Theratechnologies inc.
TSX : TH
NASDAQ : THER

Theratechnologies inc.

15 juil. 2011 10h00 HE

Theratechnologies : Des données dévoilées sur les effets de la tésamoréline sur les facteurs de risque métabolique lors d'une conférence en Italie

MONTRÉAL, CANADA--(Marketwire - 15 juillet 2011) - Theratechnologies inc. (Theratechnologies) (TSX:TH)(NASDAQ:THER) a annoncé aujourd'hui une présentation par affiche scientifique sur une analyse a posteriori examinant les modifications dans les facteurs de risque métabolique chez les patients infectés par le VIH avec excès de graisse abdominale qui répondaient au traitement à la tésamoréline. L'impact de la réduction du tissu adipeux viscéral (TAV) chez cette population de patients n'avait pas été analysé auparavant.

Les données disponibles de deux essais de phase III multicentriques, randomisés, à double insu comportant une phase d'intervention principale contrôlée sous placebo de 26 semaines, suivie d'une phase de prolongation de 26 semaines, ont été regroupées et analysées. Pour la population traitée selon le protocole, 402 patients infectés par le VIH avec excès de graisse abdominale ont été traités à la tésamoréline lors de la phase principale (26 semaines) et 176 patients l'ont été pour les deux phases (52 semaines).

À la 26e semaine, 68,8 % des patients traités à la tésamoréline selon le protocole étaient qualifiés comme répondant au traitement. Ce chiffre s'élevait à 72,4 % des patients traités à la tésamoréline après 52 semaines. Un patient était qualifié de répondant au traitement s'il affichait une réduction du TAV (tissu adipeux viscéral) d'au moins 8 % à la 26e ou à la 52e semaine. L'analyse a révélé un taux bien plus élevé de répondeurs chez les patients traités à la tésamoréline que chez ceux du groupe placebo. La glycémie à jeun et l'insuline étaient inchangées chez les répondeurs, mais s'étaient détériorées chez les non-répondeurs. Ces données montrent qu'aucune modification clinique significative n'est survenue dans les paramètres glycémiques chez la vaste majorité des patients infectés par le VIH avec excès de graisse abdominale répondant à la tésamoréline et chez qui on avait observé une réduction importante du TAV. De plus, une différence favorable à l'endroit des répondeurs a été notée au niveau des facteurs de risque métabolique.

« Nous sommes satisfaits des résultats de cette analyse. Ces données sont encourageantes et appuient nos efforts dans la poursuite de notre programme de découverte d'un GRF de deuxième génération », a déclaré John-Michel T. Huss, président et chef de la direction de Theratechnologies.

L'affiche scientifique traitant de cette analyse est présentée dans le cadre du 13e colloque international sur les effets indésirables des médicaments et des comorbidités associés au VIH qui se tient du 14 au 16 juillet à Rome en Italie.

À propos de la lipodystrophie associée au VIH

Plusieurs facteurs, y compris le régime thérapeutique antirétroviral des patients et le virus du VIH lui-même, sont considérés comme des causes possibles de la lipodystrophie associée au VIH, qui est caractérisée par des modifications de la composition corporelle. Les changements dans la composition corporelle peuvent comprendre l'accumulation excessive de graisse abdominale, connue sous le nom de lipohypertrophie abdominale.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH)(NASDAQ:THER) est une entreprise pharmaceutique spécialisée qui découvre et développe des produits thérapeutiques novateurs à base de peptides, spécialement dans le domaine des peptides du facteur de libération de l'hormone de croissance. Son premier produit, EGRIFTAMD (tésamoréline pour injection) a été approuvé par la Food and Drug Administration des États-Unis, en novembre 2010. Jusqu'à présent, EGRIFTAMD est le seul traitement homologué pour la réduction de l'excès de graisse abdominale chez les patients atteints de lipodystrophie associée au VIH. EGRIFTAMD n'est pas homologué au Canada.

EGRIFTAMD est maintenant commercialisé aux États-Unis par EMD Serono, en vertu d'une entente de collaboration et de licence signée en octobre 2008. De plus, la Société a conclu des ententes de distribution et de licence avec un partenaire de Sanofi qui accorde à ces derniers les droits exclusifs de commercialisation de la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie, en Amérique latine, en Afrique et au Moyen-Orient, ainsi qu'avec Ferrer Internacional S.A. lui accordant les droits exclusifs de commercialisation de la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie, en Europe, en Russie, en Corée du Sud, à Taiwan, en Thaïlande et dans certains pays d'Asie centrale.

Theratechnologies cherche également à développer la tésamoréline pour le traitement de patients souffrant de perte de masse musculaire associée à la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Autres renseignements sur Theratechnologies

D'autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Internet de la Société à www.theratech.com. D'autres documents, dont la notice annuelle et le rapport annuel de la Société, se trouvent sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et sur le site Web de la Securities and Exchange Commission à www.sec.gov.

Renseignements

  • Roch Landriault
    Le Cabinet de relations publiques NATIONAL
    514 843-2345