Timminco Limited
TSX : TIM

Timminco Limited

03 avr. 2006 17h28 HE

Timminco annonce ses résultats pour 2005

TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 3 avril 2006) - Timminco Limited (TSX:TIM) -

FAITS SAILLANTS

- Chiffre d'affaires de 184,3 M$, au regard de 123,6 M$ en 2004.

- Fonds autogénérés établis à 12,5 M$, en hausse de 8,3 M$ au regard de 2004.

- Conclusion d'une nouvelle convention bancaire

- Augmentation de la participation de la Société dans Fundo Wheels AS, de Norvège.

- La Société fait l'objet d'une enquête sur le champ d'application des droits d'importation de la part du Department of Commerce (DOC) aux Etats-Unis.

Timminco Limited (TSX:TIM) annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et pour l'exercice clos le 31 décembre 2005.

Plusieurs facteurs d'importance ont fait de 2005 une année difficile. La faiblesse du dollar américain, la dépression des marchés pour certains produits et des problèmes manufacturiers se sont combinés pour produire des résultats négatifs. Pour remédier à la situation, la Société a procédé à d'importantes réorganisations et poursuit la restructuration du secteur du magnésium pour le rendre compétitif. Au cours des 15 derniers mois, l'usine de Haley, au coeur de la restructuration, a réduit son effectif de 40%. En dépit de ces difficultés, la Société a produit 12.5 M$ en fonds autogénérés et réduit sa dette.

"Durant 2005, Timminco a fait face à certaines difficultés qui ont produit un exercice décevant", note Dr. Charles Entrekin, président et chef de la direction. "En dépit des changements apportés dans le secteur du magnésium en 2004, les conditions du marché ont nécessité de poursuivre nos efforts de réorganisation en vue de redonner à ce secteur sa profitabilité. Les initiatives prises au cours du 4e trimestre témoignent que nous n'accepterons pas le statu quo."

Toujours selon M. Entrekin : "Malgré un bénéfice décevant, une gestion énergique du fonds de roulement a généré 12.5 M$ en fonds autogénérés et réduit la dette bancaire de 4.9 M$. En 2006, les difficultés demeureront, mais nous estimons que les changements requis pour améliorer les résultats sont en cours. La concentration de nos efforts et la volonté d'amélioration seront essentielles en 2006."

La Société est divisée en deux secteurs : le secteur du magnésium et le secteur du silicium. Ce dernier s'est ajouté lors de l'acquisition de Silicium Bécancour le 30 septembre 2004.

Résultats de l'exercice

Pour l'exercice 2005, la perte nette s'est chiffrée à 15.8 M$, comparativement à 6.9 M$ en 2004. Le chiffre d'affaires s'est établi à 184.3 M$, au regard de 123.6 M$ en 2004.

Secteur du magnésium

Pour l'exercice 2005, le secteur du magnésium a enregistré un chiffre d'affaires de 85,1 M$, en baisse de 13,6% par rapport aux 98,5 M$ enregistrés en 2004. La force du dollar canadien a eu une incidence défavorable de 6,0 M$ sur les ventes, dont le volume en tonnes a diminué de 8% par rapport à 2004. Le gros du recul est attribuable aux réductions opérées par des clients qui n'ont plus besoin du produit, ainsi qu'aux barrières créées par des droits qui rendent le prix de certains produits non concurrentiel. La perte de la part de marché a été peu élevée en raison de la concurrence qui se livre dans le secteur. La faiblesse continue du dollar américain a nui puisque environ 83% du chiffre d'affaires de la Société pour le magnésium est libellé en dollars américains.

La marge bénéficiaire brute pour 2005 a été de 8,2 M$, soit 9,6% du chiffre d'affaires, au regard de 10.9 M$ ou 11.0% en 2004. La réduction s'explique par certains écarts sur les plans efficacité, qualité et production. En contrepartie, la diminution de l'effectif a abaissé les coûts indirects de 18,5%, établis à 10,4 M$ le 31 décembre 2005. Le plus important écart de la marge bénéficiaire brute durant l'exercice est attribuable à un problème de qualité au sein d'un produit particulier. Ce problème, corrigé depuis, a mené à une réorganisation des services responsables. La Société estime que ce problème jusqu'ici a eu une incidence négative de 3 M$ sur la marge bénéficiaire brute.

Les frais de réorganisation en 2005 ont été de 4.6 M$, dont 3.8 M$ au 4e trimestre, comparativement à 2.8 M$ en 2004. Ils ont trait à l'abandon de certaines activités à l'installation de Haley ainsi qu'à la réduction de l'effectif à cette installation et à celle d'Aurora. Ils se rapportent pour la plupart au paiement de 3,1 M$ en allocations de départ et de retraite et à la radiation de 1,5 M$ en équipement.

Secteur du silicium

Pour l'exercice 2005, le secteur du silicium a enregistré un chiffre d'affaires de 99,3 M$, en baisse de 3,4% par rapport aux 102,7 M$ enregistrés en 2004. Le volume des ventes en tonnes est demeuré semblable a celui de 2004, avec diminutions pour le ferrosilicium et le silicium métallique, compensées par l'augmentation des rentrées pour les sous-produits. La force du dollar canadien a eu une incidence défavorable de 6.4 M$, le chiffre d'affaires du secteur du silicium étant pour la plus grande part libellé en dollars américains ou en euros.

La marge bénéficiaire brute pour 2005 a été de 7,9 M$, soit 8,0% du chiffre d'affaires, comparativement à 5,4 M$ ou 5,2% en 2004. Les économies en usine se sont améliorées par rapport à 2004; de même pour le taux d'électricité utilisé par tonne et pour les frais d'entretien.

Résultats du 4e trimestre

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2005, la perte nette s'est chiffrée à 6,6 M$, au regard de 2,0 M$ en 2004. Le chiffre d'affaires a été de 42,8 M$, au regard de 49,4 M$ en 2004. Les résultats du secteur du silicium ont été incorporés dans les états consolidés de la Société à compter du 30 septembre 2004.

Secteur du magnésium

Le chiffre d'affaires du secteur du magnésium pour le 4e trimestre 2005 s'est établi à 21,0 M$, au regard de 24,2 M$ pour le même trimestre en 2004. La force du dollar canadien a eu une incidence défavorable de 1,0 M$. Pour le reste, le manque à gagner s'explique surtout par le fait que certains acheteurs n'ont plus besoin de magnésium et par la faiblesse générale de l'industrie de la fonderie.

La marge bénéficiaire brute du secteur du magnésium a été de 1,9 M$, soit 9,3% du chiffre d'affaires, au regard de 2,2 M$ ou 9,2% pour le 4e trimestre 2004. De moindres coûts d'intrants ont constitué le principal facteur de l'accroissement de la marge. Les coûts indirects sont restés stables.

Les frais de réorganisation se sont chiffrés à 3,8 M$, au regard de 2.2 M$ pour le trimestre 2004. Ces frais, reliés à l'abandon de certaines activités à Haley, comprennent le paiement d'allocations de départ et de retraite ainsi que la radiation d'équipement.

Secteur du silicium

Dans le secteur du silicium, le chiffre d'affaires pour le 4e trimestre 2005 a été de 21,8 M$, au regard de 25,2 M$ en 2004. La plus forte diminution a été enregistrée pour le ferrosilicium dont les ventes ont baissé de 3,2 M$ par rapport au 4e trimestre 2004. La force du dollar canadien a eu une incidence défavorable de 1,1 M$.

Pour ce 4e trimestre clos le 31 décembre 2005, la marge bénéficiaire brute du secteur du silicium a été de 0,6 M$, au regard de 0,5 M$ en 2004. L'augmentation est due à des prix favorables dans le marché du silicium métallique, en partie annulés par une hausse des coûts de vente.

Droits antidumping aux Etats-Unis

En 2005, la U.S. Magnesium LLC ("US Mag"), une société d'exploitation du magnésium établie au Utah, a demandé au Department of Commerce (DOC) des Etats-Unis de faire un examen de "champ d'application" afin de déterminer si les produits exportés du Canada par Timminco sont couverts par les ordonnances antidumping sur le magnésium en provenance de la Chine et de la Russie. US Mag a aussi demandé au DOC un examen semblable sur les exportations d'une autre société. Le DOC a commencé son examen en septembre 2005. La société a déposé sa réponse. Dans l'éventualité où la demande de US Mag serait accueillie, des droits de douane pourraient être imposés à la Société. La Société prévoit connaitre le résultat de l'affaire dans le second trimestre de 2006. Aucune provision n'a été faite dans les comptes à ce sujet. La direction est d'avis que la requête n'est pas fondée, mais estime qu'une décision défavorable occasionnerait des frais de douane de l'ordre de 1,3 M$ à 2,3 M$ pour la période allant de septembre 2005, où l'examen a débuté, à décembre 2005. Dans l'éventualité d'une décision défavorable, la Société envisage certaines initiatives pour remédier à toute infraction. Ces initiatives auraient des répercussions sensibles sur le revenu net, le fonds de roulement et les flux de trésorerie, et leur exécution exigerait probablement un minimum de plusieurs mois et des fonds importants. La Société ne dispose pas de tels fonds en ce moment et aurait à se les procurer. S'il arrivait qu'elle ne puisse pas les obtenir, sa capacité de continuer à opérer en qualité d'entreprise en exploitation pourrait être mise en question.



FAITS FINANCIERS SAILLANTS

Trimestre clos Exercice clos
(non vérifié) (vérifié)
31 décembre 31 décembre 31 décembre 31 décembre
2005 2004 2005 2004
---- ---- ---- ----
Chiffre d'affaires $42 756 $49 365 $184 348 $123 631

Marge bénéficiaire brute 3 348 2 670 17 496 11 333

Résultat net (6 572) (1 967) (15 795) (6 907)
Résultat net par
action ordinaire, B.P.A.
et dilué (,09) (,03) (,22) (,15)
Fonds de roulement
(sauf éléments de
trésorerie) 32 653 47 306 32 653 47 306

Dette bancaire 31 851 36 793 31 851 36 793

Moyenne pondérée,
actions ordinaires
en circulation (en
milliers) 75 132 69 383 72 848 44 662


ENONCES PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs. La Société signale que tout énoncé de cette nature, explicite ou implicite, comporte des risques et des incertitudes et que les résultats réels pourraient en différer de façon appréciable.

Les risques financiers et d'exploitation inhérents à notre entreprise ont trait notamment aux prix des marchandises, au change sur les devises, aux taux d'intérêt, au capital, au crédit, à la réglementation, aux décisions politiques et aux décisions touchant à l'environnement. La Société agit pour gérer ces risques, et tout énoncé prospectif formulé ici est fondé sur l'hypothèse d'aucune tendance ni d'aucun changement d'importance liés à de tels facteurs. L'assurance détenue par la Société contre les risques inhérents à son industrie pourrait ne pas adéquatement couvrir toutes les éventualités. On se reportera aux plus récents rapports d'examen et d'analyse de la direction pour obtenir une description des principaux facteurs de risque. La Société décline toute obligation de mise à jour de ses énoncés prospectifs autrement que par le moyen de ses futurs rapports d'examen et d'analyse.

AU SUJET DE TIMMINCO

TIMMINCO LIMITED, société internationale, est un leader mondial en production et commercialisation de magnésium d'alliage, de silicium métal, et d'alliages ferrosilicium, calcium et strontium de spécialité. Ses produits sont utilisés dans une vaste gamme d'applications industrielles spécialisées telles les produits extrudés ouvrés dans les domaines chimique, pharmaceutique, électronique, automobile et métallurgique. Ses actions ordinaires se transigent à la Bourse de Toronto sous le symbole TIM.

AUTRES RENSEIGNEMENTS

D'autres renseignements sur la société, notamment sa notice annuelle, sont offerts à www.sedar.com.



Timminco Limited

Bilan consolidé

Au 31 décembre 2005 2004
(en milliers de dollars)

ACTIF
Actif à court terme
Encaisse $ 2 480 $ 568
Débiteurs 22 157 24 507
Stocks (Note 5) 38 148 47 147
Charges payées d'avance et
dépôts (Note 14) 1 871 4 560
Impôts futurs (Note 11) 713 652
65 369 77 434

Débiteurs à long terme (Note 13) 296 724
Immobilisations (Note 6) 48 590 50 353
Investissement dans Fundo
Wheels AS (Note 4) 10 584 6 514
Avantages sociaux futurs (Note 12) 1 837 1 012
Charges de financement reportées (Note 8) 749 161
Impôts futurs (Note 11) 3 555 7 714
Actifs incorporels (Note 7) 4 812 -
Ecart d'acquisition (Note 3) 18 396 24 508
$ 154 188 $ 168 420

PASSIF
Passif à court terme
Dette bancaire (Note 8) $ 26 153 $ 9 471
Créditeurs et charges à payer 27 470 25 704
Tranche de la dette à long
terme échéant à moins d'un an (Note 8) 1 341 27 322
Impôts futurs (Note 11) 51 1 971
Part des provisions à long
terme pour l'exercice (Note 9) 2 715 1 885
57 730 66 353

Dette bancaire à long terme (Note 8) 4 357 -
Avantages sociaux futurs (Note 12) 16 788 16 497
Impôts futurs (Note 11) 1 747 -
Provisions à long terme (Note 9) 3 829 3 822
84 451 86 672

CAPITAUX PROPRES
Capital-actions (Note 10) 84 191 79 802
Bons de souscription (Note 10(b)) 1 393 1 393
Surplus d'apport (Note 10(d)) 1 362 1 021
Déficit (16 257) (462)
Ecart de conversion (952) (6)
69 737 81 748
$ 154 188 $ 168 420

Les notes afférentes font partie intégrante des présents états
financiers consolidés.

Voir la Note 1 et la Note 15 : Engagements, éventualités et garanties

Au nom du conseil :

(signé) Charles H. Entrekin (signé) Richard L. Lister

Président, chef de la direction Président du comité de vérification
et membre du conseil


Timminco Limited

Etats consolidés des résultats d'exploitation

Exercices clos le 31 décembre 2005 2004
(en milliers de dollars, sauf
les données par action


Chiffre d'affaires $ 184 348 $ 123 631

Charges
Coût des biens vendus 166 852 112 298
Frais de vente et administratifs 15 012 10 851
Amortissement des immobilisations 6 644 4 867
Amortissement des actifs incorporels 688 -
Amortissement des charges de
financement reportées 320 106
Intérêts (Note 8) 2 699 1 721
Gain de change 11 (1 292)

Perte avant les elements ci-dessous (7 878) (4 920)

Coût de réparation des
dommages environnementaux (Note 9) (171) (42)
Profit (perte) sur la vente
d'immobilisations (238) 660
Coût lié à la reorganization (Note 9) (4 592) (2 781)
Revenus annexes 90 129
Participation au bénéfice de
Fundo Wheels AS 521 74

Résultat avant impôts (12 268) (6 880)
Impôts (Note 11)
Exigibles 1 420 264
Futurs 2 107 (237)
3 527 27

Perte nette $ (15 795) $ (6 907)

Perte par action ordinaire,
B.P.A. et dilué $ (0,22) $ (0,15)

Moyenne pondérée du nombre
d'actions ordinaires en circulation,
B.P.A. et dilué (Note 10 (b)) 72 848 367 44 661 874

Etat consolidé des pertes

Exercices clos le 31 décembre 2005 2004
(en milliers de dollars)

Bénéfices (pertes) non
répartis en début d'exercice $ (462) $ 6 445
Perte nette (15 795) (6 907)

Pertes en fin d'exercice $ (16 257) $ (462)

Les notes afférentes font partie intégrante des présents états
financiers consolidés.

Timminco Limited

Etat consolidé des flux de trésorerie

Exercices clos le 31 décembre 2005 2004
(en milliers de dollars)

Flux de trésorerie liés aux
activités d'exploitation
Perte nette $ (15 795) $ (6 907)
Ajustements pour éléments sans
effet sur la trésorerie
Amortissement des immobilisations 6 644 4 867
Amortissement des actifs incorporels 688 -
Amortissement des charges de
financement reportées 320 106
Rémunération à base d'actions (Note 10(d)) 341 276
Coût lié à la restructuration (Note 9) 4 592 2 781
Coût de réparation des
dommages environnementaux (Note 9) 171 42
Charges au titre du régime
d'avantages sociaux 2 034 948
Perte (profit) pour cession
d'immobilisations 238 (660)
Impôts futurs et économie
fiscale pour frais d'émission d'actions 2 101 (237)
Participation au bénéfice de
Fundo Wheels AS (Note 4) (521) (74)
Cotisations au régime de
retraite à prestations déterminées (1 852) (893)
Dépenses imputées à la provision liée
à la restructuration (Note 9) (1 677) (849)
Dépenses imputées à d'autres
provisions à long terme (Note 9) (44) (189)

Variation des éléments du fonds de
roulement sans effet sur la trésorerie
Baisse (hausse) des débiteurs 2 342 (755)
Baisse des stocks 8 284 94
Baisse des charges payées
d'avance et des dépôts 2 220 1 817
Hausse des créditeurs et des
charges à payer 2 458 3 865
12 544 4 232

Flux de trésorerie liés aux
activités d'investissement
Dépenses en immobilisations (3 464) (3 151)
Coûts d'acquisition de
Silicium Bécancour Inc. (Note 3) (370) (1 560)
Investissement dans Fundo Wheels
AS (Note 4) (102) (6 276)
Baisse (hausse) des débiteurs à long terme 436 (543)
Produits tirés de la cession
d'immobilisations 29 330
Baisse (hausse) de l'encaisse affectée - 200
Divers 101 18
(3 370) (10 982)

Flux de trésorerie liés aux
activités de financement
Hausse de la dette bancaire (Note 8) 16 682 4 396
Baisse de la dette bancaire à
long terme (Note 8) (21 624) (4 049)
Baisse du prêt provenant d'une
opération entre apparentés (1 407) -
Emission de capital-actions et
de bons de souscription (Note 10(b)) (5) 7 052
Dépenses imputées aux charges
de financement reportées (908) (134)
(7 262) 7 265

(Baisse) hausse de l'encaisse 1 912 515

Encaisse en début d'exercice 568 53

Encaisse en fin d'exercice $ 2 480 $ 568


Informations supplémentaires
Décaissements de la période:
Intérêts $ 2 507 $ 1 302
Impôts $ 669 $ 139

Informations supplémentaires
sur les activités d'investissement
et de financement hors caisse:
Actions ordinaires émises lors
de l'acquisition de
Silicium Bécancour Inc. $ - $ 28 436
Actions ordinaires émises lors
de l'acquisition d'actions de
Fundo Wheels AS $ 4 393 $ -

Les notes afférentes font partie intégrante des présents états
financiers consolidés.


Timminco Limited

Notes aux états financiers consolidés

Exercices clos les 31 décembre 2005 and 2004

1. NATURE DES ACTIVITES ET EVENTUALITE NOTABLE

Timminco Limited (la "Société" ou "Timminco") est un fournisseur mondial de métaux spéciaux et légers dont les produits sur mesure, de magnésium, d'aluminium, de calcium, de silicium et de strontium, sont utilisés dans une vaste gamme d'industries. La Société opère deux principaux secteurs de production et de vente : les métaux spéciaux non-ferreux, soit le secteur du magnésium, et les métaux à base de silicium, soit le secteur du silicium.

En 2005, la U.S. Magnesium LLC ("US Mag"), une société d'exploitation du magnésium établie au Utah, a demandé au Department of Commerce (DOC) des Etats-Unis de faire un examen de "champ d'application" afin de déterminer si les produits exportés du Canada par Timminco sont couverts par les ordonnances antidumping sur le magnésium en provenance de la Chine et de la Russie. US Mag a aussi demandé au DOC un examen semblable sur les exportations d'une autre société. Le DOC a commencé son examen en septembre 2005. La société a déposé sa réponse. Dans l'éventualité où la demande de US Mag serait accueillie, des droits de douane pourraient être imposés à la Société. Celle-ci prévoit l'issue de l'affaire dans le second trimestre de 2006. Aucune provision n'a été faite dans les comptes à ce sujet. La direction est d'avis que la requête n'est pas fondée, mais estime qu'une décision défavorable occasionnerait des frais de douane de l'ordre de 1,3 M$ à 2,3 M$ pour la période allant de septembre 2005, où l'examen a débuté, à décembre 2005. Dans l'éventualité d'une décision défavorable, la Société envisage certaines initiatives pour remédier à toute infraction. Ces initiatives auraient des répercussions sensibles sur le revenu net, le fonds de roulement et les flux de trésorerie, et leur exécution exigerait probablement un minimum de plusieurs mois et des fonds importants. La Société ne dispose pas de tels fonds en ce moment et aurait à se les procurer. S'il arrivait qu'elle ne puisse pas les obtenir, sa capacité de continuer à opérer en qualité d'entreprise en exploitation pourrait être mise en question.

2. SOMMAIRE DES PRINCIPALES CONVENTIONS COMPTABLES

Principes de la consolidation

Les états financiers consolidés sont préparés selon les principes comptables généralement reconnus au Canada et incluent les comptes de Timminco Limited et de toutes ses filiales. Les opérations intersociétés sont radiés lors de la consolidation.

Les investissements dans les sociétés sur lesquelles Timminco peut exercer une influence notable sont comptabilisés selon la méthode de la mise en équivalence, le coût original des actions étant ajusté en fonction de la part de la Société dans les bénéfices ou pertes post-acquisition moins les dividendes.

Recours aux prévisions

La préparation des états financiers de la Société selon les principes comptables généralement reconnus au Canada exige que la direction formule des prévisions et des hypothèses concernant la déclaration des montants d'actif et de passif, la divulgation d'éléments d'actif ou de passif éventuels à la date des états financiers, ainsi que la déclaration des revenus et des charges pour l'exercice. Etant donné l'incertitude inhérente à des telles prévisions, les résultats réels déclarés lors de périodes subséquentes peuvent différer. Les principales prévisions concernent les provisions pour la réparation des dommages à l'environnement, les écarts d'acquisition, la durée économique des actifs miniers ainsi que les fermetures de mines et la restauration des sites, les provisions pour moins-value des éléments d'actif au titre des impôts futurs et les taux de rendement et d'actualisation des régimes de pension. En arrivant à ces prévisions, la direction consulte au besoin des experts de l'extérieur.

Conversion en devises

Les opérations conclues en monnaie étrangère et les états financiers des établissements étrangers intégrés sont convertis selon la méthode temporelle. A l'aide de cette méthode, les éléments d'actif et de passif monétaires sont convertis au cours du change en fin d'exercice, les éléments d'actif et de passif non-monétaires sont convertis aux cours historiques et les éléments des résultats sont convertis selon la moyenne des cours enregistrés au cours de l'exercice. Les gains et pertes de change sont de caractère courant et sont inclus dans le bénéfice.

Les éléments d'actif et de passif des activités autonomes de la Société sont convertis selon le cours du change en vigueur à la fin de la période et les revenus et charges sont convertis au cours moyen de la période. Les gains et pertes de change sur conversion de l'avoir net de la Société investi dans ces activités sont reportés comme élément distinct de ses capitaux propres.

Constatation des produits

La Société constate un produit lorsqu'une marchandise est expédiée et que le client en prend possession et assume le risque de sa perte, que le recouvrement du compte débiteur est probable, qu'il y a preuve décisive de l'existence d'un accord et que le prix de vente est fixe ou déterminable.

Instruments financiers

La Société opère à travers le monde, ce qui l'expose aux variations des cours du change. Elle conclut des contrats de couverture pour les opérations prévues mais encore à décider dans les cas où elles sont probables et que leurs caractéristiques importantes et leurs délais prévisibles sont déterminés. Les gains ou pertes de change réalisés et non réalisés qui ne sont pas désignés en couverture sont inscrits dans les produits selon la règle de l'évaluation du prix du marché. La Société ne conclut pas de contrats de couverture à des fins spéculatives. La Société a adopté la note d'orientation concernant la comptabilité NOC-13, Relations de couverture le 1er janvier 2004.

Stocks

Les matières premières et les stocks en magasin sont évalués selon le moindre du prix d'acquisition direct ou du coût de remplacement. Les stocks de produits finis et en cours de production sont déclarés selon le moindre du coût moyen ou de la valeur de réalisation nette. L'évaluation des stocks inclue les coûts directs, l'imputation des coûts indirects de production et l'amortissement des biens immobilisés.

Immobilisations

Les immobilisations sont déclarées au coût moins l'amortissement cumulé. L'amortissement est effectué sur la durée de vie utile estimative des actifs, comme suit :



Constructions 4 - 5%
Voies et voies de garage 3%
Installations 10-50%
Matériel de fonderie Unités de production
Matériel de bureau 15-30%
Logiciels 20%
Matériel roulant 30%
Améliorations locatives Constant sur la période de location
Machinerie et matériel en
location-acquisition 10%


Une construction en cours n'est pas amortie tant qu'elle n'est pas en service. Une fois en service, on utilise la règle de la demi-année.

Les charges reportées représentant les frais directs de la remise en état générale des fours sont amorties sur des périodes de 60 à 84 mois selon la durée de vie utile estimative de la remise en état.

Ecart d'acquisition

Un écart d'acquisition est le montant résiduel résultant de ce que le prix d'acquisition d'une entreprise excède la somme des montants attribués aux immobilisations acquises, moins les éléments de passif assumés, selon leurs justes valeurs.

Un écart d'acquisition n'est pas amorti et est testé pour contrôle de baisse de valeur annuellement, ou encore plus fréquemment si des événements ou des circonstances indiquent la possibiité d'une baisse de valeur. L'épreuve de contrôle comporte deux étapes. Dans la première, la valeur comptable de l'entité déclarante est comparée à sa juste valeur. Lorsque la juste valeur excède la valeur comptable, on juge que l'écart d'acquisition de l'entité déclarante n'est pas en baisse de valeur, et la seconde étape n'est pas nécessaire.

On procède à la seconde étape lorsque la valeur comptable d'une entité déclarante excède sa juste valeur, auquel cas la juste valeur implicite de l'écart d'acquisition de l'entité déclarante est comparée à sa valeur comptable afin de mesurer toute baisse de valeur. La juste valeur implicite de l'écart est déterminée de la même manière que la valeur de l'écart est déterminée dans un regroupement d'entreprises décrit au précédent paragraphe, la juste valeur de l'entité déclarante étant utilisée comme s'il s'agissait du prix d'acquisition. Lorsque la valeur comptable de l'écart excède sa juste valeur implicite, une baisse de valeur est constatée pour un montant égal à l'excédent et fait l'objet d'un poste distinct dans l'état des résultats.

Engagements de mise hors service d'un bien

La Société enregistre la juste valeur d'un passif pour en engagement de mise hors service d'un bien durant l'exercice au cours duquel il est encouru et lorsque la juste valeur peut faire l'objet d'une estimation raisonnable. Les changements de l'engagement par le passage du temps sont constatés au bénéfice comme charge d'exploitation au moyen de la méthode de l'intérêt effectif. Les changements de l'engagement attribuables aux variations des flux de trésorerie prévus sont constatés sous forme d'ajustement de la valeur comptable de l'actif à long terme correspondant, déprécié sur le reste de sa vie.

Actifs incorporels

Les actifs incorporels acquis, soit la technologie et les relations avec la clientèle, sont enregistrés à leur juste valeur moins l'amortissement cumulé. Ces actifs sont amortis d'une manière constante sur la durée de leur vie utile estimative, comme suit :

- Technologie 10 ans

- Relations avec la clientèle 10 ans

La Société contrôle la valeur comptable des actifs incorporels amortissables pour établir toute baisse de valeur lorsque des événements ou des circonstances indiquent que la valeur comptable d'un actif pourrait ne pas être recouvrée à partir des flux de trésorerie estimés pour l'avenir et attendus de son utilisation et éventuelle disposition. Si à l'avenir les flux prévus non actualisés représentent moins que la valeur comptable, une baisse de valeur est constatée, égale à l'excédent de la valeur comptable par rapport à la juste valeur.

Charges de financement reportées

Les charges de financement reportées représentent les coûts non amortis reliés aux facilités de crédit bancaire. L'amortissement est effectué sur une base constante sur la période de la dette.

Charges reportées

Les dépenses engagées durant la période préalable à une activité et qui satisfont aux critères de report sont reportées et amorties sur une base constante et sur 24 mois.

Baisse de valeur des actifs à long terme

Les actifs à long terme, y compris les immobilisations amortissables, sont contrôlés pour toute baisse de valeur lorsque des événements ou des changements de circonstances indiquent que la valeur comptable d'un actif pourrait ne pas être recouvrable. La recouvrabilité des actifs à détenir et utiliser se mesure par comparaison de la valeur comptable aux flux de trésorerie non actualisés estimés pour l'avenir et attendus de leur utilisation. Si la valeur comptable excède ces flux de trésorerie futurs, une charge pour baisse de valeur est constatée au montant de l'excédent de la valeur comptable par rapport à la juste valeur. Les actifs dont on doit disposer sont présentés séparément au bilan et déclarés selon le moindre de la valeur comptable ou de la juste valeur moins les frais de vente, et ne sont plus dépréciés. Les éléments d'actif et de passif d'un groupe classés pour mise en vente sont présentés séparément aux sections actif et passif du bilan.

Dépenses en recherche et développement

Les frais de recherche, autres que les dépenses en capital, sont passées en charge au moment où ils sont engagés, à moins qu'ils ne satisfassent aux critères de report et d'amortissement énoncés dans les principes comptables canadiens généralement reconnus. La Société jusqu'ici n'a jamais reporté de frais de développement. En 2005, elle a encouru des charges de recherche et développement de 0,7 M$ (- 0,7 M$ en 2004).

Futurs avantages sociaux

La Société inscrit ses engagements au titre des régimes de retraite et des frais connexes, moins les actifs, au fur et à mesure des services rendus. Les coûts des régimes à prestations déterminées sont établis périodiquement par des actuaires indépendants. Les coûts imputés au bénéfice pour l'exercice incluent les prestations fournies au titre des services rendus au cours de l'exercice, sur la base des méthodes d'évaluation actuarielle permises par les organes de réglementation, ainsi que des meilleures estimations de la direction concernant le rendement des investissements de régime, la hausse des salaires et l'échelle des âges de retraite du personnel. Aux fins de calculer le rendement effectif des actifs, ceux-ci sont évalués à leur juste valeur. Pour le calcul du rendement attendu, on utilise une valeur axée sur la valeur marchande. La politique de la Société est d'amortir les coûts passés des prestations versées, le profit ou perte actuariel net excédant 10% du plus élevé soit du chiffre des engagements de régime soit de la valeur axée sur la valeur marchande des actifs pour le nombre moyen prévu des années de service restantes du personnel.

Impôts

La Société comptabilise les impôts au moyen de la méthode comptable "actif-passif" applicable aux impôts. Avec cette méthode, les éléments d'actif et de passif relatifs aux impôts futurs sont constatés eu égard aux conséquences fiscales futures des écarts temporaires (entre la base comptable et l'assiete fiscale des éléments d'actif et de passif) et sont mesurés au moyen des taux d'imposition en vigueur ou substantiellement en vigueur dont l'application est prévue au moment du renversement de ces écarts. Une provision pour moins-value est enregistrée pour tout élément d'actif ou de passif relatif aux impôts futurs s'il y a prépondérance de probabilités que l'actif ne se matérialisera pas. La charge ou l'économie d'impôt est la somme de la provision de la Société pour les impôts courants et de la différence entre les soldes d'ouverture et de clôture des éléments d'actif et de passif relatifs aux impôts futurs.

PERTE PAR ACTION ORDINAIRE

La perte de base par action est calculée en divisant la perte nette par la moyenne pondérée des actions en circulations au cours de l'exercice. La perte diluée par action se calcule de façon semblable sauf que la moyenne pondérée des actions en circulation est augmentée d'actions supplémentaires provenant de l'exercice présumé d'options d'achat d'actions et de bons de souscription, si elles ont un effet de dilution. Le nombre des actions supplémentaires est calculé en se fondant sur l'hypothèse que les options d'achat d'action et les bons de souscription en circulation ont été exercés et que les produits ont été utilisés pour l'acquisition d'actions ordinaires au prix moyen du marché durant l'exercice.

La conversion des options d'achat d'actions et des bons de souscriptions en circulation n'a pas été incluse dans la détermination de la perte par action car cela aurait été contraire à l'effet de dilution.

Rémunération à base d'actions

La Société comptabilise tous les paiements à base d'actions octroyés le ou après le 1er janvier 2002 au moyen de la méthode "sur base de juste valeur". Avec cette méthode, le coût de la rémunération, imputable à l'attribution directe à des membres du personnel ou à des dirigeants d'un droit à la plus-value des actions qui exige un règlement par émission d'instruments de capitaux propres, est mesuré à la juste valeur à la date de l'octroi et constaté sur la période d'acquisition du droit. Le coût de rémunération est constaté sur une base constante et sur la durée de cette période. La contrepartie payée par les membres du personnel à l'exercice des options d'achats d'actions est enregistrée comme capital-actions.

Chiffres correspondants des exercices antérieurs

Certains chiffres correspondants des exercices antérieurs ont été réagencés pour conformité avec la présentation de l'exercice courant.

3. ACQUISITION DE SILICIUM BECANCOUR INC.

Le 30 septembre 2004, la Société a acheté la totalité des actions en circulation de Silicium Bécancour Inc. et assumé un billet à ordre totalisant 9,0 M$, y compris les intérêts courus. Silicium Bécancour est un producteur québécois de silicium métallique et de ferrosilicium de haute qualité dans les classes chimiques et électroniques. Ses produits sont utilisés partout dans le monde pour la fabrication d'un grand nombre de produits de consommation et industriels, notamment agents d'étanchéité à base de silicone, pigments, cosmétiques, semiconducteurs et câbles de fibres optiques.

Silicium Bécancour était la propriété indirecte de Safeguard International Fund L.P., l'actionnaire contrôlant de la Société.

Le prix d'achat total, d'environ 30,4 M$, y compris des frais d'acquisition de 2,0 M$, a été satisfait par l'émission de 30 909 091 actions ordinaires de réserve évaluées à 28.4 M$ après impôt. La valeur a été déterminée par la moyenne pondérée du prix des actions pour les deux jours qui ont précédé et suivi l'annonce de l'opération. La Société a eu recours à des évaluateurs indépendants pour évaluer les immobilisations et les actifs incorporels de Silicium Bécancour.

Le tableau qui suit résume la juste valeur de l'actif acquis et du passif pris en charge lors de l'acquisition. L'écart de première consolidation a été imputé aux impôts futurs, aux immobilisations, aux actifs incorporels, à l'écart d'acquisition et aux avantages sociaux futurs.



(en milliers)
---------------------------------------------------------------------
Actif à court terme $ 40 403
Immobilisations 13 172
Actifs incorporels 5 500
Impôts futurs 2 452
Ecart d'acquisition 18 672
---------------------------------------------------------------------
Total de l'actif acquis 80 199
Prêt bancaire 19 519
Passif à court terme 10 716
Avantages sociaux futures 16 516
Impôts futures 3 098
---------------------------------------------------------------------
Total du passif pris en charge 49 849
---------------------------------------------------------------------
Actif net acquis $ 30 350
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


A la conclusion de l'équation de regroupement, l'écart d'acquisition a été réduit d'encore 0,3 M$ eu égard à une réduction de la provision pour moins-value de l'actif fiscal futur. On ne prévoit pas que cet écart soit, ni en tout ni en partie, déductible aux fins d'impôt.

Tous les actifs de Silicium Bécancour se trouvent au Canada.

4. INVESTISSEMENT DANS FUNDO WHEELS AS

Le 29 janvier 2004, la Société a conclu un contrat d'option d'achat avec droits et honoraires lui obtenant une option d'acquisition indirecte d'une participation de 24,4% dans les actions ordinaires de Fundo Wheels AS (auparavant Fundamus AS) ("Fundo"). Cependant, la Société n'avait aucun droit ni engagement aux termes de ce contrat avant l'exercice de l'option et cet exercice dépendait de l'approbation de ses prêteurs et de certaines conditions de financement. Le 15 mars 2004, la Société a exercé cette option, utilisant le produit d'un placement privé conclu le 12 mars précédent (Note 10) pour faire l'acquisition indirecte d'une participation de 24,4% dans Fundo pour 6 276 000 $.

Fundo, établie à Hoyanger, en Norvège, est un fabricant de roues d'aluminium coulé pour les manufacturiers de voitures haute gamme et européennes. Pour mener à bien l'acquisition, Timminco a acquis la totalité des actions d'une société norvégienne, Nor-Wheels AS ("Nor-Wheels"), qui détenait 24,4% des actions de Fundo. Nor-Wheels est devenue une filiale de Timminco et a assumé les droits et engagements de la Société aux termes du contrat d'option d'achat et autres accords existant avec l'actionnaire contrôlant de Fundo, à savoir la Communauté de Hoyanger (la "Communauté"). En vertu de ces accords, Nor-Wheels détient une option d'achat visant les actions de Fundo détenues par la Communauté, à exercer avant le 31 décembre 2006 moyennant que certaines conditions soient satisfaites. Au 31 décembre 2005, la Communauté est propriétaire de Fundo dans une proportion d'environ 53%. A compter du 1er janvier 2008, elle pourra exercer une option de vente qui exigera que Nor-Wheels se porte acquéreur de ses actions, à valeur comptable déterminée à la date d'exercice de l'option.

Les accords initiaux avec la Communauté et l'investissement dans Fundo ont été négociés par une société non affiliée dont le président est aussi président et chef de la direction de Timminco. Les droits prévus dans ces accords ont alors été transférés à une filiale de Safeguard International Fund, LP, l'actionnaire contrôlant de Timminco, de façon à ce que Timminco puisse terminer son examen d'opportunité, obtenir le consentement de ses prêteurs et voir au financement. Le 22 mars 2004, l'opération s'est conclue. Le prix d'achat de la participation de 24,4% était de 4,6 M$, incluant 1,2 M$ en frais, droits et honoraires remboursés à la société non affiliée. Nor-Wheels a aussi convenu de payer des droits et honoraires supplémentaires à concurrence de 1,4 M$US selon le montant de capitaux propres supplémentaires de Fundo directement acquis et le rendement financier effectif de Fundo. La Société comptabilise son investissement dans Fundo selon la méthode de la mise en équivalence. L'acquisition de la participation n'a créé aucun écart de première consolidation.

Le 25 mai 2005, la Société a acquis un supplément de 726 actions de Fundo auprès d'une tierce partie non apparentée. Le prix d'achat a été satisfait par l'émission de 5 750 000 actions communes de réserve de la Société, évaluées à 4 393 000 $. La valeur a été déterminée par la moyenne pondérée du prix des actions pour les deux jours qui ont précédé et suivi l'annonce de l'opération. L'acquisition de la participation n'a créé aucun écart de première consolidation. L'opération a fait passer la participation de la Société dans Fundo de 24,4% à 47%.



5. STOCKS

(en milliers) 2005 2004
---------------------------------------------------------------------
Matières brutes $ 12 900 $ 13 627
En cours de production 2 945 4 779
Produits finis 16 591 22 038
Stocks en magasins 5 712 6 703
---------------------------------------------------------------------
$ 38 148 $ 47 147
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Les stocks en magasin incluent les pièces de rechange pour les
installations et le matériel.

6. IMMOBILISATIONS

(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Amortissement Amortissement
Coût cumulé Net Coût cumulé Net
-----------------------------------------------------------------------
Terrains $ 3 365 $ - $ 3 365 $ 1 271 $ - $ 1 271
Constructions
et matériel 159 682 116 447 43 235 161 633 114 329 47 304
Charges
reportées 8 876 7 478 1 398 7 471 6 279 1 192
Matériel loué 317 239 78 317 215 102
Constructions
en cours 514 - 514 484 - 484
-----------------------------------------------------------------------
$ 172 754 $ 124 164 $ 48 590 $ 171 176 $ 120 823 $ 50 353
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

7. IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Amortissement
Coût cumulé Net Net
-----------------------------------------------------------------------
Relations avec la clientèle $ 1 500 $ 188 $ 1 312 $ -
Technologie 4 000 500 3 500 -
-----------------------------------------------------------------------
$ 5 500 $ 688 $ 4 812 $ -
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

8. DETTE BANCAIRE

(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Endettement $ 26 153 $ 9 471
Tranche de la dette échéant à moins d'un an 1 341 27 322
Dette à long terme 4 357 -
-----------------------------------------------------------------------
$ 31 851 $ 36 793
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------


Au 31 décembre 2005, le total de dette libellé en dollars américains était de 27,4 M$US.

Le 15 avril 2005, la Société a conclu une Convention de crédit (la "Convention") avec Bank of America, N.A. Cette Convention lui procure des lignes de crédit pour un maximum de 32,8 M$US, limitées par une base d'emprunt, sous forme de crédit renouvelable et d'un prêt à terme de 5,75 M$US. Le crédit renouvelable porte intérêt au taux préférentiel plus 0,5% - 1,25% et n'exige pas de remboursements minimums. Le prêt à terme porte intérêt au taux préférentiel plus 1,5% - 2,25% et exige des mensualités de 0,3 M$. La Convention expire le 30 novembre 2007 et la Société a l'option, moyennant satisfaction de certaines conditions, d'un prolongement au 30 avril 2010. Les prêts sont garantis par les actifs de la Société.

Lors du financement initial, la Société a emprunté 37,5 M$ pour régler la totalité de ses dettes en souffrance avec les banques canadiennes et rembourser Safeguard International Fund L.P., l'actionnaire contrôlant de la Société, 1,4 M$ pour un effet à payer et l'intérêt couru. Les droits et honoraires pour cette opération ont été de 1,0 M$.

Le 31 décembre 2005, la Banque a modifié la Convention pour ajuster le covenant de ratio de couverture des charges fixes ("covenant RCCF") à compter de la même date et pour l'année budgétaire 2006 afin de permettre à la Société de demeurer en conformité avec ses covenants bancaires. Le covenant RCCF mesure le ratio du flux de trésorerie ajusté relié au bénéfice net, moins les dépenses en immobilisations et les taxes, divisé par le flux de trésorerie relié aux remboursements d'intérêt et de capital. Pour les 12 mois de l'exercice clos le 31 décembre 2005 le covenant RCCF a été modifié de sorte que la Société puisse satisfaire aux conditions de la Convention. Pour 2006, la Convention modifiée exige que la Société maintienne des niveaux minimums de bénéfice avant intérêt, taxes, dépréciation et amortissement ("bénéfice avant ITDA"), définis dans la Convention, et limite le montant des dépenses en immobilisations. Le bénéfice avant ITDA et les besoins de dépenses en immobilisations seront mesurés aux 31 mars, 30 juin et 30 septembre 2006. Pour les 12 mois de l'exercice qui se terminera le 31 décembre 2006, la Société devra revenir au covenant RCCF original de 1,1 pour 1. En outre, la Banque a modifié la Convention pour 2006 de façon à élargir la base d'emprunt de la Société à raison d'au plus 1,3 M$ par l'inclusion de comptes débiteurs en provenance de certains pays hors Amérique du Nord que la Banque avaient auparavant considérés non admissibles. Cette augmentation de la base d'emprunt représente un allègement temporaire d'un an.

Les charges d'intérêts en 2005 incluent 400 000 $ en intérêt sur la dette à long terme (467 000 $ en 2004).

Au 31 décembre 2004, les facilités de crédit de la Société étaient structurées en fonction respectivement du secteur du magnésium et du secteur du silicium.

Secteur du magnesium :

Au 31 décembre 2004, le secteur du magnésium avait tiré environ 16 895 000 $ (y compris 10 940 000 $US) de lignes de crédit représentant un maximum d'environ 20 941 000 $ au taux de change dollar américain/dollar canadien de 1,20. La convention de crédit du secteur portait un certain nombre de covenants, conditions et exigences de déclaration et expirait le 31 mars 2005. Au 31 décembre 2004, le secteur n'avait pas satisfait à certains covenants. Les emprunts ont été remboursés en avril 2005.

Secteur du silicium :

Au 31 décembre 2004, le secteur du silicium avait tiré environ 3 738 000 $ d'une facilité de crédit autorisée pour un montant maximum de 4 000 000 $ et d'un crédit à l'exploitation spécial d'un montant de 1 800 000 $ disponible du 13 décembre 2004 au 31 janvier 2005. Cette convention de crédit du secteur portait un certain nombre de covenants, conditions et exigences de déclaration. Au 31 décembre 2004, le secteur n'avait pas satisfait à certains covenants. Les emprunts ont été remboursés en avril 2005.

9. PROVISIONS A LONG TERME



Les provisions à long terme sont constituées comme suit : (en milliers)

(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Provision pour reorganization $ 4 676 $ 3 966
Provision pour réparation des dommages environnementaux 1 264 1 140
Autres provisions à long terme 604 601
-----------------------------------------------------------------------
6 544 5 707
Moins la part de l'exercice 2 715 1 885
-----------------------------------------------------------------------
$ 3 829 $ 3 822
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

Provision pour réorganisation

(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Solde en début d'exercice $ 3 966 $ 1 730
Frais transférés de la provision pour dommages
environnementaux - 304
Frais constatés 4 592 2 781
Montants imputés à la provision (3 882) (849)
-----------------------------------------------------------------------
Solde en fin d'exercice $ 4 676 $ 3 966
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------


Les frais constatés durant l'exercice sont divulgués séparément dans l'état consolidé des résultats.

La provision pour réorganisation a trait principalement aux montants passés en charge pour la fermeture de certains services à l'usine de Haley le 31 décembre 2005, à certains engagements passés en charge aux titres de retraite à cet endroit et à un accord de maintien en poste passé avec un ancien président et directeur de l'exploitation.

Au cours de novembre 2005, la Société a annoncé pour le 31 décembre 2005 la fermeture de certains services à l'usine de Haley. Ces fermetures visaient à réduire les frais et les coûts indirects. La Société a passé en charge 3,5 M$ pour couvrir les indemnités de départ, les frais de pension associés et la radiation de machinerie et de matériel.

Il est prévu que les prestations de cessation d'emploi totaliseront 1,8 M$. Jusqu'ici, 0,1 M$ ont été dépensés.

Provision pour réparation des dommages environnementaux



(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Solde en début d'exercice $ 1 140 $ 1 514
Frais transférés à la provision pour réorganisation - (304)
Frais constatés 71 -
Accroissement 100 42
Montants imputés à la provision (47) (112)
-----------------------------------------------------------------------
Solde en fin d'exercice $ 1 264 $ 1 140
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------


Les frais constatés durant l'exercice sont divulgués séparément dans l'état consolidé des résultats.

En 2005 et 2004, la Société a réévalué son passif environnemental, ce qui a permis de constater des charges supplémentaires de 99 000 M$ et 42 000 M$ respectivement. En 2004, la Société a révisé son estimation de la durée de vie économique de la mine de Haley pour la ramener de 20 à 10 ans, ce qui a fait augmenter la valeur actuelle du passif de remise en état, et a relevé son estimation des frais de remise en état associés à la future fermeture de la mine.

En 2004, la principale diminution a eu trait au transfert des frais environnementaux de Haley à la provision de réorganisation.

Autres provisions à long terme

Les autres provisions à long terme comprennent une charge à payer pour les taxes de vente et d'utilisation ainsi qu'un dépôt à long terme.


Dépenses reliées aux provisions à long terme

Les paiements au cours des cing prochaines années et par la suite des provisions à long terme dans leur ensemble seront comme suit :



(en milliers)
---------------------------------------------------------------------
2006 $ 2 715
2007 490
2008 736
2009 389
2010 859
Par la suite 1 355
---------------------------------------------------------------------
$ 6 544
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


10. CAPITAL-ACTIONS

(a) Autorisées : en nombre illimité, actions privilégiées de Catégories A et B pouvant être émises en séries et présentant les droits, privilèges, restrictions et conditions que peut décider le conseil d'administration de la Société.

Emises : aucune

(b) Authorisées : en nombre illimité, actions ordinaires. Les détenteurs ont droit à un vote par action.



Capital-actions émis comme suit :

Actions ordinaires
Nombre Montant
-----------------------------------------------------------------------
Solde au 31 décembre 2003 30 618 523 $ 45 618
Emission pour liquidités 7 855 000 5 748
Emission pour acquisition de
Silicium Bécancour (Note 3) 30 909 091 28 436
-----------------------------------------------------------------------
Solde au 31 décembre 2004 69 382 614 79 802
Emission pour acquisition d'actions de
Fundo Wheels AS (Note 4) 5 750 000 4 389
-----------------------------------------------------------------------
Solde au 31 décembre 2005 75 132 614 $ $84 191
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------


Le 12 mars 2004, la Société a conclu un placement privé dont le produit a servi au financement du premier stade d'une acquisition de Fundo (Note 4) et à des fins d'entreprise générales. La Société a émise 6 750 000 unités à un prix de 1,00 $ l'unité, pour un produit brut total de 6,75 M$. Chaque unité consiste en une action ordinaire et en un bon de souscription d'une demi-action ordinaire. Chaque bon complet peut être exercé en une action ordinaire de la Société au prix de 1,50 $ l'action pour une période de 24 mois à compter du 12 mars 2004. Aux conditions d'option d'un mandataire, la Société a émis un supplément de 1 105 000 unités le 30 mars 2004 aux mêmes conditions que pour la vente d'unités originale, ce qui a porté le produit brut du placement privé à 7 855 000 $. Le produit brut a été réduit d'une somme de 714 000 $, après impôt, en charges associées à l'opération. La juste valeur des bons, déterminée par la méthode Black-Scholes de fixation des prix en fonction de la valeur de l'option, était de 0,30 $ (0,42 $ pour les 480 000 bons émis par le mandataire). Les hypothèses suivantes ont servi à calculer la juste valeur : taux prévu de rendement des actions de 0%, taux prévu de volatilité des actions de 73%, taux d'intérêt sans risque de 2,3% et durée prévue des bons de deux ans. Au 31 décembre 2005, aucun bon de souscription n'a été exercé.

Le 30 septembre 2004, la Société a émis 30 909 091 actions pour l'acquisition de Silicium Bécancour (Note 3).

Le 25 mai 2005, la Société a émis 5 750 000 actions pour l'acquisition d'actions de Fundo Wheels AS (Note 4).

(c) En rang de priorité des actions de la Société viennent les actions privilégiées de Catégorie A et B puis les actions ordinaires en ce qui conerne le paiement des dividendes et le rendement du capital.

(d) Des options sur actions ont été octroyées à certains membres clés du personnel et du conseil d'administration pour l'achat d'actions ordinaires de la Société sous réserve de diverses conditions d'acquisition. En 2004, la Société a établi un Régime d'options d'achat d'actions (le "Régime") à la place du régime précédent. Dans le cadre du Régime, des options sont octroyées à la discrétion du conseil d'administration à un prix d'exercice égal au prix de clôture des actions ordinaires à la Bourse de Toronto lors de la dernière séance avant le jour d'octroi. Le barème d'acquisition est réparti à parts égales sur quatre ans, le premier 25% devenant acquis après un an. Les options ont une durée de sept ans. Le Régime a été approuvé lors de l'assemblée annuelle et extraordinaire de 2004. Le 25 avril 2005, le Conseil d'administration a approuvé un changement au Régime permettant d'augmenter le nombre maximum d'actions octroyables d'un nombre additionnel de 3 028 250.

Le 10 novembre 2005, 1 740 000 options sur actions ont été octroyées dans le cadre du Régime. La juste valeur de l'octroi, déterminée selon la méthode Black-Scholes de fixation des prix en fonction de la valeur de l'option, était de 0,36 $ l'option. Les hypothèses suivantes ont servi à calculer la juste valeur : taux prévu de rendement des actions de 0%, taux prévu de volatilité des actions de 57%, taux d'intérêt sans risque de 3,85% et durée prévue des options de sept ans. La charge d'options d'achat d'actions est amortie, conformément au barème d'acquisition, sur une période de quatre ans. Le 26 mars 2004, 2 210 000 options ont été octroyées dans le cadre du Régime. La juste valeur de l'octroi, déterminée selon la méthode Black-Scholes de fixation des prix en fonction de la valeur de l'option, était de 0,68 $ l'option. Les hypothèses suivantes ont servi à calculer la juste valeur : taux prévu de rendement des actions de 0%, taux prévu de volatilité des actions de 73%, taux d'intérêt sans risque de 3,5% et durée prévue des options de sept ans. La charge d'options d'achat d'actions est amortie, conformément au barème d'acquisition, sur une période de quatre ans.

Durant l'exercice clos le 31 décembre 2005, la Société a enregistré une somme de 341 000 $ (276 000 $ en 2004) au titre de la rémunération à base d'actions, laquelle somme figure dans les frais de vente et administratifs de l'état des résultats d'exploitation.

Ci-dessous un résumé de la situation respective des deux régimes aux 31 décembre 2005 et 2004 montrant les variations enregistrées au cours des deux exercices :



2005 2004
------------------------------------------
Prix Prix
Actions d'exercice Actions d'exercice
(en en moyenne (en en moyenne
milliers) pondérée milliers) pondérée
---------------------------------------------------------------------
En circulation au
1er janvier 2 145 $1,11 160 $2,93
Emissions du nouveau
Régime 1 740 $0,59 2 210 $0,96
Confisquées (235) $2,30 (225) $0,96
---------------------------------------------------------------------
En circulation au 31
décembre 3 650 $0,78 2 145 $1,11
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Le 31 décembre 2005, 477 500 options étaient en vigueur à un prix d'exercice de 0,96 $, avec une durée restante en moyenne pondérée de 5,25 ans. Le maximum d'actions qui peuvent être octroyées dans le cadre du Régime est de 6 778 250.

11. IMPOTS

(a) L'impôt (recouvré) attribuable à une perte avant impôt diffère des montants calculés par application des taux fédéral et provincial combinés de 34,1% (34% en 2004) à une telle perte en raison de ce qui suit :



(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Perte avant impôt $ (12 268) $ (6 880)
Calcul de la charge fiscale prévue
(du recouvrement prévu) (4 183) (2 337)
Augmentation (réduction) d'impôt
résultant des facteurs suivants :
Taux d'imposition différents selon les pays (39) 21
Ajustement en début d'exercice aux elements
d'actif et de passif relatifs aux impôts
futurs pour cause de changements dans
les taux d'imposition 361 -
Ajustement en début d'exercice aux elements
d'actif et de passif relatifs aux impôts
futurs pour cause de variation des taux de change 574
Hausse de la provision pour moins-value 6 608 2 200
Economie constatée pour les frais
d'émission d'actions (Notes 3 et 10(b)) - 58
Autres facteurs, y compris l'impôt
applicable aux grandes sociétés 206 85
-----------------------------------------------------------------------
Impôts $ 3 527 $ 27
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

(b) Ci-dessous les effets fiscaux des écarts temporaires à l'origine
d'une bonne partie des éléments d'actif et de passif fiscal futur :

(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Eléments d'actif fiscal futur :
Stocks $ 682 $ 652
Immobilisations 814 -
Charges de financement reportées 94 130
Frais d'émission d'actions 381 546
Comptes de régularisation et
provisions à long terme 2 700 2 028
Avantages sociaux futurs 4 486 4 774
Report en avant de perte fiscale (Note 11(c)) 15 497 14 065
Reports en avant de crédits d'impôt à
l'investissement expirant entre 2006 and 2015 1 775 2 236
Dépenses recherche et développement 113 25
Reports en avant de l'impôt minimum de remplacement
ou sur le revenu de société 133 93
-----------------------------------------------------------------------
26 675 24 549
Moins provision pour moins-value 22 407 16 183
-----------------------------------------------------------------------
4 268 8 366
-----------------------------------------------------------------------
Eléments de passif fiscaux futurs :
Immobilisations - 1 338
Biens incorporels 1 463 -
Profits sur change 319 -
Contrats de change 16 633
-----------------------------------------------------------------------
1 798 1 971
-----------------------------------------------------------------------
Actif fiscal futur net $ 2 470 $ 6 395
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------


La réalisation des éléments d'actif fiscal futur dépend de la génération d'un revenu imposable durant les exercices au cours desquels ces écarts temporaires et les reports de perte deviennent déductibles.

(c) En date du 31 decembre 2005, la Société dispose des reports de perte fiscale brute suivants pour réduire le bénéfice des exercices futurs dans les champs d'application ci-après :



(en milliers)
-----------------------------------------------------------------------

Canada (fédéral), avec expiration entre 2013 et 2015 $ 39 261
----------
----------
Canada (provincial), avec expiration entre 2013 et 2015 $ 30 666
----------
----------
Etats-Unis (fédéral), avec expiration entre 2008 et 2024 $ 6 489
----------
----------


Environ 5 881 000 $ des reports de perte fiscale ci-dessus font l'objet de restrictions qui limitent le montant utilisable au cours d'une année d'imposition.

12. AVANTAGES SOCIAUX FUTURS

La Société fournit des prestations de pension ou de retraite à la presque totalité de ses employés au Canada et aux Etats-Unis par le moyen des REER collectifs et des régimes 401(K) et à prestations déterminées, sur la base des années de service et de la rémunération.

La Société offre un régime contributif de pension à prestations déterminées et certaines autres prestations de retraite pour certains de ses employés admissibles. Les droits aux prestations de pension sont immédiatement acquis et se fondent sur les années de service et les gains moyens de fin de carrière. Les autres prestations de retraite consistent en un régime d'assurance collectif sur la vie, l'invalidité et les frais d'hospitalisation, médicaux et dentaires. A la retraite, les employés conservent une assurance-vie réduite et certaines prestations pour frais hospitaliers et médicaux. L'autre couverture de retraite offerte par le régime n'est pas capitalisée. Le coût net des autres prestations de retraite comprend le coût des prestations au titre des services rendus au cours de l'exercice, les frais d'intérêt et l'amortissement des pertes.

La Société prévoit procéder aux prochaines évaluations actuarielles détaillées pour les secteurs, magnésium et silicium, au 31 décembre 2005. Elles auront lieu durant la première moitié de 2006.

Les contributions de l'employeur pour le régime de pension du secteur du Silicium ont été effectuées conformément au rapport intitulé "Report on the Actuarial Valuation for Funding Purposes as at December 31, 2002", en date du 26 février 2003 avec projection au 31 décembre 2005.

Les contributions de l'employeur pour le régime de pension du secteur du magnésium ont été effectuées conformément au rapport intitulé "Report on the Actuarial Valuation for Funding Purposes as at January 1, 2002", en date du 30 septembre 2002 avec projection au 31 décembre 2005.

Voici les données globales sur les régimes à prestations déterminées de la Société :



(en milliers) 2005 2005 2004 2004
-----------------------------------------------------------------------
Régimes Régimes
De Après de Après
pension retraite pension retraite
Engagements contractés :
Solde en début d'exercice $ 46 785 $ 9 190 $ 9 973 $ -
Engagements à
l'acquisition de Silicium
Bécancour - - 35 107 8 998
Ajustement en fonction des
nouveaux resultants d'évaluation 805 - - -
Prestations au titre des
services rendus au cours
de l'exercice, moins charges 1 297 225 494 53
Cotisations salariales 284 - 70 -
Coût des prestations pour
services passés, compte
tenu de la modification
du régime Durant l'exercice - 82 347 -
Coût pour la période
d'admissibilité à la
retraite anticipée 147 - 166 -
Frais d'intérêt 2 863 561 1 015 110
Perte actuarielle nette 6 994 3 550 402 59
Prestations versées (1 625) (141) (789) (30)
-----------------------------------------------------------------------
Solde en fin d'exercice $ 57 550 $ 13 467 $ 46 785 $ 9 190
-----------------------------------------------------------------------

Actifs de régime :
Juste valeur, début d'exercice $ 37 239 $ - $ 8 255 $ -
Actifs à l'acquisition de
Silicium Bécancour - - 27 589 -
Contributions effectives
de la Société 2 431 141 863 30
Cotisations salariales effectives 284 - 70 -
Rendement effectif des actifs 4 030 - 1 326 -
Charges prévues (75) - (75) -
Prestations versées (1 625) (141) (789) (30)
-----------------------------------------------------------------------
Juste valeur, fin d'exercice $ 42 284 $ - $37 239 $ -
-----------------------------------------------------------------------


Capitalisation - deficit $(15 266) $(13 467) $(9 546) $(9 190)
Actif transitoire non amorti (361) - (397) -
Coût pour services
passés, non amorti 806 78 938 -
Perte actuarielle nette
non amortie 9 557 3 702 2 710 -
-----------------------------------------------------------------------
Avantages sociaux futurs $ (5 264) $ (9 687) $(6 295) $ (9 190)
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------


Les hypothèses actuarielles notables adoptées pour mesurer les engagements au titre des prestations acquises et de leurs coûts sont les suivantes (hypothèses en moyennes pondérées aux 31 décembre 2005 et 2004) :



2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Régimes de Après Régimes Après
pension retraite de pension retraite
-----------------------------------------------------------------------
Engagements au 31 décembre : % % % %

Taux d'actualisation 5,0 5,0 6,0 6,0

Taux d'accroissement des
prestations 2,5 s.o. 2,5 s.o.
-----------------------------------------------------------------------
Coûts des prestations pour les
exercices clos le 31 décembre :

Taux d'actualisation 6,0 6.0 6,0-6,25 6,0
Taux de rendement à long
terme prévu sur les actifs 7,5 s.o. 7,5-8,0 s.o.

Taux d'accroissement des
prestations 2,5 s.o. 3,5 s.o.
-----------------------------------------------------------------------

2005 2004
-----------------
Taux tendanciels hypothétiques, coûts des autres
prestations de retraite au 31 décembre :
Taux tendanciel initial des soins
de santé en moyenne pondérée 6,42 8,28
Taux tendanciel d'arrivée des soins
de santé en moyenne pondérée 4,30 4,63
Année du taux d'arrivée 2010 2010

Taux tendanciels hypothétiques, coûts des autres
prestations de retraite pour les exercices clos
le 31 décembre :
Taux tendanciel initial des soins
de santé en moyenne pondérée 7,78 9,01
Taux tendanciel d'arrivée des soins
de santé en moyenne pondérée 4,58 4,63
Année du taux d'arrivée 2010 2010


Le tableau qui suit indique l'effet d'un changement dans les taux tendanciels hypothétiques des soins de santé sur le total des éléments coûts de prestations et frais d'intérêt pour la période, et sur les engagements contractés à la clôture de la période :



Total coûts de
prestations et frais
d'intérêt pour la
Engagements contractés période terminée le
au 31 décembre 2005 31 décembre 2005
-----------------------------------------------------------------------
Taux tendanciel + 1% $ 16 447 $ 962
Taux tendanciel -1 % $ 11 171 $ 657
-----------------------------------------------------------------------

La charge nette des régimes de prestations de la Société est la
suivante :

(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
Régimes Régimes
De Après de Après
pension retraite pension retraite
Coût des prestations pour
services rendus au cours
de l'exercice $ 1 372 $ 225 $ 569 $ 53
Coûts pour services passés,
après lancement/ modification
des régimes en cours de période 147 82 513 -
Frais d'intérêt sur les
engagements contractés 2 863 561 1 015 110
Rendement effectif des actifs (4 030) - (1 326) -
Perte actuarielle en cours de
période sur les engagements
contractés 6 994 3 550 402 59
-----------------------------------------------------------------------
7 346 4 418 1 173 222
Ajustement en fonction du
caractère à long terme des
coûts de prestations futurs :
Ecart entre les rendements
effectif et attendu des actifs 1 201 - 141 -
Ecart entre perte constatée et
perte actuarielle effective (7 246) (3 702) (295) -
Ecart entre amortissement
des coûts pour services
passés et modifications
de régime 132 (79) (257) -
Amortissement de l'actif
transitionnel (36) - (36) -
-----------------------------------------------------------------------
Charge nette des régimes $ 1 397 $ 637 $ 726 $ 22
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

Actifs de régime par catégorie
2005 2004
-----------------------
% %

Régime de pension
Avoir 59 59
Dette 39 38
Divers 2 3
-----------------------------------------------------------------------
100 100
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------


En ce qui touche l'élément autres prestations de retraite, la capitalisation du déficit n'est pas requise. Les sommes déboursées se limitent aux prestations versées durant l'exercice aux retraités.

13. OPERATIONS ENTRE APPARENTES

Outre les opérations entre apparentés mentionnées ailleurs aux états financiers, la Société a fait un prêt de 117 000 $ à l'un de ses cadres pour fins de réinstallation. Le prêt est sans intérêt et comporte un terme de 10 ans.

En 2005, l'actionnaire contrôlant de la Société, Safeguard, a facturé la Société pour divers frais cooomprenant frais de voyage, feuille de paie pour certains cadres de la Société et frais de développement des activités pour un total de 0.6 M$. Ces paiements constituaient le remboursement de dépenses engagées par Safeguard.

En 2004, la Société a fait des prêts de 472 000 $, 133 000 $ et 500 000 $ à certains de ses cadres pour fins de réinstallation. Le premier était remboursable dans les cinq mois et a été remboursé dans ce délai, le second est remboursable sur 10 ans. Le dernier a été remboursé en novembre 2005. Ces trois prêts ne portaient pas intérêt.

En mars 2004, certains dirigeants et administrateurs de la Société ont pris part au Placement privé (Note 10(b)). Collectivement, ils ont acheté 400 000 unités aux mêmes conditions que les autres participants.

En 2004, le secteur du silicium a obtenu de Safeguard, l'actionnaire contrôlant de la Société, un prêt subordonné pour la somme de 1 407 000 $, portant intérêt au taux préférentiel plus 1% (5,25% au 31 décembre 2004). Le prêt, impayé au 31 décembre 2004, a été passé au poste Créditeurs et charges à payer. Il a été remboursé avec l'intérêt couru en avril 2005.

14. INSTRUMENTS FINANCIERS

La Société conclut des contrats de garantie de change pour se couvrir contre les risques de change posés aux flux de trésorerie. Les contrats de change à terme de la Société réduisent les risques reliés aux variations des cours car les gains et pertes sur de tels contrats compensent les pertes et gains sur les opérations couvertes. Les contreparties à ces contrats sont des banques commerciales multinationales de sorte que le risque de non-exécution est peu élevé.

Au 31 décembre 2005, la Société détenait les contrats de change à terme suivants :.



Equivalent notionnel en
Montant dollars canadiens
notionnel de ----------------------------
la devise Montant du Juste Gain non
vendue contrat valeur réalisé
(en milliers) $US $CA $CA $CA
-----------------------------------------------------------------------
Dollars US 21 900 25 539 25 393 (147)


Le gain non réalisé sur le change est enregistré comme charge prépayée pour les contrats qui ne sont pas désignés en couverture.

La valeur comptable des éléments d'actif et de passif monétaires est proche de leur juste valeur en raison de leurs période de maturation relativement courte. La juste valeur de la dette à long terme est proche de sa valeur comptable du fait que les conditions sont semblables aux conditions courantes du marché.

15. ENGAGEMENTS, EVENTUALITES ET GARANTIES

Engagements

Baux d'exploitation

La Société loue des locaux pour équipement, matériel de bureau, activités manufacturières et entreposage en vertu de baux d'exploitation dont le loyer minimal global est payable au 31 décembre 2005 :



(en milliers)
------------------------------------------------------------
2006 $ 918
2007 723
2008 654
2009 399
2010 -
------------------------------------------------------------
$ 2 694
------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------


Environnement

Conformément aux lois applicables, la Société est tenue de déposer un plan de fermeture de mine auprès du ministère ontarien du Développement du Nord et des Mines relativement à l'installation de Haley, en Ontario, en même temps qu'un montant de garantie financière approprié pour couvrir ses obligations découlant du plan de fermeture. La Société prévoit fournir une garantie financière de 1 682 700 $ sous forme d'une lettre de crédit applicable à une période de quatre ans ou moins, selon les résultats financiers de la Société.

Eléments de passif éventuels

Taxe de vente et d'utilisation

En 2002, l'Etat du Colorado a mené à terme une vérification de la taxe de vente et d'utilisation des filiales américaines de la Société et a conclu à l'existence d'une carence, intérêt et pénalités compris, d'environ 330 000 $US. La Société a réglé cette action en 2004 pour 128 000 $US.

Actions en justice

La Société fait face à diverses affaires d'ordre juridique auxquelles donne lieu le cours normal de ses activités. Le règlement de ces affaires sera vraisemblablement sans effet nuisible important sur sa position financière, ses résultats d'exploitation ni ses flux de trésorerie.

Dépendence économique

En 2005, deux clients représentaient 16% et 12% (en 2004 12% et 5%) respectivement du chiffre d'affaires global.

Garanties

Dans le cours normal de ses activités, la Société s'est engagée à indemnisation au sein de divers contrats commerciaux pour bris possibles des conditions de ces contrats. Les contreparties à ceux-ci fournissent à la Société de semblables engagements. La période de garantie d'indemnisation couvre généralement, au plus, la période du contrat plus les délais applicables en loi. Le maximum potentiel des éventuelles indemnités que pourrait devoir payer la Société en vertu de ces engagements n'est pas raisonnablement quantifiable car certaines garanties d'indemnisation ne comportent pas d'échéance. Cependant, la Société ne prend un engagement d'indemnisation que dans le cas où une évaluation des circonstances permet de croire que le risque de perte est peu élevé.

La Société a déposé une lettre de crédit d'un montant de 40 000 $ en faveur du ministère de l'Environnement de l'Ontario. Cette lettre de crédit pourra être utilisée dans le cas où la Société ferait défaut de s'acquitter de certaines obligations de remise en état à l'une de ses propriétés.

La Société s'est engagée à garantir ses administrateurs et dirigeants, actuels et anciens, dans la mesure permise par la loi, contre toute responsabilité à l'égard de tous frais, charges, montants payés en règlement et dommages-intérêts encourus par ceux-ci par suite d'une poursuite ou de toute autre procédure juridique, administrative ou d'enquête où ils se trouveraient poursuivis en raison de leurs services. Ces garanties d'indemnisation sont subordonnées aux délais prescrits dans les réglementations ou ailleurs. La nature de ces garanties rend impossible une estimation raisonnable des sommes potentielles que la Société pourrait être appelée à verser à des parties adverses. La Société détient 15,0 M$ en assurance responsabilité pour ses administrateurs et dirigeants.

16. INFORMATION SECTORIELLE

La Société opère deux principaux secteurs de production et de vente : les métaux spéciaux non-ferreux, soit le secteur du magnésium, et les métaux à base de silicium, soit le secteur du silicium. Les montants inscrits au poste Divers comprennent les activités d'entreprise et les montants relatifs à l'investissement de la Société dans Fundo. Les montants après le 30 septembre 2004 incluent Silicium Bécancour. L'information sectorielle sur le chiffre d'affaires et les éléments d'actif sectoriels suit :



(a) Chiffre d'affaires :

2005 2004
-----------------------------------------------------------------------
(en milliers) Magnésium Silicium Total Magnésium Silicium Total
-----------------------------------------------------------------------

Canada $ 10 214 $ 14 773 $ 24 987 $ 11 249 $ 4 592 $ 15 841
Etats-Unis 54 086 56 622 110 708 57 280 10 726 68 006
Mexique 4 149 11 4 160 4 673 15 4 688
Europe 8 651 26 520 35 171 14 773 9 568 24 341
Australie 4 642 - 4 642 5 906 - 5 906
Côte Pacifique 1 963 1 223 3 186 2 740 - 2 740
Divers 1 383 111 1 494 1 851 258 2 109
-----------------------------------------------------------------------
$ 85 088 $ 99 260 $ 184 348 $ 98 472 $ 25 159 $ 123 631
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

(b) Perte nette :

2005
-----------------------------------------------------------------------
(en milliers) Magnésium Silicium Divers Total
-----------------------------------------------------------------------

Bénéfice net avant ce qui
suit : $ 1 541 $ 5 846 $ (4 995) $ 2 392
Amortissement des
immobilisations et charges
de financement reportées 3 945 3 673 18 7 636
Intérêt 1 266 1 449 - 2 715
Profit sur cession
d'immobilisations 238 - - 238
Frais de réorganisation 4 592 - - 4 592
Charge d'impôt 3 328 199 - 3 527
Participation au bénéfice
de Fundo - - (521) (521)
-----------------------------------------------------------------------
Bénéfice net (perte nette) $ (11 828) $ 525 $ (4 492) $(15 795)
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

2004
-----------------------------------------------------------------------
(en milliers) Magnésium Silicium Divers Total
-----------------------------------------------------------------------

Bénéfice net avant ce qui
suit : $ 6 455 $ 730 $ (5 324) $ 1 861
Amortissement des
immobilisations et charges
de financement reportées 4 172 610 191 4 973
Intérêt 1 304 417 - 1 721
Profit sur cession
d'immobilisations (660) - - (660)
Frais de réorganisation 2 781 - - 2 781
Charge d'impôt (recouvrement) 142 (115) - 27
Participation au benefice
de Fundo - - (74) (74)
-----------------------------------------------------------------------
Perte nette $ (1 284) $ (182) $ (5 441) $ (6 907)
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

(c) Eléments d'actif sectoriels :

(en milliers) Magnésium Silicium 31 décembre 2005
-----------------------------------------------------------------------

Canada $ 44 738 $ 74 994 $ 119 732
Etats-Unis et Divers 34 456 - 34 456
-----------------------------------------------------------------------
$ 79 194 $ 74 994 $ 154 188
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------
(en milliers) Magnésium Silicium 31 décembre 2004
-----------------------------------------------------------------------

Canada $ 53 240 $ 82 127 $ 135 367
Etats-Unis et Divers 33 053 - 33 053
-----------------------------------------------------------------------
$ 86 293 $ 82 127 $ 168 420
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

(d) Immobilisations

(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------

Magnésium $ 35 801 $ 40 043
Silicium 12 789 10 310
-----------------------------------------------------------------------
$ 48 590 $ 50 353
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------

(e) Acquisitions :

(en milliers) 2005 2004
-----------------------------------------------------------------------

Magnésium $ 1 417 $ 2 598
Silicium 2 047 553
-----------------------------------------------------------------------
$ 3 464 $ 3 151
-----------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------


17. EVENEMENT SUBSEQUENT

Passé le terme de l'exercice, le 9 mars 2006, l'actionnaire contrôlant de la Société, Safeguard International Fund LP, par l'entremise d'une société affiliée, a prêté à la Société 2 M$US pour accélérer la restructuration de son secteur du magnésium et pour financer ses initiatives stratégiques, notamment sa croissance au Mexique. Le prêt est remboursable sur demande et porte intérêt au taux préférentiel américain plus 1%. Le prêt et la garantie associée sont subordonnés à l'endettement ainsi qu'à la garantie fournie par le prêteur principal de la Société, Bank of America, N.A. Selon les conditions du prêt, Safeguard, par l'entremise de sa société affiliée, a l'option en tout temps de convertir tout ou partie du principal impayé en actions ordinaires de la Société à un taux de conversion de 0,40 $CA l'action.

Renseignements

  • Timminco Limited
    Dr. Charles Entrekin
    Président et chef de la direction
    (416) 364-5171
    (416) 364-3451 (FAX)
    centrekin@timminco.com
    ou
    Timminco Limited
    Keith S. D'Souza
    Vice-président et secrétaire
    (416) 364-5171
    (416) 364-3451 (FAX)
    kdsouza@timminco.com