Angiochem Inc.

Angiochem Inc.

19 mars 2009 14h30 HE

Traitement des cancers du cerveau : Données prometteuses pour l'ANG1005 d'AngioChem

Les données cliniques et précliniques présentées lors du consortium sur la BHE confirment qu'ANG1005 traverse la BHE et établissent son potentiel thérapeutique pour le traitement des cancers du cerveau

MONTREAL, CANADA et GLENEDEN BEACH, OREGON--(Marketwire - 19 mars 2009) - AngioChem, société de biotechnologie qui se consacre à la découverte et au développement de médicaments traversant la barrière hémato-encéphalique(BHE), annonce aujourd'hui qu'elle a présenté les données préliminaires d'innocuité et de tolérabilité de son produit principal, ANG1005. Ces données sont issues de deux études cliniques distinctes de phase 1 /2 chez des patients atteints de glioblastomes et de métastases cérébrales. Les données de laboratoire et les tests neurocognitifs confirment qu'ANG1005 présente un profil d'innocuité et de tolérabilité favorable et n'induit pas de réponse immunitaire. Par ailleurs, la Société a présenté des résultats précliniques établissant la capacité unique du composé de traverser la barrière hémato-encéphalique, une caractéristique qui lui permet d'atteindre des doses thérapeutiques efficaces dans le cerveau. Ces données ont été présentées à l'occasion du 15e congrès annuel du consortium sur la barrière hémato-encéphalique (Blood-Brain Barrier Consortium) qui se déroule en Oregon du 19 au 21 mars 2009.

ANG1005 est un nouveau dérivé des taxanes basé sur la plateforme EPiC. EPiC est une plateforme peptidique qui permet la création de nouvelles entités chimiques traversant la barrière hémato-encéphalique (BHE) par transcytose induite par un récepteur. ANG1005 franchit ainsi l'obstacle naturel que constitue la BHE qui bloque les substances étrangères et, de ce fait, empêche plus de 95 % des médicaments d'atteindre le cerveau.

"Nous sommes enthousiasmés par ces données, en particulier par les données préliminaires d'efficacité clinique qui démontrent un effet probant sur la réponse tumorale, car elles illustrent la capacité unique d'ANG1005 à traverser la BHE afin de traiter les cancers primitifs et métastatiques du cerveau", a déclaré le Dr Jean-Paul Castaigne, président et chef de la direction d'AngioChem. "Nous sommes impatients de présenter des données d'efficacité supplémentaires de nos études de phase 1/2 avec ANG1005 lors d'un congrès médical en avril prochain. A cette occasion, nous ferons également état des progrès réalisés avec les autres produits du portefeuille d'AngioChem qui ciblent diverses maladies du cerveau".

Voici les grandes lignes des résultats d'études cliniques et précliniques qui ont été présentés au 15e congrès du consortium sur la barrière hémato-encéphalique :

- ANG1005 présente un profil d'innocuité et d'efficacité favorable d'après les données obtenues auprès de 63 patients ayant participé à ce jour aux études de phase 1/2;

- Les effets indésirables sont gérables et moins aigus que ceux induits par le paclitaxel à dose comparable; au nombre des effets indésirables figurent la neutropénie et la leucopénie;

- Les données colligées auprès de 31 patients ayant participé aux études de phase 1/2 indiquent qu'ANG1005 n'induit pas une réponse immunitaire; cet aspect a été confirmé par dosage immunoenzymatique (technique ELISA - Enzyme-Linked ImmunoSorbent Assays);

- Les tests neurocognitifs menés auprès de 18 patients ayant participé aux études de phase 1/2 n'ont relevé aucun indice de toxicité du système nerveux central.

- ANG1005 est parvenu à traverser la BHE et à atteindre les tissus cérébraux à des concentrations 100 fois plus élevées que le paclitaxel et se distribue de façon homogène dans le cerveau; et

- Chez les modèles animaux, ANG1005 a induit une régression de la taille des tumeurs alors qu'une progression a été notée chez deux groupes témoins.

A propos d'ANG1005

ANG1005 est un nouveau dérivé des taxanes basé sur la plateforme EPiC. EPiC est une plateforme peptidique qui permet la création de nouvelles entités chimiques traversant la barrière hémato-encéphalique (BHE). Les études menées sur l'ANG1005 démontrent qu'il accède au cerveau grâce au récepteur LRP qui appartient à la famille des récepteurs LDL. LRP est l'un des récepteurs à plus forte densité d'expression à la surface de la BHE. Une fois à l'intérieur du cerveau, ANG1005 pénètre les cellules tumorales en exploitant les mêmes récepteurs qui sont régulés à la hausse dans nombre de cancers, y compris les glioblastomes et certains cancers métastatiques.

ANG1005 fait actuellement l'objet de deux études cliniques distinctes de phase 1/2 ouvertes, multicentriques et à dose ascendante. Elles visent à établir la dose maximale tolérée, le profil d'innocuité et de tolérabilité ainsi qu'à déceler des indices préliminaires d'efficacité chez des patients atteints de glioblastomes ou de tumeurs solides avec métastases au cerveau. Pour ces patients, les solutions de traitement sont très limitées et les chances de survie minces.

Les études de phase 1/2 menées chez des patients présentant un glioblastome ou des métastases au cerveau ont démontré qu'ANG1005 présente un excellent profil d'innocuité, de tolérabilité et qu'il n'induit pas de réponse immunitaire, tel qu'établi par les études en laboratoire et des tests neurocognitifs.

A propos d'AngioChem

AngioChem est une société de biotechnologie ayant atteint le stade clinique qui se consacre à la découverte et au développement de médicaments novateurs dotés de la capacité unique de traverser la barrière hémato-encéphalique afin de traiter les maladies du cerveau. Ces composés peptidiques d'ingénierie (Engineered Peptide Compounds ou EPiC) pourraient combler d'importants besoins médicaux, car l'obstacle physiologique que représente la barrière hémato-encéphalique dans la mise au point de médicaments a engendré une carence de traitements efficaces pour les maladies du cerveau. Le produit principal d'AngioChem, ANG1005, fait actuellement l'objet de deux études cliniques distinctes de phase 1/2 menées auprès de patients atteints de cancers du cerveau primitif et de métastases cérébrales. Concurremment, AngioChem continue d'enrichir son portefeuille de produits, notamment avec des composés à base de petites et grosses molécules ciblant une large gamme de maladies du cerveau et autres désordres connexes, y compris les cancers primitifs et métastatiques, les désordres neurodégénératifs, psychiatriques et métaboliques. AngioChem a été fondée en 2006 et son siège social est établi à Montréal, Canada. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Société, veuillez consulter le site Internet d'AngioChem à l'adresse http://www.angiochem.com.

Renseignements