Theratechnologies inc.
TSX : TH

Theratechnologies inc.

13 sept. 2010 10h09 HE

Theratechnologies : Présentation de données sur la tésamoréline à l'occasion de la 50e édition annuelle de l'Interscience Conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy

MONTRÉAL, CANADA--(Marketwire - 13 sept. 2010) - Theratechnologies (TSX:TH) a présenté deux affiches scientifiques relatives à la tésamoréline, un facteur de libération de l'hormone de croissance à l'étude évalué pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie, et actuellement en cours d'examen réglementaire par la Food and Drug Administration des États-Unis, à la 50e édition annuelle de l'Interscience Conference on Antimicrobial Agents and Chemotherapy (« ICAAC »), à Boston du dimanche 12 septembre au mercredi 15 septembre.

La première affiche s'intitule « Reduction in Visceral Adipose Tissue (« VAT ») with Tesamorelin Correlates with Changes in Anthropometric, and Patient-Reported Outcome Parameters in HIV-infected Patients with Excess Abdominal Fat », et décrit les corrélations entre la graisse viscérale, le tour de taille et les paramètres de l'image corporelle chez les patients ayant reçu la tésamoréline.

La deuxième affiche s'intitule « Efficacy and Long-Term Safety of Tesamorelin, a Growth Hormone-Releasing Factor Analogue, in Sub-Populations of HIV-Infected Patients with Excess Abdominal Fat », et décrit l'efficacité et l'innocuité de la tésamoréline parmi divers sous-groupes de patients infectés par le VIH et présentant un excès de graisse abdominale.

Les deux affiches ont été présentées lors de la session d'affiches de l'ICAAC qui a eu lieu le dimanche 12 septembre, de 11 h 30 à 13 h 30, et sont maintenant disponibles sur le site Web de Theratechnologies au www.theratech.com

À propos de la lipodystrophie associée au VIH

Plusieurs facteurs, y compris le régime antirétroviral administré aux patients et le VIH lui-même, sont considérés comme des causes possibles de la lipodystrophie associée au VIH, qui est caractérisée par des modifications de la composition corporelle. Les changements dans la composition corporelle peuvent comprendre une accumulation excessive de graisse abdominale, également connue comme la lypohypertrophie abdominale. Il n'existe actuellement aucun traitement homologué pour l'accumulation excessive de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une entreprise biopharmaceutique canadienne qui découvre et développe des produits thérapeutiques novateurs, spécialement dans le domaine des peptides, en vue de les commercialiser. La Société cible des besoins médicaux non comblés dans des marchés spécialisés où elle peut retenir la totalité ou une partie des droits commerciaux pour ses produits. Son composé le plus avancé, la tésamoréline, est un analogue du facteur de libération de l'hormone de croissance. En 2009, Theratechnologies a soumis une Demande de drogue nouvelle à la Food and Drug Administration (« FDA ») des États-Unis afin d'obtenir l'homologation de la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie. La stratégie de croissance de la Société mise sur la commercialisation de la tésamoréline sur le marché américain de la lipodystrophie associée au VIH en vertu de l'entente conclue avec EMD Serono, Inc. De plus, la croissance de Theratechnologies viendra également de la commercialisation de la tésamoréline dans d'autres marchés de la lipodystrophie associée au VIH ainsi que du développement de programmes cliniques évaluant la tésamoréline pour le traitement d'autres pathologies.

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des informations qui sont considérées être de l'« information prospective » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. L'information prospective comprend, notamment, de l'information portant sur la croissance de Theratechnologies par le développement de la tésamoréline et de programmes cliniques additionnels.

L'information prospective repose sur un certain nombre d'hypothèses et est assujettie à nombre de risques et d'incertitudes, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société, susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux qui sont divulgués par cette information prospective. Les hypothèses formulées comprennent, entre autres, le fait que la tésamoréline recevra l'approbation de la FDA pour la commercialisation aux États-Unis, que la Société réussira à s'entendre avec des partenaires dans de nouveaux territoires à l'extérieur des États-Unis et que les résultats des programmes cliniques additionnels seront positifs. Ces risques et incertitudes comprennent, notamment, le risque que la tésamoréline ne soit pas homologuée par la FDA pour sa commercialisation aux États-Unis, que la Société soit incapable de conclure des ententes avec des partenaires dans de nouveaux territoires à l'extérieur des États-Unis à l'égard de la tésamoréline, où que le développement des programmes cliniques additionnels ne puissent être débutés ou, si débutés, doivent être suspendus.

Les investisseurs éventuels devraient consulter la rubrique « Risques et incertitudes » de la notice annuelle de la Société en date du 23 février 2010. La notice annuelle figure parmi les documents publics déposés par la Société au http://www.sedar.com/. Le lecteur est prié d'examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. L'information prospective reflète les attentes actuelles concernant des événements futurs et n'est valable qu'à la date des présentes et traduit les attentes de la Société à cette date.

Renseignements

  • Andrea Gilpin
    Vice-présidente,
    Relations avec les investisseurs et communications
    Theratechnologies inc.
    514-336-7800, poste 205
    communications@theratech.com