Technologies D-BOX inc.
TSX : DBO

Technologies D-BOX inc.

19 juin 2013 07h30 HE

Technologies D-BOX annonce une hausse de plus de 60 % de ses revenus annuels

LONGUEUIL, QUÉBEC--(Marketwired - 19 juin 2013) - Technologies D-BOX inc. (TSX:DBO), chef de file novateur de la technologie de mouvement, annonce aujourd'hui des revenus de 14 253 243 $ pour l'année financière 2013 close le 31 mars 2013 ce qui représente une hausse de plus de 60 % en comparaison des revenus de 8 832 463 $ pour l'année financière 2012 close le 31 mars 2012.

FAITS SAILLANTS FINANCIERS

  • Augmentation significative des revenus :
    • Revenus annuels de 14,2 millions $ en F2013 représentant une hausse de plus de 60 % en comparaison des 8,8 millions $ réalisés en F2012;
    • Revenus trimestriels de 3,6 millions $ au T4 2013 en hausse de 39 % en comparaison du T4 2012.
  • Revirement marqué du BAIIA ajusté :
    • BAIIA ajusté de 584 k $ en F2013 versus (3 545 k $) en F2012;
    • BAIIA ajusté trimestriel de 183 k $ au T4 F2013 versus (560 k $) au T4 F2012.
Pour le quatrième trimestre et l'année financière clos le 31 mars
(en milliers de $ CAD sauf les montants relatifs aux actions)
T4 2013 T4 2012 2013 2012
Revenus 3 585 2 583 14 253 8 832
Perte nette (508 ) (1 824 ) (2 575 ) (6 556 )
Perte de base et diluée par action (0,0031 ) (0,011 ) (0,0157 ) (0,040 )
Données du bilan consolidé
31 mars 2013 31 mars 2012
Trésorerie et équivalents de trésorerie 5 708 9 320
Stocks 4 578 4 667
BAIIA ajusté (en milliers de $ CAD)
Trimestres de 2013
T1 T2 T3 T4 Total
117 130 154 183 584

FAITS SAILLANTS OPÉRATIONNELS

  • Au cours de l'exercice, d'importantes percées internationales ont été réalisées notamment auprès de chaînes telles que Gaumont-Pathé en France, Ambassador à Taiwan, Luxor en Russie et d'une filiale en Amérique du sud de Cinemark, la troisième plus importante chaîne américaine.
  • D-BOX continue de démontrer sa capacité d'accéder à des productions cinématographiques de qualité dans le marché du divertissement.
    • Au cours de l'exercice clos le 31 mars 2013, 28 productions émanant des principaux studios d'Hollywood ont été encodés par D-BOX afin d'être présentées en salle, dont 16 classées numéro un au box-office lors du week-end de lancement. Ceci se compare à 22 films obtenus pour l'exercice financier clos le 31 mars 2012.
  • En ce qui a trait au marché industriel, celui-ci affiche une croissance continue provenant entre autres de nouveaux clients et du renouvellement de commandes de clients existants tels que John Deere, Triotech et WMS Gaming.

Commentant les réalisations de l'année, M. Claude Mc Master, président et chef de la direction de D-BOX, a déclaré : « Nos résultats financiers progressent rapidement alors que nous poursuivons nos avancées dans les marchés du divertissement et industriel. Considérant ces résultats, je ne peux être que très optimiste à l'égard du futur de D-BOX. »

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES À L'ÉGARD DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L'ANNÉE FINANCIÈRE CLOS LE 31 MARS 2013

L'information financière à l'égard du quatrième trimestre ainsi que pour l'année financière clos le 31 mars 2013 devrait être lue en parallèle avec les états financiers consolidés et le rapport de gestion de la société en date du 18 juin 2013. Ces documents sont disponibles sur le site internet www.sedar.com.

PERSPECTIVES

De façon générale, D-BOX priorise deux axes majeurs de développement : soit le marché du divertissement et le marché industriel; ceux-ci ayant chacun leurs sous-marchés respectifs.

À la lumière de ses activités de développement des affaires dans ces deux marchés et notamment des revenus anticipés découlant de droits d'utilisation, de location et de maintenance dans le sous-marché du cinéma en salle, D-BOX anticipe que la tendance observée au niveau du BAIIA ajusté devrait se maintenir.

RAPPROCHEMENT DU BAIIA AJUSTÉ À LA PERTE NETTE

Le BAIIA ajusté désigne le bénéfice avant les éléments sans effet sur la trésorerie, le gain ou la perte de change, les charges financières, les intérêts créditeurs et les impôts sur les bénéfices. Cette mesure, fournit de l'information utile et complémentaire, permettant notamment d'évaluer la rentabilité et les flux monétaires générés par les activités d'exploitation.

Le tableau suivant explique le rapprochement du BAIIA ajusté à la perte nette.

Exercice clos
le 31 mars
Quatrième trimestre clos
le 31 mars
2013 2012 2013 2012
Perte nette (2 575 ) (6 556 ) (508 ) (1 824 )
Amortissement des immobilisations corporelles 2 005 1 557 507 569
Amortissement des actifs incorporels 259 208 68 61
Amortissement des autres actifs 85 89 44 20
Radiation d'immobilisations corporelles - 4 - 4
Radiation autres actifs 5 - - -
Radiation actifs incorporels 4 - 4 -
Charge au titre du paiement fondé sur des actions 883 1 438 223 385
Perte (gain) de change (74 ) (158 ) (156 ) 247
Résultat financier (charges financières et intérêts créditeurs) (14 ) (126 ) (1 ) (22 )
Impôts sur les bénéfices 6 (1 ) 2 -
BAIIA ajusté* 584 (3 545 ) 183 (560 )

* Se référer à la rubrique « Mesures non conformes aux IFRS » du rapport de gestion daté du 18 juin 2013.

RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RELATIF AU PRÉAVIS ET RÉGIME DE DROITS DES ACTIONNAIRES

Par ailleurs, le 18 juin 2013, le conseil d'administration de D-BOX a approuvé des modifications aux règlements généraux de D-BOX afin d'y ajouter, entre autres, un règlement administratif relatif au préavis, qui prévoit une disposition qui exige la remise d'un préavis à D-BOX dans les circonstances où les nominations de candidats à l'élection au conseil d'administration sont proposées par des actionnaires de D-BOX autrement que dans le cadre : (i) d'une demande pour la tenue d'une assemblée faite conformément aux dispositions de la Loi canadienne sur les sociétés par actions (la « Loi »), ou (ii) d'une proposition présentée par un actionnaire conformément aux dispositions de la Loi.

Entre autres, le règlement administratif relatif au préavis fixe une date limite pour la présentation, par les porteurs inscrits des actions ordinaires de D-BOX, de candidats aux postes d'administrateurs de D-BOX avant la tenue d'une assemblée annuelle ou extraordinaire des actionnaires et précise les renseignements qu'un actionnaire qui propose un candidat doit indiquer dans son avis à D-BOX afin qu'il soit dûment donné par écrit.

Dans le cas d'une assemblée annuelle des actionnaires, l'avis à D-BOX doit être remis au moins 30 jours et au plus 65 jours avant la date de l'assemblée annuelle; toutefois, si l'assemblée annuelle doit avoir lieu à une date qui tombe moins de 50 jours après la date de la première annonce publique de la date de l'assemblée annuelle, l'avis doit être donné au plus tard à la fermeture des bureaux le dixième jour suivant cette annonce publique.

Dans le cas d'une assemblée extraordinaire des actionnaires (qui n'est pas également une assemblée annuelle), l'avis à D-BOX doit être remis au plus tard à la fermeture des bureaux le 15e jour suivant la date de la première annonce publique de la date de l'assemblée extraordinaire.

Le règlement administratif relatif au préavis entre en vigueur à compter du 18 juin 2013 jusqu'à ce qu'il soit confirmé, confirmé en sa version modifiée ou rejeté par les actionnaires de D-BOX à la prochaine assemblée des actionnaires. Si le règlement administratif relatif au préavis est confirmé ou confirmé en sa version modifiée à la prochaine assemblée, il continue d'être en vigueur dans la teneur où il a été ainsi confirmé.

Si le règlement administratif relatif au préavis est rejeté par les actionnaires à la prochaine assemblée ou que les administrateurs ne soumettent pas le règlement administratif relatif au préavis aux actionnaires à la prochaine assemblée, le règlement administratif relatif au préavis cesse d'être en vigueur à compter de la date de cette assemblée et aucune résolution subséquente du conseil d'administration visant à adopter, modifier ou annuler un règlement ayant le même sens, but ou effet que le règlement administratif relatif au préavis ne saurait être en vigueur qu'à moins d'être confirmé ou confirmé en sa version modifiée par les actionnaires de D-BOX.

Une version complète des règlements généraux de D-BOX sera déposée sous le profil de D-BOX sur le site Web de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

D-BOX a également annoncé que son conseil d'administration a approuvé l'adoption d'un régime de droits des actionnaires (le « régime de droits ») conclu avec Services aux investisseurs Computershare inc., à titre d'agent de droits, et entrant en vigueur le 18 juin 2013.

Le régime de droits vise à s'assurer que, dans le contexte d'une offre de prise de contrôle de D-BOX par l'acquisition des actions ordinaires de D-BOX (les « actions »), le conseil d'administration a suffisamment de temps pour examiner l'offre et évaluer les alternatives afin de maximiser la valeur actionnariale qu'il estime être au mieux des intérêts de D-BOX. De plus, le régime de droits : i) donne aux actionnaires une chance égale de participer à une telle offre, ii) prévoit suffisamment de temps pour leur permettre de bien évaluer l'offre et iii) diminue la pression généralement exercée sur le détenteur de titres d'un émetteur faisant l'objet d'une telle offre.

À la connaissance du conseil d'administration de D-BOX, aucune tierce partie ne prépare actuellement une offre pour acquérir le contrôle de D-BOX ni n'envisage de le faire.

Le régime de droits a été conditionnellement approuvé par la Bourse de Toronto et doit être ratifié par les actionnaires de D-BOX à son assemblée annuelle et spéciale des actionnaires prévue le 14 août 2013.

Le régime de droits vise à assurer, dans le cas de toute offre, le respect de certaines normes minimales conçues pour favoriser l'équité. Il prévoit l'émission d'un droit à l'égard de chaque action émise et en circulation à la date d'entrée en vigueur. Ces droits ne peuvent être exercés qu'à partir du moment où une personne, y compris toute partie liée à celle-ci, acquiert ou tente d'acquérir 20 pour cent ou plus des actions en circulation sans respecter les dispositions relatives à l'« offre permise » du régime de droits ou sans l'approbation du conseil d'administration de D-BOX.

Une version complète du régime de droits sera déposée sous le profil de D-BOX sur le site Web de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

A PROPOS DE D-BOX

Technologies D-BOX inc. conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de mouvement à la fine pointe de la technologie, destinés principalement aux marchés du divertissement et au marché industriel. Cette technologie unique et brevetée, le D-BOX Motion Code, utilise des codes de mouvement programmés spécifiquement pour chaque contenu visuel et dirigés vers un système de mouvement intégré dans une plate-forme ou un siège. Les mouvements qui en résultent sont parfaitement synchronisés au visuel à l'écran, créant ainsi une expérience immersive d'un réalisme sans précédent. À ce jour, plusieurs studios d'Hollywood offrent le D-BOX Motion Code sur leurs films lors de leur sortie en salle, DVD et Blu-ray. En développant des ententes avec les chefs de file de leurs marchés respectifs, la technologie primée de mouvement D-BOX s'impose graduellement en tant que norme mondiale. D-BOX est une société ouverte dont ses actions sont transigées à la Bourse de Toronto sous le symbole DBO.

D-BOXMD et D-BOX Motion CodeMD sont des marques de commerce enregistrées de Technologies D-BOX inc. Les autres noms sont uniquement publiés à titre indicatif et peuvent représenter des marques de commerce de leurs propriétaires respectifs.

MISE EN GARDE À L'ÉGARD D'ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Certaines déclarations du présent document, y compris celles qui expriment les attentes ou les estimations de la direction en ce qui a trait au rendement futur de la Société, constituent des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que la direction les considère vraisemblables au moment de les formuler, sont assujetties de façon inhérente à des incertitudes et à des risques importants sur les plans commercial, économique et concurrentiel. Nous avisons les investisseurs de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société décline par ailleurs toute intention ou obligation de mettre à jour publiquement ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autres.

Renseignements

  • Luc Audet
    Chef des finances
    Technologies D-BOX inc.
    450-442-3003, poste 296
    laudet@d-box.com

    Relations avec les investisseurs
    Marc Jasmin CMA, Président
    Communications financières Jasmin
    514-231-2360
    marc@comjasmin.com