Ressources Strateco inc.
FRANKFURT : RF9
OTC Bulletin Board : SRSIF
TSX : RSC

Ressources Strateco inc.

07 août 2008 10h27 HE

Strateco/Matoush : Une augmentation de 300 % des ressources minérales en 10 mois

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 7 août 2008) - Ressources Strateco inc. ("Strateco")(TSX:RSC)(OTCBB:SRSIF)(FRANCFORT:RF9) est heureuse d'annoncer que les Ressources Minérales de sa propriété Matoush ont augmenté de 300 % depuis la dernière estimation des ressources selon la Norme canadienne 43-101 annoncée le 1er octobre 2007. Le projet Matoush, détenue à 100 %, est localisé 300 km au nord de Chibougamau, dans les Monts Otish, au Québec.

Scott Wilson Roscoe Postle Associates (Scott Wilson RPA) a mis à jour l'estimation des ressources selon la Norme canadienne 43-101 pour le projet uranifère Matoush, utilisant les résultats de forages disponibles au 25 juillet 2008. En utilisant une teneur de coupure de 0,05 % U3O8, les ressources minérales indiquées sont estimées à 250 000 tonnes à une teneur de 0,68 % U3O8 contenant 3,73 millions de livres U3O8. Les ressources minérales inférées sont estimées à 1,3 million de tonnes à une teneur de 0,44 % U3O8 contenant 13,07 millions de livres U3O8. Les ressources minérales sont contenues dans les trois zones suivantes : AM-15, MT-22 et MT-34.

Il n'existe pas encore de réserves minérales sur le projet Matoush. (Voir section longitudinale sur www.stratecoinc.com.) Le rapport complet selon la Norme canadienne 43-101 préparé par les personnes qualifiées R. Barry Cook, P. Eng. et David A. Ross, P.Geo, sera disponible sur SEDAR (www.sedar.com) d'ici 45 jours.



Table 1 - Estimation des ressources minérales pour Matoush,
25 juillet 2008
Tonnes Teneur Livres U3O8
(x 1 000) (% U3O8) (x 1 000)
----------------------------------------------------------------
Indiquées
AM-15 162 0,52 1 840
MT-34 88 0,97 1 890
----------------------------------------------------------------
Total Indiquées 250 0,68 3 730

Inférées
AM-15 16 0,14 50
MT-22 801 0,38 6 680
MT-34 527 0,55 6 350
----------------------------------------------------------------
Total Inférées 1 344 0,44 13 070

Notes :

1. Définitions CIM utilisées pour les ressources minérales.

2. Teneur de coupure de 0,05 % U3 O8 a été estimée en utilisant le prix de
US$ 55/lb U3 O8 et en assumant les coûts d'opération.

3. "Grade-shell wireframe" à 0,05 % U3 O8 et une largeur vraie minimum de
1,5 m ont été utilisés pour contraindre l'interpolation des teneurs.

4. Les hautes teneurs U3 O8 ont été coupées à 9 % avant de créer un
composite à 2 m de longueur.

5. Différents blocs de moins de 0,05 % U3 O8 ont été inclus pour la
continuité ou pour étendre les lentilles à un minimum de largeur.

6. Les totaux peuvent être différents parce qu'arrondis.


Les forages du projet Matoush incluent 257 sondages par carottage totalisant plus de 98 000 mètres. Un jeu de sections transversales ainsi que des vues en plan ont été interprétés afin de construire des modèles 3D de cadre linéaire ("wireframe models") en utilisant une teneur de coupure de 0,05 % U3O8, et une largeur vraie minimum de 1,5 mètre. Les hautes teneurs U3O8 ont été coupées à 9 % avant de créer un composite de 2 mètres. Les paramètres du variogramme ont été interprétés à partir de composite de 2 mètres de valeurs U3O8. La modélisation des teneurs U3O8 à l'intérieur des modèles de cadre linéaire a été estimée par krigeage ordinaire. Plus de 98 % des valeurs U3O8 dans la base de données des forages utilisées pour estimer la teneur, proviennent d'analyses chimiques. La différence provient de 27 récents sondages et dérive de la sonde gamma.

La classification dans les catégories indiquées ou inférées a été guidée par la densité des sondages, l'interprétation des variations du variogramme et l'apparente continuité des zones minéralisées.

La catégorie inférée a une grille de forage d'approximativement 50 mètres par 50 mètres jusqu'à 70 mètres.

Strateco a établi par relevés géophysiques et quelques sondages la présence de la faille Matoush et des niveaux sédimentaires ACF-3 (zone AM-15) et ACF-4 (zones MT-22, MT-34) sur une distance de plus de 15 km, dont un secteur minéralisé 8,5 km au sud de AM-15, identifié par le sondage EC-08-01. Ce sondage a intersecté 0,15 % eU3O8 sur 2,1 mètres à une profondeur verticale de 550 mètres dans le ACF-4. Ces niveaux d'ACF composés de sédiments grossiers sont des horizons préférentiels pour la précipitation de l'uranium.

Depuis le 25 juillet 2008, la campagne de forage se poursuit avec 3 foreuses sur le site. Des trois foreuses maintenant en opération sur la propriété Matoush, deux foreuses sont affectées à l'exploration et à la définition de la nouvelle zone MT-34 et l'exploration au sud de la zone MT-34, ouverte sur 12 km.

La troisième foreuse définit les ressources de la zone MT-22 et explore vers le nord de la zone MT-22.

La quatrième foreuse qui était opérationnelle sur Matoush a été mise à disposition des autres compagnies minières travaillant dans les Monts Otish. En août, cette foreuse sera utilisée par Strateco pour tester les cibles d'exploration sur la propriété Pacific Bay optionnée par Strateco.

"SCOPING STUDY"

Le nouvel estimé des ressources selon la Norme canadienne 43-101 sera utilisé comme référence pour le "scoping study" déjà en cours. Ce rapport devrait être complété à la fin du mois de septembre 2008 et devrait démontrer la valeur économique du projet.

EXPLORATION SOUTERRAINE - OBTENTION DES PERMIS

Le 15 juillet 2008, Strateco a présenté pour commentaire la Description préliminaire du projet au Nuclear Fuel Cycle and Facilities Regulation, à l'Agence canadienne d'évaluation environnementale et au Ministère du Développement Durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec. La Description préliminaire du projet pour un programme d'exploration souterraine inclut : les composantes du projet, la métallurgie, les eaux de mine, le programme de santé et sécurité et 15 appendices différents sur l'évaluation environnementale, l'usine de traitement des eaux, les tests métallurgiques, l'échéancier du projet, etc.

Le document final de la Description du projet sera déposé sur SEDAR dès que disponible.

M. Guy Hébert, président, a déclaré : "Depuis le début de l'exploration sur notre projet Matoush en 2006, nous affirmons que notre but est de délimiter un minimum de ressources situées entre 15 et 20 millions de livres U3O8 pour justifier une opération minière de 2 millions de livres par année pour une période minimum de 10 ans. Nous y sommes. La propriété Matoush est en voie de devenir un champ uranifère de classe mondiale en raison de ses très hautes teneurs, de son potentiel extraordinaire et de sa localisation au Québec qui a été identifié comme l'un des endroits au monde des plus favorables au développement minier.

Ce communiqué de presse a été lu et approuvé par monsieur Jean-Pierre Lachance, Géo., vice-président exécutif de Ressources Strateco inc. et monsieur R. Barry Cook, P.Eng, géologue associé chez Scott Wilson Roscoe Postle Associates qui sont les personnes qualifiées tel que définie par la Norme canadienne 43-101.

MISE EN GARDE POUR LES EPARGNANTS DES ETATS-UNIS : l'organisme Securities and Exchange Commission (la SEC) des Etats-Unis permet aux sociétés minières des Etats-Unis de divulguer, dans les documents qu'elles déposent auprès de cet organisme, seulement les gisements minéraux dont elles peuvent légalement et économiquement réaliser l'extraction ou la production. Dans le présent communiqué de presse, nous employons le terme "ressources" avec les qualificatifs "mesurées", "indiquées" et "inférées" et, selon les lignes directrices de la SEC, il est strictement interdit aux sociétés inscrites des Etats-Unis d'employer ce terme avec ces qualificatifs dans les documents qu'elles déposent auprès de la SEC. Les épargnants des Etats-Unis sont priés d'étudier attentivement les renseignements divulgués dans le formulaire 10-KSB de la société, qu'ils peuvent se procurer auprès de la société ou sur le site Web de la SEC, à l'adresse http://sec.gov/edgar.shtml.

Ce communiqué de presse renferme certains "énoncés prospectifs" qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le formulaire du rapport annuel déposé auprès des commissions des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique, de l'Alberta de Toronto et du Québec et dans le rapport annuel dans le formulaire 10-KSB déposé auprès de la Commission des valeurs mobilières des Etats-Unis.

Renseignements