KPMG LLP

KPMG LLP

25 févr. 2008 10h58 HE

Tirez-vous le maximum de votre REER?

Conseils pour réduire vos impôts

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 25 fév. 2008) - Le REER est l'un des principaux instruments de planification de la retraite, mais ses avantages ne s'arrêtent pas là. En effet, il permet aussi de réaliser des économies d'impôt qui peuvent être avantageuses pour vous bien avant votre départ à la retraite. Le 29 février 2008, date limite de cotisation pour l'année d'imposition 2007, approche à grands pas. Aussi, KPMG souhaite vous faire part des options qui s'offrent à vous pour tirer le maximum de votre REER.

"En choisissant le bon moment et en se servant judicieusement de cet instrument, les contribuables peuvent optimiser leurs avantages", indique François Proulx, associé délégué chez KPMG Entreprise. "La récente majoration des plafonds de cotisation et l'ajout d'options, comme le retrait de fonds en vertu du Régime d'encouragement à l'éducation permanente, permettent aux Canadiens d'optimiser l'utilisation de cet instrument. En outre, les personnes qui connaissent les moindres détails des REER et de la fiscalité peuvent en bénéficier encore plus."

Voici quelques suggestions :

- Prenez en considération le traitement fiscal préférentiel prévu pour les dividendes et les gains en capital sur les placements à l'extérieur de votre REER au moment de déterminer quels types d'actifs vous désirez détenir dans votre REER.

- Saisissez les avantages du fractionnement du revenu en cotisant au REER de votre conjoint si vous prévoyez que son revenu sera moindre que le vôtre au moment de la retraite. A noter que le revenu de votre REER échu peut être admissible en vertu des nouvelles règles de fractionnement du revenu.

- Le fait de cotiser au REER de votre conjoint vous permet de bénéficier plus longtemps de la croissance de vos fonds, en franchise d'impôt, si votre conjoint est moins âgé que vous.

- Versez la cotisation maximale permise pour 2007 afin de maximiser vos avantages fiscaux. Vous pouvez cotiser 18 % du "revenu gagné" de votre année 2006 ou 19 000 $, selon le montant le moins élevé des deux. Si vous participez à un régime de retraite, votre cotisation maximale pourrait être réduite.

- N'attendez pas la date limite du 1er mars 2009. Versez votre cotisation pour 2008 dès maintenant ou le plus tôt possible afin que votre argent fructifie plus rapidement en franchise d'impôt. Pour 2008, vous pouvez cotiser 18 % de votre revenu gagné en 2007 ou 20 000 $, selon le montant le moins élevé des deux. Si vous participez à un régime de pension, votre cotisation maximale pourrait être réduite.

- Si vous atteignez l'âge de 71 ans en 2008, vous devez évaluer les options de liquidation de votre REER et verser votre cotisation finale au plus tard 31 décembre 2008.

- Prévalez-vous du Régime d'accession à la propriété pour acheter votre première maison. Ou encore, retirez des fonds de votre REER en vertu du Régime d'encouragement à l'éducation permanente pour compléter votre formation ou poursuivre vos études postsecondaires. Prenez toutefois le temps de bien évaluer la perte de croissance que subirait alors votre REER.

Cotisez au bon moment pour augmenter vos avantages fiscaux

Les économies d'impôt que vous réaliserez pour l'année 2007 en cotisant à votre REER au plus tard le 29 février 2008 dépendront de votre taux d'imposition marginal. En règle générale, si votre revenu est imposé au taux le plus élevé (par exemple, à environ 48 %, selon votre province), le montant déductible au titre de votre REER se traduira par des économies équivalant à environ 48 % de votre cotisation.

Si votre revenu de 2007 se situe dans l'une des trois plus faibles tranches d'imposition, la déduction sera proportionnellement inférieure : environ 46 % dans la troisième tranche; environ 40 % dans la deuxième tranche; et environ 30 % dans la tranche la plus faible. Etant donné les différents taux d'imposition, examinez les options suivantes qui pourraient être avantageuses pour vous :

- Au cours d'une année à faible revenu, versez la cotisation maximale à votre REER et reportez la demande de déduction à une année où votre taux d'imposition est plus élevé. Ce choix peut favoriser la croissance de votre avoir en franchise d'impôt, ce qui multiplie les avantages fiscaux.

- De la même façon, si vous versez une importante cotisation de rattrapage à votre REER, réclamez seulement un montant suffisant de la déduction pour réduire la portion de votre revenu qui se situe dans la tranche d'imposition supérieure. Reportez la déduction résiduelle pour réaliser de plus grandes économies au cours d'une année où votre revenu passera à une tranche d'imposition supérieure.

Les suggestions susmentionnées ne sont que quelques-unes des options qui s'offrent à vous en matière de REER et de planification fiscale. Vous trouverez de plus amples renseignements à ce sujet dans le guide Vous, votre famille et le fisc, édition 2008, de KPMG, en librairie partout au Canada. Vous pouvez aussi vous le procurer auprès de l'éditeur, Thomson Carswell, en composant le 1-800-387-5351.

"Ce guide vise à aider les contribuables à gérer efficacement leur situation fiscale, car la planification est essentielle pour tirer le meilleur parti de son avoir", déclare Monsieur Proulx.

A propos de KPMG au Canada

KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien affilié à KPMG International, réseau mondial de cabinets offrant des services professionnels en vérification et en fiscalité, ainsi que des services-conseils. Les cabinets membres de KPMG sont exploités dans 145 pays et emploient plus de 123 000 professionnels.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, coopérative suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel.

Renseignements