Supremex Inc.
TSX : SXP

Supremex Inc.

16 févr. 2011 19h17 HE

Supremex inc. : Résultats du quatrième trimestre 2010

-CONVERSION EN UNE CORPORATION LE 1ER JANVIER 2011

-BAIIA AVANT LES FRAIS DE RESTRUCTURATION DE 8,4 MILLIONS $ COMPARATIVEMENT A 11,2 MILLIONS $ POUR LE QUATRIEME TRIMESTRE DE 2009

-REDUCTION DE LA DETTE DE 23,5 MILLIONS $ EN 2010; RATIO DE DETTE/BAIIA DE 1.97 AU 31 DECEMBRE 2010

-BENEFICE NET PAR PART DE 0,10 $ PAR RAPPORT A PERTE NETTE DE 1,30 $ AU QUATRIEME TRIMESTRE DE 2009

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 16 fév. 2011) - À NE PAS DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS OU SUR LES FILS DE PRESSE DES ÉTATS-UNIS

Supremex Inc., le plus grand fournisseur canadien d'enveloppes standards et sur mesure (TSX:SXP), a annoncé aujourd'hui ses résultats du quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2010.

Au cours du quatrième trimestre de 2010, les produits d'exploitation de Supremex se sont élevés à 40,2 millions $ comparativement à 41,6 millions $ pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, soit une diminution de 1,4 million $ ou 3,4 %. La diminution des produits d'exploitation est principalement due à la diminution du prix de vente. Les produits d'exploitation tirés des ventes au Canada ont diminué de 1,9 million $ ou 4,9 %, passant de 38,9 millions $ à 37,0 millions $, tandis que les produits tirés des ventes aux États-Unis ont augmenté de 0,5 million $ ou 18,5 % passant de 2,7 millions $ à 3,2 millions $.

La diminution des produits d'exploitation tirés des ventes au Canada découle d'une baisse de 3,0 % du prix de vente moyen combiné à une baisse de 1,9 % du nombre d'unités vendues. La baisse du nombre d'unités vendues est constatée principalement dans le marché du secteur public. Depuis le troisième trimestre de 2010, le volume de vente dans le marché du publipostage a augmenté de façon continue.

L'augmentation des produits d'exploitation tirés des ventes aux États-Unis découle d'une hausse de 52,1 % du nombre d'unités vendues contrebalancée par une diminution de 20,8 % du prix de vente moyen.

Le BAIIA avant les frais de restructuration du quatrième trimestre s'est élevé à 8,4 millions $ par rapport à 11,2 millions $ pour la période équivalente de 2009, soit une baisse de 2,8 millions $ ou 25,0 %. La marge de BAIIA avant les frais de restructuration a été de 21,0 % comparativement à 27,0 % au quatrième trimestre de 2009.

Le bénéfice net du quatrième trimestre s'est élevé à 3,1 millions $ ou 0,10 $ par part comparativement à une perte nette de 37,8 millions $ ou 1,29 $ par part pour la période équivalente de 2009, soit une augmentation de 40,9 millions $. La hausse du bénéfice net est reliée à la dépréciation de l'écart d'acquisition de 43,0 millions $ enregistrée en 2009.

L'encaisse distribuable du quatrième trimestre s'est élevée à 4,8 millions $ ou 0,16 $ par part comparativement à 7,8 millions $ ou 0,27 $ par part au quatrième trimestre de 2009.

Les flux de trésorerie d'exploitation se sont établis à 12,9 millions $ au quatrième trimestre de 2010 comparativement à 10,7 millions $ pour la période équivalente de l'an dernier.

Pour l'ensemble de l'exercice 2010, les produits d'exploitation de Supremex se sont élevés à 153,1 millions $ comparativement à 166,2 millions $ pour la période de douze mois terminée le 31 décembre 2009, ce qui représente une diminution de 13,1 millions $ ou 7,9 %. Le BAIIA avant les frais de restructuration pour les douze mois de l'année 2010 s'est élevé à 33,0 millions $ comparativement à 38,8 millions $ pour la même période de 2009, une baisse de 5,8 millions $ ou 15,0 %.

« Pour la première fois en 4 ans, notre volume au cours du trimestre actuel a été supérieur à celui du trimestre comparatif grâce aux nouveaux contrats de vente qui se sont matérialisés dans la seconde moitié de 2010. Le volume canadien a été en légère baisse de 1,9 % au cours du trimestre, mais notre volume aux États-Unis était à la hausse de 52,1 %, avec une augmentation nette de 77 millions d'enveloppes. Globalement, la demande dans l'industrie de l'enveloppe s'est améliorée en Amérique du Nord. Depuis la fin de l'été 2010 l'on observe toujours une hausse du volume» a déclaré Gilles Cyr, président et chef de la direction de Supremex.

« Au cours du quatrième trimestre, beaucoup de ressources ont été dévouées au projet de restructuration de nos opérations de Toronto à la suite de l'annonce de la fermeture de notre usine de Markham au printemps dernier. Ceci s'est soldé en des coûts non récurrents estimés à 1 million $ au cours du trimestre afin de maintenir le service de haut niveau auquel nos clients sont habitués. Ces coûts non récurrents sont principalement composés de coût de main d'œuvre et de frais de transport supplémentaires et représentent un impact de 2.5% sur notre marge de BAIIA au cours du trimestre. De plus, nos dépenses en capital ont été plus élevées au cours du trimestre à cause de notre projet de Toronto.

Nous n'avons pas encore bénéficié d'économie à la suite de notre plan de restructuration de nos opérations de Toronto. Toutefois, nous avons complètement cessé d'opérer à partir de notre usine de Markham depuis le 31 décembre 2010. De plus, la vente de notre propriété de Markham sera conclue au cours du premier trimestre 2011, car nous avons accepté une offre ferme pour la vente de la propriété.

En 2010, nous avons mis beaucoup d'emphase sur notre plan de réduction de dette et je suis fier de nos résultats. En effet, nous avons dépassé nos objectifs en réduisant notre dette de 23,5 millions $ au cours de 2010. Nous avons terminé l'année avec un ratio de dette/BAIIA, pour fin bancaire, sous la barre de 2. Grâce à la réduction significative de notre dette, Supremex est désormais bien positionnée pour profiter des opportunités qui se présentent à elle de façon régulière, non seulement dans l'industrie de l'enveloppe, mais aussi dans des secteurs connexes» de conclure Gilles Cyr.

Conversion en une Corporation

Le 7 mai 2010, les porteurs de parts du Fonds de revenu Supremex (le « Fonds ») ont approuvé le plan d'arrangement (l'« Arrangement ») aux termes duquel la structure de fiducie du revenu du Fonds serait convertie en société par actions nommée Supremex Inc. (« Supremex »). L'ordonnance définitive de la Cour supérieure du Québec à l'égard de l'Arrangement a été obtenue le 10 mai 2010. Le 1er janvier 2011, le Fonds a réalisé sa conversion en société par actions.

Aux termes du plan d'arrangement, les porteurs de parts du Fonds ont reçu, en échange de chaque part du Fonds qu'ils détenaient, une action ordinaire (« Action Ordinaire ») de Supremex. Les Actions Ordinaires sont inscrites à la côte de la Bourse de Toronto depuis le 1er janvier 2011, sous le symbole SXP.

Délai accordé pour IFRS pour les premiers résultats intérimaires de 2011

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières ont alloué un délai de 30 jours aux entités devant publier leurs premiers résultats intérimaires suite à l'adoption des normes comptables IFRS pour laisser à la direction et au Conseil d'Administration le temps nécessaire pour revoir et approuver les premiers résultats selon IFRS. Supremex a déployé beaucoup d'efforts et le projet de conversion se déroule très bien. Étant donné que Supremex a l'intention de publier des états financiers complets selon les normes IFRS dès sa première période intérimaire, Supremex devrait publier ses résultats le ou vers le 1er juin 2011.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs liés à des événements ou au rendement futurs de Supremex. Un énoncé est prospectif lorsqu'il repose sur les connaissances et attentes actuelles de Supremex pour présenter une prévision quant à l'avenir. Les énoncés prospectifs peuvent contenir des expressions comme prévoir, présumer, croire, devoir, viser, avoir l'intention de, pouvoir, entendre et chercher à, éventuellement employées au futur ou au conditionnel. Ces énoncés sont fondés sur les hypothèses, attentes et estimations actuelles de la direction à propos de la croissance, des résultats d'exploitation, du rendement, des perspectives et occasions futures de l'entreprise, de la conjoncture économique canadienne et de la capacité de l'entreprise d'attirer et de conserver des clients. L'information prospective est fondée sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction ainsi que sur l'information disponible de Supremex à la date des présentes. Les énoncés prospectifs sont assujettis à certains risques et incertitudes et ne devraient pas être lus comme étant des garanties de résultat ou de rendements futurs, et les résultats réels pourraient différer de manière importante de ces conclusions, prévisions ou projections. Par conséquent, nous ne pouvons garantir que les énoncés prospectifs se concrétiseront. Les hypothèses, attentes, estimations risques et incertitudes sont abordés tout au long du rapport de gestion pour l'exercice 2010 et, notamment, à la rubrique « Facteurs de risque ». Par conséquent, les lecteurs ne devraient pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Supremex n'a pas l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement.

Pour obtenir plus de détails, veuillez vous référer aux états financiers ci-joints. Les états financiers ainsi que le rapport de gestion sont disponibles sur les sites http://www.sedar.com et http://supremex.com.

Mesures non conformes aux PCGR

Le BAIIA désigne le bénéfice découlant des activités poursuivies avant frais de financement nets, impôts sur les bénéfices, amortissement des immobilisations corporelles, des actifs incorporels et de la rémunération différée, dépréciation de l'écart d'acquisition et perte (gain) à la cession d'immobilisation corporelles.

La direction estime que l'encaisse distribuable est une mesure de rendement généralement utilisée par les fonds de revenu canadiens comme indicateur de la performance financière L'encaisse distribuable est définie comme étant les flux de trésorerie des activités d'exploitation ajustés de la variation nette des soldes hors caisse du fonds de roulement, de la variation des obligations au titre des avantages complémentaires de retraite, de la variation de l'actif au titre des prestations de retraite constituées et des investissements nets en capital de maintien. L'encaisse distribuable est importante, car elle donne aux investisseurs une indication de l'encaisse disponible à des fins de distribution aux porteurs de parts.

Le BAIIA et l'encaisse distribuable ne constituent pas des mesures du rendement selon les PCGR et n'ont pas de significations normalisées prescrites par les PCGR. Par conséquent, le BAIIA et l'encaisse distribuable peuvent ne pas être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont avisés que le BAIIA et l'encaisse distribuable ne doivent pas être considérés comme des mesures de remplacement du bénéfice net établi conformément aux PCGR comme indicateurs du rendement de Supremex ou comme des mesures de remplacement des flux de trésorerie d'exploitation, d'investissement et de financement comme mesure de la liquidité et des flux de trésorerie.

À propos de Supremex

Supremex Inc. est le plus grand fabricant et distributeur d'une vaste gamme d'enveloppes génériques et personnalisées et de produits connexes au Canada. Avec des installations manufacturières dans sept provinces, Supremex est le seul fabricant national d'enveloppes au Canada et compte environ 650 employés. Cette présence nationale lui permet de fabriquer des produits en réponse aux exigences de grands clients nationaux, comme d'importantes sociétés canadiennes, des revendeurs nationaux et des organismes publics, de même que des marchands de papier et des fournisseurs de processus et de solutions.

Supremex Inc.  
Rapprochement du BAIIA au Bénéfice net (non vérifié)  
         
         
    Période de Période de  
    trois mois
terminée le
trois mois
terminée le
 
    31 décembre 2010 31 décembre 2009  
         
Bénéfice net (perte nette) de la période 3 051 201 (37 770 997 )
       
Plus (moins) :      
  Amortissement des immobilisations corporelles 1 431 756 1 158 116  
  Amortissement des actifs incorporels 1 540 975 1 540 975  
  Amortissement de la rémunération différée 1 274 480  
  Dépréciation de l'écart d'acquisition 43 000 000  
  Perte à la cession d'immobilisations corporelles 94 105 169 567  
  Frais de financement, montant net 1 158 146 2 502 201  
  Provision d'impôts sur les bénéfices 755 888 (1 371 496 )
         
BAIIA 8 032 071 10 502 846  
   
Supremex Inc.  
Rapprochement de l'encaisse distribuable aux flux de trésorerie d'exploitation (non vérifié)  
   
           
           
    Période de
trois mois
terminée le
31 décembre
2010
  Période de
trois mois
terminée le
31 décembre
2009
 
           
Flux de trésorerie d'exploitation 12 940 733   10 694 502  
         
Plus (moins) :        
  Variation nette des soldes hors caisse du fonds de roulement (6 989 190 ) (2 654 764 )
  Variation des obligations au titre des avantages complémentaires de retraite 31 600   33 900  
  Variation des actifs au titre des prestations de retraite constituées 351 600   87 800  
  Investissements en capital de maintien (1 570 444 ) (336 625 )
           
Encaisse distribuable 4 764 299   7 824 813  

Renseignements

  • Supremex Inc.
    Stéphane Lavigne, CA
    Vice-président et chef de la direction financière
    514-595-0555