Theratechnologies inc.
TSX : TH

Theratechnologies inc.

01 mars 2017 09h23 HE

Theratechnologies tient une conférence destinée aux investisseurs et dévoile ses prévisions financières révisées pour l'exercice financier 2017

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwired - 1 mars 2017) - Theratechnologies Inc. (Theratechnologies) (TSX:TH) a annoncé aujourd'hui avoir tenu une conférence Web pour les investisseurs. Le but de cette conférence était de fournir aux investisseurs sa stratégie d'affaires pour les années à venir et de dévoiler ses prévisions révisées pour l'exercice financier 2017.

Durant la conférence, Theratechnologies a indiqué que sa stratégie d'affaires était basée sur la croissance des ventes d'EGRIFTAMD (tésamoréline pour injection) aux États-Unis, la mise en marché et la commercialisation avec succès de l'ibalizumab, un médicament présentement à l'étude, en tirant le meilleur parti de sa structure commerciale en place aux États-Unis et par l'obtention de droits ou l'acquisition de produits à un stade avancé de développement ou déjà approuvés qui cadrent dans l'infrastructure actuelle ou bénéficieraient de son expertise.

Les résultats, déjà rendus publiques, des études de marché de l'ibalizumab aux États-Unis ont aussi été présentés. Ces études de marché ont été complétées à l'interne et en faisant appel à des consultants externes indépendants spécialisés dans de telles recherches auprès des médecins et des payeurs. La principale conclusion de ces études est qu'environ 20 000 à 25 000 patients aux États-Unis sont présentement infectés par le VIH-1 pluri-résistant aux médicaments (PRM) (défini comme résistant à au moins un médicament d'au moins 3 classes différentes de traitement antirétroviral (TAR)). La recherche a également démontré que 50% à 56% de ces patients éprouveront une défaillance virologique au cours d'une période de traitement de 48 semaines, faisant en sorte que leur médecin devra modifier leur traitement.

Les études de marché ont aussi confirmé que 78% des médecins croient que, d'un point de vue médical, il existe un grand besoin, présentement insatisfait, pour les patients atteints du VIH-1 PRM et que l'ibalizumab a été hautement évalué par ces médecins pour traiter ces patients. Ces médecins ont fait part de leur intention de prescrire l'ibalizumab à environ 50% de leurs patients PRM éprouvant une défaillance virologique.

Les études de marché ont également indiqué que les payeurs aux États-Unis sont d'avis que l'ibalizumab présente un haut degré d'utilité pour le VIH-1 PRM et qu'ils prévoyaient le rembourser.

Theratechnologies a aussi brièvement discuté du mécanisme d'action de l'ibalizumab et revu les données cliniques déjà dévoilées durant l'étude pivot de phase III de l'ibalizumab. Un sommaire de ces données est d'ailleurs disponible dans les communiqués de presse émis par Theratechnologies en date du 24 mai 2016, du 24 octobre 2016, du 28 octobre 2016, du 10 novembre 2016 et du 14 février 2017.

Theratechnologies a annoncé une expansion majeure de son équipe de vente pour préparer le lancement potentiel de l'ibalizumab et couvrir un plus grand territoire. La Compagnie a commencé le recrutement de représentants des ventes et de gérants des ventes avec l'objectif de faire passer son équipe de vente existante de 12 à 41 personnes.

« Nous avons soigneusement identifié où se situent les médecins prescripteurs et les patients PRM et nous sommes confiants qu'une organisation de cette taille nous donnera une portée optimale pour l'ibalizumab. Nos efforts de vente accrus auront également un impact direct et positif sur les ventes d'EGRIFTAMD en 2017 et au-delà, » a déclaré Luc Tanguay, président et chef de la direction, Theratechnologies inc. « S'il est approuvé par la FDA, nous nous attendons à ce que l'ibalizumab soit un succès commercial," a ajouté M. Tanguay

« Notre BAIIA de 2017 sera affecté par l'investissement requis pour préparer le lancement de l'ibalizumab mais nous en recueillerons les fruits rapidement. Compte tenu des revenus provenant d'EGRIFTAMD et de nos importantes liquidités, nous croyons que le risque financier est restreint et qu'il est pleinement justifié, » a soutenu Philippe Dubuc, vice-président sénior et chef de la direction financière.

Prévisions révisées pour 2017

Au cours de la présentation, Theratechnologies a revu ses prévisions concernant les ventes nettes d'EGRIFTAMD pour l'année financière 2017 et a annoncé qu'il est maintenant prévu que les ventes nettes d'EGRIFTAMD se situeront dans un écart allant de 44 000 000 $ (CAN) à 46 000 000 $ (CAN) (auparavant 40 000 000 $ (CAN) à 42 000 000 $ (CAN)). Les attentes de Theratechnologies quant à son BAIIA ajusté1 pour l'année financière 2017 se situent maintenant entre (2 000 000 $) (CAN) et (3 000 000 $) (CAN). Un taux de change moyen USD 1 = CAD 1,32 a été appliqué dans la préparation de ces prévisions.

1 Voir "Mesures non conformes aux IFRS » ci-après

Reprise de la conférence Web

À titre de rappel, la conférence Web sera archivée et accessible par le biais du site internet de la Compagnie au www.theratech.com dans la section « Investisseurs », sous « Événements corporatifs ».

Mesures non conformes aux IFRS

Le BAIIA ajusté est une mesure non conforme aux IFRS. Nous utilisons des mesures financières ajustées pour évaluer notre performance d'exploitation. La réglementation en valeurs mobilières exige que les sociétés informent les lecteurs que le résultat et toute autre mesure ajustée selon des paramètres autres que les IFRS n'ont aucun sens normalisé et qu'il est donc peu probable qu'ils soient comparables aux mesures semblables utilisées par d'autres sociétés. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être considérées de façon isolée. Nous utilisons le BAIIA ajusté pour mesurer notre performance d'exploitation d'une période à l'autre sans tenir compte des variations provoquées par divers ajustements pouvant fausser l'analyse des tendances à l'égard de nos activités et parce que nous croyons que cette mesure procure des renseignements utiles sur notre situation financière et nos résultats d'exploitation.

Nous parvenons au BAIIA ajusté en ajoutant au bénéfice net ou à la perte nette les produits financiers et les charges financières, les amortissements et l'impôt. Nous excluons aussi l'incidence de certaines transactions non monétaires, telles que la rémunération fondée sur des actions pour le régime d'options d'achat d'actions ainsi que la dépréciation des stocks, dans le calcul du BAIIA ajusté. Nous estimons qu'il est utile d'exclure ces éléments puisqu'ils représentent des charges hors trésorerie, qu'ils échappent au contrôle de la direction à court terme, ou qu'ils n'ont pas d'incidence sur la performance d'exploitation principale. L'exclusion de ces éléments ne signifie pas qu'ils sont nécessairement non récurrents. Les charges de rémunération fondées sur des actions sont une composante de la rémunération des employés et elles peuvent varier considérablement selon le cours des actions de la Société. De plus, d'autres éléments sans incidence sur la performance d'exploitation principale de la Société peuvent varier considérablement d'une période à l'autre. Ainsi, le BAIIA ajusté permet de mieux suivre l'évolution des résultats d'exploitation au fil du temps aux fins de leur comparaison. Il se pourrait que notre méthode de calcul du BAIIA ajusté soit différente de celle utilisée par d'autres sociétés.

À propos de Theratechnologies

Theratechnologies (TSX:TH) est une société pharmaceutique spécialisée dans le traitement de besoins médicaux non satisfaits en vue de promouvoir auprès des patients infectés par le VIH un mode de vie sain et une qualité de vie améliorée. D'autres renseignements sur Theratechnologies sont disponibles sur le site Web de la Société au www.theratech.com et sur SEDAR au www.sedar.com.

Information prospective

Le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs et de l'information prospective (collectivement, les « énoncés prospectifs ») au sens de la législation applicable en valeurs mobilières qui reposent sur les opinions et les hypothèses de la direction et sur l'information dont celle-ci dispose présentement. Vous pouvez identifier les énoncés prospectifs par l'emploi de mots tels que « peut », « va », « pourrait », « voudrait », « devrait », « perspectives », « croit », « planifie », « envisage », « prévoit », « s'attend » et « estime » ou la forme négative de ces termes ou des variations de ceux-ci. Les énoncés prospectifs présents dans ce communiqué de presse portent notamment sur notre stratégie à long terme, nos prévisions financières, le nombre de patients infectés par le VIH-1 PRM, le pourcentage de patients présentant une augmentation de la charge virale sur une période de 48 semaines et le lancement de l'ibalizumab pour le traitement du VIH aux États-Unis.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur un certain nombre d'hypothèses et sont sujets à des risques et incertitudes dont plusieurs sont hors de la volonté de Theratechnologies et pourraient entrainer un écart marqué entre les résultats réellement obtenus et ceux exprimés, expressément ou implicitement, par de tels énoncés prospectifs. Ces hypothèses soutiennent notamment que les ventes d'EGRIFTAMD continueront à augmenter, que l'ibalizumab sera approuvé par la FDA et que, s'il est approuvé, les médecins, les patients et les payeurs reconnaîtront les bénéfices de ce produit et que les ventes d'ibalizumab aux États-Unis seront concluantes, que nos estimés dans la détermination du nombre de patients infectés par le VIH-1 PRM sont exacts, que Theratechnologies aura, en temps opportun, mis en place l'infrastructure requise pour le lancement de l'ibalizumab et qu'aucun événement imprévu ne surviendra pour faire dévier la stratégie de croissance annoncée par la Compagnie.

Les risques et incertitudes incluent, notamment, le risque que les ventes d'EGRIFTAMD n'augmentent pas ou diminuent avec le temps, qu'EGRIFTAMD soit l'objet d'un rappel, qu'il n'y ait pas de produit disponible en vue d'une acquisition ou d'une licence à des termes et conditions jugés satisfaisants, que l'ibalizumab ne soit pas approuvé par la FDA ou que, s'il est approuvé, on lui impose des restrictions importantes quant à son utilisation, que les sources consultées, afin de tirer des conclusions quant à nos estimés, ne soient plus à jour, que nous ayons mal calculé nos estimés, que la FDA exige que de nouvelles études cliniques soient complétées avant de prendre une décision au sujet de l'ibalizumab et que nous ne soyons pas en mesure de mettre en place l'infrastructure requise pour le lancement et la commercialisation de l'ibalizumab aux États-Unis, si et quand il est approuvé par la FDA.

Les investisseurs éventuels sont priés de se reporter à la rubrique « Facteurs de risque » de la notice annuelle de la société datée du 7 février 2017 pour plus d'informations sur les risques et incertitudes touchant Theratechnologies. La notice annuelle peut être consultée à l'adresse www.sedar.com. Le lecteur est prié d'examiner ces risques et incertitudes attentivement et de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs reflètent les attentes actuelles concernant des événements futurs. Ils ne sont valables qu'à la date du présent communiqué de presse et traduisent nos attentes à cette date.

Nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ou à réviser l'information contenue dans ce communiqué de presse, que ce soit à la suite de l'obtention de nouveaux renseignements, à la suite de nouveaux événements ou circonstances ou pour toute autre raison que ce soit, sauf si les lois en vigueur l'exigent.

Renseignements

  • Philippe Dubuc
    Premier vice-président et chef de la direction financière
    514-336-7800, poste 297