Stornoway Diamond Corporation
TSX : SWY

Stornoway Diamond Corporation

07 sept. 2010 12h44 HE

Stornoway reprend ses activites d'exploration de reconnaissance de diamants

Poursuite du potenciel de découverte

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 7 sept. 2010) - Stornoway Diamond Corporation (TSX:SWY) est fière de fournir une mise à jour concernant les activités du portefeuille de projets canadiens d'exploration diamantifère de la société. Actuellement, l'objectif principal de Stornoway est de compléter l'étude de faisabilité du projet Renard qui lui appartient à 50 % et qui est situé au Centre-Nord du Québec, ainsi qu'un programme de forage d'extension connexe à Renard (voir le communiqué de presse du 22 juillet 2010 et du 26 août 2010 de Stornoway). En parallèle a société a tout récemment entamé des activités d'exploration sur plusieurs autres projets peu avancés où des travaux antérieurs ont permis d'identifier le potentiel de nouvelles découvertes kimberlitiques.

M. Matt Manson, président et chef de la direction a expliqué : "L'exploration de reconnaissance est depuis longtemps une force principale de Stornoway. Notre équipe technique est impliquée dans la découverte d'environ 250 kimberlites au Canada, et nous sommes d'avis que le Canada recèle un potentiel de classe mondiale pour des découvertes supplémentaires de diamants. Nous sommes extrêmement ravis d'être, une fois de plus, en mesure de fournir des ressources pour la découverte de nouvelles kimberlites diamantifères qui appuiera notre stratégie équilibrée de croissance à long terme."

Le portefeuille de projets en phase initiale de Stornoway comprend 3,1 millions d'acres classés comme "avancés" (Qilalugaq, Aviat, Churchill et Timiskaming) ou comme "primaires" (Hammer, Chesterfield et d'autres). Plusieurs des projets avancés ont rapporté un potentiel pour des tonnages considérables et une teneur diamantifère élevée en se fondant sur une base sans ressource, qui méritent d'effectuer soit du forage d'extension supplémentaire ou un échantillonnage massif. Stornoway considère ses projets de stade avancé comme étant des projets d'actualité sérieux pouvant s'inscrire dans le "pipeline", et donnant à la société une visibilité considérable dans le cadre de la croissance des prix du diamant à long terme. Cependant, dans un avenir moyennement, à très rapproché, les efforts immédiats de Stornoway autres que le projet Renard seront concentrés dans des efforts d'exploration qui seront axés sur les projets à moindre intensité d'investissement et les activités axées vers la découverte, tous deux dans à l'intérieur du portefeuille de propriétés existantes et des nouveaux programmes génératifs.

A cette fin, les points saillants des programmes d'exploration canadiens de 2010 jusqu'à présent sont les suivants :

  • L'initiation de plusieurs programmes d'échantillonnage de reconnaissance dans les zones antérieurement identifiées comme étant anomales dans le cadre de nouvelles découvertes de kimberlite;
  • La création d'une nouvelle coentreprise au Québec, soit le "Projet Consorem", afin de procéder à des tests aériens pour la prospection d'anomalies géophysiques, à la géophysique des sols et à l'échantillonnage de tills;
  • La mobilisation géophysique des sols dans le projet Hammer de kimberlite préalablement à l'exploration du potentiel par du forage;
  • La découverte d'un nouveau filon de kimberlite dans le cadre de la prospection sur le projet de Qilalugaq;
  • La découverte de nouveaux fragments flottants de kimberlite à potentiel élevé sur le projet de Chesterfield; et,
  • La soumission de 1 000 kg de kimberlite pour le traitement microdiamantifère sur le projet d'Aviat.

Programmes génératifs

A la fin de 2008, Stornoway a suspendu les activités de tous les programmes génératifs d'exploration de reconnaissance au Canada en raison de la crise sévère du crédit internationale et de la contraction du marché en capital-risque canadien. A ce moment, les résultats partiels disponibles provenant des nombreux programmes génératifs situés à la grandeur du Canada indiquaient la présence de kimberlites diamantifères dans des endroits où encore aucune découverte de kimberlite n'avait été rapportée. Les activités d'exploration dans les zones hautement prioritaires ont désormais été entamées, et ont comme objectif de confirmer les résultats d'échantillons précédents et de localiser les sources d'origine potentielles. Les résultats de ces activités seront divulgués au moment opportun. Stornoway prévoit poursuivre l'acquisition de propriétés dans le cadre de ces programmes génératifs.

Le testage des anomalies géophysiques, la prospection, l'échantillonnage des tills et les sondages magnétiques géophysiques des sols ont commencé sur le Projet Consorem - Diamants LG-4, situé dans la région de la Baie James dans le Centre-Nord du Québec, au nord du projet diamantifère Renard et à proximité de l'autoroute Transtaïga. Les propriétés foncières comprennent actuellement 29 500 acres dans 236 concessions hébergeant 26 cibles géophysiques primaires qui ont été identifiées à partir d'un sondage géophysique aérien qui a récemment été réclamé par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec. Ce projet est un consortium entre Stornoway, Mines Virginia Inc., Soquem Inc. et Mines Aurizon Ltd. (détenant chacune 25 % du capital). Mines Virginia Inc. est l'exploitant du projet.

Hammer (Nunavut)

En 2009, Stornoway rapportait la découverte de la kimberlite de Hammer dans le district diamantifère du golfe Coronation/North Slave du Nunavut (voir le communiqué de presse du 30 juillet 2009 de Stornoway). Ce projet est une coentreprise à 75 % - 25 % entre Stornoway et North Arrow Minerals Inc. ("North Arrow"). Une brèche de kimberlite météorisée dans le substrat rocheux a été identifiée dans des fosses creusées à la main, en plus de nombreuses occurrences de kimberlites dispersées flottant en surface et des fragments de kimberlite soulevés par le gel. Les conditions de pergélisol et les contraintes de l'équipement empêchent la collecte de kimberlite fraîche pour l'analyse microdiamantifère représentative, mais la fusion caustique d'un échantillon de 6,6 kg a montré un diamant dans le filtrant à mailles carrées de 0,106 mm, qui confirme que le corps est de nature diamantifère. La kimberlite de Hammer est associée à un accident topographique principal d'une longueur de 225 mètres, entre 15 et 100 mètres de largeur, et dont le modelé de surface est d'environ 1 hectare, bien que la nature et dimension véritables du corps ne soit pas connue à l'heure actuelle. Les plans pour 2010 comprennent les sondages géophysiques des sols au début du mois de septembre dont les résultats seront utilisés par Stornoway et North Arrow pour déterminer le travail supplémentaire nécessaire pour évaluer correctement la découverte de Hammer. Les permis de forage ont été obtenus pour cette propriété.

Aviat et Qilalugaq (Nunavut)

Pour le projet Aviat de 437 500 acres détenu à 90 %, situé sur la péninsule de Melville au Nunavut, un modèle géologique conceptuel a été antérieurement mis au point par SRK Consulting (Canada) Inc. ("SRK") pour les couches de kimberlite empilées subparallèles profondément submergées de l'Eastern Sheet Complex ("ESC") de 260 hectares (voir le communiqué de presse du 7 octobre 2008 de Stornoway). La totalité de kimberlite de quatre corps différents se situe entre 12,4 et 16,0 millions de tonnes selon les estimations, et le total du contenu en diamant est estimé à 235 +/- 30 cpht (non dilué) tel que déterminé par SRK à l'aide de micro et de macro données diamantifères. Le champ conceptuel de la kimberlite et le total du contenu en diamant supposent la présence de 24,1 à 40,3 millions de carats de diamants dans le sol, après une dilution interne d'environ 5 % au sein du modèle. L'étude conceptuelle ne comprenant pas les corps de kimberlite en forme de cheminée d'Aviat (AV1, AV4 et AV9), les couches de kimberlite à l'extérieur de l'ESC, (telles que AV1W et AV5) ou les intersections de forage de couches de kimberlites non nommées qui n'ont pas encore été intégrées à l'ensemble du modèle géologique. Les résultats de la fusion caustique sont en attente pour environ 1 000 kg de kimberlite recueillis par forage à l'AV9 et dans d'autres couches de kimberlite non nommées. Les résultats seront publiés une fois complétés. Les chiffres fournis ci-dessus sont de natures conceptuelles et ne constituent pas l'estimation d'une richesse minérale. Jusqu'à présent, l'exploration n'a pas été suffisante pour définir la richesse minérale en termes de National Instrument ("NI") 43-101 pour l'Eastern Sheet Complex et il est incertain à ce stade qu'une exploration plus importante pourra permettre de délimiter une richesse minérale.

Stornoway est fière d'annoncer la découverte en juillet 2010 d'un nouveau filon de kimberlite sur le projet de Qilalugaq de 451 900 acres détenu à 100 %, qui est situé à proximité de Repulse Bay au Nunavut. Le corps Naujaat 8 d'une longueur de 650 m est représenté par une série linéaire d'occurrences discontinues de fragments de kimberlite de surface et de blocs rocheux. Naujaat 8 a été identifié en faisant la prospection dans les environs d'un échantillon de tills anomal, ce qui porte le nombre total de corps de kimberlite à 19, soit 11 découverts par BHP Billiton (le propriétaire foncier d'origine) et huit découvertes par Stornoway. Le modelage géologique continu du T1 à 4 de la cheminée de kimberlite (un corps de 14 ha à moins de 10 km de la marée) indique la présence de 81 millions de tonnes de kimberlite à une profondeur de 330 m de la surface. A un contenu diamantifère estimé de 27 à 33 cpht, cela pourrait représenter de 21,9 à 26,7 millions de carats de diamants. Une autre opération de forage a confirmé des corps en cheminée dont la grandeur se situe entre 0,8 et 11,0 ha en s'appuyant sur l'interprétation des données géophysiques. Huit des corps en filon n'ont pas été testés par forage. Un petit échantillon de kimberlite du filon de Naujaat 7, découvert dans un lit d'une longueur de 6 km dans le cadre du programme d'exploration de 2008 (voir le communiqué de presse du 4 septembre 2008 de Stornoway) mais n'ayant pas été analysé avant 2010, a rapporté des résultats microdiamantifères positifs tel qu'indiqué plus bas. Quelque 70 kg de la nouvelle découverte du filon de Naujaat 8 ont été soumis aux fins d'analyses microdiamantifères par fusion caustique. Les résultats des minéraux par indicateurs pour les échantillons de tills recueillis aux fins de suivi supplémentaire des zones anomales sont attendus.

  Sample                
  weight                
Kimberlite (kg) +0.106mm +0.150mm +0.212mm +0.300mm +0.425mm +0.600mm +0.850mm Total
Naujaat 7 39.51 5 4 5 2 1 0 0 17

Churchill et Chesterfield (Nunavut)

Le 12 août 2010, la coentreprise Stornoway, Shear Minerals Limited ("Shear"), a rapporté la découverte de prospection d'un flottant de kimberlite à potentiel hautement diamantifère à partir d'une série de neuf ostioles de boue (occurrence SAZ) sur le projet Chesterfield Inlet, au Nunavut. Les échantillons ont été recueillis aux fins d'analyse par fusion caustique ainsi que par pétrographie. Le projet d'exploration de 500 000 $ en cours financé par Rio Tinto Exploration Canada Inc. ("RTECI") comprend un sondage géophysique magnétique aérien à superrésolution d'une longueur de 2 300 km sur plus de deux blocs et un testage par forage de 7-10 cibles prioritaires à l'aide d'un marteau-piqueur léger à circulation inverse. La propriété de Chesterfield Inlet est une coentreprise de 63 % - 37 % entre Shear et Stornoway. En vertu des conditions d'une convention d'option et de coentreprise (l'"Option"), Stornoway et Shear ont accordé à RTECI le droit de faire l'acquisition, conformément à toutes les conditions sous-jacentes, d'une part pouvant aller jusqu'à 70 % de tous les droits miniers du projet de 70 000 acres. Shear est l'exploitant pour la première partie de l'Option.

Sur le projet Churchill de 600 000 acres, situé directement au sud du projet diamantifère de Chesterfield Inlet, Stornoway (environ 37,7 %) et Shear ont identifié quelques 88 kimberlites, dont 11 sont considérablement diamantifères avec des mini échantillons de masse de filons d'une largeur pouvant aller jusqu'à 4,0 m, rapportant un contenu diamantifère jusqu'à 220 cpht. Shear prévoit un programme d'exploration de 2 millions $ à Churchill en 2010 (août à octobre), comprenant la prospection, le forage à CI de cibles géophysiques et structurales, et l'évaluation des diamants provenant des filons de Kahuna et de Notch. Les plans préliminaires du projet pour 2011 comprennent le forage d'extension et l'échantillonnage massif.

Projet Timiskaming (Ontario et Québec)

Le projet diamantifère de Timiskaming détenu à 100 % comprend 14 300 acres dans le nord-est de l'Ontario et le nord-ouest du Québec. La société a, jusqu'à présent, trouvé neuf cheminées de kimberlite dans la région, dont six se sont avérées diamantifères. La grosse cheminée 95-2 est un corps oblong à fort pendage de plus de 5 ha dont le contenu diamantifère d'ensemble recueilli est de 10,1 cpht. Quelques 15 millions de tonnes de 95-2, provenant des zones du centre et de l'est et d'une profondeur de 300 m ont indiqué un contenu diamantifère encore plus élevé, allant de 12 à 16 cpht (en se basant sur la teneur récupérée). Un examen de tous les projets de kimberlites, incluant les ajustements au modèle géologique et aux données diamantifères pour 95-2, est en cours. Les vérifications initiales apportées sur les résidus de la fusion caustique antérieurs ont permis d'identifier une sous-récupération de microdiamants qui aurait engendré une estimation à la baisse du potentiel diamantifère et un arrêt précoce des travaux. Contrairement aux projets diamantifères situés dans les régions éloignées et inexploitées du Canada, ces kimberlites sont situées dans une région minière préalablement établie offrant une infrastructure et un support minier déjà en place.

Données scientifiques et techniques

Les données de la dissolution caustique décrite ci-haut s'appuient sur les travaux menés par Microlithics Laboratories, un laboratoire de traitement des minerais indépendant situé à Thunder Bay, en Ontario. Dans le cadre des programmes QA/QC en cours, tous les matériaux sont soumis à la vérification, et toutes modifications importantes seront publiées aussitôt qu'elles seront disponibles. Les programmes d'exploration diamantifère de Stornoway sont dirigés par Robin Hopkins, géologue principal (NT/NU), vice-président des explorations, une personne qualifiée selon la norme NI 43-101. M. Hopkins a passé en revue le contenu de ce communiqué de presse.

A propos de Stornoway Diamond Corporation

Stornoway Diamond Corporation est une société de premier plan au Canada en matière d'exploration et de développement diamantifère, qui est impliquée dans la découverte de plus de 200 kimberlites réparties dans sept districts diamantifères canadiens. La société profite d'un portefeuille de propriétés diamantifères diversifié, d'une plateforme financière solide et d'équipes techniques et administratives expérimentées dans chacun des secteurs du réseau diamantifère, depuis l'exploration jusqu'à la commercialisation.

Au nom du Conseil

STORNOWAY DIAMOND CORPORATION

Matt Manson, Président et chef de la direction

This news release contains "forward-looking information" within the meaning of Canadian securities legislation and "forward-looking statements" within the meaning of the United States Private Securities Litigation Reform Act of 1995. This information and these statements, referred to herein as "forward-looking statements" are made as of the date of this news release and the Company does not intend, and does not assume any obligation, to update these forward-looking statements, except as required by law.

Forward-looking statements relate to future events or future performance and reflect current expectations or beliefs regarding future events and include, but are not limited to, statements with respect to: potential mineralization, exploration plans, objectives or results, resource or reserve estimates, anticipated production or results, costs, or discussions of future plans and objectives. There can be no assurance that such statements will prove accurate. Such statements are necessarily based upon a number of estimates and assumptions that are subject to numerous risks and uncertainties that could cause actual results and future events to differ materially from those anticipated or projected. References to National Instrument 43-101 Resource Calculations are Mineral Resources and are not Mineral Reserves and therefore do not have demonstrated economic viability. Any statements that express or involve discussions with respect to predictions, expectations, beliefs, plans, projections, objectives, assumptions or future events or performance (often, but not always, using words or phrases such as "expects", "anticipates", "plans", "projects", "estimates", "assumes", "intends", "strategy", "goals", "objectives" or variations thereof or stating that certain actions, events or results "may", "could", "would", "might" or "will" be taken, occur or be achieved, or the negative of any of these terms and similar expressions) are not statements of historical fact and may be forward-looking statements. Important factors that could cause actual results to differ materially from the Company's expectations are discussed in Company documents filed from time to time with the Toronto Stock Exchange and provincial securities regulators, most of which are available at: www.sedar.com. The Company disclaims any intention or obligation to revise or update such statements, except as required by law.

Renseignements

  • Stornoway Diamond Corporation
    Matt Manson
    président et chef de la direction
    416-304-1026
    ou
    Stornoway Diamond Corporation
    Nick Thomas
    directeur des relations avec les investisseurs
    604-983-7754 ou sans frais au 1-877-331-2232
    info@stornowaydiamonds.com
    ou
    Stornoway Diamond Corporation
    M. Ghislain Poirier
    vice-président des affaires publiques
    418-780-3938
    gpoirier@stornowaydiamonds.com
    www.stornowaydiamonds.com