Transcontinental Inc.

Transcontinental Inc.

09 mars 2005 15h00 HE

Transcontinental : Lancement de la campagne de sensibilisation au recyclage 'Un métro qui nous est propre'


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: TRANSCONTINENTAL INC.

Symbole TSX: TCL.SV.A
Symbole TSX: TCL.MV.B

LE 9 MARS 2005 - 15:00 ET

Transcontinental : Lancement de la campagne de
sensibilisation au recyclage 'Un métro qui nous est
propre'

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 9 mars 2005) - C'est en présence du
maire Gérald Tremblay, du président du conseil d'administration de la
Société de transport de Montréal, Claude Dauphin, et du président et
chef de la direction de Cascades inc., Alain Lemaire, que le président
de Médias Transcontinental, André Préfontaine, et l'éditeur du quotidien
Métro, Stéphane Gagné, ont procédé cet après-midi au lancement de la
campagne de sensibilisation au recyclage Un métro qui nous est propre.
Réunis en conférence de presse à la station de métro McGill, ils ont
dévoilé les grandes lignes de cet ambitieux projet dont le point
culminant consistera en l'installation de quelque 200 bacs de recyclage
- d'une capacité de 97 litres - dans l'ensemble du métro de Montréal.

La campagne Un métro qui nous est propre, laquelle requerra un
investissement de plus de 2,5 millions de dollars sur six ans, bénéficie
de l'appui financier de Cascades inc. Chaque année, plus de 400 tonnes
de papier seront récupérées, soit environ huit tonnes par semaine.
Soulignons que le papier sur lequel est imprimé le quotidien Métro est
constitué d'environ 40 % de fibres recyclées.

"L'objectif premier est d'améliorer la propreté dans le métro de façon
durable et responsable, a expliqué Stéphane Gagné, éditeur du quotidien
Métro. En plus de poser un geste pour l'environnement, les gens qui
utilisent les bacs de recyclage contribueront à soutenir la Fondation
pour l'alphabétisation. Le quotidien Métro s'engage en effet à verser à
cette dernière 20 % des recettes annuelles tirées de la vente du papier
recyclé. C'est plus de 5 000 $ qui seront ainsi octroyés à cet organisme
voué à enrayer l'analphabétisme, un problème qui nous préoccupe
particulièrement en tant qu'éditeur d'un journal gratuit."

De son côté, André Préfontaine, président de Médias Transcontinental, a
salué les efforts déployés par l'équipe du quotidien Métro et la Société
de transport de Montréal : "Notre entreprise, comme les autres
partenaires, agit de façon responsable, apportant une contribution
considérable à la protection de l'environnement. Il s'agit d'une étape
importante dans le développement du quotidien Métro qui connaît un grand
succès auprès des quelque 517 000 lecteurs qu'il rejoint chaque semaine
et de ses nombreux annonceurs."

Le président du conseil d'administration de la Société de transport de
Montréal, Claude Dauphin, a quant à lui indiqué que le journal est une
valeur ajoutée pour les 325 000 personnes qui empruntent chaque jour le
métro : "Je suis convaincu que les efforts de communication et de
sensibilisation qui seront déployés au cours des prochains mois
inciteront les clients à disposer de leur journal dans les bacs prévus à
cet effet. Des messages affichés sur les bacs et dans le journal
interpelleront les usagers, tandis qu'une brigade de sensibilisation
sera à l'oeuvre dans les stations les plus achalandées afin d'inciter
les gens à recycler."

Pour sa part, Alain Lemaire, président et chef de la direction de
Cascades inc., a révélé que le recyclage de 400 tonnes de papier journal
épargnera chaque année l'équivalent de 6 800 arbres : "Ce projet est
important pour Cascades, car il accroît notre volume de vieux papiers
qui constituent la matière première pour la fabrication de papier et de
carton recyclés. De plus, nous croyons que ce nouveau dispositif de
récupération dans le métro sensibilisera davantage la population à
l'importance du recyclage."

Enfin, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, s'est réjoui de
l'initiative et croit que toutes les conditions sont réunies pour faire
de cette campagne un franc succès : "Je fais mien le slogan de la
campagne de sensibilisation Un métro qui nous est propre. La propreté
est l'une des priorités de notre Administration, mais la Ville ne peut
assumer seule cette responsabilité, car elle incombe aussi aux citoyens
et aux citoyennes. J'ai déjà dit que si la moitié seulement des deux
millions de résidants ramassaient un papier, la ville serait
transformée."

En toute fin de conférence de presse, le président-directeur général de
Recyc-Québec, Robert Lemieux, et la présidente-directrice générale de la
Fondation pour l'alphabétisation, Sophie Labrecque, se sont joints à MM.
Tremblay et Gagné pour le dévoilement de deux prototypes de bacs de
recyclage.

Rappelons que le quotidien Métro est une propriété de Publications
Métropolitaines inc., un partenariat regroupant Médias Transcontinental,
Metro International et Gesca.

-30-

Renseignements