Theratechnologies inc.
TSX : TH
NASDAQ : THER

Theratechnologies inc.

07 déc. 2011 08h30 HE

Theratechnologies cesse son programme clinique sur la MPOC et accélère son cheminement vers la rentabilité

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwire - 7 déc. 2011) - Theratechnologies inc. (TSX:TH)(NASDAQ:THER) a annoncé aujourd'hui qu'elle cesse son programme clinique sur la perte de masse musculaire liée à la MPOC, se restructure et accélère son cheminement vers la rentabilité. La Société vise maintenant à devenir rentable en 2013.

« Nous sommes sur la bonne voie pour atteindre notre cible de fin d'année de 3 000 à 3 500 nouvelles ordonnances pour EGRIFTAMD aux États-Unis, tel qu'annoncé plus tôt cette année. Cependant, compte tenu des incertitudes grandissantes au sein des marchés financiers, nous avons toutefois décidé d'accélérer notre cheminement vers la rentabilité », a déclaré John-Michel T. Huss, président et chef de la direction de Theratechnologies. « Puisque le recrutement de patients n'en est toujours qu'à ses débuts, il s'agit du bon moment pour cesser notre programme sur la MPOC. »

L'annonce d'aujourd'hui se traduira par une diminution de 60 % du personnel, soit environ 40 postes.

« Je souhaite exprimer toute ma gratitude aux employés affectés par cette décision pour leur précieuse contribution. Cette décision n'a pas été prise à la légère et ne reflète aucunement la qualité du travail qu'ils ont accompli », a ajouté M. Huss.

La Société va maintenant concentrer tous ses efforts sur le potentiel considérable qu'offre la tésamoréline pour le traitement de la graisse abdominale excédentaire chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie. Actuellement, des demandes pour cette indication sont examinées par les instances réglementaires en Europe, en Argentine, au Brésil, au Canada, en Israël et au Mexique. La Société va aussi accélérer le développement d'une deuxième génération de facteurs de libération de l'hormone de croissance (GRF) pour une grande variété d'indications médicales potentielles et offrant des nouveaux modes d'administration plus conviviaux.

Le programme clinique portant sur l'évaluation de la tésamoréline sur la perte de masse musculaire liée à la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) a été initié en février 2011. L'essai clinique de phase II a été lancé en septembre 2011 et en était toujours aux premiers stades du recrutement de patients. Les chercheurs en chef ont été avisés que le programme a été interrompu.

La Société estime que l'annonce d'aujourd'hui se traduira par une économie d'environ 10 millions $ en 2012. La Société évalue que le programme aurait nécessité un investissement total de l'ordre de 90 millions $ au cours des quatre prochaines années.

Compte tenu de cette décision, Theratechnologies estime présentement qu'elle encourra une charge d'approximativement 3 millions $ liés aux coûts de licenciement et à la cessation de l'essai clinique. La Société prévoit porter ces charges aux livres durant l'exercice 2012.

Le conseil a approuvé à l'unanimité ces décisions lors d'une réunion régulière tenue hier.

Changements au conseil

Afin de confirmer son engagement envers ces décisions, le conseil entend réduire ses coûts d'environ 50 %. Le conseil entend y parvenir en diminuant le nombre de comités, en abaissant les frais liés à la rémunération et le nombre d'administrateurs.

De plus, M. Jean de Grandpré, qui avait déjà exprimé son intention de prendre sa retraite d'ici la fin de l'année, a confirmé cette décision. Son départ à la retraite entre en vigueur dès à présent.

« J'aimerais saisir cette occasion pour remercier M. Jean de Grandpré pour sa contribution importante et inestimable envers notre Société à titre de membre du conseil au cours des 18 dernières années, et à titre d'ancien président du conseil, poste qu'il a occupé durant plus de 10 ans. Nous lui souhaitons ce qu'il y a de mieux au cours de cette retraite bien méritée », a souligné M. Pommier, président du conseil de Theratechnologies.

Conférence téléphonique

Une conférence téléphonique aura lieu à compter de 9 h HNE, pour discuter de l'annonce d'aujourd'hui. L'appel sera animé par John-Michel T. Huss, président et chef de la direction, et Luc Tanguay, premier vice-président exécutif et chef de la direction financière. Seuls les analystes financiers seront invités à poser des questions lors de la conférence téléphonique. Les membres des médias et autres personnes intéressées sont invités à la conférence à titre d'auditeurs uniquement.

Pour accéder à la conférence téléphonique, veuillez composer le 1-800-698-4476 (Amérique du Nord) ou le 1-416-981-9096 (international). L'enregistrement audio de la conférence sera disponible jusqu'au 21 décembre 2011 au 1-800-558-5253 (Amérique du Nord) ou 1-416-626-4100 (international), code d'accès : 21561901.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH)(NASDAQ:THER) est une entreprise pharmaceutique spécialisée qui découvre et développe des produits thérapeutiques novateurs de nature peptidique, plus particulièrement des peptides liés au facteur de libération de l'hormone de croissance. D'autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur son site Web : www.theratech.com. D'autres documents, y compris la notice annuelle et le rapport annuel, se trouvent également sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et sur le site Web de la Securities and Exchange Commission au www.sec.gov.

Information prospective

Ce communiqué de presse contient des informations qui sont considérées être de l'« information prospective » au sens de la législation applicable en valeurs mobilières, qui peuvent contenir des mots tels que « peut », « pourrait », « doit », « devrait », « devra », « prévoit », « croit », « estime », « anticipe » ou des synonymes. L'information prospective comprend, notamment, de l'information portant sur la période à laquelle la rentabilité visée sera atteinte, le nombre de nouvelles ordonnances aux États-Unis et notre aptitude à accélérer le développement d'une deuxième génération de GRF.

L'information prospective repose sur un certain nombre d'hypothèses et est assujettie à nombre de risques et d'incertitudes, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de Theratechnologies, susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux qui sont divulgués ou anticipés par cette information prospective. Les hypothèses sur lesquelles repose l'information prospective comprennent, entre autres, le fait que la tésamoréline pour le traitement de la graisse abdominale excédentaire chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie (le « produit ») sera approuvée par les instances réglementaires des territoires où des demandes ont été déposées ou devraient l'être, qu'aucune autre étude clinique ne sera exigée par ces instances réglementaires aux fins des approbations ou comme condition en vue d'obtenir l'approbation du produit, que, s'il est approuvé, le produit sera remboursé et accepté par les marchés de ces territoires, que le nombre de patients obtenant une ordonnance d'EGRIFTAMD aux États-Unis soit en croissance, que nos dépenses n'augmenteront pas en raison de la survenance d'événements imprévus, que le nombre de nouvelles ordonnances hebdomadaires rapporté par IMS avant la fin de l'exercice sera conforme aux données moyennes mensuelles publiées depuis le début d'octobre, et que les résultats de nos travaux de développement sur la deuxième génération de GRF et les nouveaux modes d'administration seront positifs. Ces risques et incertitudes comprennent, notamment, le risque que le produit ne soit pas approuvé dans les territoires où des demandes ont été déposées ou devraient l'être, que les revenus et les redevances provenant des ventes d'EGRIFTAMD soient moindres que prévus, que des différends intervenant avec nos partenaires commerciaux viennent affecter la commercialisation d'EGRIFTAMD, que les approvisionnements d'EGRIFTAMD à nos partenaires commerciaux soient retardés ou suspendus en raison de problèmes avec nos fournisseurs, qu'EGRIFTAMD soit retiré du marché en raison de défauts ou de rappels, que notre propriété intellectuelle ne soit pas suffisamment protégée, que, même s'il est approuvé, le produit ne soit pas accepté par le marché ou ne fasse pas partie de la liste des médicaments remboursés par des payeurs, ou que les résultats de nos travaux de développement sur la deuxième génération de GRF et les nouveaux modes d'administration ne soient pas positifs.

Theratechnologies invite les investisseurs éventuels à consulter la rubrique « Risques et incertitudes » de la notice annuelle de Theratechnologies en date du 22 février 2011. La notice annuelle figure parmi les documents publics déposés par Theratechnologies au www.sedar.com et au www.sec.gov. Le lecteur est prié d'examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. L'information prospective reflète les attentes actuelles concernant des événements futurs et n'est valable qu'à la date des présentes et traduit les attentes de Theratechnologies à cette date.

Theratechnologies ne s'engage aucunement à mettre à jour ou à réviser l'information contenue dans ce communiqué de presse, que ce soit à la suite de l'obtention de nouveaux renseignements, de nouveaux événements ou circonstances ou d'autres choses, sauf si requis par les lois applicables.

Renseignements

  • Roch Landriault
    Le Cabinet de relations publiques NATIONAL
    514-843-2345