TRANSCANADA
TSX : TRP
NYSE : TRP

TRANSCANADA

14 nov. 2011 11h22 HE

TransCanada et le Département d'État continuent de discuter les nouvelles options de parcours pour Keystone XL

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 14 nov. 2011) - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) s'est entretenu avec le Département d'état am/ricain (Department of State - DOS) et continuera ses entretiens avec le DOS dans les prochains jours pour discuter des prochaines étapes. La compagnie a été informée que des études plus poussées concernant les options de parcours pour le pipeline Keystone XL se doivent d'être examinées, avec une attention particulière sur les Sandhills du Nebraska. Le Département d'État affirme, dans son communiqué de presse, que l'étude pourrait être complétée aussi tôt qu'au cours du premier trimestre de 2013.

« Nous demeurons sûrs que Keystone XL sera ultimement approuvé, » a déclaré Russ Girling, Président et chef de la direction de TransCanada. « Ce projet est trop important pour l'économie des États-Unis, l'économie canadienne et l'intérêt national des États-Unis pour qu'il en soit autrement. »

Mais Girling reconnaît que, bien que Keystone XL demeure la meilleure option pour les producteurs américains et canadiens pour l'acheminement de leur pétrole jusqu'à la côte du golfe, l'annonce que le DOS a faite aujourd'hui pourrait avoir des ramifications négatives, spécialement en ce qui concerne les expéditeurs et les raffineurs américains.

« Les ravitaillements de pétrole brut lourd en provenance du Vénézuéla et du Mexique vers les raffineries américaines se termineront bientôt, » a déclaré Girling. « Si Keystone XL continue de subir des délais, ces raffineurs pourraient avoir à trouver d'autres moyens d'obtenir le pétrole dont ils ont besoin. Les producteurs des sables bitumineux font face à la même impasse – comment acheminer leur pétrole brut jusqu'à la côte du golfe. »

Girling fait remarquer qu'au cours des trois dernières années, TransCanada a travaillé de concert avec le Département d'État afin d'assurer que Keystone XL soit le pipeline le plus sécuritaire jamais construit.

Depuis 2008, plus de 100 journées portes ouvertes et assemblées publiques ont été tenues dans six états, des milliers de pages d'informations supplémentaires et de réponses aux questions ont été soumises aux différentes agences d'États et fédérales et le DOS a reçu plus de 300 000 commentaires sur le projet. Une ébauche, un supplément d'ébauche et un résumé d'impact final ont été produits au sujet de Keystone XL – un total de plus de 10 000 pages. Il s'agissait là de l'étude la plus exhaustive jamais conduite au sujet d'un pipeline de pétrole brut aux États-Unis.

Quatorze parcours différents ont été étudiés pour Keystone XL, dont huit affectaient le Nebraska. Ils comprenaient une route alternative potentielle au Nebraska qui aurait entièrement contourné la région des Sandhills et l'aquifère Ogallala ainsi que six alternatives qui auraient réduit le parcours du pipeline sur les Sandhills ou sur l'aquifère. TransCanada espère que ce travail servira de point de départ pour l'étude additionnelle et aidera à accélérer le processus de révision.

Les États-Unis consomment 15 millions de barils de pétrole par jour et, de ce nombre, 10 à 11 millions sont importés. Les prévisions indiquent que la consommation demeurera à des niveaux comparables pendant les vingt ou trente prochaines années; les Américains, en conséquence, ont besoin d'un approvisionnement stable de pétrole brut pour continuer à chauffer leurs maisons, faire cuire leurs aliments et conduire leurs automobiles.

Le projet Keystone XL est prêt à démarrer. TransCanada est prête à fournir du travail à 20 000 Américains pour la construction du pipeline - tuyauteurs, soudeurs, mécaniciens, électriciens, opérateurs de machinerie lourde, la liste est sans fin. Les entreprises locales, situées sur le parcours du pipeline bénéficieront des 118 000 emplois secondaires générés par des activités accrues pour les restaurants, les hôtels et les fournisseurs.

Cinq milliards de dollars en impôt foncier, payé par TransCanada au cours de la vie du projet permettront aux comtés et aux états qui se trouvent sur le parcours du pipeline d'investir dans leurs écoles, leurs routes et leurs hôpitaux.

« Si le projet Keystone XL est arrêté, l'Amérique continuera d'importer, chaque matin, 10 millions de barils de pétrole de nations répressives, sans bénéficier des avantages de milliers d'emplois et d'une source d'énergie sécuritaire à long terme, » conclut Girling. « Ce serait une tragédie. »

Comptant plus de 60 années d'expérience, TransCanada est un chef de file dans le développement responsable et l'exploitation fiable d'infrastructures énergétiques nord-américaines, y compris pipelines pour gaz naturel et pétrole, production d'énergie électrique et installations d'emmagasinage du gaz. Le réseau de pipelines de gaz naturel dont TransCanada est propriétaire à part entière couvre plus de 57 000 kilomètres (35 500 milles), s'approvisionnant virtuellement à tous les bassins de gaz d'Amérique du Nord. TransCanada est l'un des plus importants fournisseurs d'emmagasinage du gaz, et services connexes, du continent avec une capacité de stockage d'approximativement 380 milliards de pieds cubes. Un producteur indépendant d'énergie en pleine croissance, TransCanada est propriétaire, ou possède des intérêts, sur plus de 10 800 mégawatts de génération d'énergie au Canada et aux États-Unis. TransCanada est à développer l'un des plus importants systèmes de livraison de pétrole en Amérique du Nord. Les actions ordinaires de TransCanada s'échangent à la bourse de Toronto et à la bourse de New York sous le symbole TRP. Pour plus de renseignements, visitez : www.transcanada.com et suivez-nous sur Twitter @TransCanada.

Information prospective

Ce communiqué de presse peut contenir des renseignements de nature prospective et sujets à d'importants risques et incertitudes. Les mots « anticiper », « s'attendre », « croire », « pourrait », « devrait », « estimer », « projeter », « perspective », « prévision » ou autres mots similaires sont utilisés pour identifier de tels renseignements prospectifs. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document ont pour but de fournir aux détenteurs de titres de TransCanada et aux investisseurs potentiels des renseignements au sujet de TransCanada et de ses filiales, y compris l'évaluation des gestionnaires au sujet des plans de financement et d'exploitation futurs ainsi que des perspectives d'avenir. Les énoncés prospectifs de ce document peuvent comprendre, entre autres, des énoncés concernant les possibilités d'affaires anticipées, les projets et le rendement financier de TransCanada et de ses filiales, les attentes ou des projections futures, stratégies et objectifs pour la croissance et l'expansion, les prévisions quant aux flux de trésorerie prévus, les coûts, les échéanciers (y compris constructions futures et dates cibles), résultats financiers et d'exploitation et les impacts futurs prévus des engagements et des passifs éventuels, y compris les frais d'abandon futurs. Tous les énoncés prospectifs reflètent les opinions et les hypothèses de TransCanada basés sur les informations disponibles au moment où les énoncés ont été faits. Les résultats réels ou les événements peuvent différer de ceux prévus dans ces énoncés prospectifs.

Les facteurs qui peuvent faire que les résultats ou les événements réels soient matériellement différents des attentes présentes sont, entre autres, la capacité pour TransCanada d'implanter avec succès ses initiatives stratégiques et la possibilité que ces initiatives stratégiques ne produisent pas les bénéfices attendus, le rendement du pipeline et des actifs énergétiques de la compagnie, la disponibilité et le coût des produits énergétiques, la capacité de paiements, les processus et les décisions de réglementation, les modifications aux lois et réglementations écologiques et autres, les facteurs de concurrence dans les secteurs du pipeline et de l'énergie, la construction et l'achèvement de projets d'équipement, les coûts de main-d'œuvre, d'équipement ou de matériaux, l'accès au marché des capitaux, les taux d'intérêts et d'échange, les développements technologiques et les conditions économiques en Amérique du Nord. De par sa nature, l'information prospective est sujette à plusieurs risques et incertitudes qui peuvent faire que les résultats réels et l'expérience de TransCanada soient matériellement différents des résultats anticipés ou des attentes exprimées. On peut trouver des renseignements additionnels sur ces facteurs en consultant les rapports soumis par TransCanada à l'autorité canadienne chargée de la sécurité et avec la Commission de valeurs mobilières des États-Unis. Le lecteur est prié de ne pas accorder une importance exagérée à l'information prospective fournie dans le présent communiqué de presse, et de ne pas utiliser les prévisions financières à d'autres fins que celles auxquelles elles avaient été destinées. TransCanada ne s'engage pas à mettre à jour publiquement ou à réviser toute information prospective, soit à la suite de renseignements nouveaux, d'événements futurs ou autrement, sauf tel que requis par la loi.

Renseignements

  • TransCanada
    Renseignements aux médias :
    Terry Cunha/Shawn Howard
    403.920.7859 or 800.608.7859

    TransCanada
    Renseignements aux analystes :
    David Moneta/Terry Hook/Lee Evans
    403.920.7911 or 800.361.6522
    www.transcanada.com