond Consultants Ltd.

Le lecteur doit savoir que la qualité et la teneur potentielles d'une cible d'exploration sont de nature conceptuelle, que trop peu de travaux d'exploration ont été réalisés pour établir la présence de ressources minérales et que rien ne garantit que des travaux d'exploration plus poussés permettront d'établir la présence de ressources minérales. Toutes les kimberlites demeurent ouvertes en profondeur. Les lecteurs sont invités à consulter le rapport technique du 28 février 2013 relativement à l'étude d'optimisation de janvier 2013 et le communiqué de presse du 23 juillet 2013 relativement à l'estimation des ressources minérales, pour de plus amples renseignements et d'autres hypothèses concernant le projet. L'information de nature scientifique ou technique du présent communiqué a été préparée sous la supervision de Patrick Godin, ing. (Québec) chef de l'exploitation, et Robin Hopkins, géologue (T.N.-O./Nt), vice-président, Exploration, tous les deux des "personnes qualifiées" au sens du Règlement 43-101.

À propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway est l'une des plus importantes sociétés canadiennes d'exploration et de mise en valeur de propriétés diamantifères et elle est inscrite à la cote de la Bourse de Toronto sous le symbole SWY. Son siège social est situé à Montréal. Son projet phare, le projet diamantifère Renard, qu'elle détient en propriété exclusive, est en voie de devenir la première mine de diamants du Québec. Stornoway est une société axée sur la croissance qui détient un actif de classe mondiale dans l'un des meilleurs territoires miniers au monde et l'un des plus remarquables milieux d'affaires du secteur minier au monde.

Au nom du conseil d'administration
STORNOWAY DIAMOND CORPORATION
Matt Manson
Président et chef de la direction

Le présent communiqué de presse contient des "énoncés prospectifs" au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes. Ces énoncés, appelés dans les présents "énoncés prospectifs", sont préparés à la date du présent communiqué de presse et la Société n'entend pas les mettre à jour et n'a aucune obligation de le faire, sauf si elle y est tenue par la loi.

Les énoncés prospectifs se rapportent à des événements futurs ou à un rendement futur; ils reflètent les attentes ou les opinions actuelles concernant des événements futurs et ils comprennent, sans s'y limiter, des énoncés à l'égard i) de la quantité de ressources minérales et de cibles d'exploration; ii) de la quantité de la production future pour une période donnée; iii) de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes de l'exploitation minière; iv) des hypothèses relatives à la teneur récupérée, à la récupération moyenne du minerai, à la dilution interne, à la dilution minière et à d'autres paramètres miniers indiqués dans l'étude de faisabilité ou l'étude d'optimisation; v) des hypothèses relatives aux produits bruts des activités ordinaires, aux flux de trésorerie d'exploitation et à d'autres éléments des produits des activités ordinaires indiqués dans l'étude de faisabilité ou l'étude d'optimisation; vi) du potentiel d'agrandissement de la mine et de sa durée de vie prévue; vii) des délais prévus pour la délivrance des permis et des approbations réglementaires; viii) des délais prévus pour l'achèvement de la construction et le démarrage de la production minière et commerciale; ix) des plans d'exploration futurs; x) des cours futurs des diamants bruts; xi) des avantages économiques d'utiliser une centrale électrique alimentée au GNL plutôt qu'au diesel; xii) des sources de financement et des besoins de financement prévus; xiii) de l'achèvement, de la prise d'effet ou de la disponibilité, selon le cas, des autres composantes des opérations de financement et de l'emploi du produit tiré de celles-ci; et xiv) des répercussions des opérations de financement sur les activités, l'infrastructure, les occasions, la situation financière, l'accès aux capitaux et la stratégie globale de la Société. Toute déclaration qui exprime ou implique des discussions en ce qui concerne les prévisions, attentes, croyances, plans, projections, objectifs, hypothèses ou événements ou rendement futurs (souvent, mais pas toujours, en utilisant des mots ou expressions tels que "s'attendre à", "prévoir", "planifier", "projeter", "estimer", "supposer", "avoir l'intention", "stratégie", "buts", "objectifs", "calendrier" ou des variantes de ceux-ci ou en indiquant que certaines actions, événements ou résultats "peuvent", "pourraient" ou "devraient" être pris, survenir ou être atteints ou en utilisant le mode futur ou conditionnel à leur égard ou encore la forme négative de l'un de ces termes ou d'expressions similaires) n'est pas un énoncé de faits historiques et peut être un énoncé prospectif.

Les énoncés prospectifs sont établis en fonction de certaines hypothèses formulées par Stornoway ou ses consultants et d'autres facteurs importants qui, s'ils se révèlent inexacts, pourraient amener les résultats, performances ou réalisations réels de Stornoway à différer considérablement des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés. Ces énoncés et renseignements s'appuient sur plusieurs hypothèses en ce qui concerne les stratégies et perspectives d'entreprise actuelles et futures ainsi que le contexte dans lequel Stornoway exercera son activité à l'avenir, y compris le prix des diamants, les coûts prévus et la capacité de Stornoway d'atteindre ses objectifs, le rendement financier prévu, l'évolution réglementaire, les plans de mise en valeur, les activités d'exploration de mise en valeur et d'exploitation minière, les engagements et l'incidence des variations des prix des marchandises et des taux de change sur les résultats d'exploitation de Stornoway. Bien que la direction estime que ses hypothèses concernant ces questions sont raisonnables compte tenu de l'information dont elle dispose actuellement, elles pourraient s'avérer inexactes. Parmi les hypothèses importantes posées par Stornoway dans le cadre de ses énoncés prospectifs, on note entre autres les suivantes : i) les investissements requis et les besoins estimatifs en matière de main-d'oeuvre; ii) les estimations de la valeur actualisée nette et des taux de rendement internes; iii) la réception des approbations réglementaires selon des modalités acceptables dans des délais habituels; iv) le calendrier prévu pour l'achèvement de la construction et de la mise en production de la mine; v) les cours des diamants bruts et leur incidence possible sur le projet diamantifère Renard; vi) la capacité de Stornoway de remplir les obligations qui lui incombent aux termes des diverses ententes qui font partie des opérations de financement et de prélever le financement nécessaire aux termes de ces ententes de financement; vii) l'interprétation par Stornoway des données de forage géologique recueillies et de son incidence potentielle sur les ressources minérales indiquées et la durée de vie de la mine, et viii) les plans d'exploration et les objectifs futurs. Des risques additionnels sont décrits dans la notice annuelle datée du 24 juillet 2014 récemment déposée par Stornoway ainsi que dans d'autres documents d'information disponibles sous le profil de la Société à l'adresse www.sedar.com .

Par nature, les énoncés prospectifs comportent des incertitudes et des risques inhérents, tant généraux que spécifiques, et il y a un risque que les estimations, les prévisions, les projections et les autres énoncés prospectifs ne se concrétisent pas ou que les hypothèses ne reflètent pas la réalité future. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, étant donné que différents facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes, des prévisions, des estimations, des hypothèses et des intentions qui sont exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque peuvent être généralement décrits comme le risque que les hypothèses et estimations mentionnées ci-dessus ne se matérialisent pas, incluant l'hypothèse figurant dans plusieurs énoncés prospectifs selon laquelle d'autres énoncés prospectifs seront exacts, mais ils comprennent particulièrement, sans s'y limiter, i) les risques liés aux variations de teneur , de lithologies kimberlitiques et de contenu de roche encaissante dans le matériau identifié en tant que ressources minérales par rapport aux prévisions; ii) les variations des taux de récupération et de fracturation; iii) l'incertitude quant à savoir si l'exploration additionnelle de cibles d'exploration entraîne la délimitation des cibles comme ressources minérales; iv) les faits nouveaux survenant sur les marchés mondiaux du diamant; v) les hausses plus lentes que prévu des évaluations des diamants; vi) les risques associés aux fluctuations du dollar canadien et d'autres monnaies par rapport au dollar américain; vii) les augmentations relatives aux coûts en capital et aux coûts d'exploitation proposés; viii) les hausses des coûts de financement ou les changements défavorables touchant les conditions du financement disponible, le cas échéant; ix) des taux d'imposition ou de redevances plus élevés que prévu; x) l'incertitude liée aux résultats de l'exploration dans les zones d'élargissement potentiel des ressources; xi) les changements visant les plans de mise en valeur ou d'exploitation minière en raison de changements visant d'autres facteurs ou des résultats d'exploration;

xii) les changements visant les paramètres de projet alors que la mise au point des plans se poursuit; xiii) les risques liés à l'obtention d'approbations réglementaires ou à la mise en oeuvre de l'entente sur les répercussions et les avantages existante conclue avec les collectivités autochtones; xiv) les incidences de la concurrence sur les marchés où Stornoway exerce des activités; xv) les risques d'exploitation et d'infrastructure; xvi) le calendrier et les avantages potentiels de l'émission d'une estimation révisée des ressources minérales en 2015; xvii) le risque lié à la capacité de Stornoway de remplir les obligations qui lui incombent aux termes des diverses ententes qui font partie des opérations de financement et de prélever le financement nécessaire aux termes de ces ententes de financement; xviii) les futures ventes ou émissions d'actions ordinaires entraînant la baisse du prix des actions ordinaires et la dilution de la participation des actionnaires actuels; xix) le risque que Stornoway soit incapable de s'acquitter de ses obligations de livraison des diamants aux termes de la convention d'achat et de vente visant la vente à terme de diamants; et xx) les risques additionnels décrits dans la notice annuelle datée du 24 juillet 2014 déposée par Stornoway, ainsi que l'anticipation de la part de Stornoway par rapport à la gestion des risques décrits plus haut et l'efficacité avec laquelle elle les gère. Stornoway prévient le lecteur que la liste qui précède de facteurs qui peuvent influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et que de nouveaux risques imprévisibles peuvent survenir de temps à autre.

Renseignements