TC Media
TSX : TCL.B
TSX : TCL.A
TSX : TCL.PR.D

TC Media

30 oct. 2013 06h00 HE

TC Media dévoile son dossier exclusif sur les élections municipales

Le nombre de candidats explose à Rosemère et chute à Forestville

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 30 oct. 2013) - TC Media est heureuse de présenter les résultats de son dossier exclusif sur les élections municipales publié aujourd'hui dans 82 journaux locaux au Québec, sur leurs sites web, ainsi que dans le quotidien gratuit Métro à Montréal. Bien qu'une élection municipale ait rarement été plus attendue que celle du 3 novembre prochain, l'engouement est pourtant inégal dans les municipalités du Québec, tel que le révèle ce dossier exclusif. Alors que dans certaines villes de la province le nombre de candidats a bondi jusqu'à 300 % par rapport au dernier scrutin, les aspirants politiciens sont pratiquement introuvables dans d'autres municipalités du Québec.

Depuis l'instauration des élections regroupées au Québec en 2005, le nombre de candidats est passé de 12 047 à 13 247, ce qui représente une hausse de près de 10 %. Toutefois, la cohue annoncée par plusieurs experts en vue du scrutin du 3 novembre ne semble pas avoir eu lieu puisque dans les faits, à peine 509 personnes de plus qu'en 2009 tentent leur chance pour l'un des 8 053 postes disponibles.

Le palmarès des 17 régions du Québec et des 10 municipalités les plus importantes par région est présenté dans le cadre de ce dossier et dresse un portrait surprenant de l'engagement politique. Alors que le nombre de candidats explose de 300 % à Rosemère, de 240 % à Pointe-Claire et de 133 % à Laval, d'autres municipalités voient l'intérêt des aspirants politiciens fondre par rapport à la dernière élection municipale, notamment à Forestville (-65 %), Beauceville (-53 %) et Saint-Tite (-50 %).

Quant aux régions, c'est à Laval (+133 %), dans les Laurentides (+36 %), dans Chaudière-Appalaches (+32 %) ainsi qu'au Saguenay-Lac-Saint-Jean (+28 %) que l'on retrouve le plus de candidats intéressés à gouverner par rapport à 2009. En revanche, l'Abitibi-Témiscamingue (-19 %), Québec (-10 %), le Bas-Saint-Laurent (-3 %) et le Centre-du-Québec (-2 %) ont toutes moins de candidats sur les rangs.

Fait intéressant à savoir, quatre des dix municipalités les plus importantes au Bas-Saint-Laurent, en Mauricie, en Estrie, en Abitibi-Témiscamingue et au Centre-du-Québec ont vu leur maire être élu sans opposition à la date limite des mises en candidature. Toutefois, il est à noter que le nombre de postes attribués sans opposition a diminué de 5 % dans la province par rapport à la dernière élection municipale.

CLASSEMENT DES MUNICIPALITÉS SELON LA VARIATION DU NOMBRE DE CANDIDATS (2013)

Variation à la hausse (par rapport à la dernière élection municipale)

Classement Municipalité Variation Classement Municipalité Variation
1 Rosemère 300,00 % 7 Trois-Rivières 114,29 %
2 Pointe-Claire 240,00 % 8 Asbestos 112,50 %
3 Laval 133,33 % 9 Thetford Mines 111,76 %
4 Mirabel 130,00 % 10 Saint-Jérôme 104,00 %
5 Pont-Rouge 128,57 % 11 Cantley 100,00 %
6 Sainte-Marie 128,57 % 12 Montmagny 100,00 %

Variation à la baisse (par rapport à la dernière élection municipale)

Classement Municipalité Variation Classement Municipalité Variation
1 Forestville -65,00 % 17 Coaticook -30,00 %
2 Beauceville -53,33 % 18 L'Assomption -29,63 %
3 Saint-Boniface -50,00 % 19 Alma -29,41 %
4 Saint-Tite -50,00 % 20 East Angus -28,57 %
5 Senneterre -50,00 % 21 Fermont -28,57 %
6 Sainte-Anne-des-Plaines -46,67 % 22 Princeville -27,27 %
7 Amos -45,00 % 23 Amqui -25,00 %
8 Québec -39,60 % 24 Longueuil -23,64 %
9 Matane -39,13 % 25 Saint-Pascal -22,22 %
10 Sainte-Marthe-sur-le-Lac -39,13 % 26 Victoriaville -22,22 %
11 Boucherville -38,71 % 27 Trois-Pistoles -21,43 %
12 Saint-André-Avellin -38,46 % 28 Sainte-Julienne -21,43 %
13 Rouyn-Noranda -35,00 % 29 Pontiac -21,05 %
14 La Sarre -33,33 % 30 Chibougamau -20,00 %
15 Repentigny -33,33 % 31 Warwick -20,00 %
16 Saint-Alexis-des-Monts -30,43 %

L'ensemble du dossier, des analyses d'experts ainsi qu'une foule de tableaux comparatifs sont disponibles dans les 82 journaux locaux de TC Media au Québec, sur le Web (mesnouvelleslocales.ca) de même que dans le journal Métro Montréal (journalmetro.com). Les résultats du reportage seront aussi présentés dans le cadre de l'émission Ça commence bien! diffusée sur les ondes de V, ce mercredi matin à 6 h 50.

Ce dossier fait partie d'une série de dossiers exclusifs publiés chaque mois par TC Media. Les équipes rédactionnelles de nos différentes propriétés incluant nos journaux locaux du Québec, le journal Métro Montréal, le journal Les Affaires et l'émission Ça commence bien! collaborent pour proposer des dossiers originaux sur des sujets riches et inédits touchant les régions de la province.

À propos de TC Media

Chef de file de solutions médias et d'activation marketing au Canada, employant près de 4000 personnes, TC Media rejoint 24 millions de consommateurs au Canada à travers son offre intégrée multiplateforme qui inclut les médias imprimés et numériques, la production de magazines, de journaux, de livres et de contenus sur mesure, le marketing de masse et personnalisé, les applications mobiles et interactives, la production télévisuelle et la distribution de porte en porte.

TC Media est une marque de Transcontinental inc. (TSX:TCL.A)(TSX:TCL.B)(TSX:TCL.PR.D), qui compte approximativement 9 500 employés au Canada et aux États-Unis, et des revenus publiés de 2,1 milliards de dollars canadiens en 2012. Site www.tc.tc.

Renseignements

  • Sylvain Poisson, Directeur, Affaires divisionnaires
    Solutions Communautés locales
    TC Media
    Bureau : 514 899-5885, poste 4110
    Cellulaire : 514 949-9280
    sylvain.poisson@tc.tc