Ressources Strateco inc.
FRANKFURT : RF9
OTC Bulletin Board : SRSIF
TSX : RSC

Ressources Strateco inc.

29 août 2007 08h15 HE

Strateco met la Main sur 9,0 M de livres d'uranium

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 29 août 2007) - Ressources Strateco inc. ("Strateco") (TSX:RSC)(OTCBB:SRSIF)(FRANKFURT:RF9) est très heureuse d'annoncer qu'elle vient d'accroître d'approximativement 9,0 millions de livres U3O8 ses actifs uranifères à la suite de la signature aujourd'hui d'une lettre d'entente formelle avec Mines Virginia ("Virginia") sur la propriété Apple, située dans la région de la Baie-James au nord du Québec.

En vertu de l'entente prenant effet immédiatement, Strateco acquiert 100 % de la propriété uranifère Apple que détenait Virginia à 100 % en contrepartie de 3 250 000 actions de Strateco. L'entente est aussi assujettie d'une royauté de 2 % NSR, en faveur de Virginia, dont 1 % rachetable pour 1,0 M $ Can. L'entente est sujette à l'approbation des autorités compétentes.

La propriété Apple est constituée de 88 titres miniers couvrant 4 446 hectares et est située 80 km au sud-est de Radisson sur le territoire de la Baie-James. La propriété est accessible via une route d'hiver de 40 km à partir de la route pavée de la Baie-James au km 510. L'été, on peut y avoir accès par bateau à partir de la route Trans-Taïga.

Le projet couvre une partie de la Formation Apple reconnue au début des années 1970 pour la découverte de plusieurs lentilles de conglomérats à cailloux de quartz et à matrice uranifère et pyriteuse couvrant une vaste étendue.

Le gîte d'uranium Apple a, de fait, été découvert en 1971 lors d'un levé aéroporté. Il s'en est suivi une campagne d'exploration exhaustive menée conjointement par The International Nickel Company of Canada Limited ("INCO") et la Société de développement de la Baie-James de 1972 à 1975, INCO étant l'opérateur. Au total, 65 forages ont été complétés pour un total de 14 000 mètres. Les conglomérats uranifères ont été retracés sur huit kilomètres selon un axe est-ouest.

En 1974, INCO a procédé à une estimation des ressources sur une portion couvrant sept zones à pendage subvertical sur un kilomètre de distance. Le calcul non conforme à l'Instrument National 43-101 fait état d'un total de 9 365 000 tonnes titrant 0,054 % U3O8 soit 1,08 lb/tonne pour un total de 10,1 millions de livres (GM 57894). De ces ressources 4,3 M de tonnes ont été classées prouvées et probables et 5,0 M de tonnes comme possibles. La littérature (Robertson et al. 1986) fait état d'un tonnage évalué à 8,5 M de tonnes à 0,052 % U3O8 (8,8 M livres U3O8) compris dans une enveloppe de six mètres de largeur par un kilomètre de longueur, jusqu'à une profondeur de 300 mètres, le gîte demeurant totalement ouvert en profondeur. Une corrélation a été établie entre les plus hautes teneurs en uranium et le contenu en pyrite. INCO a abandonné la propriété en 1975. Il n'y a eu aucun travaux d'exploration pour l'uranium depuis.

Virginia a repris la propriété en 1998 pour en évaluer le potentiel aurifère. Des indices forts intéressants y ont été découverts mais aucun forage n'y a été effectué. En juin 2006, un levé d'orientation magnétique et radiométrique héliporté a été effectué sur une partie de la propriété. Ce levé a, entre autres, mis en évidence une nouvelle anomalie radiométrique au sud de la propriété qui n'avait pas été décelée dans les années 1970.

Le 23 août 2007, deux représentants de Strateco ont effectué une visite en compagnie des représentants de Virginia dans le cadre de la vérification diligente. La visite était guidée par monsieur Jean-François Ouellette de Services techniques Géonordic inc. ("Géonordic") et monsieur Michel Gauthier Ph.D., professeur titulaire à l'UQAM ainsi qu'à l'Université de Liège en Belgique. Monsieur Gauthier connaît très bien le contexte géologique de la propriété Apple et possède une expertise chevronnée dans l'uranium dans le secteur de la Baie-James, y ayant été impliqué depuis les années 1970.

Au cours de la visite de terrain, deux secteurs affleurants distants de 2,9 km couvrant la même formation ont été observés. La robustesse ainsi que l'amplitude du système ont été constatées. Monsieur Gauthier a mis en évidence la similitude existant entre le gîte de conglomérat uranifère pyriteux Apple et ceux du Witwatersrand en Afrique du Sud reconnus internationalement pour leur tonnage très élevé dépassant les 100 M de livres U3O8. Monsieur Gauthier a d'ailleurs visité le Witwatersrand. Le deuxième affleurement observé, correspondant à l'anomalie radiométrique qui a mené à la découverte d'Apple, est exposé sur environ 75 mètres le long de l'orientation du gîte. Des lectures variant entre quelques milliers jusqu'à 10 000 comptes par seconde ont été enregistrées lors de la visite. Le potentiel d'accroître substantiellement les ressources établies antérieurement à environ 9,0 M de livres U3O8 apparaît très plausible.

A la suite de la visite de terrain, Virginia via Géonordic a, de concert avec Strateco et la participation de Monsieur Gauthier, effectué une demande de jalonnement de 104 titres complémentaires qui font partie intégrante de l'entente. Ce jalonnement permettra de couvrir la majeure partie de la formation Apple jugée favorable. Strateco entend effectuer un levé radiométrique héliporté sur l'ensemble du projet au cours des prochains mois.

Monsieur Guy Hébert, président de Strateco a déclaré : "Bien que toutes les ressources de Strateco soient concentrées sur sa propriété Matoush reconnue pour ses très hautes teneurs en uranium, Strateco a saisi l'occasion qui lui était offerte d'acquérir la propriété Apple dont la similitude de la géologie avec les gîtes de Witwatersrand ainsi que les livres d'uranium déjà identifiées par INCO en font une propriété de premier plan."

Liquidité de Strateco

En date du 30 juin 2007, le fonds de roulement de Strateco s'élevait à 28 millions $ Can. Les fonds de Strateco ne sont pas exposés à du papier commercial adossé à des actifs.

Personne qualifiée

Monsieur Jean-Pierre Lachance, géologue, est la personne qualifiée telle que définie par l'Instrument National 43-101 et il possède une expérience de plus de 30 ans en exploration minière. M. Jean-Pierre Lachance a approuvé ce communiqué.

Ce communiqué de presse renferme certains "énoncés prospectifs" qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le formulaire du rapport annuel révisé déposé auprès des commissions des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, du Manitoba, de l'Ontario et du Québec, et dans le formulaire de renseignements 40-F du rapport annuel déposé auprès de la Commission des valeurs mobilières des Etats-Unis. La société ne s'engage ni à mettre à jour publiquement ni à réviser les énoncés prospectifs par suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres événements.

Renseignements