Theratechnologies inc.
TSX : TH

Theratechnologies inc.

12 juin 2009 16h00 HE

Theratechnologies présente les résultats d'une évaluation pharmacocinétique et pharmacodynamique de la tésamoréline à l'assemblée annuelle de la Société d'endocrinologie

MONTREAL, CANADA--(Marketwire - 12 juin 2009) - Theratechnologies (TSX:TH) a annoncé aujourd'hui que les résultats d'une évaluation pharmacocinétique et pharmacodynamique (PK et PD) de la tésamoréline ont fait l'objet d'une présentation par affiche (no de l'affiche : P3-641) à la 91e assemblée annuelle de la Société d'endocrinologie (ENDO) à Washington D.C. La tésamoréline est un analogue du facteur de libération de l'hormone de croissance évalué pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie.

L'affiche passait en revue les résultats de deux études de phase 1 visant à déterminer les profils PK et PD de la tésamoréline après administration unique et répétée de 2 mg de tésamoréline une fois par jour durant 14 jours consécutifs, à des sujets sains et à des patients infectés par le VIH sous régime antirétroviral stable. Les résultats ont démontré que les profils PK et PD de la tésamoréline étaient généralement similaires dans les deux groupes et suggèrent que l'impact sur les paramètres pharmacocinétiques de la tésamoréline et sur l'induction du facteur de croissance analogue à l'insuline (insulin-like growth factor ou IGF-1) est minime lorsque la tésamoréline est administrée à des patients infectés par le VIH sous traitement antirétroviral.

Les taux d'IGF-1 à la valeur de base se trouvaient à l'intérieur des paramètres normaux et étaient comparables dans les deux groupes (sains : 175 ng/mL ; VIH+ : 164 ng/mL). Après 14 jours d'injection quotidienne, on a observé une hausse similaire chez les sujets sains et chez les patients infectés par le VIH (115 % et 121 %, respectivement, comparativement à la valeur de base). Dans les deux études, la surface sous la courbe (AUC) et la concentration maximale (Cmax) étaient similaires (approximativement 700 pg·h/mL et 2 400 pg/mL pour les AUC et Cmax respectivement). La demi-vie de la tésamoréline se situait entre 13 et 38 minutes tant chez les sujets sains que chez les patients infectés par le VIH.

L'affiche présentée est maintenant disponible sur le site Web de Theratechnologies au www.theratech.com

A propos de la lipodystrophie associée au VIH

Plusieurs facteurs, y compris le régime antirétroviral et le virus lui-même, sont considérés comme des causes possibles de la lipodystrophie associée au VIH, qui est caractérisée par des modifications de la composition corporelle, une dyslipidémie et une intolérance au glucose. Les changements dans la composition corporelle comprennent l'accumulation excessive de graisse abdominale. Il n'existe actuellement aucun traitement homologué pour l'excès de graisse abdominale liée à la lipodystrophie associée au VIH, un trouble qui peut stigmatiser les patients et les inciter à ne pas adhérer à leur traitement antirétroviral.

A propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une entreprise biopharmaceutique canadienne ayant une expertise clé dans le domaine des produits thérapeutiques à base de peptides. Son produit le plus avancé, la tésamoréline, est un analogue du facteur de libération de l'hormone de croissance.

En 2008, Theratechnologies a terminé son programme clinique de phase 3 évaluant la tésamoréline pour le traitement de l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH atteints de lipodystrophie. La Société a également conclu une entente de collaboration et de licence avec EMD Serono, Inc., visant la commercialisation de la tésamoréline aux Etats-Unis.

Avec le dépôt récent d'une Demande de drogue nouvelle (DDN) auprès des autorités américaines, la stratégie de croissance de Theratechnologies est fermement axée sur le développement de la tésamoréline, aux Etats-Unis et dans d'autres marchés éventuels de la lipodystrophie, ainsi que par des programmes cliniques additionnels.

Déclarations prospectives

Ce communiqué contient des informations qui sont considérées être de l'"information prospective" au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. L'information prospective comprend notamment de l'information concernant la nature bénéfique de la tésamoréline pour les patients. L'information prospective se reconnaît à l'emploi de termes tels que "peut", "pourrait", "devrait", "perspectives", "croire", "planifier", "envisager", "prévoir", "s'attendre à" et "estimer", ou encore de variations de ces termes.

L'information prospective repose sur un certain nombre d'hypothèses et est assujettie à nombre de risques et d'incertitudes, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société, susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux qui sont divulgués par cette information. Ces risques et incertitudes comprennent notamment le risque que les effets de la tésamoréline puissent différer d'un patient à l'autre.

Les investisseurs éventuels devraient consulter la rubrique "Risques et incertitudes" de la notice annuelle de la Société en date du 24 février 2009. La notice annuelle figure parmi les documents publics déposés par la Société au http://www.sedar.com/. Le lecteur est prié d'examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives.

L'information prospective reflète les attentes actuelles concernant des événements futurs et n'est valable qu'à la date des présentes et traduit les attentes de la Société à cette date. La Société ne s'engage pas à mettre à jour ou à réviser cette information prospective en raison de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois applicables l'exigent.

Renseignements