Suncor Energy Inc.
TSX : SU
NYSE : SU

Suncor Energy Inc.

03 mai 2011 02h30 HE

Suncor Energie annonce ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2011

La stratégie intégrée de la Société dégage de solides résultats en dépit de la volatilité des marchés

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 3 mai 2011) -

Les informations financières ne sont pas vérifiées et elles sont présentées en dollars canadiens, sauf indication contraire. Toute l'information financière, y compris les chiffres comparatifs de Suncor pour l'exercice 2010, a été établie conformément aux PCGR canadiens, au moyen de méthodes comptables conformes au cadre conceptuel des Normes internationales d'information financière (les « IFRS ») prescrites par la Partie I du Manuel de l'ICCA publié par l'Institut Canadien des Comptables Agréés. Pour les périodes précédentes, la Société établissait ses états financiers consolidés et ses états financiers consolidés intermédiaires conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada qui étaient en vigueur avant le 1er janvier 2011 (le « référentiel comptable antérieur »). Les chiffres comparatifs de l'exercice 2010 de Suncor ont été retraités afin qu'ils soient conformes aux IFRS. Un rapprochement des chiffres comparatifs établis selon le référentiel comptable antérieur avec ceux établis selon les IFRS est présenté dans les notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires non audités de la période close le 31 mars 2011.

Certaines mesures financières dont il est question dans le présent document, notamment le résultat opérationnel, les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles, et les charges opérationnelles décaissées du secteur Sables pétrolifères, ne sont pas prescrites par les PCGR. Des rapprochements du résultat opérationnel, défini à la rubrique « Mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR », avec le résultat net établi selon les PCGR sont présentés aux rubriques « Information financière consolidée » et « Résultats sectoriels et analyse » du rapport de gestion en date du 2 mai 2011. Les charges opérationnelles décaissées du secteur Sables pétrolifères sont décrites et font l'objet d'un rapprochement à la rubrique « Résultats sectoriels et analyse – Sables pétrolifères » du rapport de gestion. Les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles et le RCI font l'objet de rapprochements plus loin à la rubrique « Mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR ».Ces mesures financières hors PCGR n'ont pas de définition normalisée et, par conséquent, il est peu probable qu'elles soient comparables avec les mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Nous avons inclus ces mesures financières hors PCGR parce que la direction les utilise pour analyser la performance opérationnelle, l'endettement et la liquidité. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être utilisées hors contexte ni comme des substituts aux mesures de rendement établies conformément aux PCGR.

Suncor Energie Inc. a annoncé aujourd'hui un résultat net de 1,028 milliard $ pour le premier trimestre de 2011 (0,65 $ par action ordinaire), en comparaison d'un résultat net de 779 millions $ (0,50 $ par action ordinaire) pour le premier trimestre de 2010.

Le résultat opérationnel, qui se calcule en ajustant le résultat net en fonction d'éléments importants qui ne sont pas représentatifs du rendement opérationnel, est passé à 1,478 milliard $ (0,94 $ par action ordinaire) au premier trimestre de 2011, en comparaison de 370 millions $ (0,24 $ par action ordinaire) au premier trimestre de 2010. La progression du résultat opérationnel par rapport à celui du premier trimestre de 2010 est principalement attribuable à l'accroissement des volumes de production de sables pétrolifères, à l'augmentation des marges sur les produits raffinés dégagées par les activités de raffinage en aval et à la hausse des prix obtenus pour la production en amont.

Les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles ont plus que doublé, passant de 1,124 milliard $ (0,72 $ par action ordinaire) au premier trimestre de 2010 à 2,393 milliards $ (1,52 $ par action ordinaire) au premier trimestre de 2011. Cette augmentation tient essentiellement aux mêmes facteurs qui ont entraîné la hausse du résultat opérationnel.

La production totale en amont de Suncor s'est chiffrée en moyenne à 601 300 barils équivalent pétrole par jour (bep/j) au premier trimestre de 2011, en comparaison de 564 600 bep/j au premier trimestre de 2010. La production de pétrole brut, exprimée en pourcentage de la production totale, a augmenté pour passer à 87 %, en comparaison de 77 % pour le même trimestre en 2010.

« La fiabilité et l'efficacité opérationnelles ont été au rendez-vous dans tous nos secteurs », a mentionné le président et chef de la direction, Rick George. « La solide performance de nos activités de raffinage nous a permis de bénéficier de marges nettement plus élevées et de la demande croissante qu'a stimulée la reprise économique. Quant à nos activités liées aux sables pétrolifères, elles ont montré une amélioration constante, enregistrant, pour les deux derniers trimestres, leur meilleure production à ce jour. »

La production du secteur Sables pétrolifères (exclusion faite de la quote-part de Suncor dans la production de la coentreprise Syncrude) s'est chiffrée en moyenne à 322 100 barils par jour (b/j) pour le premier trimestre de 2011, en comparaison de 202 300 b/j pour le premier trimestre de 2010. Les volumes de production ont été à la hauteur des volumes record enregistrés au quatrième trimestre de 2010, ce qui témoigne des améliorations d'ordre opérationnel. Au premier trimestre de 2010, la production avait souffert de perturbations de l'exploitation et de travaux de maintenance non planifiés du secteur Sables pétrolifères.

Les charges opérationnelles décaissées du secteur Sables pétrolifères (à l'exclusion de Syncrude) ont diminué pour se fixer à 36,15 $ par baril au premier trimestre de 2011, en comparaison de 54,50 $ par baril au premier trimestre de 2010. Cette diminution est principalement attribuable au fait que les charges opérationnelles décaissées, qui sont essentiellement fixes, ont été réparties sur un plus important volume de production.

La quote-part de Suncor dans la production de la coentreprise Syncrude lui a rapporté un volume de production moyen de 38 500 b/j pour le premier trimestre de 2011, en comparaison de 32 300 b/j pour le trimestre correspondant de 2010.

La production du secteur Exploration et production s'est chiffrée à 240 700 bep/j au premier trimestre de 2011, en comparaison de 330 000 bep/j au premier trimestre de 2010. Le recul de la production s'explique principalement par les cessions d'actifs non essentiels réalisées au cours de la dernière année, une production supplémentaire de 70 000 bep/j ayant été tirée de ces actifs au premier trimestre de 2010. Le nouveau secteur Exploration et production regroupe les résultats qui étaient auparavant présentés sous le secteur Gaz naturel et le secteur International et extracôtier.

En aval, le secteur Raffinage et commercialisation de la Société a enregistré des ventes de produits raffinés totalisant en moyenne 84 900 mètres cubes par jour pour le premier trimestre de 2011, en comparaison de 82 200 mètres cubes par jour pour le premier trimestre de 2010. Ce secteur a dégagé de solides résultats grâce à une hausse marquée des marges de raffinage, attribuable à l'augmentation des marges de craquage dans l'ensemble du marché, et à la forte capacité de traitement du pétrole brut lourd des raffineries de Suncor.

« Les résultats obtenus pour le premier trimestre témoignent de l'efficacité de la stratégie intégrée de Suncor. Grâce à cette stratégie, nous avons non seulement tiré parti de l'élargissement des écarts de prix entre le pétrole brut léger et le pétrole brut lourd en Amérique du Nord, mais nous avons également bénéficié des retombées positives qu'ont eues les prix nettement plus élevés du pétrole brut Brent sur nos activités extracôtières », a précisé Rick George.

Mise à jour concernant la stratégie et l'exploitation

Suncor va de l'avant avec la stratégie de croissance sur 10 ans qu'elle a dévoilée en décembre 2010. Conformément à cette stratégie, ses dépenses en immobilisations du premier trimestre ont été axées sur l'expansion de ses activités d'exploitation de sables pétrolifères in situ, sur la poursuite de la construction d'une nouvelle unité d'hydrotraitement des sables pétrolifères et sur le déploiement d'une nouvelle technique de gestion des résidus dans l'ensemble de ses installations de sables pétrolifères existantes.

En ce qui concerne ses activités d'exploitation de sables pétrolifères in situ, la Société a presque achevé la troisième phase d'agrandissement du projet Firebag. Elle a commencé l'injection d'eau dans une plateforme d'exploitation en avril 2011 et s'attend à produire les premiers barils de pétrole au début de juillet 2011. L'agrandissement devrait être pleinement opérationnel au troisième trimestre de 2011, le volume de production devant augmenter graduellement par la suite sur une période d'environ 24 mois jusqu'à atteindre la capacité de production cible de 62 500 barils de bitume par jour. La Société poursuit également les travaux liés à la quatrième phase d'agrandissement de Firebag, se concentrant sur la construction des infrastructures, des plateformes d'exploitation, des installations de traitement centralisé et des installations de cogénération. Elle prévoit commencer la production au premier trimestre de 2013. La capacité de production cible de la quatrième phase de l'agrandissement est également de 62 500 barils de bitume par jour.

Le 22 mars 2011, la Société a conclu des ententes de partenariat stratégique avec Total E&P Canada Ltd. Maintenant qu'elle a signé ces ententes, Suncor s'attend à faire avancer les travaux d'ingénierie et de préparation des chantiers au projet d'exploitation de sables pétrolifères Fort Hills et à l'usine de valorisation Voyageur. Aux termes des ententes, Total a obtenu une participation dans le projet Fort Hills et dans celui de l'usine de valorisation Voyageur, tandis que Suncor a obtenu une participation dans le projet d'exploitation de sables pétrolifères Joslyn de Total. Suncor vise l'achèvement du projet de l'usine de valorisation Voyageur et du projet Fort Hills en 2016.

En mars, Suncor a conclu la vente d'actifs non essentiels situés en mer du Nord faisant partie de son secteur Exploration et production, ce qui lui a rapporté un produit de 105 millions £ (164 millions $ CA), sous réserve des ajustements de clôture.

Les programmes d'exploration de Suncor vont bon train, celle-ci ayant obtenu, en avril 2011, trois permis d'exploration visant le secteur de la mer du Nord se trouvant au large de la Norvège, dont deux à titre d'exploitant et un à titre de non-exploitant. De plus, la Société évalue actuellement un puits d'exploration situé dans la zone Ballicatters, au large de la Côte Est du Canada.

Suncor prévoit reporter à 2012 le programme de maintenance à quai d'une durée de 15 semaines qui devait être entrepris à Terra Nova en juillet 2011. Ce report devrait permettre de trouver des solutions aux problèmes liés à la présence de sulfure d'hydrogène dans certains puits, qui a causé des interruptions partielles de la production, et de les mettre en œuvre parallèlement à l'exécution des travaux de maintenance. Un arrêt d'une durée de quatre semaines est toujours prévu à Terra Nova au troisième trimestre de 2011 aux fins de l'exécution des travaux de maintenance annuels.

En ce qui concerne l'exploitation de pétrole classique à l'étranger, Suncor a suspendu indéfiniment ses activités d'exploration et de production en Libye, compte tenu de l'agitation politique qui secoue ce pays. Suncor continue de surveiller la situation en Libye et a pris à ce jour toutes les mesures raisonnables pour assurer la sécurité de son personnel et protéger la valeur de ses actifs et des ses activités et d'assurer la conformité aux principes relatifs aux investissements et aux activités responsables de la Société, qui définissent les valeurs et les politiques de Suncor en ce qui concerne les droits de l'homme dans les pays ou elle exerce ses activités.

Le 18 mars 2011, Suncor a déclaré un cas de force majeure aux termes de ses contrats d'exploration et de partage de production. Le 31 mars 2011, Suncor n'avait constaté aucune perte de valeur à l'égard de ses actifs en Libye. Toutefois, si la situation actuelle en Libye persistait ou se détériorait de telle sorte que Suncor ne puisse reprendre ses activités à court terme ou qu'elle ne puisse le faire sans devoir engager d'importantes dépenses, Suncor estime que ses actifs en Libye pourraient subir des pertes de valeur dans le futur.

Dans le domaine de l'énergie renouvelable, Suncor a achevé, en janvier, l'agrandissement de l'usine d'éthanol de St. Clair, qui est la plus importante installation de biocombustible au Canada. Les travaux de construction se sont également poursuivis au premier trimestre de 2011 à l'égard de deux nouveaux projets de production d'énergie éolienne, soit le projet de Kent Breeze, en Ontario, et le projet de Wintering Hills, en Alberta. Suncor estime que, d'ici la fin de 2011, ses projets de production d'énergie renouvelable permettront de compenser au total près de un million de tonnes de dioxyde de carbone par année.

À un moment où Suncor investit dans sa stratégie de croissance, une saine gestion de la dette et le maintien d'un solide bilan sont primordiaux. Grâce à ses importantes rentrées de fonds et au produit qu'elle a tiré de ses ventes d'actifs, y compris dans le cadre de l'entente de partenariat stratégique conclue avec Total, Suncor a réduit sa dette nette de 3,8 milliards $ au premier trimestre, la ramenant à 7,4 milliards $ au 31 mars 2011.

Prévisions

Suncor a mis à jour les prévisions qu'elle avait publiées le 17 décembre 2010.

Perspectives pour l'exercice 2011
formulées en date
du 17 décembre 2010
Résultats réels pour
le trimestre clos
le 31 mars 2011
Perspectives pour l'exercice
2011 mises à jour en date
du 3 mai 2011
Production totale de Suncor (bep/j)
Production – avant les cessions
d'actifs prévues(1)
550 000 – 600 000601 300520 000 – 570 000
Sables pétrolifères (à l'exclusion de Syncrude) (b/j)280 000 – 310 000322 100280 000 – 310 000
Syncrude (b/j)35 000 – 37 00038 50035 000 – 37 000
Exploration et production
Côte Est du Canada (b/j)58 000 – 65 00065 00058 000 – 65 000
International (bep/j)110 000 – 120 000107 20080 000 – 90 000
Activités terrestres en Amérique
du Nord (Mpi3e/j)(1)(2)
370 – 410411370 – 410
Ventes du secteur Sables pétrolifères(3)
Peu sulfureux47 %37 %41 %
Sulfureux53 %63 %59 %
Prix obtenus pour les ventes prévues
de pétrole brut du secteur Sables
pétrolifères (WTI à Cushing moins)(3)
7,00 $ CA à
8,00 $ CA
le baril
10,15 $ CA
le baril
5,50 $ CA à
6,50 $ CA
le baril

(1) Les volumes de production réels pourraient varier selon le moment où seront réalisées les cessions d'actifs prévues.

(2) Les volumes sont en millions de pieds cubes équivalent gaz naturel par jour (Mpi3e/j).

(3) Compte non tenu de la quote-part de Suncor dans la production de la coentreprise Syncrude.
Les principaux changements apportés aux prévisions de la Société présentées ci-dessus comprennent ce qui suit :

  • Une diminution de 30 000 bep/j de la production du secteur International et de la production totale de Suncor. Cette diminution est principalement attribuable à l'arrêt de la production en Libye.
  • Une diminution de la proportion peu sulfureux/sulfureux dans la composition des ventes, la faisant passer de 47/53 à 41/59, ce qui s'explique essentiellement par les interruptions imprévues au premier trimestre de 2011 aux unités d'hydrogène et d'hydrotraitement du secteur Sables pétrolifères, ces interruptions ayant eu une incidence négative sur la production de pétrole brut peu sulfureux de plus grande valeur.
  • Une augmentation des prix des ventes prévues de pétrole brut du secteur Sables pétrolifères, les faisant passer de WTI à Cushing moins 7,00 $ CA – 8,00 $ CA le baril à WTI à Cushing moins 5,50 $ CA – 6,50 $ CA le baril. Cette augmentation s'explique par la hausse des prix sur le marché du pétrole brut synthétique peu sulfureux et sulfureux et par l'augmentation des marges de raffinage pour la production de diesel, ces facteurs étant en partie compensés par un accroissement des écarts de prix entre le brut léger et le brut lourd et par la révision à la baisse des prévisions concernant la composition des ventes peu sulfureux/sulfureux de Suncor.

Pour plus de renseignements sur les prévisions de Suncor pour 2011, prière de visiter le site Web de la Société, au www.suncor.com/guidance

La mise à jour concernant la stratégie et l'exploitation ainsi que les prévisions présentées ci-dessus renferment de l'information de nature prospective qui fait intervenir plusieurs risques et incertitudes, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Suncor, notamment ceux énoncés dans la rubrique « Facteurs de risque » figurant ci-dessous.

Les hypothèses posées pour établir les perspectives pour l'exercice 2011 du secteur Sables pétrolifères comprennent des projets visant à améliorer la fiabilité et à accroître l'efficience des activités, qui devraient nous permettre de réduire au minimum les travaux de maintenance non planifiés en 2011. Les hypothèses posées pour établir les perspectives pour l'exercice 2011 des secteurs Côte Est du Canada, International et Activités terrestres en Amérique du Nord comprennent le rendement du gisement, les résultats des forages, la fiabilité des installations, les changements de quotas de production et l'exécution des travaux de maintenance planifiés.

Facteurs de risque

Les facteurs susceptibles d'influer sur les perspectives opérationnelles de Suncor pour 2011 comprennent les suivants, sans en exclure d'autres :

  • L'approvisionnement en bitume. La teneur commerciale du minerai, les travaux de maintenance non planifiés devant être effectués à l'égard du matériel minier et des usines d'extraction, le stockage des résidus et le rendement des réservoirs in situ pourraient avoir une incidence sur l'atteinte des niveaux de production cibles pour 2011.
  • Le rendement des installations récemment mises en service. La cadence de production des nouvelles installations le temps que soit rodé le nouveau matériel est non seulement difficile à prévoir, mais elle est également susceptible d'être ralentie advenant la nécessité d'effectuer des travaux de maintenance non planifiés.
  • Les travaux de maintenance non planifiés. La production estimative pourrait ne pas être atteinte si des travaux de maintenance non planifiés devaient être exécutés à l'égard de l'une ou l'autre de nos usines d'extraction, de valorisation ou de raffinage, ou encore à l'égard de la canalisation de transport ou de nos actifs extracôtiers.
  • Les travaux de maintenance planifiés. La production estimative pourrait ne pas être atteinte si les travaux de maintenance planifiés n'étaient pas exécutés convenablement et efficacement.
  • Les cessions prévues. Notre incapacité à réaliser les cessions prévues pourrait nuire à la gestion de notre dette et à nos plans de dépenses en immobilisations.
  • Les prix des marchandises. Une baisse significative du prix du gaz naturel pourrait nous contraindre à fermer certains de nos puits de gaz naturel.
  • Les activités menées à l'étranger. Les activités que Suncor exerce à l'étranger, par exemple en Libye et en Syrie, ainsi que les actifs utilisés pour les besoins de ces activités sont exposés à plusieurs risques d'ordre politique, économique et socio-économique, notamment l'agitation civile et la violence politique.

Mise en garde – renseignements de nature prospective

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs et d'autres informations qui reposent sur les attentes actuelles, les estimations, les projections et les hypothèses que nous avons formulées à la lumière de notre expérience et de notre perception des tendances historiques, notamment les attentes et hypothèses au sujet de l'exactitude des estimations des réserves et des ressources; les prix des marchandises, les taux d'intérêt et les taux de change; la rentabilité des capitaux et les économies de coûts; les taux de redevance applicables et les lois fiscales; les niveaux de production futurs; la suffisance des dépenses en capital budgétées pour l'exécution des activités planifiées; la disponibilité et le coût de la main-d'œuvre et des services; et la réception en temps utiles des approbations des autorités réglementaires et des tiers. Tous les énoncés et les autres informations traitant de prévisions ou de projections au sujet de l'avenir ainsi que les autres énoncés et renseignements au sujet de la stratégie de croissance de Suncor, de ses prévisions courantes et futures en matière de dépenses, de prix des marchandises, de coûts, de calendriers, de volumes de production, de résultats opérationnels et de résultats financiers, et de l'incidence prévue des engagements futurs, constituent des énoncés prospectifs. Certains énoncés et renseignements prospectifs se reconnaissent à l'emploi d'expressions comme « s'attend à », « anticipe », « estime », « planifie », « prévu », « a l'intention de », « croit », « projette », « indique », « pourrait », « se concentre sur », « vision », « but », « perspectives », « proposé », « cible », « objectif » et autres expressions analogues. Les énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué font référence aux éléments suivants :

  • Le fait que Suncor croit : i) que les installations liées à l'agrandissement de la phase 3 de Firebag seront pleinement en service au troisième trimestre de 2011, la production de pétrole devant commencer au début de juillet 2011 et la production de bitume devant prendre environ 24 mois par la suite pour atteindre la capacité visée de 62 500 b/j; et ii) que les installations liées à l'agrandissement de la phase 4 de Firebag entreront en production au premier trimestre de 2013, avec une capacité prévue de 62 500 b/j de bitume.
  • Les projets i) de faire entrer en production le projet Fort Hills et l'usine de valorisation Voyageur (qui devraient être exploités par Suncor) d'ici 2016; ii) de faire entrer en production le projet Joslyn d'ici 2017-2018; et iii) de tirer parti des occasions de partager les ressources et les connaissances dans le cadre de l'élaboration de ces projets.
  • Le projet Terra Nova de Suncor de procéder à une interruption de quatre semaines pour maintenance annuelle à Terra Nova au troisième trimestre de 2011 et à un programme d'entretien des installations à quai d'une durée de 15 semaines en 2012, lequel devrait permettre de remédier à la présence de H2S dans certains puits.
  • Le fait que la direction croit que la Société achèvera les projets Kent Breeze et Wintering Hills en 2011 et qu'une fois achevés, les actifs d'énergie renouvelable de Suncor compenseront près d'un million de tonnes de dioxyde de carbone annuellement.

Les énoncés et renseignements prospectifs ne sont pas des garanties d'un rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont certains sont similaires à ceux qui touchent d'autres sociétés pétrolières et gazières et d'autres sont propres à Suncor. Les résultats réels de Suncor pourraient différer de façon importante de ceux exprimés ou suggérés de manière implicite dans ses énoncés ou renseignements prospectifs et le lecteur est donc averti de ne pas s'y fier indûment.

Les autres risques, incertitudes et facteurs susceptibles d'influencer les résultats réels de tous les secteurs de Suncor sont, entre autres, les suivants : l'instabilité du marché qui nuit à la capacité de Suncor d'obtenir du financement à des taux acceptables sur le marché des capitaux d'emprunt; notre capacité de découvrir et de mettre en valeur de façon soutenue et concurrentielle des réserves pouvant être exploitées de façon rentable; la réussite des stratégies de couverture; le maintien d'un ratio dette/flux de trésorerie approprié; les changements dans la conjoncture économique, des conditions du marché et des conditions commerciales; notre capacité de financer les dépenses d'investissement visant à remplacer les réserves ou à accroître la capacité de traitement dans une conjoncture volatile au chapitre du prix et du crédit; les fluctuations de l'offre et de la demande pour les produits de Suncor; le prix des marchandises, les taux d'intérêt et les taux de change; la volatilité du prix du gaz naturel et de celui des liquides, qui n'est pas prévisible et peut avoir une incidence importante sur le chiffre d'affaires; la capacité de Suncor de s'adapter à l'évolution des marchés et d'obtenir à temps l'approbation des organismes de réglementation; la mise en œuvre réussie et en temps opportun des projets d'investissement, y compris les projets de croissance et les projets réglementaires; les risques et les incertitudes associés à la consultation des parties intéressées et à l'obtention des autorisations réglementaires pour exercer des activités d'exploration et de mise en valeur dans les zones d'exploitation de Suncor (ces risques pourraient entraîner des coûts accrus, des retards ou l'abandon d'un projet); l'exécution efficace des révisions planifiées; l'exactitude des estimations de coûts, dont certaines sont fournies au stade de la conception ou à d'autres stades préliminaires des projets et avant le commencement ou la conception des études techniques détaillées nécessaires à la réduction de la marge d'erreur et à l'augmentation du degré d'exactitude; l'intégrité et la fiabilité des immobilisations de Suncor; l'effet cumulatif de la mise en valeur d'autres ressources; les coûts afférents à la conformité aux lois environnementales actuelles et futures; l'exactitude des estimations des réserves, des ressources et de la production futures de Suncor et son succès au chapitre des activités de forage d'exploration et de mise en valeur et des activités connexes; le maintien de relations satisfaisantes avec les syndicats, les associations d'employés et les partenaires en coentreprises; les mesures prises par les sociétés concurrentes, y compris la concurrence accrue d'autres sociétés pétrolières et gazières ou de sociétés qui fournissent des sources d'énergie de remplacement; les pénuries de main-d'œuvre et de matériel; les incertitudes découlant des retards ou des changements de plans relativement aux projets ou aux dépenses en immobilisations; les mesures prises par les pouvoirs publics en matière d'imposition ou les modifications apportées aux frais et aux redevances; les modifications aux règlements dans le domaine de l'environnement et d'autres domaines (comme nos négociations avec le ministère de l'Énergie de l'Alberta au sujet de la réglementation concernant la méthode d'évaluation du bitume et l'examen par le gouvernement du Canada de la réglementation proposée à l'égard des rejets de gaz à effet de serre); la capacité et la volonté des parties avec lesquelles Suncor a des liens importants de s'acquitter de leurs obligations à l'égard de la Société (notamment en ce qui a trait aux cessions d'actifs prévues); les risques et incertitudes liés à la capacité à remplir les conditions de clôture des ventes d'actifs prévues de Suncor, à l'échéancier de la clôture et à la contrepartie à recevoir pour ces ventes, y compris la capacité des contreparties à remplir leurs obligations en temps opportun et à obtenir toute approbation requise des autorités de réglementation ou de tierces parties, ce qui est indépendant de la volonté de Suncor; la survenance d'imprévus, tels que des incendies, éruptions, gels, bris d'équipement et autres événements semblables touchant Suncor ou d'autres parties dont les activités ou actifs se répercutent directement ou indirectement sur Suncor; le risque de ne pas réaliser les synergies ou les économies de coûts prévues; les risques liés à l'intégration de Suncor et de Petro Canada après la fusion et l'évaluation inexacte des valeurs de Petro Canada. Tous ces facteurs importants ne sont pas exhaustifs.

La dernière notice annuelle déposée par Suncor sur formulaire 40-F, le rapport annuel aux actionnaires et les autres documents qu'elle dépose périodiquement auprès des autorités en valeurs mobilières décrivent les risques, incertitudes et hypothèses importants et les autres facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les résultats réels et de tels facteurs sont incorporés aux présentes par voie de référence. On peut se procurer gratuitement des exemplaires de ces documents en écrivant à Suncor au 150, 6th Avenue S.W., Calgary, Alberta T2P 3Y7, en téléphonant au 1-800-558-9071, en en faisant la demande par courriel à info@suncor.com ou en consultant le profil de la Société sur SEDAR au www.sedar.com ou EDGAR au www.sec.gov. Sauf dans les cas où les lois applicables sur les valeurs mobilières l'exigent, Suncor se dégage de toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement ses renseignements de nature prospective, que ce soit en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres circonstances.

Certains volumes de pétrole brut et de liquides de gaz naturel ont été convertis en millions de pieds cubes équivalent gaz naturel (Mpi3e), en supposant que six mille pieds cubes de gaz naturel équivalent à un baril. De plus, certains volumes de gaz naturel ont été convertis en barils d'équivalent pétrole (bep) selon le même ratio. Les mesures exprimées en Mpi3e et bep peuvent être trompeuses, surtout si on les considère isolément. Le ratio de conversion de six mille pieds cubes de gaz naturel pour un baril de pétrole brut ou de liquides de gaz naturel repose sur une méthode de conversion d'équivalence énergétique applicable surtout à la pointe du brûleur et ne représente pas nécessairement une équivalence de la valeur à la tête du puits.

Suncor Énergie Inc. est la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Les activités de Suncor sont reliées notamment au développement et à la valorisation des sables pétrolifères, à la production pétrolière et gazière classique et extracôtière, au raffinage du pétrole et à la commercialisation des produits sous la marque Petro-Canada. Suncor exploite les ressources pétrolières de façon responsable, ainsi qu'un portefeuille croissant de sources d'énergie renouvelable. Les actions ordinaires de Suncor (symbole : SU) sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York.

Pour de plus amples renseignements au sujet de Suncor Énergie Inc., veuillez visiter notre site Web au www.suncor.com.

Le rapport complet du premier trimestre de 2011 de Suncor à l'intention des actionnaires ainsi que les états financiers et les notes (non vérifiés) peuvent être obtenus en visitant le www.suncor.com/rapportsfinanciers ou www.sedar.com ou en téléphonant au 1-800-558-9071, sans frais en Amérique du Nord.

Pour écouter la conférence téléphonique portant sur les résultats du premier trimestre de Suncor, visitez le www.suncor.com/webcasts.

Renseignements