TRANSCANADA
TSX : TRP
NYSE : TRP

TRANSCANADA

27 juil. 2012 17h43 HE

TransCanada obtient un dernier permis essentiel pour son projet de la côte américaine du Golfe du Mexique

Début de la construction prévu cet été

HOUSTON, TEXAS--(Marketwire - 27 juillet 2012) - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada) a annoncé aujourd'hui avoir reçu le dernier de trois permis essentiels de la part du Corps des ingénieurs de l'armée des États-Unis nécessaires pour faire progresser son projet de 485 miles (780 kilomètres (km)) sur la côte américaine du Golfe du Mexique. Avec le permis accordé par le Corps d'armée du district de Fort Worth, au Texas, et les permis précédemment reçus de la part des districts de Galveston, au Texas, et de Tulsa, dans l'Oklahoma, TransCanada est désormais en position de commencer la construction de son oléoduc au cours des semaines à venir.

« L'obtention de ce dernier permis essentiel de la part du Corps d'armée pour notre projet de la côte du Golfe du Mexique est une très bonne nouvelle. TransCanada est désormais sur le point de donner un emploi à environ 4 000 Américains pour la construction d'un oléoduc d'une valeur de 2,3 milliards de dollars américains qui sera construit sur trois 'étendues' ou sections distinctes », a déclaré Russ Girling, président et chef de la direction de TransCanada. « Le projet de la côte du Golfe du Mexique rapportera des millions de dollars en impôts fonciers à des comtés de l'Oklahoma et du Texas, des fonds qui pourront être employés à la construction de routes, d'écoles et d'hôpitaux. »

L'oléoduc transportera un approvisionnement accru de pétrole brut américain afin de répondre à la demande des raffineries du Texas. Les raffineries de la côte du Golfe du Mexique seront en mesure d'accéder à une production nationale moins coûteuse et d'éviter de payer une surcharge à des producteurs de pétrole étrangers, réduisant ainsi le coût et la dépendance des États-Unis vis-à-vis du pétrole brut étranger.

M. Girling indique que la construction d'un oléoduc sûr et fiable demeure la première priorité de TransCanada.

« TransCanada possède des antécédents exemplaires dans l'industrie en matière de sécurité et c'est quelque chose dont nous sommes fiers », a-t-il ajouté. « Les gens s'attendent à ce que leur énergie soit livrée de manière sûre et fiable - sur ce point, il ne peut y avoir aucun compromis. En tant qu'industrie, nous devons mettre en place les politiques, les procédures et l'équipement de la meilleure qualité et les plus modernes qui soient dans le but de prévenir et de répondre aux incidents. »

TransCanada possède des systèmes de détection des fuites à la pointe de la technologie, des dispositifs de sécurité extrêmement fiables et des formations spécialisées du personnel en place afin de garantir la sécurité de son pipeline de pétrole brut. Ces dispositifs incluent :

  • Un suivi 24h/24 des opérations de l'oléoduc par des employés hautement qualifiés qui sont en mesure de désactiver le pipeline au premier signe d'un problème;
  • Un nombre de capteurs de données et de vannes d'arrêt d'urgence plus important que dans les systèmes de pipeline plus anciens;
  • Des mises à jour de l'information toutes les cinq secondes sur les conditions d'exploitation de l'oléoduc provenant de plus de 36 000 capteurs électroniques qui transmettent des données via satellite (16 000 capteurs dans l'actuel oléoduc Keystone opérationnel, 6 800 pour le projet de la côte du Golfe du Mexique et 13 500 pour Keystone XL);
  • La capacité de désactiver l'oléoduc et d'isoler les sections affectées en seulement quelques minutes, grâce à des centaines de vannes d'arrêt contrôlées à distance; et
  • Exiger que tous les problèmes éventuels fassent l'objet d'une investigation immédiate par les contrôleurs et le personnel de terrain de l'oléoduc. L'oléoduc ne peut être réactivé qu'à partir du moment où l'absence de problème de sécurité a été confirmée.

La société a accepté de façon volontaire 57 procédures de sécurité supplémentaires qui seront incorporées dans la construction de ses pipelines de pétrole brut, notamment un plus grand nombre de vannes d'arrêt contrôlées à distance, davantage d'inspections des pipelines et l'enterrement plus en profondeur dans le sol des tuyaux. TransCanada utilise également une technique appelée forage directionnel horizontal pour percer sous les cours d'eau majeurs un minimum de 25 pieds. Cela nous permettra d'enterrer les tuyaux plus en profondeur des deux côtés de la berge des cours d'eau, offrant une protection contre les inondations ou les niveaux d'eau élevés. Les tuyaux seront fabriqués avec de l'acier plus épais pour les sections situées sous des cours d'eau, fonctionneront à une pression plus faible et seront davantage protégés par des revêtements non abrasifs sophistiqués.

TransCanada exploite de manière sûre et fiable des pipelines et d'autres infrastructures énergétiques à travers l'Amérique du Nord depuis plus de 60 ans. Depuis le 1er juillet 2010, l'oléoduc Keystone existant de 2 154 miles (3 467 km) de la société, allant de l'Alberta à Cushing, dans l'Oklahoma et Wood River/Patoka, dans l'Illinois, a transporté plus de 280 millions de barils de pétrole brut canadien vers les marchés américains en toute sécurité.

Le Département d'État des États-Unis examine actuellement la demande soumise par TransCanada pour l'obtention d'un permis présidentiel visant à commencer la construction de l'oléoduc Keystone XL de 1 179 miles (1 897 km) d'Hardisty, en Alberta, à Steele City, dans le Nebraska, et sa décision devrait être rendue au cours du premier trimestre de 2013. TransCanada continue également à travailler avec le Département de la qualité environnementale du Nebraska en vue de finaliser un itinéraire évitant la région sensible d'un point de vue environnemental des Sandhills du Nebraska.

« Le projet de la côte du Golfe du Mexique et le système Keystone dans son intégralité aideront davantage les États-Unis à se rapprocher d'un niveau optimal de sécurité énergétique », a conclu M. Girling. « Selon les prévisions de l'Agence américaine d'information sur l'énergie, les États-Unis continueront à importer plus de sept millions de barils de pétrole chaque jour jusqu'en 2035. Je continue à croire que les Américains préféreraient consommer leur pétrole brut provenant de producteurs nationaux et du Canada plutôt que le pétrole plus coûteux de pays qui ne partagent pas les valeurs américaines. »

Forte de plus de 60 ans d'expérience, la société TransCanada est un chef de file de la mise en valeur responsable et de l'exploitation fiable d'infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, y compris des gazoducs et des oléoducs ainsi que des installations de stockage de gaz et de production d'électricité. Le réseau de gazoducs détenus en propriété exclusive par TransCanada s'étend sur plus de 68 500 kilomètres (42 500 miles), exploitant presque tous les grands bassins d'approvisionnement gazier d'Amérique du Nord. TransCanada est l'un des plus importants fournisseurs de services de stockage de gaz et de services connexes du continent, grâce à une capacité de stockage de gaz d'environ 380 milliards de pieds cubes. Productrice d'énergie indépendante en expansion, la société TransCanada possède plus de 10 900 mégawatts de production d'énergie au Canada et aux États-Unis, ou en détient une participation. TransCanada procède au développement de l'un des plus importants réseaux de transport de pétrole en Amérique du Nord. Les actions ordinaires de TransCanada se négocient sous le symbole TRP aux bourses de Toronto et de New York. Pour plus de précisions, veuillez consulter le site www.transcanada.com / ou nous suivre sur Twitter Twitter @TransCanada.

INFORMATIONS PROSPECTIVES

Le présent communiqué de presse contient certaines informations prospectives qui sont assujetties à des incertitudes et à des risques importants (les énoncés prospectifs sont généralement accompagnés par des mots tels que « anticiper », « s'attendre à » ou d'autres termes similaires ainsi que par l'utilisation du mode conditionnel). Les énoncés prospectifs figurant dans le présent document visent à fournir aux porteurs de titres et investisseurs potentiels de TransCanada des informations relatives à TransCanada et ses filiales, y compris l'évaluation par la direction des plans et perspectives financiers et opérationnels futurs de TransCanada et ses filiales. Tous les énoncés prospectifs reflètent les croyances et les hypothèses de TransCanada, lesquelles reposent sur l'information disponible au moment où les énoncés ont été formulés. Nous recommandons au lecteur de ne pas se fier indûment aux présentes informations prospectives. Hormis si elle y est tenue par la loi, TransCanada rejette toute obligation quant à la mise à jour ou à la révision de toute information prospective. Pour tout complément d'information sur les hypothèses émises et les risques et incertitudes susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats réels et les résultats anticipés, veuillez consulter le rapport de gestion de TransCanada en date du 15 février 2012 dans le profil de TransCanada sur SEDAR à l'adresse http://www.sedar.com/ ainsi que dans les autres rapports déposés par TransCanada auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.

Renseignements

  • TransCanada Corporation
    Contact auprès des médias:
    Shawn Howard/Grady Semmens
    800.608.7859

    TransCanada Corporation
    Contact auprès des investisseurs et analystes:
    David Moneta/Terry Hook/Lee Evans
    403.920.7911 or 800.361.6522
    www.transcanada.com