Bateau canadien pour Gaza

Bateau canadien pour Gaza

04 nov. 2011 09h55 HE

Tous contacts avec les Vagues de libération pour Gaza ont été coupés en Mer Méditerranée

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 4 nov. 2011) - Les bateaux canadien et irlandais qui naviguaient au sein de la Vague de libération pour Gaza ont, ou sont sur le point d'être, illégalement arraisonné par l'armée israélienne en eaux internationales. En effet, peu après que les bateaux aient été approchés par les bateaux de guerre de l'armée israélienne, les contacts ont été coupés.

Les Vagues de libération pour Gaza sont une initiative pacifique et non-violente de la société civile visant à briser le blocus israélien de Gaza.

« Nous avons perdu tout contact avec le Tahrir et le Saoirse. Nous espérons que tout va pour le mieux, mais craignons le pire suite à cette soudaine coupure de communication » souligne Dylan Penner un des organisateurs du Bateau canadien pour Gaza. « Plusieurs procédures régulières de communication entre le Bateau et les organisateurs n'ont pas eu lieu tel que prévu et nous sommes dans l'impossibilité de rejoindre les délégués à bord. Considérant l'annonce qu'a fait Israël de son intention d'arraisonner les navires, il semble qu'ils soient passés de la parole aux actes. »

« Il semble qu'Israël ait encore une fois arraisonné illégalement des navires qui désiraient joindre pacifiquement les côtes de Gaza par le biais des eaux internationales. Considérant l'attitude cavalière habituelle du gouvernement israélien envers la vie humaine, nous sommes extrêmement inquiets pour nos amis qui sont à bord des bateaux, » souligne Wendy Goldsmith, une organisatrice du Bateau canadien pour Gaza. « Tout ceci est scandaleux et ne va contribuer qu'à isoler davantage Israël de la communauté internationale. Nous invitons les gens d'un bout à l'autre de l'océan et partout dans le monde à descendre dans la rue en solidarité avec les délégués à bord des bateaux. Nous exhortons également le gouvernement canadien à remplir ses obligations en matière de protection de ressortissants canadiens en dénonçant l'acte de piraterie commis par Israël en violation du droit international, et en exigeant la libération immédiate des délégués et de tous leurs biens et avoirs. »

Des actions d'urgence sont prévues dans différentes villes à travers le Canada. Les informations concernant ces actions seront affichées sur le site www.tahrir.ca dès qu'elles seront connues.

« Le simple fait d'avoir atteint les eaux internationales est une autre victoire pour le mouvement. Nous sommes de plus en plus près de Gaza et nous espérons nous approcher encore davantage la prochaine fois, et ce, jusqu'à ce que nous atteignions notre destination finale, soit les côtes de Gaza, » a mentionné David Heap un des organisateurs du Bateau, à bord du Tahrir, peu avant que les communications soient coupées. « Malgré le chantage économique d'Israël et le fait qu'il ait étendu son blocus à la Grèce, malgré les énergies et les nombreux navires de guerres utilisés pour nous arrêter, nous sommes plus près que jamais de Gaza et de briser le blocus israélien. »

Malgré des mois d'ingérence politique et militaire des services secrets et d'interférence bureaucratique, les bateaux canadien et irlandais pour Gaza ont réussi à atteindre les eaux internationales. Les biographies des délégués à bord du Tahrir sont disponibles au lien suivant : http://www.tahrir.ca/content/delegates-freedom-waves-gaza-november-2011.

Lorsque les navires de guerre israéliens ont demandé aux organisateurs du Bateau canadien pour Gaza quelle était leur destination, Ehab Lotayef a répondu : « La conscience de l'humanité. » Lorsque les navire israéliens ont répété la question, Lotayef a répondu que la destination finale des Vagues de libération pour Gaza était « l'avancement de la conscience humaine. »

Renseignements

  • Pour toute entrevue :
    Entrevues en anglais :
    Dylan Penner
    Bateau canadien pour Gaza
    613-859-6996

    Entrevues en français :
    Denis Kosseim
    Bateau canadien pour Gaza
    514-923-5594

    www.tahrir.ca
    Twitter : @CanadaBoatGaza
    #FreedomWaves
    #Canada4Gaza