Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

20 déc. 2012 14h20 HE

Tous les produits du maïs soumis au dépistage de fumonisines ont été déclarés propres à la consommation humaine

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 déc. 2012) - Dans le cadre des analyses régulières effectuées par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) sur divers produits alimentaires, une étude publiée aujourd'hui a révélé que la totalité des produits du maïs analysés à l'égard des fumonisines étaient sans danger. Les fumonisines sont des toxines naturellement présentes qui sont produites par les moisissures du genre Fusarium qui prolifèrent sur le maïs cultivé au champ (pré-récolte), sur le maïs brut et sur les produits finis du maïs entreposés (post-récolte).

L'ACIA a analysé 276 échantillons de produits du maïs canadiens et importés en 2010-2011 aux fins de dépistage de fumonisines. Une grande majorité des échantillons analysés, soit 57 %, contenaient des concentrations faibles, mais détectables de fumonisines. Seuls huit échantillons dépassaient les limites maximales internationales établies, mais Santé Canada a déterminé que ces produits ne posaient aucun risque pour la santé humaine. Par conséquent, aucun rappel d'aliments n'était requis. Cette étude a permis de générer des données de surveillance de base que Santé Canada utilisera afin de mettre à jour les estimations de l'exposition de la population canadienne.

Les fumonisines interfèrent avec le métabolisme cellulaire des êtres humains et sont considérées comme de possibles cancérogènes. Dans certaines régions géographiques du monde, elles sont également associées au cancer de l'œsophage et à des anomalies du tube neural. La principale source potentielle de fumonisines dans le régime alimentaire au Canada se trouve dans les produits du maïs contaminés.

On a publié des documents d'orientation afin d'aider l'industrie à prévenir la contamination des aliments et à réduire la présence des mycotoxines, notamment les fumonisines. Aucune concentration maximale n'a été établie au Canada à l'égard des fumonisines dans les aliments. Lorsque des concentrations élevées de fumonisines sont détectées, c'est le signal qu'une évaluation plus poussée est requise. L'évaluation de suivi de Santé Canada permet de déterminer si un aliment pose un risque pour la santé. Cette évaluation est fondée sur la concentration de contaminant, la fréquence d'exposition prévue et la contribution à l'ensemble du régime alimentaire. L'ACIA détermine ensuite si d'autres mesures s'imposent, y compris la saisie du produit ou un rappel d'aliments. Si l'on constate qu'un produit présente un risque pour la santé humaine, un avis public de rappel est immédiatement diffusé.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur ce rapport d'étude à l'adresse www.inspection.gc.ca.

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Relations avec les médias
    613-773-6600