Theratechnologies inc.
TSX : TH

Theratechnologies inc.

18 juil. 2007 03h00 HE

Theratechnologies/Mise à jour sur l'étude clinique de phase 3 du TH9507 à un colloque international sur le VIH

- Le TH9507 a amélioré la perception de l'image corporelle associée à la région abdominale

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 18 juillet 2007) - Theratechnologies (TSX:TH) annonce aujourd'hui qu'elle a présenté à Sydney, Australie, de nouvelles données positives portant sur l'image corporelle au terme de la période de traitement de 26 semaines de la première étude de phase 3 du TH9507 dans la lipodystrophie associée au VIH. Une affiche scientifique (affiche numéro 22, numéro de référence 10C1002) a été publiée par le Dr Ralph Turner M.A., Ph.D., M.P.H., et certains collaborateurs au 9e colloque international sur les effets indésirables de médicaments et la lipodystrophie associée au VIH. Dr Turner est vice-président et investigateur de recherche senior chez Phase V Technologies, une société indépendante chargée d'évaluer les paramètres reliés à la qualité de vie de l'étude pivot de phase 3 de Theratechnologies. L'image corporelle est le quatrième critère secondaire d'efficacité qui est annoncé dans le cadre de la première étude de phase 3 (données sur une période de 26 semaines).

La lipodystrophie associée au VIH est caractérisée par une modification de la répartition du tissu adipeux (tissu contenant des graisses), une dyslipidémie et une intolérance au glucose. Les changements dans la distribution des graisses comprennent l'accumulation de gras viscéral (VAT) et/ou la perte de graisse sous-cutanée. Ces changements peuvent affecter l'image corporelle et par ailleurs entraîner la non-observance du traitement antirétroviral par les patients.

L'affiche du Dr Turner publiée à Sydney portait sur les données d'image corporelle. L'étude a démontré que la perception de l'image corporelle associée à la région abdominale des patients ayant reçu une dose quotidienne de 2 mg de TH9507 était notablement améliorée comparativement à celle du groupe traité avec le placebo. Cette amélioration pourrait avoir des conséquences importantes sur l'issue du traitement du VIH.

"La stricte observance de la thérapie antirétrovirale est essentielle à la prise en charge médicale du VIH et entraîne également des changements corporels stigmatisants", a déclaré Yves Rosconi, président et chef de la direction de Theratechnologies. "Puisque le stress engendré par l'image corporelle semble susceptible d'inciter les patients à abandonner leur traitement antirétroviral, diminuer le niveau de stress pourrait donc être bénéfique", a-t-il expliqué. "Les données sur l'image corporelle pourraient ajouter à l'attrait du TH9507 comme option thérapeutique de la lipodystrophie associée au VIH, offrant ainsi potentiellement des avantages concurrentiels comparés aux autres approches en développement", a conclu Monsieur Rosconi.

Les résultats positifs du VAT, paramètre primaire, obtenus après 26 semaines de traitement, ainsi que les données sur certains autres paramètres secondaires ont été présentés récemment à l'occasion de la 14e Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI) à Los Angeles, Californie. L'étude de phase 3 a été conçue pour détecter une diminution de 8 % de la graisse viscérale (visceral adipose tissue ou VAT) comparée au placebo. Après 26 semaines, on a observé chez les patients traités au TH9507 une diminution de 15 % du VAT comparée à la basale et une différence de 20 % comparée au placebo. Les trois autres paramètres secondaires étaient : le rapport cholestérol/cholestérol-HDL, le niveau des triglycérides et le niveau de l'IGF-1. Les résultats pour ces paramètres ont d'ailleurs satisfait les objectifs établis au terme de l'étude clinique de 26 semaines.

A ce même colloque, une seconde présentation sera faite le 19 juillet par le Dr Steve Grinspoon, professeur agrégé de médecine à la Harvard Medical School et investigateur principal de l'étude sur le TH9507 aux Etats-Unis. Il y discutera les données sur l'effet du TH9507 sur la composition corporelle et les paramètres métaboliques chez les patients séropositifs atteints de lipodystrophie.

A propos de la lipodystrophie associée au VIH

La lipodystrophie associée au VIH est caractérisée par une modification de la répartition du tissu adipeux (tissu contenant des graisses), une dyslipidémie et une intolérance au glucose. Les changements dans la distribution des graisses comprennent l'accumulation de gras viscéral (VAT) et/ou la perte de graisse sous-cutanée, généralement au niveau des membres et du visage. Il n'existe aucun traitement pour l'accumulation de graisse abdominale observée chez les personnes atteintes de lipodystrophie associée au VIH. On estime qu'en Amérique du Nord et en Europe, environ 250 000 patients séropositifs présentent une accumulation excessive de graisse viscérale.

Colloque international sur les effets indésirables de médicaments et sur la lipodystrophie associée au VIH

Le Colloque international sur les effets indésirables de médicaments et sur la lipodystrophie associée au VIH (International Workshop on Adverse Drug Reactions and Lipodystrophy in HIV) est devenu le lieu par excellence de présentation de nouvelles données scientifiques sur les complications métaboliques, la lipodystrophie, la toxicité des médicaments et autres sujets connexes au VIH. En 2007, le colloque continuera de tenir des forums de discussion animés, permettant ainsi aux médecins traitants et aux chercheurs d'échanger des informations scientifiques tout en favorisant une meilleure compréhension des mécanismes du VIH et des approches pour la prise en charge thérapeutique de la lipodystrophie et des autres complications des thérapies antirétrovirales.

Phase V Technologies

Les services de Phase V englobent la planification stratégique, le design, l'exécution, l'évaluation et l'analyse d'études cliniques. Dans le cadre du développement de médicaments et d'appareils médicaux, le système Phase V® Outcomes Research vise à évaluer l'efficacité et l'acceptation de nouvelles thérapies par les patients et les services de santé publique. La société emploie des méthodes de pointe pour évaluer l'efficacité clinique, l'état de santé, la qualité de vie et la satisfaction des clients, et sa mission en recherche consiste à produire des données sur les patients d'une qualité et d'une intégrité scientifique supérieure.

A propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une entreprise biopharmaceutique canadienne qui découvre ou acquiert des produits thérapeutiques novateurs en vue de les développer et de les commercialiser. La Société cible des besoins médicaux non comblés dans des marchés spécialisés et financièrement attrayants. Son programme le plus avancé est le TH9507, actuellement en phase 3 de développement clinique dans la lipodystrophie associée au VIH. La Société possède également d'autres projets à des stades de développement précoces.

Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives qui reflètent la vision actuelle de la Société à l'égard du programme de phase 3 du TH9507, notamment en ce qui concerne la nature des résultats, la durée d'exécution du programme, et les projets de développement futur. De par leur nature même, ces déclarations comportent des incertitudes et des risques intrinsèques, tant généraux que bien précis, qui donnent naissance à la possibilité que les prédictions ne se réalisent pas. Nous déconseillons donc aux investisseurs de se fier sans réserve sur ces déclarations. Nous vous dirigeons vers les pages 17 à 21 de la notice annuelle 2006 qui contiennent une analyse plus détaillée des risques et incertitudes reliés aux affaires de la Société. Nous n'avons aucune responsabilité de mettre à jour quelque déclaration prospective que ce soit et ne nous engageons pas à le faire.

Renseignements