Theratechnologies inc.
TSX : TH
NASDAQ : THER

Theratechnologies inc.

08 févr. 2012 07h00 HE

Theratechnologies annonce ses résultats de l'exercice 2011

MONTRÉAL, CANADA--(Marketwire - 8 fév. 2012) - Theratechnologies inc. (Theratechnologies) (TSX:TH)(NASDAQ:THER) a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers de l'exercice terminé le 30 novembre 2011.

Faits saillants financiers de 2011

  • Revenus consolidés de 14 928 000 $

  • Dépenses R&D en baisse de 21,8 % à 10 992 000 $

  • Une solide situation de trésorerie avec des liquidités de 37 133 000 $ en fin d'exercice

Commentant la performance de Theratechnologies l'an dernier, John-Michel T. Huss, président et chef de la direction, a déclaré : « 2011 a été une année de changements et de transformation de Theratechnologies. Nous avons réalisé des progrès appréciables sur plusieurs fronts, alors que nous avons continué à maximiser les potentialités commerciales d'EGRIFTAMC et à travailler au développement d'un facteur de libération de l'hormone de croissance de deuxième génération. »

« Tout comme pour les autres sociétés de l'industrie des biotechnologies, nous avons été confrontés à notre juste part de défis et nous avons pris des décisions déterminantes pour les relever. Conséquemment, Theratechnologies est une organisation plus légère et mieux orientée, et nous sommes en bonne position pour réaliser notre plan d'affaires 2012 », a ajouté M. Huss.

« Grâce à une hausse régulière de revenus des ventes de première année d'EGRIFTAMC aux États-Unis, au recentrage de nos activités de R&D et à la gestion prudente de nos liquidités, nous sommes maintenant dans une situation financière très favorable. Nous avons terminé l'exercice sur une solide base financière avec plus de 37 millions $ d'espèces disponibles », a souligné pour sa part Luc Tanguay, premier vice-président exécutif et chef de la direction financière de Theratechnologies.

Résultats d'exploitation de 2011

Les faits saillants financiers présentés dans ce communiqué de presse sont tirés du rapport de gestion et des états financiers consolidés vérifiés de la Société qui ont été préparés conformément aux Normes internationales d'information financière (« IFRS ») publiées par l'International Accounting Standards Board (« IASB »). À titre de référence, le rapport de gestion pour l'exercise financier terminé le 30 novembre 2011 et les états financiers consolidés vérifiés y afférents sont disponibles sur www.theratech.com, www.sedar.com et sur www.sec.gov. Sauf indication contraire, tous les montants sont en dollars canadiens.

Pour la période de 12 mois terminée le 30 novembre 2011 :

Les revenus consolidés pour l'exercice clos le 30 novembre 2011 ont atteint 14 928 000 $, comparativement à 31 868 000 $ en 2010. Les revenus de 2010 comprenaient un paiement d'étape de 25 000 000 $ reçu d'EMD Serono le 30 novembre 2010 lié au respect de la condition relative à l'approbation d'EGRIFTAMC par la FDA. Les revenus de 2011 comprennent ceux générés par les ventes d'EGRIFTAMC à EMD Serono aux fins de la revente ainsi que les redevances versées par EMD Serono sur les ventes réalisées auprès de clients des États-Unis. Aucune vente de produits n'avait été réalisée et aucune redevance n'avait été reçue d'EMD Serono en 2010.

Aux termes de notre entente, nous fournissons EGRIFTAMC à EMD Serono aux fins de la revente. Les revenus tirés de ces ventes se sont chiffrés à 8 351 000 $ au cours de l'exercice 2011.

Les redevances sur les ventes sont versées trimestriellement en arrérages au cours de l'année civile. Au cours de l'exercice 2011, nous avons reçu des redevances et des droits de licence de 1 423 000 $, pour la période de vente allant du 1er janvier 2011 au 30 septembre 2011. Les redevances ont augmenté tout au long de l'exercice, en raison de la hausse du nombre d'ordonnances remplies, à savoir tant les nouvelles ordonnances que les renouvellements d'ordonnances.

Les revenus tiennent aussi compte de l'amortissement du paiement initial de 27 097 000 $ reçu à la conclusion de l'entente avec EMD Serono en 2008. Pour l'exercice clos le 30 novembre 2011, un montant de 5 134 000 $ a été comptabilisé à titre de revenus liés à cette transaction, comparativement à 6 846 000 $ en 2010. La diminution du montant pour l'exercice en cours reflète un changement dans la période de service attribuée au paiement initial. Avant le deuxième trimestre de 2011, il était prévu que le paiement initial serait entièrement amorti avant la fin de l'exercice 2012. Toutefois, l'ajout de certains travaux de mise au point a entraîné une prolongation de la période de service jusqu'à la fin de l'exercice 2013. Au 30 novembre 2011, le solde des revenus reportés liés à cette transaction inscrit à l'état consolidé de la situation financière s'établissait à 8 558 000 $.

Pour l'exercice clos le 30 novembre 2011, le coût des ventes d'EGRIFTAMC s'est établi à 9 146 000 $. Aucune vente d'EGRIFTAMC n'a été réalisée à l'exercice 2010; toutefois, nous avons commencé la production par l'intermédiaire de nos tiers fournisseurs vers la fin de l'exercice considéré en prévision du lancement d'EGRIFTAMC aux États-Unis. Les coûts liés à cette activité et d'autres coûts non affectés liés au démarrage du processus de fabrication se sont chiffrés à 469 000 $ en 2010.

Le coût des ventes est légèrement supérieur aux revenus tirés des ventes en 2011. Il est prévu que les ventes d'EGRIFTAMC deviendront rentables lorsque les stocks plus anciens seront épuisés et lorsque les coûts d'approbation de fournisseurs additionnels auront été déboursés. Le coût des ventes est détaillé à la note 7, « Coût des ventes », de nos états financiers consolidés audités pour l'exercice clos le 30 novembre 2011.

Les frais de R&D, déduction faite des crédits d'impôt, ont atteint 10 992 000 $ pour l'exercice clos le 30 novembre 2011, comparativement à 14 064 000 $ en 2010, soit une diminution de 21,8 %. Les frais de R&D engagés en 2011 ont trait à la préparation de l'essai clinique de phase 2 pour l'évaluation de la tésamoréline dans le traitement de l'atrophie musculaire associée à la MPOC, aux travaux effectués sur une nouvelle formulation et une nouvelle présentation d'EGRIFTAMC ainsi qu'à la mise au point de nouveaux peptides du GRF. Les frais de R&D comprennent également les coûts afférents au dépôt d'une PDN au Canada, à toutes les activités réglementaires et cliniques visant à soutenir nos trois partenaires commerciaux et au suivi des engagements postérieurs à l'approbation pris à l'égard de la FDA. Les frais de R&D engagés en 2010 étaient surtout liés à la demande d'approbation de l'EGRIFTAMC déposée auprès de la FDA. La diminution des frais de R&D en 2011 découle des changements dans la nature des activités entreprises, des réductions de l'effectif mises en œuvre en juin, ainsi que de la diminution des paiements de prime.

Les frais de vente et de développement des marchés se sont élevés à 2 019 000 $ pour l'exercice clos le 30 novembre 2011, comparativement à 2 670 000 $ en 2010, soit une diminution de 24,4 %. Cette diminution est principalement attribuable à la conclusion d'ententes de distribution et de licence avec Sanofi et Ferrer au cours du premier trimestre de 2011, ententes en vertu desquelles la responsabilité de la totalité des dépenses de commercialisation a été imputée aux détenteurs de ces licences ainsi qu'à la réduction des versements de primes. Les frais de vente et de développement des marchés courants sont en grande partie liés à la gestion des ententes avec nos trois partenaires commerciaux.

Les frais généraux et administratives se sont élevées à 10 823 000 $ en 2011, comparativement à 8 002 000 $ en 2010. La hausse des frais en 2011 comprend les coûts de 1 881 000 $ liés à l'appel public à l'épargne, les coûts liés au changement survenu au sein de la direction de la Société et les coûts d'inscription des actions au NASDAQ. Cette augmentation des frais a été en partie contrebalancée par des réductions d'effectif et la diminution des paiements de prime.

À la suite d'une réévaluation de notre modèle d'affaires en R&D, nous avons annoncé, le 2 juin 2011, que nous procéderions à une restructuration de nos activités de R&D dans le but de nous appuyer davantage sur nos partenaires externes, tant du secteur privé que du secteur public, pour l'avancement de nos projets de R&D. Cette restructuration a entraîné une réduction de notre effectif de 25 %, soit 24 des 95 postes occupés par nos salariés. Du fait de cette décision, nous avons engagé des coûts de restructuration de 716 000 $ au troisième trimestre de 2011. La restructuration a entraîné une diminution de la masse salariale d'environ 1 000 000 $ pour l'exercice 2011.

Les produits financiers pour l'exercice clos le 30 novembre 2011 se sont élevés à 1 602 000 $, comparativement à 1 888 000 $ en 2010. Dans leur ensemble, les revenus d'intérêts ont été moins élevés en 2011 qu'en 2010 en raison de la diminution graduelle de la taille du portefeuille à mesure que des investissements ont été utilisés afin de financer les activités.

Les charges financières de 2011 se sont établies à 636 000 $, comparativement à des revenus financiers de 493 000 $ en 2010. Les charges financières de 2011 comprennent une perte de change subie au premier trimestre lors de l'encaissement et de la conversion en dollars canadiens d'un paiement d'étape de 25 000 000 $ US d'EMD Serono. Le paiement d'étape avait à l'origine été converti dans la monnaie fonctionnelle de la Société au taux de change plus avantageux en vigueur à la fin de l'exercice précédent, soit le 30 novembre 2010, donnant lieu à un profit de change de 511 000 $ pour l'exercice 2010.

Compte tenu des revenus et des charges décrits plus haut, nous avons inscrit une perte nette de 17 730 000 $, ou 0,29 $ par action, en 2011, comparativement à un profit net de 8 930 000 $, ou 0,15 $ par action en 2010. Le profit net de 2010 était principalement attribuable aux revenus tirés du paiement d'étape de 25 000 000 $ US liés à l'entente de collaboration et de licence conclue avec EMD Serono.

Pour l'exercice 2011, la trésorerie et les placements obligataires s'élevaient à 36 787 000 $ et les crédits d'impôt et subventions à recevoir se chiffraient à 346 000 $, soit une solide situation de trésorerie totalisant 37 133 000 $.

Le 7 décembre 2011, nous avons annoncé l'interruption de notre programme clinique évaluant la tésamoréline pour le traitement de la perte de masse musculaire associée à la MPOC, ce qui a donné lieu au licenciement de 37 salariés, et l'accélération de la mise au point de notre nouveau peptide du GRF. Selon nos estimations, ces initiatives se solderaient par des économies de coûts d'environ 10 000 000 $ en 2012.

À la suite de l'annonce, d'autres analyses menées par la direction ont permis de conclure qu'après la restructuration, la Société occuperait environ 50 % des locaux qu'elle occupait auparavant aux termes du bail. Une provision liée aux baux déficitaires de 4 055 000 $ devrait cependant être comptabilisée au premier trimestre de 2012.

Précisions sur la téléconférence

Une conférence téléphonique aura lieu aujourd'hui à compter de 8 h 30 (heure avancée de l'Est), pour discuter des résultats. L'appel sera animé par John-Michel T. Huss, président et chef de la direction et Luc Tanguay, premier vice-président exécutif et chef de la direction financière. Les analystes financiers seront invités à poser des questions lors de la conférence téléphonique. Les membres des médias et autres personnes intéressées sont invités à la conférence à titre d'auditeurs uniquement.

Pour accéder à la conférence téléphonique, veuillez composer le 1-800-754-1346 (sans frais) ou 1-416-981-9000(international). L'appel sera également accessible via une webdiffusion au : www.theratech.com. L'enregistrement audio de cette conférence sera disponible jusqu'au 22 février 2012 au 1-800-558-5253 (sans frais) ou 1-416-626-4100 (international), code d'accès : 21576159.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH)(NASDAQ:THER) est une entreprise pharmaceutique spécialisée qui découvre et développe des produits thérapeutiques novateurs de nature peptidique, plus particulièrement des peptides liés au facteur de libération de l'hormone de croissance. D'autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur son site Web : www.theratech.com. D'autres documents se trouvent également sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et sur le site Web de la Securities and Exchange Commission au www.sec.gov.

Information prospective

Le présent communiqué de presse contient des énoncés considérés comme de l'« information prospective » au sens de la législation en valeurs mobilières applicable, qui peuvent contenir des mots tels que « peut », « pourrait », « doit », « devrait », « perspectives », « prévoit », « croit », « estime » et « anticipe », ou la forme négative de ces termes ou des variations de ceux-ci. L'information prospective comprend, notamment, de l'information portant sur l'approbation réglementaire de la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH et atteints de lipodystrophie dans différents territoires à l'extérieur des États-Unis, sur la maximisation de la valeur commerciale d'EGRIFTAMC, sur l'ampleur de la réduction de notre masse salariale pour l'exercice 2012 et sur notre capacité à concevoir et à mettre au point de nouveaux peptides du facteur de libération de l'hormone de croissance (« GRF »).

L'information prospective est fondée sur un certain nombre d'hypothèses et est assujettie à nombre de risques et d'incertitudes, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de Theratechnologies et sont susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux qui sont présentés ou prévus dans cette information prospective. Les hypothèses sur lesquelles repose l'information prospective comprennent, entre autres, l'hypothèse que la tésamoréline pour la réduction de la graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH et qui sont atteints de lipodystrophie sera approuvée dans divers territoires à l'extérieur des États-Unis, qu'aucune autre étude clinique ne sera requise pour obtenir ces approbations réglementaires, qu'EGRIFTAMC sera bien accueilli sur les marchés dans ces territoires et sera inscrit sur la liste des médicaments remboursés par les tiers payeurs, que les relations avec nos partenaires commerciaux et nos tiers fournisseurs ne se heurteront pas à des différends et que ces tiers fournisseurs disposeront de la capacité suffisante pour fabriquer et fournir EGRIFTAMD de manière à permettre de répondre à la demande en temps opportun, que nous aurons la capacité de concevoir et de mettre au point de nouveaux peptides du GRF, que le nombre d'ordonnances d'EGRIFTAMC aux États-Unis continuera d'augmenter, que notre estimation des économies de coûts découlant de la réduction de la masse salariale est exacte et que nos stocks plus anciens seront bientôt écoulés. Ces risques et incertitudes comprennent, notamment, le risque que la tésamoréline ne soit pas approuvée dans certains des territoires dans lesquels nos partenaires commerciaux déposeront des demandes de commercialisation, ou qu'elle ne le soit que dans certains d'entre eux, que les produits et redevances obtenus des ventes d'EGRIFTAMC soient plus faibles que prévu, que des différends surviennent avec nos partenaires commerciaux et compromettent la mise en marché d'EGRIFTAMC, que l'approvisionnement en EGRIFTAMC de nos partenaires commerciaux soit retardé ou interrompu en raison de difficultés avec nos tiers fournisseurs, qu'EGRIFTAMC soit retiré du marché en raison de défauts ou de rappels, que notre propriété intellectuelle ne soit pas suffisamment protégée, que même s'il est approuvé, EGRIFTAMC ne perce pas le marché ou ne soit pas inscrit sur la liste des médicaments remboursés par de tiers payeurs, que les économies de coûts prévues à la suite de notre restructuration ne se concrétisent pas et que nous ne soyons pas en mesure de concevoir et de mettre au point de nouveaux peptides du GRF.

Les investisseurs éventuels sont priés de consulter la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion de Theratechnologies disponible parmi les documents publics déposés par Theratechnologies sur www.sedar.com et www.sec.gov. Le lecteur est prié d'examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment à l'information prospective. L'information prospective reflète les attentes actuelles concernant des événements futurs et n'est valable qu'à la date du présent communiqué de presse et traduit les attentes de Theratechnologies à cette date.

Theratechnologies ne s'engage aucunement à mettre à jour ou à réviser l'information contenue dans le présent communiqué de presse, que ce soit à la suite de l'obtention de nouveaux renseignements, à la suite de nouveaux événements ou circonstances ou pour toute autre raison qui soit, à l'exception des changements dictés par les lois en vigueur.

Renseignements

  • Roch Landriault
    Le cabinet de relations publiques NATIONAL
    514 843-2345