Theratechnologies inc.
TSX : TH

Theratechnologies inc.

02 déc. 2010 08h55 HE

Theratechnologies prévoit l'adoption anticipée des normes internationales d'information financière

MONTRÉAL, CANADA--(Marketwire - 2 déc. 2010) - Theratechnologies inc. (la « Société ») (TSX:TH) a annoncé aujourd'hui qu'elle avait obtenu des Autorités canadiennes en valeurs mobilières une dispense pour établir ses états financiers du 30 novembre 2010 conformément aux Normes internationales d'information financière (les « IFRS ») en fonction d'une date de transition au 1er décembre 2008, soit deux exercices avant la date de conversion obligatoire pour les sociétés ouvertes canadiennes. Les données pour l'exercice terminé le 30 novembre 2009 présenté à titre comparatif, qui ont initialement été établies conformément aux principes comptables généralement reconnus (« PCGR ») canadiens, seront redressées en fonction des IFRS.

Plan de transition aux IFRS

La Société a établi un plan officiel et un échéancier détaillé pour gérer la transition aux IFRS. Elle y a en outre attribué d'importantes ressources internes et travaille de concert avec ses vérificateurs pour s'assurer d'une conversion rigoureuse en temps opportun. Le projet de conversion est suivi de près par des membres chevronnés de l'équipe des finances, qui font rapport périodiquement au comité de vérification et au conseil d'administration de l'avancement du projet de conversion, au moyen de communications et de réunions. Grâce à la formation dispensée et à l'analyse des différences entre les IFRS et les PCGR canadiens qui ont des répercussions sur la Société, celle-ci est d'avis que son personnel concerné a une compréhension adéquate des IFRS dans la mesure où elles s'appliquent à la présentation de l'information financière de la Société. De nouveaux contrôles sont mis en place pour répondre à certaines exigences comptables et d'information à fournir propres aux IFRS, mais la Société ne prévoit pas de changements de grande ampleur de ses systèmes de comptabilité et de consolidation, de ses contrôles internes ni de ses procédés de contrôle de l'information à fournir actuels en raison du passage aux IFRS.

Incidences de l'adoption des IFRS

Les IFRS sont fondés sur un cadre de travail conceptuel semblable à celui des PCGR canadiens, même si des différences importantes existent notamment dans certaines questions de comptabilisation, d'évaluation et d'information à fournir. L'adoption des IFRS n'aura pas d'incidence sur la présentation des flux de trésorerie nets de la Société, ni de répercussions marquées sur son bilan consolidé et sur son état des résultats d'exploitation. La Société s'attend actuellement à ce que la seule incidence significative de toutes les différences sur son bilan d'ouverture du 1er décembre 2008 en vertu des IFRS comparativement à son bilan au 30 novembre 2008 selon les PCGR canadiens correspondra à un crédit au surplus d'apport d'environ 200 000 $, montant étant porté en diminution des bénéfices non distribués.

Première application des IFRS

L'adoption des IFRS nécessite l'application des IFRS 1, Première application des Normes internationales d'information financière (« IFRS 1 »), lesquelles fournissent des lignes directrices pour une entité relativement à la première application des IFRS. En règle générale, les IFRS 1 exigent une application rétrospective des IFRS à compter de la fin de la première période de déclaration annuelle aux termes des IFRS. Toutefois, les IFRS 1 prévoient également certaines exemptions facultatives et exceptions obligatoires à ce traitement rétrospectif. La seule exemption facultative offerte en vertu des IFRS 1 que la Société prévoit appliquer dans la préparation de ses premiers états financiers conformément aux IFRS concerne les IFRS 2, Paiement fondé sur des actions (« IFRS 2 »). Les IFRS 2 encouragent l'application des modalités des IFRS 2 aux instruments de capitaux propres attribués au plus tard le 7 novembre 2002, mais en permettent uniquement l'application aux instruments de capitaux propres attribués après le 7 novembre 2002 qui ne sont pas acquis à la date de transition. La Société n'appliquera les IFRS 2 qu'aux instruments de capitaux propres attribués après le 7 novembre 2002 qui ne sont pas acquis à la date de transition.

D'autres exemptions facultatives sont prévues aux termes des IFRS 1. Ces exemptions n'auront toutefois pas d'incidence sur notre adoption des IFRS. Il n'est pas permis de créer ou de réviser des estimations rétrospectivement. Les estimations établies antérieurement par la Société aux termes des PCGR canadiens ne peuvent être révisées pour l'application des IFRS sauf dans la mesure nécessaire pour tenir compte de toute différence dans les méthodes comptables.

Incidences des IFRS sur les états financiers de la Société

L'adoption des IFRS entraînera certains changements aux méthodes comptables de la Société qui sont appliquées dans la comptabilisation, l'évaluation et l'information à fournir pour les soldes et les opérations dans ses états financiers. Toutefois, en fonction de son évaluation jusqu'à ce jour, la Société ne s'attend pas à des changements à ses méthodes comptables qui puissent entraîner des changements notables dans les postes comptables de ses états financiers.

Le texte qui suit présente un sommaire de l'évaluation par la Société des changements éventuels à apporter à ses méthodes comptables dans des secteurs clés :

IFRS 2 – Paiement fondé sur des actions (« IFRS 2 »)

Aux termes des IFRS, lorsque des attributions d'options d'achat d'actions deviennent acquises graduellement, chaque tranche est considérée comme une attribution distincte, alors qu'aux termes des PCGR canadiens, les sociétés pouvaient choisir, dans leurs politiques, de considérer les tranches acquises graduellement comme une attribution unique. De même, les normes IFRS exigent d'établir les estimations en matière de renonciation au moment de l'évaluation de la juste valeur initiale de paiements fondés sur des actions plutôt que de tenir compte des renonciations à mesure qu'elles surviennent. Par conséquent, la charge de rémunération devra être comptabilisée pendant la durée prévue de chaque tranche et tenir compte de l'incidence des différences dans la comptabilisation des renonciations. La Société a effectué ses calculs provisoires et a conclu qu'un reclassement entre les intitulés des capitaux propres d'environ 200 000 $ sera comptabilisé à la date de transition proposée.

IAS 36 – Dépréciation d'actifs (« IAS 36 »)

Aux termes des normes des PCGR canadiens sur la dépréciation d'actifs non financiers, une dépréciation à la juste valeur estimative est comptabilisée si les flux de trésorerie futurs non actualisés estimatifs d'un actif ou d'un groupe d'actifs sont inférieurs à leur valeur comptable. L'IAS 36 exige la comptabilisation d'une dépréciation si le montant recouvrable, qui est le montant le plus élevé entre la juste valeur estimative diminuée des coûts de la vente et la valeur d'utilité, est inférieur à la valeur comptable. La Société a mené des tests de dépréciation en date du 1er décembre 2008 et a conclu qu'il n'y a aucune perte de valeur aux termes des IFRS. Aucun indicateur de dépréciation n'a été décelé pour la période comprise entre la date de transition et le 30 novembre 2009. L'IAS 36 permet également la reprise de certaines pertes de valeur lorsque les conditions ont changé. La Société a examiné les pertes de valeur passées et a conclu qu'il n'y avait aucune justification à la reprise de pertes de valeur antérieures.

IAS 1 – Présentation des états financiers (« IAS 1 »)

La présentation des états financiers est abordée en conjonction avec les normes IFRS s'y rapportant. Certains renseignements supplémentaires devront être communiqués dans les notes des états financiers, et l'état des résultats d'exploitation sera modifié pour refléter une présentation par fonction. La Société travaille actuellement à présenter des états financiers provisoires en fonction des IFRS conformément à l'IAS 1, Présentation des états financiers, lesquels seront terminés au cours du dernier trimestre de 2010.

Autres normes

En se fondant sur les résultats de l'analyse comparative entre les IFRS actuels et les PCGR canadiens, la Société a également réalisé son évaluation des normes suivantes et a conclu que, à l'exception de l'amélioration de la présentation de l'information, aucun ajustement important ne découlerait au sujet de ce qui suit :

  Immobilisations corporelles
  Contrats de location
  Comptabilisation de produits
  Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels
  Change
  Immobilisations incorporelles
  Stocks
  Avantages du personnel

La Société procède actuellement à son analyse des quelques différences éventuelles restantes repérées, mais n'entrevoit pas de rajustements importants nécessaires.

La Société continue d'évaluer l'incidence globale de l'adoption des IFRS et les changements pertinents dans ses méthodes comptables. Les principaux jalons pour la portion restante de l'année qui sont conformes au plan de la Société comprennent :

  • Documentation et mise en place des changements aux systèmes, aux processus opérationnels et aux contrôles internes, au besoin;

  • Réalisation du bilan d'ouverture de transition;

  • Préparation de rapprochements détaillés entre les états financiers conformes aux PCGR canadiens et les états financiers conformes aux IFRS;

  • Poursuite des programmes de formation pour l'équipe des finances de la Société et les autres parties concernées, au besoin;

  • Approbation par le comité de vérification des états financiers et du rapport de gestion établis conformément aux IFRS;

  • Redressement en vertu des IFRS des états financiers intermédiaires antérieurs et des rapports de gestion connexes déposés en 2010.

Informations à venir

D'autres informations à fournir au sujet du processus de transition aux IFRS seront présentées dans :

  • le rapport de gestion intermédiaire de la Société pour le troisième trimestre terminé le 31 août 2010 qui comprendra des données quantitatives concernant l'incidence de l'adoption des IFRS sur les postes clés des états financiers intermédiaires et le rapport de gestion de la Société pour l'exercice terminé le 30 novembre 2010, qui comprendra des données quantitatives concernant l'incidence de l'adoption des IFRS sur les postes clés des états financiers annuels;

  • les premiers états financiers de la Société préparés conformément aux IFRS seront les états financiers pour l'exercice se terminant le 30 novembre 2010, qui comprendront des notes présentant des renseignements de transition et de nouvelles méthodes comptables aux termes des IFRS. Les états financiers annuels pour l'exercice se terminant le 30 novembre 2010 comprendront également les états financiers de 2009 redressés pour la période présentée à titre comparatif et rajustés en fonction des IFRS.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une entreprise biopharmaceutique canadienne qui découvre et développe des produits thérapeutiques novateurs, spécialement dans le domaine des peptides. La Société cible des besoins médicaux non comblés dans des marchés spécialisés où elle peut retenir la totalité ou une partie des droits commerciaux pour ses produits. Son produit phare, la tésamoréline, un analogue du facteur de libération de l'hormone de croissance humaine, a été récemment approuvé par la Food and Drug Administration des États-Unis comme le premier et le seul traitement indiqué pour la réduction de l'excès de graisse abdominale chez les patients atteints de lipodystrophie associée au VIH. La tésamoréline sera exclusivement commercialisée aux États-Unis par EMD Serono sous la marque EGRIFTA(MC).

Pour de plus amples renseignements, visitez le site www.theratech.com

Autres renseignements sur Theratechnologies

D'autres renseignements sur Theratechnologies sont fournis sur le site internet de la Société au www.theratech.com. D'autres documents, dont la notice annuelle et le rapport annuel de la Société, se trouvent sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Information prospective

Les déclarations prospectives que contient le présent communiqué de presse comprennent des renseignements fournis pour permettre aux investisseurs et à d'autres parties de mieux comprendre le plan de transition aux IFRS de la Société et les incidences possibles sur ses états financiers. Cette information comprend des déclarations portant sur l'échéancier de transition de la Société aux IFRS, l'état de préparation de la Société à la transition des PCGR canadiens actuels aux IFRS, et les incidences de la conversion aux IFRS sur les méthodes comptables, la présentation de l'information financière, les systèmes comptables et les processus opérationnels de la Société. Certains renseignements présentés dans le présent communiqué de presse peuvent contenir des déclarations prospectives qui comportent des incertitudes et des risques importants connus et inconnus. Ces déclarations prospectives sont assujetties à un grand nombre de risques et d'incertitudes, dont plusieurs échappent au contrôle de la Société, y compris, notamment, l'incidence de la conjoncture générale, la situation au sein du secteur d'activité, les risques associés à l'incertitude des essais et des résultats cliniques, les fluctuations des cours du change, l'assujettissement aux approbations réglementaires, l'incertitude de l'obtention de financement supplémentaire, les risques liés à la recherche et au développement et les changements de grande ampleur de ses systèmes de comptabilité et de consolidation, de ses contrôles internes et de ses procédés de contrôle de l'information à fournir actuels en raison du passage aux IFRS. Les lecteurs sont avertis que les hypothèses formulées dans le cadre de la préparation de ces renseignements, bien qu'elles soient considérées raisonnables au moment de la préparation, pourraient se révéler imprécises et, de ce fait, les lecteurs devraient éviter de se fier indûment aux déclarations prospectives.

Les investisseurs éventuels devraient consulter la rubrique « Risques et incertitudes » de la notice annuelle de la Société en date du 23 février 2010. La notice annuelle figure parmi les documents publics déposés par la Société au www.sedar.com. Le lecteur est prié d'examiner attentivement ces risques et incertitudes et d'autres risques et incertitudes et de ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. L'information prospective reflète les attentes actuelles concernant des événements futurs et n'est valable qu'à la date des présentes et traduit les attentes de la Société à cette date.

Renseignements

  • Theratechnologies Inc.
    Andrea Gilpin
    Vice présidente, relations avec les investisseurs
    et communications
    514-336-7800 poste 205
    communications@theratech.com