Suncor Energy Inc.
TSX : SU
NYSE : SU

Suncor Energy Inc.

30 avr. 2012 22h00 HE

Suncor Énergie annonce ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2012

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 30 avril 2012) -

Toute l'information financière, sauf indication contraire, est non auditée, présentée en dollars canadiens et a été établie conformément aux mesures financières non définies par les principes comptables généralement reconnus du Canada « PCGR ». Certaines mesures financières contenues dans le présent communiqué, à savoir le résultat opérationnel, les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles, les charges opérationnelles décaissées du secteur Sables pétrolifères et le rendement du capital investi (le « RCI »), ne sont pas prescrites par les PCGR. Il convient de se reporter à la rubrique « Mise en garde - mesures financières hors PCGR » de ce communiqué. Les volumes de production sont présentés sur une base de participation directe, avant redevances, à moins d'indication contraire.

Suncor Énergie a inscrit un résultat net de 1,457 G$ (0,93 $ par action ordinaire) pour le premier trimestre de 2012, en comparaison d'un résultat net de 1,028 G$ (0,65 $ par action ordinaire) pour le premier trimestre de 2011. Le rendement du capital investi a atteint 14,8 % pour la période de 12 mois close le 31 mars 2012, du jamais vu depuis la fusion avec Petro-Canada, en raison principalement du niveau élevé et de la fiabilité de la production et de la hausse des prix moyens obtenus.

Le résultat opérationnel s'est établi à 1,329 G$ (0,85 $ par action ordinaire) au premier trimestre de 2012, en comparaison de 1,478 G$ (0,94 $ par action ordinaire) au premier trimestre de 2011. Cette baisse est principalement attribuable à la diminution des volumes de production en amont, à la hausse des redevances et à l'augmentation de la dotation aux amortissements dans le secteur Sables pétrolifères, en partie compensées par l'augmentation des prix moyens obtenus en amont.

Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles se sont établis à 2,426 G$ (1,55 $ par action ordinaire) au premier trimestre de 2012, contre 2,393 G$ (1,52 $ par action ordinaire) au premier trimestre de 2011. Cette augmentation tient essentiellement à la hausse des prix obtenus en amont, en partie contrebalancée par la diminution des volumes de production et la hausse des redevances.

La production totale en amont de Suncor s'est chiffrée en moyenne à 562 300 barils équivalent pétrole par jour (bep/j) au premier trimestre de 2012, en comparaison de 601 300 bep/j au premier trimestre de 2011.

Les volumes de production tirés du secteur Sables pétrolifères de Suncor (à l'exclusion de la quote-part de Suncor dans la production de la coentreprise Syncrude) se sont chiffrés en moyenne à 305 700 barils par jour (b/j) au premier trimestre de 2012, en comparaison de 322 100 b/j au premier trimestre de 2011. Cette baisse s'explique essentiellement par un arrêt non planifié à l'usine de valorisation 2, en partie compensé par les niveaux de production records enregistrés en janvier et en février et par l'augmentation stable de la production de la troisième phase d'agrandissement de Firebag. Les travaux de maintenance ont été menés à bien à l'usine de valorisation 2, qui a repris ses activités normales à la mi-avril.

« L'arrêt non planifié de l'usine de valorisation 2 de la mi-mars à la mi-avril a été pour nous un dur revers, après l'amélioration soutenue du rendement opérationnel et les taux de production records que nous avons enregistrés pour plusieurs trimestres consécutifs, a déclaré Steve Williams, président et chef de la direction. Soyez toutefois assurés que nous tirerons de cette expérience des leçons qui nous serviront dans la mise en œuvre de notre processus d'excellence opérationnelle. »

Les charges opérationnelles décaissées du secteur Sables pétrolifères (à l'exclusion de Syncrude) se sont établies à 38,10 $ par baril au premier trimestre de 2012, en comparaison de 35,45 $ par baril au premier trimestre de 2011. L'augmentation des charges opérationnelles décaissées par baril s'explique principalement par la diminution des volumes de production de bitume tirés des activités d'extraction par suite de l'arrêt de l'usine de valorisation 2.

La quote-part de Suncor dans la production de la coentreprise Syncrude lui a rapporté un volume de production moyen de 35 400 b/j pour le premier trimestre de 2012, en comparaison de 38 500 b/j pour le trimestre correspondant de 2011. La cadence de production de Syncrude a été ralentie pendant le trimestre, en raison des problèmes opérationnels survenus à une unité de cokéfaction, qui a été mise hors service au cours du trimestre avant d'être remise en service en avril.

La production du secteur Exploration et production s'est chiffrée à 221 200 bep/j au premier trimestre de 2012, en comparaison de 240 700 bep/j pour le trimestre correspondant de 2011. Le recul de la production s'explique principalement par les cessions d'actifs non essentiels réalisées en 2011 et à l'arrêt des activités de la Société en Syrie en raison de l'agitation politique et des sanctions internationales.

Le secteur Raffinage et commercialisation de Suncor a affiché des ventes de produits raffinés totalisant en moyenne 80 100 mètres cubes par jour (m3/j) pour le premier trimestre de 2012, en comparaison de 82 000 m3/j pour le premier trimestre de 2011. La baisse des ventes de produits raffinés totales est attribuable à un fléchissement de la demande dans les régions de l'est de l'Amérique du Nord. Au premier trimestre de 2012, les charges d'alimentation des raffineries terrestres de Suncor ont diminué, ce qui s'explique par les escomptes des prix du marché par rapport au West Texas Intermediate (WTI).

« Notre modèle d'affaires intégré nous a permis de tirer parti de tous les aspects de la chaîne de valeur tout en atténuant l'incidence de la volatilité des prix sur le marché, explique M. Williams. L'incidence de la diminution des prix dans le secteur Sables pétrolifères a été en grande partie neutralisée par la diminution des coûts de production dans notre secteur Raffinage et commercialisation. »

Mise à jour concernant la stratégie et l'exploitation

Suncor poursuit sa stratégie de croissance. Les dépenses en immobilisations du premier trimestre de 2012 visaient essentiellement la croissance des activités touchant les sables pétrolifères in situ et la mise en œuvre de la nouvelle technologie de remise en état des résidus dans l'ensemble de ses sites d'extraction de sables pétrolifères.

La construction de la troisième phase d'agrandissement de Firebag est pratiquement achevée. L'augmentation graduelle de la production se déroule comme prévu. La production de bitume tirée des activités de la Société à Firebag s'est établie en moyenne à 83 600 b/j et elle atteignait environ 96 000 b/j à la fin du premier trimestre de 2012, en hausse de 20 % par rapport au taux de production enregistré à la fin de 2011. La production de bitume de Firebag a aussi augmenté par suite de l'achèvement de puits intercalaires en 2011 et de l'optimisation de la production de vapeur des installations de la troisième phase dans l'ensemble du complexe intégré de Firebag.

Les travaux de construction de la quatrième phase d'agrandissement de Firebag se déroulent aussi comme prévu. Au premier trimestre de 2012, la Société a continué de mettre l'accent sur la construction de deux nouvelles plateformes d'exploitation, les installations de traitement centralisé et les unités de cogénération. L'entrée en production est prévue au premier trimestre de 2013.

La Société prévoit que les installations du Millenium Naphta Unit (« MNU ») fonctionneront à plein régime d'ici la fin du semestre. L'unité d'hydrogène du projet MNU a été mise hors service pour des modifications au premier trimestre de 2012. La Société a commencé la mise en service des actifs associés au procédé de gestion des résidus (TROMC) et prévoit commencer à les utiliser au deuxième trimestre de 2012.

Au premier trimestre de 2012, le secteur Coentreprises des Sables pétrolifères de la Société a poursuivi la planification des activités de mise en valeur des projets de l'usine de valorisation Voyageur et de la mine Fort Hills et a continué de soutenir Total E&P Canada Ltd. dans le cadre de la planification concernant le projet Joslyn North. Les travaux relatifs à l'usine de valorisation Voyageur ont porté principalement sur la validation de l'étendue du projet, l'élaboration du plan du projet, les travaux d'ingénierie et la préparation du site. Les travaux relatifs à la mine de Fort Hills ont porté sur l'avancement des plans de conception, la préparation du site et l'acquisition de certains éléments à long délai de livraison. Les travaux relatifs au projet Joslyn North ont visé la poursuite des travaux de conception, les travaux de forage et la préparation du site. En 2013, la Société prévoit présenter les plans de mise en valeur visant les trois projets au conseil d'administration de Suncor pour approbation. La mise en valeur de chacun de ces projets demeure soumise à l'approbation des propriétaires de coentreprises se rapportant aux projets.

Dans le secteur Côte Est du Canada, le programme étendu de maintenance à quai du navire de production, de stockage et de déchargement (« navire PSD ») de Terra Nova, dont la durée est estimée à 21 semaines, devrait commencer en juin 2012. Les travaux planifiés comprennent le remplacement de la tête d'injection d'eau du navire PSD et l'achèvement des travaux de remplacement de l'infrastructure sous-marine entrepris pour régler les problèmes liés à la présence de sulfure d'hydrogène. À White Rose, le programme de maintenance hors station prolongé d'une durée estimative de 18 semaines à l'égard du navire PSD devrait commencer en mai 2012, dans le but principalement de régler les problèmes du système de propulsion du navire.

Du côté des activités extracôtières du secteur International, les dépenses en immobilisations liées au projet Golden Eagle ont été essentiellement affectées aux travaux d'ingénierie et à la construction des installations en surface et la fabrication du treillis destiné à la plateforme gravitaire. En avril, la Société a commencé le forage d'un deuxième puits d'évaluation portant sur le nouveau gisement découvert dans la zone Beta.

En ce qui a trait aux autres activités du secteur International, le partenaire de coentreprise de Suncor, Harouge Oil Operations BV, a redémarré la production à tous les principaux champs en Libye. La production en Libye s'est établie en moyenne à 39 200 b/j au premier trimestre de 2012. Suncor est actuellement en discussion avec National Oil Corporation au sujet de l'incidence de la situation de force majeure aux termes de ses obligations contractuelles relatives à ses activités de production et de mise en valeur en Libye. En décembre 2011, la Société a déclaré une situation de force majeure aux termes de ses obligations contractuelles en Syrie en raison de l'agitation politique et des sanctions internationales touchant le pays. La Société n'a donc constaté aucune production en Syrie au premier trimestre de 2012.

Alors que Suncor investit dans sa stratégie de croissance, la gestion de sa dette et le maintien d'une saine situation financière demeurent des objectifs prioritaires. Au 31 mars 2012, la dette nette avait été réduite à un peu moins de 6 G$, alors qu'elle s'élevait à 7 G$ au 31 décembre 2011.

En février, Suncor a annoncé un programme pour le rachat de 1 G$ de ses actions ordinaires, poursuivant ainsi le programme qui vise à redistribuer de la valeur aux actionnaires dans le cadre duquel la Société a racheté pour 500 M$ de ses actions ordinaires en 2011. Au 27 avril 2012, la Société avait racheté 9,8 millions d'actions ordinaires de plus, ayant ainsi redistribué 317 M$ aux actionnaires en 2012. La Société a aussi annoncé aujourd'hui que son conseil d'administration avait approuvé une hausse de 18 % du dividende trimestriel de Suncor, lequel passera de 0,11 $ par action à 0,13 $ par action. Le taux de croissance annuel composé sur cinq ans du dividende de Suncor est de 21 %.

Comme nous l'avons annoncé le 1er décembre 2011, le chef de la direction de Suncor, Rick George, part à la retraite le 1er mai 2012. Steve Williams, président et chef de l'exploitation de Suncor, lui succédera à titre de chef de la direction. La carrière de M. Williams au sein de Suncor a commencé en 2002 lorsqu'il a été nommé vice-président directeur, Expansion commerciale, et chef des finances. Il a également assumé durant quatre ans les fonctions de vice-président directeur, Sables Pétrolifères, période au cours de laquelle il a mené ce secteur vers une importante croissance.

« Même s'il m'est difficile de quitter amis et collègues, je pars avec une grande fierté pour ce que nous avons accompli ensemble au cours des 20 dernières années, et je suis très enthousiaste quant à l'avenir de cette grande société, a déclaré M. George. Steve et son équipe de direction connaissent à fond notre entreprise et notre secteur, et je ne peux imaginer une équipe mieux outillée pour relever les défis et saisir les occasions extraordinaires qui se présenteront. Ils peuvent aussi compter sur le soutien d'un personnel dévoué qui continue de servir au mieux les intérêts de Suncor et de ses actionnaires. »

Prévisions de la Société

Suncor a révisé les prévisions qu'elle avait publiées le 1er février 2012. Les prévisions concernant la production totale demeurent inchangées. Les principaux changements apportés aux prévisions de la Société comprennent ce qui suit :

  • Une diminution des prix obtenus pour l'ensemble des ventes de pétrole brut du secteur Sables pétrolifères attribuable à l'augmentation de l'offre dans l'ouest du Canada et la région de Bakken aux États-Unis. L'intégration de Suncor et des raffineries terrestres du secteur Raffinage et commercialisation devrait pallier cette diminution des prix obtenus en diminuant les charges d'alimentation.
  • La composition des ventes a été modifiée, la proportion de brut synthétique peu sulfureux ayant été ramenée de 38 % à 35 % et la proportion de brut synthétique sulfureux étant passée de 52 % à 55 %, ce qui s'explique par l'arrêt non planifié de l'usine de valorisation aux premier et deuxième trimestres de 2012.
  • Les hypothèses prévisionnelles relatives au prix du WTI ont été augmentées, passant de 90 $ US le baril à 95 $ US le baril, et les hypothèses prévisionnelles relatives au prix au comptant au carrefour AECO ont été diminuées, passant de 4,09 $ CA le gigajoule à 2,43 $ CA le gigajoule.
Prévisions pour l'exercice
complet établies au
1er février 2012
Prévisions pour l'exercice
complet modifiées au
30 avril 2012
Résultats réels pour le
trimestre clos le
31 mars 2012
Production totale de Suncor (bep/j) 530 000 - 580 000 530 000 - 580 000 562 300
Sables pétrolifères(1) (b/j)
Ventes
Pétrole brut synthétique 299 000 - 327 000 299 000 - 327 000 305 300
Diesel 10 % 10 % 11 %
Peu sulfureux 38 % 35 % 29 %
Sulfureux 52 % 55 % 60 %
Bitume 26 000 - 28 000 26 000 - 28 000 27 500
Prix obtenus pour l'ensemble des ventes de pétrole brut WTI à Cushing moins
4,00 $ CA à 5,00 $ CA le baril
WTI à Cushing moins
10,00 $ CA à 15,00 $ CA le baril
WTI à Cushing moins
12,12 $ CA le baril
(1) Compte non tenu de la quote-part de Suncor au titre de la production et des charges opérationnelles de la coentreprise Syncrude.

Pour plus de détails concernant les prévisions de Suncor pour 2012, se reporter au site Web de la Société, à www.suncor.com/guidance.

Mises en garde, hypothèses et facteurs de risque

Les rubriques « Mise à jour concernant notre stratégie et nos activités opérationnelles » et « Prévisions de la Société » présentées précédemment renferment de l'information de nature prospective qui fait intervenir plusieurs risques et incertitudes, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Suncor, notamment ceux énoncés ci-dessous. Voir également la rubrique « Mise en garde concernant les énoncés prospectifs » du rapport de gestion pour des informations complémentaires sur les autres risques et hypothèses sous-jacents aux présents énoncés prospectifs.

Les hypothèses sur lesquelles sont fondées les prévisions pour l'exercice 2012 complet sont disponibles sur le site Web de Suncor. Les hypothèses posées pour établir les perspectives du secteur Sables pétrolifères et de Syncrude pour l'exercice 2012 complet se rapportent notamment aux projets visant à améliorer la fiabilité et à accroître l'efficience des activités, qui devraient nous permettre de réduire au minimum les travaux de maintenance non planifiés en 2012. Les hypothèses concernant les secteurs Amérique du Nord - activités terrestres, Côte Est du Canada et International pour les perspectives pour l'exercice 2012 complet comprennent le rendement du gisement, les résultats des forages, la fiabilité des installations et l'exécution sans heurt des travaux de maintenance planifiés. Les facteurs susceptibles d'influer sur les prévisions de Suncor pour l'exercice 2012 complet comprennent les suivants, sans en exclure d'autres :

  • L'approvisionnement en bitume. Une diminution temporaire de la qualité du minerai qui devrait avoir une incidence sur les activités d'extraction jusqu'au début du quatrième trimestre de 2012. En outre, l'approvisionnement en bitume pourrait varier selon les travaux de maintenance non planifiés devant être effectués à l'égard du matériel minier et des usines d'extraction, le stockage des résidus et le rendement des réservoirs in situ.
  • Le rendement des installations nouvellement mises en service. Les taux de production à la suite du démarrage de nouveaux équipements sont difficiles à prévoir et susceptibles d'être touchés par des travaux de maintenance non planifiés. Les taux de production de pétrole brut synthétique peu sulfureux du secteur Sables pétrolifères pourraient être tributaires de la réussite de la mise en service des installations MNU.
  • Les travaux de maintenance non planifiés. Les estimations de production sont susceptibles d'être touchées si des travaux non planifiés sont nécessaires - mines, installations de production, usines de valorisation, raffineries, pipelines ou plateformes extracôtières.
  • Les travaux de maintenance planifiés. La production prévue pourrait ne pas être atteinte si les travaux de maintenance planifiés, comme ceux actuellement prévus en 2012 pour les secteurs Sables pétrolifères et Exploration et production relativement à la maintenance prolongée hors plateforme à Terra Nova et à White Rose, sont touchés par des imprévus ou ne sont pas exécutés avec efficacité.
  • Le prix des marchandises. Une baisse du prix des marchandises pourrait nous forcer à revoir à la baisse nos prévisions de production ou nos projets de dépenses en immobilisations.
  • Les activités menées à l'étranger. Les activités que Suncor exerce à l'étranger ainsi que les actifs utilisés pour les besoins de ces activités sont exposés à plusieurs risques d'ordre politique, économique et socio-économique.

Les autres hypothèses ayant servi à établir les perspectives pour l'exercice 2012, qui sont intégrées par renvoi dans le présent document, peuvent être obtenues à l'adresse www.suncor.com/guidance.

Mise en garde - mesures financières hors PCGR

Toute l'information financière a été établie conformément aux PCGR canadiens, sauf indication contraire, au moyen de méthodes comptables conformes au cadre conceptuel des Normes internationales d'information financière (les « IFRS »), telles qu'elles sont publiées par le Conseil des normes comptables internationales, prescrites par la Partie I du Manuel de l'ICCA publié par l'Institut Canadien des Comptables Agréés.

Certaines mesures financières contenues dans le présent communiqué, à savoir le résultat opérationnel, les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles, les charges opérationnelles décaissées du secteur Sables pétrolifères et le rendement du capital investi (le « RCI »), ne sont pas prescrites par les PCGR. Le résultat opérationnel et les charges opérationnelles décaissées du secteur Sables pétrolifères sont définis à la rubrique « Mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR » du rapport de gestion de Suncor daté du 30 avril 2012 (le rapport de gestion) et font l'objet d'un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR à la rubrique « Résultats sectoriels et analyse » du rapport de gestion. Les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles et le RCI sont définis et font l'objet d'un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR à la rubrique « Mise en garde concernant les mesures financières hors PCGR » du rapport de gestion.

Ces mesures financières hors PCGR n'ont pas de définition normalisée et, par conséquent, il est peu probable qu'elles soient comparables avec les mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Ces mesures financières hors PCGR ont été incluses parce que la direction les utilise pour analyser la performance opérationnelle, l'endettement et la liquidité et elles ne doivent pas être utilisées hors contexte ni comme des substituts aux mesures de rendement établies conformément aux PCGR.

Mise en garde - renseignements de nature prospective

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs et d'autres informations qui reposent sur les attentes actuelles, les estimations, les projections et les hypothèses que nous avons formulées à la lumière de notre expérience et de notre perception des tendances historiques, notamment les attentes et hypothèses au sujet de l'exactitude des estimations des réserves et des ressources; les prix des marchandises, les taux d'intérêt et les taux de change; la rentabilité des capitaux et les économies de coûts; les taux de redevance applicables et les lois fiscales; les niveaux de production futurs; la suffisance des dépenses en capital budgétées pour l'exécution des activités planifiées; la disponibilité et le coût de la main-d'œuvre et des services; et la réception en temps utiles des approbations des autorités réglementaires et des tiers. Tous les énoncés et les autres informations traitant de prévisions ou de projections au sujet de l'avenir ainsi que les autres énoncés et renseignements au sujet de la stratégie de croissance de Suncor, de ses prévisions courantes et futures en matière de dépenses, de prix des marchandises, de coûts, de calendriers, de volumes de production, de résultats opérationnels et de résultats financiers, et de l'incidence prévue des engagements futurs, constituent des énoncés prospectifs.

Certains énoncés et renseignements prospectifs se reconnaissent à l'emploi d'expressions comme « s'attend à », «prévisions », « anticipé », « estimé », « planifie », « prévu », « croit », « projette », « pourrait », « perspectives », « cible », « objectif » et autres expressions analogues. Les énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué font référence aux éléments suivants : la mise en production prévue de la quatrième phase d'agrandissement de l'installation Firebag de Suncor au premier trimestre de 2013; l'attente que le projet MNU soit entièrement opérationnel d'ici le milieu de l'exercice; l'intention de Suncor d'utiliser les actifs TROMC au deuxième trimestre de 2012; la présentation prévue par Suncor du projet de développement de l'usine de valorisation Voyageur et des projets miniers de Fort Hills et du projet minier de Joslyn North au Conseil d'administration de Suncor en vue de leur sanction au début de 2013; et les travaux de maintenance et les calendriers connexes ayant trait aux activités de Suncor sur la côte Est du Canada.

Les énoncés et les renseignements prospectifs ne sont pas des garanties d'un rendement futur et comportent un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont certains sont similaires à ceux qui touchent d'autres sociétés pétrolières et gazières et d'autres sont propres à Suncor. Les résultats réels de Suncor pourraient différer de façon importante de ceux exprimés ou suggérés de manière implicite dans ses énoncés ou renseignements prospectifs; le lecteur est donc averti de ne pas s'y fier indument.

Les autres risques, incertitudes et facteurs susceptibles d'influencer les résultats financiers et opérationnels de tous les secteurs et activités de Suncor sont, entre autres, les suivants : les changements dans la conjoncture économique, les conditions du marché et les conditions commerciales touchant notamment le prix des marchandises, les taux d'intérêt et les taux de change; les fluctuations de l'offre et de la demande pour les produits de Suncor; la mise en œuvre réussie et en temps opportun des projets d'investissement, y compris les projets de croissance et les projets réglementaires; les mesures prises par les sociétés concurrentes, y compris la concurrence accrue d'autres sociétés pétrolières et gazières ou de sociétés qui fournissent des sources d'énergie de remplacement; les pénuries de main-d'œuvre et de matériel; les mesures prises par les pouvoirs publics en matière d'imposition ou les modifications apportées aux frais et aux redevances, et les modifications aux règlements dans le domaine de l'environnement et d'autres domaines; la capacité et la volonté des parties avec qui Suncor a des liens importants de s'acquitter de leurs obligations à l'égard de la Société; la survenance d'imprévus, tels que des incendies, pannes de matériel et autres événements semblables touchant Suncor ou d'autres parties dont les activités ou actifs se répercutent directement ou indirectement sur Suncor;
la possibilité que les systèmes informatiques de Suncor soient la cible d'infractions à la sécurité commises par des pirates informatiques ou des cyberterroristes et la non-disponibilité de tels systèmes ou leur incapacité de fonctionner comme prévu par suite de telles infractions; notre capacité de découvrir et de mettre en valeur de nouvelles réserves pétrolières et gazières de façon rentable; l'exactitude des estimations des réserves, des ressources et de la production future de Suncor; l'instabilité du marché qui nuit à la capacité de Suncor d'obtenir du financement à des taux acceptables sur le marché des capitaux d'emprunt; le maintien d'un ratio dette/flux de trésorerie optimal; le succès des initiatives de gestion du risque déployées par la Société à l'aide d'actifs et de passifs dérivés et d'autres instruments financiers; les coûts afférents à la conformité aux lois environnementales actuelles et futures; les risques et les incertitudes associés à la clôture d'une transaction d'achat ou de cession d'actifs pétroliers ou gaziers de Suncor, notamment en ce qui a trait à la contrepartie à verser ou à recevoir pour cette transaction, la capacité des contreparties à remplir leurs obligations en temps opportun et à obtenir toute autorisation requise (et habituelle pour ce type de transaction) des autorités de réglementation ou de tierces parties, ce qui est indépendant de la volonté de Suncor; et l'exactitude des estimations de coûts, dont certaines sont fournies au stade de la conception ou à d'autres stades préliminaires des projets et avant le commencement ou la conception des études techniques détaillées nécessaires à la réduction de la marge d'erreur et à l'augmentation du degré d'exactitude. Tous ces facteurs importants ne sont pas exhaustifs.

Le rapport de gestion et la notice annuelle de Suncor sur formulaire 40-F datée du 1er mars 2012, le rapport annuel aux actionnaires et les autres documents qu'elle dépose périodiquement auprès des autorités en valeurs mobilières décrivent les risques, incertitudes et hypothèses importants et les autres facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les résultats réels et de tels facteurs sont incorporés aux présentes par voie de référence. On peut se procurer gratuitement des exemplaires de ces documents en écrivant à Suncor au 150, 6th Avenue S.W., Calgary, Alberta T2P 3Y7, en téléphonant au 1-800-558-9071, en en faisant la demande par courriel à info@suncor.com ou en consultant le profil de la Société sur SEDAR au www.sedar.com ou EDGAR au www.sec.gov. Sauf dans les cas où les lois applicables sur les valeurs mobilières l'exigent, Suncor se dégage de toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement ses renseignements de nature prospective, que ce soit en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres circonstances.

Certains volumes de gaz naturel ont été convertis en barils d'équivalent pétrole (bep) en supposant qu'un baril est l'équivalent de six mille pieds cubes de gaz naturel. Les mesures exprimées en bep peuvent être trompeuses, surtout si on les considère isolément. Le ratio de conversion d'un baril de pétrole brut ou de liquides de gaz naturel à six mille pieds cubes de gaz naturel repose sur une méthode de conversion d'équivalence énergétique applicable surtout à la pointe du brûleur et ne représente pas nécessairement une équivalence de la valeur à la tête du puits. Étant donné que le ratio de valeur basé sur le prix actuel du pétrole brut par rapport à celui du gaz naturel diffère considérablement de l'équivalence d'énergie de 6:1, l'utilisation d'un ratio de conversion de 6:1 peut être trompeuse comme indication de la valeur.

Suncor Énergie est la plus importante société énergétique intégrée du Canada. Les activités de Suncor sont reliées notamment au développement et à la valorisation des sables pétrolifères, à la production pétrolière et gazière classique et extracôtière, au raffinage du pétrole et à la commercialisation des produits sous la marque Petro-Canada. Suncor exploite les ressources pétrolières de façon responsable, ainsi qu'un portefeuille croissant de sources d'énergie renouvelable. Les actions ordinaires de Suncor (symbole : SU) sont inscrites à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York.

Pour de plus amples renseignements au sujet de Suncor Énergie, veuillez visiter notre site Web au www.suncor.com .

Le rapport complet du premier trimestre de 2012 de Suncor à l'intention des actionnaires ainsi que les états financiers et les notes (non vérifiés) peuvent être obtenus en visitant le www.suncor.com/rapportsfinanciers.

Pour écouter la conférence téléphonique portant sur les résultats du premier trimestre de Suncor, visitez le www.suncor.com/webcasts.

Renseignements