Thallion Pharmaceutiques Inc.
TSX : TLN

Thallion Pharmaceutiques Inc.

15 nov. 2007 16h05 HE

Thallion annonce des données d'efficacité et d'innocuité positives relativement à l'essai de Phase I/II portant sur ECO-4601

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 15 nov. 2007) - Thallion Pharmaceutiques Inc. (TSX:TLN) a présenté aujourd'hui des données positives portant sur l'innocuité et l'efficacité de ECO-4601, relativement à un essai de Phase I/II complété et mené auprès de patients atteints d'un cancer de stade avancé. Ces résultats appuient et confirment les résultats préliminaires provenant de l'essai à dosages croissants, divulgués plus tôt cette année lors de la réunion annuelle de l'ASCO. ECO-4601 s'est avéré sûr et bien toléré jusqu'à une dose maximale testée de 480 mg/m2/jour. Les événements indésirables potentiellement liés à ECO-4601 furent non-spécifiques et fréquents chez ces patients. De plus, parmi sept patients atteints d'un cancer réfractaire aux traitements standards ayant complété six cycles de traitement, six ont démontré une stabilisation de leur cancer.

"Ces résultats confirment l'excellent profil d'innocuité de ECO-4601, une étape cruciale dans l'avancement de ce médicament candidat vers le prochain stade de développement. Considérant que six des sept patients traités ont démontré une stabilisation après six cycles de traitement, nous croyons que ces résultats représentent un signal positif d'efficacité et justifient la poursuite du développement de ce produit" a déclaré M. Lloyd M. Segal, Chef de la direction de Thallion Pharmaceutiques. "A ce stade, nous sommes d'avis que ECO-4601 pourrait potentiellement être utilisé soit comme monothérapie ou dans le cadre d'un traitement combiné visant plusieurs indications en oncologie. Les données provenant de cet essai, ajoutées aux données précliniques que nous avons recueillies jusqu'à présent, nous permettent maintenant de sélectionner une indication appropriée pour la prochaine phase de développement clinique du composé".

Thallion compte avancer ECO-4601 vers un essai clinique de Phase II dans une indication devant être déterminée au cours des prochaines semaines. La Société prévoit débuter le processus de dépôt réglementaire avant la fin du quatrième trimestre afin de débuter un essai de Phase II.

Parmi les six patients qui ont démontré une stabilisation, quatre étaient atteints d'un cancer du côlon, un était atteint d'un cancer du duodénum et une patiente était atteinte d'un cancer de l'ovaire. Les données de pharmacocinétique ont démontré que les concentrations sanguines circulantes thérapeutiques estimées de ECO-4601 furent atteintes aux doses les plus élevées et que ECO-4601 fut éliminé rapidement du système sanguin suite à l'infusion.

Les effets secondaires indésirables les plus courants liés au traitement furent tous légers à modérés et inclurent : de la fatigue, des nausées, des vomissements et de l'anémie. Seulement deux événements indésirables graves liés au traitement ont été observés lors de l'étude. Un cas d'anaphylaxie (catégorie 4) survint chez le premier patient et fut lié aux procédures (rinçage du cathéter central), et une éruption cutanée (catégorie 2) fut observée, ce qui fut résolu à l'aide d'une prémédication de prednisone.

L'essai clinique de Phase I/II a été conçu afin d'examiner l'innocuité, le profil pharmacologique et l'efficacité anti-tumorale de ECO-4601 comme traitement chez un groupe comprenant 26 patients atteints d'un cancer de stade avancé. ECO-4601 fut administré en cycles de 21 jours, comprenant une période d'administration intraveineuse continue de deux semaines, suivie par une période de repos de 7 jours. L'essai inclut deux portions. La première portion de l'essai fut une étude à dosage croissant menée auprès de 14 patients comprenant des doses variant de 30 à 480 mg/m2/jour et dont l'objectif fut d'évaluer l'innocuité, la pharmacocinétique et la dose maximale tolérée de ECO-4601. La deuxième portion de l'essai clinique de Phase I/II fut menée auprès de 12 patients additionnels traités à la dose maximale, telle que déterminée au cours de la première portion de l'étude, dans le but de recueillir des données supplémentaires sur le profil d'innocuité et la pharmacocinétique du composé ainsi qu'une indication préliminaire de son efficacité clinique. L'étude clinique fut menée au Centre de cancérologie Segal de l'Hôpital Général Juif de Montréal, affilié à l'Université McGill, et au Centre affilié universitaire et régional de la Montérégie de l'Hôpital Charles LeMoyne, sur la Rive-Sud de Montréal, conjointement avec Thallion Pharmaceutiques Inc.

Thallion a présenté aujourd'hui à Toronto les résultats de son essai de Phase I/II portant sur ECO-4601, dans le cadre du 4th International Society of Chemotherapy, Infection and Cancer International Conference on Cancer Therapeutics et du 7th Princess Margaret Hospital Conference : New Developments in Cancer Management.

A propos de ECO-4601

ECO-4601 est une nouvelle petite molécule qui provient d'un microorganisme non-pathogène. ECO-4601 a démontré une large activité cytotoxique in vitro contre un vaste éventail de lignées cellulaires tumorales et une efficacité in vivo dans plusieurs modèles tumoraux xénogreffés. Des données précliniques suggèrent que ECO-4601 est un agent anticancéreux qui possède une double activité : il se lie de manière sélective au récepteur périphérique mitochondrial de type benzodiazépine (PBR) et inhibe les voies de signalisation RAS-MAPK. ECO-4601 fut découvert grâce à la technologie DECIPHER®, une plate-forme de découverte de médicaments basée sur la génomique et qui est propre à Thallion.

A propos de Thallion Pharmaceutiques Inc.

Thallion Pharmaceutiques Inc. (TSX:TLN) est une société de biotechnologie qui développe des produits pharmaceutiques dans les domaines des maladies infectieuses et de l'oncologie. Thallion possède trois programmes cliniques actifs de Phase II, ou de stade plus avancé. Ces programmes incluent : Shigamabs®, un double anticorps pour le traitement des infections bactériennes E. coli productrices de shigatoxines; ECO-4601 un produit anticancéreux novateur qui provient d'un microorganisme non pathogène et CAP-232, une substance thérapeutique ciblée ayant une efficacité potentielle dans de nombreuses applications en oncologie. Pour de plus amples informations sur Thallion, veuillez consulter le site web de la Société à l'adresse suivante : www.thallion.com.

Déclarations de nature prospective

Le présent communiqué de presse renferme de l'"information prospective" incluant, notamment, des termes et expressions de nature prospective comme "prévoir", "s'attendre à" ou "ne pas s'attendre à", "est prévu", "budget", "planifier", "estimer", "avoir l'intention", "anticiper" ou "ne pas anticiper" ou "croire", ou des variantes de ces termes et expressions qui constituent l'"information prospective" selon le sens des lois canadiennes en valeurs mobilières applicables. Les déclarations de nature prospectives reflètent les attentes et les hypothèses actuelles de la Société et sont sujettes à un nombre de risques et incertitudes. Les événements réels pourraient différer substantiellement de ceux projetés dans le présent communiqué. Ces déclarations prospectives impliquent des risques et incertitudes incluant, entre autres, un changement des conditions du marché, l'échéancier et l'avancement des études cliniques, la mise sur pied d'alliances corporatives, l'impact de produits et prix compétitifs, le développement de nouveaux produits, les incertitudes liées au processus d'approbation des organismes de réglementation et d'autres risques apparaissant de temps à autre dans les documents de la Société déposés auprès des autorités canadiennes en matière de réglementation. Vous pouvez accéder à ces documents à l'adresse suivante : www.sedar.com. Etant donné ces risques et incertitudes, les lecteurs ne devraient pas accorder une confiance abusive à ces déclarations prospectives. La Société décline toute obligation de mettre à jour publiquement ou de réviser la présente information prospective, soit à la suite d'une nouvelle information, d'événements futurs ou autre, à moins que la législation canadienne en valeurs mobilières ne l'y oblige.

Renseignements