Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

31 mai 2017 10h01 HE

Taux d'inoccupation dans les résidences pour personnes âgées en baisse dans les régions clés

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 31 mai 2017) - Dans les résidences pour personnes âgées, le taux d'inoccupation a légèrement diminué durant la dernière année au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique. C'est ce que révèlent les rapports régionaux sur les résidences pour personnes âgées publiés par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Dans son Enquête, la SCHL fait la distinction entre deux catégories de places : les places standards et les places non standards. Les places standard, aussi connues sous le nom de places pour personnes autonomes, sont occupées par des résidents qui paient le loyer du marché et reçoivent moins d'une heure et demie de soins par jour. La catégorie des places non standards englobe les places occupées par des résidents qui reçoivent au moins une heure et demie de soins par jour, les places de soins de relève et les places hors marché.

Étant donné la nature unique de chacun des marchés des résidences pour personnes âgées du pays en raison des différences au niveau des règlements provinciaux, la SCHL produit six rapports provinciaux et un rapport pour les provinces de l'Atlantique. Le présent communiqué présente les principaux faits saillants pour les régions du Québec, de l'Ontario et de la Colombie-Britannique, où la taille du marché des résidences pour personnes âgées est plus importante qu'ailleurs au pays.

Faits saillants

Québec

  • Le taux d'inoccupation des places standards est descendu de 6,8 % en 2016 à 6,2 % en 2017 et celui des places non standards est passé de 5,5 à 5,0 % durant la même période.
  • Le taux d'attraction a diminué légèrement, pour s'établir à 17,9 %.
  • Le loyer mensuel moyen des places standards s'est chiffré à 1 678 $ et celui des places avec soins assidus a augmenté de 6 %, pour atteindre 3 200 $.

Ontario

  • Le taux d'inoccupation des places standards est descendu à 10,4 % en 2017; il s'agit de son plus bas niveau depuis 2009. Le taux d'inoccupation de l'ensemble des places a lui aussi diminué et s'est établi à 10,3 %, soit son plus bas niveau depuis 2001.
  • En 2017, la capacité d'accueil des résidences pour personnes âgées s'est accrue de 2,4 %, pour se chiffrer à 57 663 places. Elle a moins augmenté que la population des aînés de 75 ans ou plus, dont le taux de croissance a été de 2,9 %.
  • Le loyer mensuel moyen des places standards a augmenté de moins de 1 % pour se situer à 3 526 $.

Colombie-Britannique

  • La croissance du nombre de personnes âgées en Colombie-Britannique alimente la demande de logements pour aînés.
  • En 2017, le nombre de places pour personnes autonomes a augmenté d'environ 500 unités par rapport à l'an dernier.
  • Dans les résidences pour personnes âgées, le taux d'inoccupation global des places pour personnes autonomes dans la province s'est établi à 4,5 % cette année, en baisse de presque deux points de pourcentage par rapport au taux affiché en 2016.

Ce communiqué inclut une capsule vidéo.

Pour avoir accès aux publications futures du Centre d'analyse de marché de la SCHL, veuillez vous abonner à L'Observateur du logement en ligne.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et de l'information aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à www.schl.ca ou suivez-nous sur Twitter, YouTube, LinkedIn et Facebook.

Citations

« Le recul progressif du taux d'inoccupation dans les résidences privées pour aînés témoigne d'une demande soutenue. Au Québec, 18 % des personnes âgées de 75 ans et plus habitent dans une résidence, les autres optant pour d'autres formes d'habitation. Il sera essentiel pour nous de comprendre la trajectoire des baby-boomers sur le marché résidentiel, car elle sera déterminante pour l'avenir du secteur de l'habitation et pour la société dans son ensemble. »

Kevin Hughes

Économiste régional, région du Québec

Société canadienne d'hypothèques et de logement

« En Colombie-Britannique, le taux d'inoccupation des places pour personnes autonomes a diminué de près de 2 points de pourcentage cette année par rapport à 2016 dans les résidences pour personnes âgées. Bien que la progression de la demande et des coûts d'exploitation ait fait augmenter les loyers mensuels, les importantes hausses de prix enregistrées sur le marché de la revente au cours des dernières années ont permis à certains aînés d'accéder à des places pour personnes autonomes ou des places avec soins assidus. »

Keith Stewart

Analyste de marché, Colombie-Britannique

Société canadienne d'hypothèques et de logement

« En Ontario, le taux d'inoccupation global a touché son plus bas niveau depuis 2001, car la demande de logements pour personnes âgées a dépassé l'offre. En 2017, les taux d'inoccupation ont diminué dans plus de la moitié des marchés de la province. De nombreux secteurs ont montré des signes de demande refoulée en raison de la croissance plus rapide de la demande que de l'offre. »

Jean Sebastien Michel

Chef analyste, Analyse de marché - Ontario

Société canadienne d'hypothèques et de logement

Renseignements

  • Audrey-Anne Coulombe
    Relations avec les médias, SCHL
    613-748-2573
    acoulomb@schl.ca