Travel Health Insurance Association of Canada

10 mai 2011 08h00 HE

THIA recommande vivement aux Canadiens de se munir de preuves de leur assurance médicale lorsqu'ils voyagent en Europe

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 10 mai 2011) - Les Canadiens voyageant en Europe cet été sont vivement invités à se munir de preuves de leur assurance de santé supplémentaire du fait que plusieurs gouvernements requièrent désormais des visiteurs qu'ils disposent d'une couverture médicale appropriée.

D'après le Ministère des Affaires Étrangères et du Commerce International (DFAIT) : « Il est presque certain que votre assurance canadienne ne soit pas valide en dehors du Canada. Aussi est-il essentiel que vous obteniez une assurance de voyage supplémentaire (santé, vie, invalidité, conduite, auto, et annulation de voyage) avant de quitter le Canada. »

David Hartman, le président de l'Association canadienne de l'assurance voyage /Travel Health Insurance Association of Canada (THIA), déclare que « outre Cuba, qui a annoncé l'an dernier que ses visiteurs devaient désormais faire la preuve qu'ils détiennent une assurance médicale lors de leur entrée dans le pays, d'autres nations, particulièrement en Europe, exigent désormais une telle preuve. »

David Hartman fait remarquer que les citoyens canadiens pourraient être invités – et même requis – de fournir une preuve d'assurance médicale lorsqu'ils visitent les pays suivants qui sont identifiés dans le site Internet du DFAIT: la Biélorussie, la République tchèque, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Slovaquie et l'Ukraine. Il précise d'autre part qu'en Bulgarie, en République tchèque et en Estonie, la couverture médicale minimum requise s'élève à 30 000 euros (soit 42 500 CAD environ). Quant à la Lituanie, celle-ci stipule qu'une assurance médicale est obligatoire pour tous les citoyens des pays non membres de l'Union Européenne, et que les visiteurs dans l'incapacité de fournir des preuves suffisantes de leur couverture médicale doivent acheter une assurance de courte durée à la frontière. En outre, DFAIT fait remarquer que l'Ukraine exige de tous ses visiteurs qu'ils obtiennent une assurance de santé obligatoire auprès d'une société reconnue par l'État à leur point d'entrée dans le pays.

M. Hartman prévient que les faibles montants payés par les provinces pour les services de santé à l'étranger ne répondent pas à ces exigences de couverture, alors que les régimes d'assurance de voyage supplémentaires et privés disponibles au Canada couvrent, au minimum, des frais d'urgences médicales et de rapatriement pour un montant de 1 million de dollars.

« En raison des modifications des exigences et des contrôles aux frontières, nous recommandons vivement aux Canadiens voyageant à l'étranger de visiter le site Internet de DFAIT à l'adresse http://www.voyage.gc.ca/countries_pays/menu-fra.asp et de cliquer sur les pays qu'ils ont l'intention de visiter afin de s'informer sur les exigences locales en matière d'assurance médicale. Ils les trouveront à la section Exigences d'entrée/sortie, » a ajouté M. Hartman.

A propos de THIA. THIA est l'organisation nationale représentant les prestataires, les agents, les souscripteurs, les réassureurs d'assurances de voyage, les sociétés d'aide d'urgence, les sociétés d'ambulance aérienne et les services associés dans le domaine de l'assurance de voyage. Son site Internet est consultable à l'adresse http://www.thiaonline.com/.

Renseignements