Minéraux rares Quest Ltée
TSX : QRM

Minéraux rares Quest Ltée

04 mars 2016 13h46 HE

TDDC annonce officiellement un investissement pour le projet pilote écoresponsable de Quest

Annonce du ministre fédéral de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, l'honorable Navdeep Bains

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 4 mars 2016) - Minéraux rares Quest Ltée (TSX:QRM) (Quest) a reçu aujourd'hui le soutien et la reconnaissance du ministre Navdeep Bains lors d'une allocution prononcée devant le groupe Enterprise de l'Alberta (AEG). Dans le cadre de sa présentation sur les priorités du gouvernement pour l'économie et pour l'innovation, le ministre Bains a annoncé des investissements par Technologies du développement durable Canada (TDDC) dans 36 projets, dont le projet de démonstration du procédé de « sulfatation sélective thermique (SST) »1 développé par Quest.

Quest a reçu une subvention de 5 millions $ de TDDC en soutien à la phase d'exploitation d'une usine pilote à grande échelle de production d'oxydes d'éléments de terres rares (ETR) mixtes. L'objectif du projet d'usine pilote est de confirmer et de raffiner les paramètres du procédé de «SST» et en particulier sa performance, en vue de son implantation à l'échelle industrielle.

Le procédé SST de Quest est un procédé industriel robuste, efficace et économique qui produit des oxydes d'ETR mixtes de haute pureté à partir du minerai extrait de sa propriété minière du complexe Lac Strange dans le nord du Québec. Par rapport aux technologies alternatives, l'efficacité supérieure du procédé « STS » et les économies réalisées découlent des faits (i) qu'il soit beaucoup plus simple; (ii) qu'il nécessite moins de réactifs et des dosages inférieurs de réactifs ; (iii) que les éléments de terres rares sont séparés des impuretés majeures; (iv) qu'il optimise la qualité des effluents liquides issus du procédé et produit de plus petites quantités de résidus solides; et (v) que cela se traduit par une réduction des coûts d'immobilisation et d'exploitation. De grands acheteurs d'oxydes ETR mixtes ont indiqué que le coût du procédé « SST » de Quest est concurrentiel à l'échelle mondiale. En outre, le procédé « SST » est conçu pour extraire des ETR de la poudre de phosphore récupérée à partir des ampoules fluorescentes, ce qui apporte une solution environnementale importante pour les sites d'enfouissement.

« TDDC est très fier d'appuyer Minéraux rares Quest », a déclaré Leah Lawrence, présidente et chef de la direction de TDDC. « Notre mission est d'aider les entrepreneurs canadiens de technologies propres à faire avancer leurs technologies novatrices vers la commercialisation en comblant le déficit de financement entre la recherche et l'entrée sur le marché. Le procédé «SST» est le genre de technologie qui a le potentiel de créer des emplois et de favoriser la croissance et l'exportation, ainsi que d'apporter des retombées positives aux plans économique, environnemental et en santé pour les Canadiens et la collectivité mondiale ».

Pierre Lortie, président exécutif du Conseil a déclaré : « L'investissement de TDDC nous permettra de confirmer de façon détaillée, précise et complète tous les paramètres critiques de notre procédé écoresponsable «SST». Le programme complet de démonstration du procédé SST contribuera à réduire les risques de conception, d'implantation et de mise en service des installations industrielles que nous prévoyons construire à Bécancour, Québec. »

Les éléments de terres rares sont aujourd'hui indispensables pour presque tous les appareils électroniques - y compris les téléphones intelligents, les tablettes numériques et les radars de haute performance ainsi que toute une gamme d'innovations contemporaines dont l'imagerie par résonance magnétique et les diodes électroluminescentes. Les ETR sont également essentiels pour la performance efficace des technologies « vertes ». Quest sera particulièrement bien placée pour répondre à la demande mondiale croissante de néodyme et de dysprosium. Ces deux ETR sont nécessaires pour la production des aimants permanents efficaces - composants essentiels des automobiles électriques, des éoliennes et de nombreux autres produits de technologies propres - mais dont les quantités disponibles sur les marchés sont relativement limitées

À PROPOS DE QUEST

Minéraux Rares Quest Ltée (Quest) est une société canadienne qui vise à devenir un producteur intégré d'oxydes d'éléments de terres rares, et d'être un acteur important dans la chaîne mondiale d'approvisionnement de métaux de terres rares. Quest est dirigée par une équipe de gestionnaires qui possède une vaste expérience dans le traitement chimique et métallurgique. Quest se concentre sur le développement d'importantes installations d'hydrométallurgie et de raffinage à Bécancour (Québec) pour séparer et produire des oxydes d'éléments de terres rares. Ces installations industrielles traiteront le concentré de minerai extrait de ses propriétés minières du complexe Lac Strange dans le nord du Québec, ainsi que le recyclage des luminophores pour lampes utilisant le procédé de « sulfatation sélective thermique (SST) »1 de Quest - un procédé efficace et respectueux de l'environnement.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des déclarations qui peuvent constituer de l'« information prospective » ou des « déclarations prospectives » au sens de la législation canadienne applicable en matière de valeurs mobilières. L'information et les déclarations prospectives peuvent inclure, entre autres, des déclarations concernant les plans futurs, les objectifs ou la performance de Quest, notamment la préfaisabilité économique ou technique du projet de terres rares du complexe Lac Strange, un financement futur par Quest ou toutes hypothèses sous-jacentes à ce qui précède. Dans ce communiqué, des mots tels que « peut », « serait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention », « planifier », « estimer » et des mots similaires et leur forme négative, servent à identifier les déclarations prospectives. Les énoncés prospectifs ne doivent pas être interprétés comme des garanties de rendement ou de résultats futurs et ne sont pas nécessairement des indications exactes à savoir si, à quel moment ou par qui, telle performance future sera atteinte. Aucune assurance ne peut être donnée indiquant que les événements anticipés dans l'information prospective se produiront, comprenant la réalisation du projet de terres rares de lac Strange ou tout financement par Quest, ou que si l'un d'eux se produit, quels avantages en tirera Quest.

Tout énoncé prospectif ou autre information est basé sur l'information disponible au moment donné ou est de la bonne foi de la direction quant aux événements futurs qui sont assujettis à des risques, de l'incertitude, de la présomption et d'autres facteurs imprévisibles, plusieurs d'entre eux étant indépendants de la volonté de Quest. Ces risques et incertitudes comprennent, mais sans s'y limiter, ceux qui sont décrits dans la notice annuelle de Quest datée du 25 janvier 2016 à la rubrique « Facteurs de risque » et dans le rapport de gestion de Quest pour l'exercice terminé le 31 octobre 2015 à la rubrique « Facteurs de risque », deux documents disponibles sur les sites Internet SEDAR (www.sedar.com), et ils pourraient faire en sorte que les faits ou les événements réels diffèrent sensiblement de ceux indiqués dans tout énoncé prospectif. Quest n'a pas l'intention ni ne s'engage d'aucune façon, à mettre à jour ou à réviser tout énoncé prospectif ou information prospective contenus dans ce communiqué pour refléter des événements, des circonstances ou d'autres éléments futurs, à moins d'en être contrainte par la loi.

Renseignements