Theratechnologies inc.
TSX : TH

Theratechnologies inc.

10 oct. 2013 07h00 HE

Theratechnologies annonce ses résultats financiers pour le troisième trimestre de 2013

MONTRÉAL, CANADA--(Marketwired - 10 oct. 2013) - Theratechnologies Inc. (Theratechnologies) (TSX:TH) a annoncé aujourd'hui les résultats financiers de son troisième trimestre qui s'est clôturé le 31 août 2013.

Faits saillants du troisième trimestre

  • Revenus de 2 177 000 $
  • Redevances de 928 000 $
  • Dépenses de 3 679 000 en ventes et développements des marchés, frais généraux et administratifs et R&D
  • Une perte nette de 1 935 000 $
  • Des liquidités de 13 740 000 $ disponibles à la fin du trimestre

« Les neuf premiers mois de l'année ont apporté leur part de défis, incluant les enjeux de fabrication auxquels on remédie présentement. Heureusement, la gestion serrée de nos dépenses nous a permis de maintenir nos liquidités à 13,7 millions de dollars au cours du dernier trimestre. Tout en restant fidèle à notre stratégie de concentrer nos efforts sur EGRIFTAMC, notre but à court terme est de recommencer les expéditions d'EGRIFTAMC vers le marché américain d'ici la mi-décembre 2013, » a déclaré Luc Tanguay, président et chef de la direction de Theratechnologies.

Résultats financiers du troisième trimestre

Les résultats financiers présentés dans ce communiqué de presse sont extraits du rapport de gestion et des états financiers consolidés non-vérifiés de la Société, en date du 31 août 2013, qui ont été préparés conformément aux Normes internationales d'information financière (« IFRS ») publiées par l'International Accounting Standards Board (« IASB »). Le rapport de gestion pour l'exercice financier et les états financiers pour le premier trimestre se terminant le 31 août 2013 est disponible sur www.theratech.com, www.sedar.com et sur www.sec.gov. Sauf indication contraire, tous les montants sont en dollars canadiens. Aux fins de la présente, EGRIFTA™ réfère à la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH et atteints de lipodystrophie. EGRIFTA™ est notre marque de commerce.

Nous tirons nos revenus principalement des redevances versées par EMD Serono sur les ventes d'EGRIFTAMC réalisées auprès de clients aux États-Unis, de la vente d'EGRIFTAMC à EMD Serono aux fins de revente et de l'amortissement du paiement initial reçu à la conclusion de l'entente avec EMD Serono. Les revenus consolidés du trimestre et de la période de neuf mois clos le 31 août 2013 se sont élevés à 2 177 000 $ et à 6 307 000 $, comparativement à 3 822 000 $ et à 9 668 000 $ pour les périodes correspondantes de l'exercice 2012.

Les revenus tirés de la vente de produits se sont établis à 786 000 $ et à 2 233 000 $ pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2013, en comparaison de 1 725 000 $ et de 3 860 000 $ pour les périodes correspondantes de 2012. Le repli des ventes s'explique surtout par la baisse des stocks d'EMD Serono. Parmi les autres facteurs ayant contribué à ce repli, il y a lieu de noter les problèmes de fabrication et la diminution du prix de transfert par rapport à celui des périodes de l'exercice précédent. La réduction du prix de transfert d'EGRIFTAMC en 2013 s'explique par les économies de coûts qui ont découlé de la présentation à fiole unique lancée en octobre 2012. La marge sur coût de revient à laquelle la Société a droit aux termes de son entente avec EMD Serono demeure inchangée.

Les redevances se sont chiffrées à 928 000 $ pour le trimestre clos le 31 août 2013, en hausse par rapport à celles de 872 000 $ perçues au trimestre précédent, mais en baisse comparativement à celles de 1 027 000 $ inscrites au trimestre correspondant de l'exercice 2012. Les redevances ont atteint 2 684 000 $ pour la période de neuf mois close le 31 août 2013, comparativement à 2 599 000 $ en 2012. Les redevances comptabilisées pour les périodes de l'exercice 2013 incluent les redevances réelles gagnées pour la période du 1er décembre 2012 au 30 juin 2013, ainsi qu'une estimation des redevances gagnées en juillet et en août 2013. En comparaison, les redevances comptabilisées pour les périodes de l'exercice 2012 incluent les redevances réelles gagnées pour la période du 1er octobre 2011 au 30 juin 2012.

Les revenus liés à l'amortissement du paiement initial reçu à la conclusion de l'entente avec EMD Serono se sont chiffrés à 463 000 $ et à 1 390 000 $ pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2013, contre 1 070 000 $ et 3 209 000 $ pour les périodes correspondantes de l'exercice 2012. Les amortissements moindres comptabilisés au cours de l'exercice 2013 tiennent compte du prolongement de la période de service attribuée au paiement initial pour permettre la réalisation des travaux restants à effectuer.

Le coût des ventes d'EGRIFTAMC s'est établi à 823 000 $ et à 2 556 000 $ pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2013, contre 1 704 000 $ et 3 733 000 $ pour les périodes correspondantes de 2012. Le coût des ventes inclut les coûts attribués aux produits vendus au cours de la période ainsi que les autres coûts liés à la fabrication d'EGRIFTAMC et à son approvisionnement. En 2013, ces coûts comprennent les coûts liés à la mise en place des mesures correctives exigées par les autorités réglementaires brésiliennes en ce qui a trait à la fabrication, une perte de 376 000 $ survenue au cours de la conversion des matières premières en produits finis en janvier 2013, ainsi que certains des coûts associés aux démarches entreprises pour remédier aux problèmes de production et redémarrer la production. En raison de l'absorption des coûts de fabrication indirects, les marges brutes devraient continuer de fluctuer. Le coût des ventes est détaillé à la note 5, intitulée « Coût des ventes », afférente à nos états financiers consolidés non audités des trimestres et des périodes de neuf mois clos les 31 août 2013 et 2012.

Les frais de recherche et développement (« R&D »), déduction faite des crédits d'impôt, ont atteint 2 578 000 $ et 5 824 000 $ pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2013, comparativement à 1 724 000 $ et à 4 447 000 $ pour les périodes correspondantes de l'exercice 2012. Pour le trimestre clos le 31 août 2013, les frais de R&D rendaient compte de coûts d'environ 1 500 000 $ engagés dans le but d'améliorer la constance du cycle de lyophilisation qui fait partie des problèmes de fabrication éprouvés en 2013. Une part importante de ces coûts est imputable à l'utilisation de stocks existants de matières premières, ce qui n'a pas eu d'incidence sur nos liquidités à court terme. Les autres frais de R&D enregistrés en 2013 incluent notre part des coûts des deux essais cliniques de phase IV, ainsi que les frais se rapportant aux demandes d'homologation. En 2012, nos activités de R&D consistaient notamment à mettre au point une nouvelle formulation d'EGRIFTAMC, à poursuivre le développement préclinique du TH1173 et à obtenir les demandes d'homologation.

Les frais de vente et de développement des marchés ont atteint 59 000 $ et 190 000 $ pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2013, alors qu'ils s'étaient élevés à 219 000 $ et à 736 000 $ pour les mêmes périodes en 2012. À l'heure actuelle, nos dépenses liées aux activités de vente et de développement des marchés se résument principalement aux coûts liés à la gestion des relations avec nos partenaires commerciaux.

Les frais généraux et administratifs ont atteint 741 000 $ et 2 614 000 $ pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2013, en comparaison de 1 068 000 $ et 4 906 000 $ pour le trimestre et la période de neuf mois correspondants de l'exercice précédent. Cette diminution marquée enregistrée en 2013 rend compte des avantages liés à la restructuration.

Les produits financiers nets se sont chiffrés à 107 000 $ et à 433 000 $ pour le trimestre et la période de neuf mois clos le 31 août 2013, en regard de 180 000 $ et de 698 000 $ pour les périodes correspondantes de 2012. Les produits d'intérêts ont été moins élevés en 2013 qu'en 2012 en raison de la réduction graduelle de la taille du portefeuille à mesure que des placements sont liquidés afin de financer les activités.

Compte tenu des revenus et des charges dont il est question plus haut, la Société a inscrit des pertes nettes de 1 935 000 $ pour le trimestre clos le 31 août 2013 et de 1 457 000 $ pour la période de neuf mois close à cette même date. En comparaison, elle avait inscrit des pertes nettes de 698 000 $ et de 9 599 000 $ pour les périodes correspondantes de l'exercice 2012. La Société a inscrit une perte nette par action de 0,03 $ pour le trimestre clos le 31 août 2013 et de 0,02 $ pour la période de neuf mois close à cette même date. En comparaison, elle avait inscrit des pertes nettes par action de 0,01 $ et de 0,16 $ pour les périodes correspondantes de 2012.

Au 31 août 2013, les liquidités, qui comprennent la trésorerie et les obligations, s'établissaient à 13 734 000 $ et les crédits d'impôt et subventions à recevoir s'élevaient à 6 000 $, soit une situation de trésorerie de 13 740 000 $, contre 13 726 000 $ au 31 mai 2013 et 20 924 000 $ au 30 novembre 2012.

Pour le trimestre clos le 31 août 2013, les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles se sont chiffrés à 615 000 $, en regard de 491 000 $ pour la période correspondante de 2012. Pour la période de neuf mois close le 31 août 2013, les flux de trésorerie affectés aux activités opérationnelles se sont élevés à 6 340 000 $ (ce qui tient compte du versement unique de 1 800 000 $ effectué au titre de la convention d'amendement de bail), contre 11 878 000 $ pour la période correspondante de 2012.

Événements postérieurs à la date de clôture de l'état consolidé de la situation financière

En septembre et octobre 2013, des pertes de matière première, évaluées à environ 550 000$ sont survenues durant diverses étapes de manipulation faisant partie du procédé de fabrication d'EGRIFTAMC. La Société analyse actuellement la responsabilité relative à ces évènements.

Détails de l'appel-conférence

Une conférence téléphonique aura lieu à compter de 8 h 30 (heure de l'Est) aujourd'hui, pour discuter des résultats. L'appel sera animé par Luc Tanguay, président et chef de la direction. Les analystes financiers seront invités à poser des questions lors de la conférence téléphonique. Les membres des médias et autres personnes intéressées sont invités à la conférence à titre d'auditeurs uniquement.

Pour accéder à la conférence téléphonique, veuillez composer le 1-800-381-7839 (sans frais) ou 1-416-981-9000 (international). L'appel sera également accessible via une webdiffusion au : www.theratech.com. L'enregistrement audio de cette conférence sera disponible jusqu'au 24 octobre 2013 au 1-800-997-6910 (sans frais) ou 1-416-626-4100 (international), code d'accès : 21674380.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une entreprise biopharmaceutique qui se spécialise dans des produits thérapeutiques novateurs de nature peptidique, plus particulièrement des peptides liés au facteur de libération de l'hormone de croissance. D'autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur son site Web à l'adresse www.theratech.com, sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et sur le site Web de la Securities and Exchange Commission au www.sec.gov.

Information prospective

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs et de l'information prospective (collectivement, les « énoncés prospectifs ») au sens de la législation applicable en valeurs mobilières. Ces énoncés prospectifs, qui reposent sur les opinions et les hypothèses de la direction ainsi que sur l'information dont elle disposait à la date à laquelle ils ont été formulés, se reconnaissent à l'emploi de mots tels que « peut », « pourrait », « doit », « devrait », « perspectives », « plans », « envisage », « prévoit », « croit », « estime », « anticipe » ou la forme négative de ces termes ou des variations de ceux-ci. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse renferment notamment de l'information portant sur l'approbation réglementaire d'EGRIFTAMC dans différents territoires à l'extérieur des Etats-Unis, dont le Mexique et le Brésil, sur notre capacité à déposer une nouvelle demande d'autorisation de mise sur le marché d'EGRIFTAMC en Europe ou dans certains pays d'Europe et sur notre capacité à approvisionner le marché des États-Unis avec EGRIFTAMC.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur un certain nombre d'hypothèses, notamment l'hypothèse qu'EGRIFTAMC sera approuvé dans divers territoires à l'extérieur des États-Unis, dont le Mexique et le Brésil, qu'aucune autre étude clinique ne sera exigée par les organismes de réglementation se trouvant à l'extérieur des États-Unis pour obtenir ces approbations réglementaires, qu'EGRIFTAMC sera bien accueilli sur les marchés dans les territoires à l'extérieur des États-Unis et sera inscrit sur la liste des médicaments remboursés par les tiers payeurs dans ces territoires, que les relations avec nos partenaires commerciaux et nos fournisseurs ne se heurteront pas à des différends, que le nombre d'ordonnances d'EGRIFTAMC aux États-Unis continuera de croître, qu'il existera une probabilité raisonnable de succès qu'EGRIFTAMC soit approuvée en Europe ou dans certains pays d'Europe nous conduisant ainsi à redéposer une nouvelle demande d'autorisation de mise sur le marché, que de nouveaux lots d'EGRIFTAMC seront disponibles pour la revente aux États-Unis d'ici la mi-décembre 2013.

Les énoncés prospectifs sont assujettis à plusieurs risques et incertitudes, dont bon nombre sont indépendants de notre volonté et sont susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux qui sont exprimés, expressément ou implicitement, dans les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, le risque qu'EGRIFTAMC ne soit pas approuvé dans certains des territoires, dont le Mexique et le Brésil, où nos partenaires commerciaux ont déposé des demandes d'autorisation de mise sur le marché ou ont l'intention de le faire, le risque que les redevances obtenues des ventes d'EGRIFTAMC aux États-Unis diminuent, le risque que des différends surviennent avec nos partenaires commerciaux et compromettent la mise en marché d'EGRIFTAMC, le risque que nous soyons incapables de fabriquer de nouveaux lots d'EGRIFTAMC disponibles pour la revente aux États-Unis d'ici la mi-décembre 2013 et, par conséquent, que la pénurie du médicament dure plus longtemps que prévu, le risque qu'EGRIFTAMC soit retiré du marché en raison de défauts ou de rappels, le risque que, même s'il est approuvé dans des territoires à l'extérieur des États-Unis, EGRIFTAMC ne perce pas ces marchés ou ne soit pas inscrit sur la liste des médicaments remboursés par les tiers payeurs et le risque que des événements imprévus surviennent et entraînent des coûts supplémentaires importants.

Les investisseurs éventuels sont priés de consulter la rubrique « Risk Factors » de notre rapport annuel sur Form 20-F daté du 26 février 2013 disponible sur www.sedar.com, www.sec.gov et www.theratech.com ou, en version française, la rubrique « Risques et Incertitudes » de notre rapport de gestion daté du 26 février 2013 disponible sur www.sedar.com et www.theratech.com. Le lecteur est prié d'examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes actuelles concernant des événements futurs et ne sont valables qu'à la date des présentes et traduisent les attentes de Theratechnologies à cette date.

Nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ou à réviser l'information contenue dans ce rapport de gestion, que ce soit à la suite de l'obtention de nouveaux renseignements, à la suite de nouveaux événements ou circonstances ou pour toute autre raison que ce soit, sauf si les lois en vigueur l'exigent.

Renseignements

  • Denis Boucher
    Le Cabinet de relations publiques NATIONAL
    514-843-2393