Agence du revenu du Canada

Agence du revenu du Canada

25 janv. 2011 15h45 HE

Succès du crédit d'impôt pour la rénovation domiciliaire du gouvernement Harper : des économies de plus de 700 $ pour les familles moyennes, injection de milliards de dollars dans l'économie

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 25 jan. 2011) - Le gouvernement Harper a souligné aujourd'hui les avantages du crédit d'impôt pour la rénovation domiciliaire (CIRD), citant les grandes répercussions positives sur les familles canadiennes et l'économie canadienne, aidant ainsi à protéger le Canada du pire de la récession mondiale.

Déjà plus de trois millions de Canadiens, et ca continue, ont bénéficié du CIRD – un élément clé de la première phase du Plan d'action économique du Canada. La moyenne des économies d'impôt s'élevait à plus de 700 $ par demandeur. Ceci représente approximativement un ménage propriétaire-occupant sur trois.

« Il est évident que les initiatives de notre gouvernement visant à garder notre économie forte pendant la récession fonctionnent, a dit l'honorable Steven Fletcher, ministre d'État (Réforme démocratique). Notre approche pour stimuler l'économie a maintenu le moteur de l'économie pendant la période la plus difficile et nous continuons de voir les incidences positives de nos efforts. »

« En encourageant les Canadiens à investir dans leur résidence à l'aide de cet allègement fiscal, notre gouvernement a donné un nouvel élan au bon moment à l'économie canadienne, ce qui a permis de soutenir des emplois dans des domaines tels que la rénovation domiciliaire, la construction, la vente au détail et la foresterie qui autrement auraient été touchés par la récession, a déclaré le ministre du Revenu national, Keith Ashfield. Il a permis aussi de mettre plus d'argent dans les poches des travailleurs canadiens pour qu'ils l'investissent dans leur résidence, le plus gros investissement d'une famille. »

Le CIRD a donné à l'économie canadienne un bon coup de pouce au milieu de la crise économique mondiale. En tenant compte du CIRD, les dépenses réelles liées aux rénovations domiciliaires ont repris fortement au Canada, augmentant en moyenne de 18,1 % à partir du deuxième trimestre de 2009 jusqu'au premier trimestre de 2010. Les analystes ont évalué aussi qu'il a injecté 4,3 milliards de dollars supplémentaires en investissement relatif à la rénovation dans l'économie, à un moment où la récession aurait réduit l'investissement dans ce secteur.

L'industrie a été pratiquement unanime sur les fortes répercussions positives que cette mesure a eu sur l'économie. Par exemple, Victor Fiume, le président national de l'Association canadienne des constructeurs d'habitations a affirmé que « le CIRD a augmenté l'activité économique, a permis de créer des emplois et a nettement reflété la confiance des consommateurs dans l'engagement des rénovateurs professionnels. Il a bien servi notre industrie et les consommateurs et de toute évidence, il a permis à l'industrie de demeurer vigoureuse malgré les temps difficiles, tout en créant des emplois. »

« Le crédit d'impôt pour la rénovation domiciliaire a sans aucun doute contribué à stimuler l'économie de notre industrie, a déclaré Robert Dutton, président et PDG de RONA. Seulement chez RONA, son incidence, s'ajoutant à celle du programme incitatif supplémentaire RONAvantages, a entraîné la réception de plus de 18 000 demandes représentant des projets de rénovation d'une valeur totale de plus de 140 millions de dollars. Entre-temps, les ventes liées au Guide projet et à l'installation ont augmenté de plus de 15 %. Ce type d'initiative, qui a une incidence positive sur l'économie de notre industrie, est toujours accueilli favorablement et a contribué à sauver des emplois des Canadiens, a-t-il ajouté. Notre programme RONA a été d'une telle popularité que nous avons décidé de le lancer de façon permanente en avril 2010. »

« Le CIRD est un programme bénéfique et opportun pour nos clients. L'intérêt pour le programme et les incidences du programme sont immenses. Grâce à ce programme, notre entreprise a constaté une augmentation très directe et immédiate des demandes de la part de propriétaires », a dit Doug Cook de la société MuddRuckers Inc., une entreprise de levage et de nivelage de béton située à Winnipeg.

Le crédit d'impôt pour les rénovations domiciliaires était un crédit d'impôt non remboursable d'une durée limitée et une composante principale du Plan d'action économique du Canada.

Renseignements

  • Agence du revenu du Canada
    Relations avec les médias
    Noël Carisse
    613-952-9184
    ou
    Cabinet du ministre du Revenu national
    Erin Filliter
    Directrice des communications
    613-995-2960