SOURCE: TransUnion

TransUnion Logo

12 juin 2015 12h49 HE

TransUnion estime que les Canadiens transfèrent de plus en plus leurs dettes sur des produits aux taux d’intérêt plus faibles

Le rapport s’intéresse particulièrement à la dette et aux défauts de paiement de la région du Grand Toronto

TORONTO, ON--(Marketwired - 12 juin 2015) - Le premier trimestre 2015 de TransUnion MarketTrends a révélé que les Canadiens continuent de privilégier les prêts à versements périodiques, avec des bilans en augmentation de plus de 3 % l’année dernière passant de 21 546 $ au premier trimestre 2014 à 22 212 $ au premier trimestre 2015. Cette augmentation était accompagnée des soldes de cartes de crédit les plus bas jamais atteints durant les quatre derniers trimestres. Vous pouvez trouver des informations complémentaires sur le premier trimestre 2015 de TransUnion MarketTrends ici.

La base de données de TransUnion montre que le nombre de prêts à versements a augmenté de plus de 7 %, passant de 5,5 millions au premier trimestre 2014 à 5,9 millions au premier trimestre 2015. Les taux de défauts de paiement (plus 90 jours de retard) concernant les prêts à versements ont également connus la baisse la plus importante de tous les produits de crédit, déclinant de près de 15 % passant de 3,75 % premier trimestre 2014 à 3,20 % au premier trimestre 2015.

" Les prêts à versement sont depuis longtemps prisés des consommateurs en raison de leurs taux d’intérêt plus faibles qui permettent d’acheter plus facilement des articles haut de gamme tels que des meubles de salle de séjour ou de nouveaux appareils ménagers ", a déclaré Jason Wang, directeur de la recherche et de l’analyse de l’industrie au Canada chez TransUnion. " Les prêts à versement permettent aux consommateurs qui ne peuvent pas accéder facilement aux cartes de crédit ou à ceux qui ne possèdent pas un plafond de crédit élevé d’effectuer des achats qu’ils ne pourraient pas honorer dans le cas contraire. Même pour les clients possédant un plafond de crédit bien plus élevé, le choix est plutôt facile grâce aux taux d’intérêt élevés sur ces cartes – la plupart des cartes canadiennes possèdent un taux d’intérêt fixe de 19,9 %. Comparés aux marges de crédit aux taux d’intérêt les plus faibles que ceux des cartes de crédit, les versements fixes de ces prêts sont vraiment attrayants ".

Vue globale de la dette du consommateur et des arriérés de paiement

Les niveaux d’endettement des Canadiens sont restés stables au premier trimestre 2015 comparé à l’année précédente, d’après le rapport de TransUnion. Les soldes moyens par consommateur (hors hypothèques) sont restés assez faibles, passant de20 754 $ au premier trimestre 2014 à 20 785 $ au premier trimestre en 2015. Les niveaux d’endettement sont également similaires à ce qui avait été observé deux ans auparavant, lorsque les soldes moyens par consommateur stagnaient à 20 814 $ au premier trimestre 2013.

Une analyse plus granulaire des grandes provinces et villes du pays montre que la chute d’endettement annuelle la plus importante a été constatée à Alberta (baisse de 1,18 %), motivée par des baisses dans ses deux plus grandes villes, Calgary (baisse de 2,59 %) et Edmonton (chute de 2,05 %). La Colombie Britannique, l’Ontario et le Québec ont tous constaté des augmentations de moins de cinquante pour cent.

" Nous observons depuis quelques trimestres une tendance à la baisse du ratio d’endettement à Alberta, " a déclaré Wang. " Ces résultats suggère que les habitants de cette ville sont peut-être en train de se préparer à un ralentissement économique local provoqué par la forte baisse du pétrole et beaucoup d’entre eux ont probablement réduit leurs dépenses en raison des suppressions d’emplois. Nous surveillons cette région de près ".

Niveaux d’endettement sans hypothèque des consommateurs des plus grandes villes

Ville   Dette au premier trimestre 2014   Dette au premier trimestre 2015   Changement du glissement annuel
Calgary  28,448  27,712  -2.59%
Edmonton  24,409  23,907  -2.05%
Montréal  15,189  15,333  0.95%
Ottawa  19,444  19,476  0.16%
Toronto  19,574  19,802  1.17%
Vancouver  24,156  24,019  -0.56%
          

En ce qui concerne les défauts de paiement, les consommateurs se débrouillent extrêmement bien, avec un taux de défaut de paiement de 90 jours ou plus (le ratio de tous les comptes qui sont dus de 90 jours ou plus) chutant de 2,72 % au premier trimestre 2014 à 2,66 % au premier trimestre 2015. Le taux de défaut de paiement était de 2,87 % au premier trimestre en 2013.

La plupart des plus grandes provinces ont connu des baisses de leurs taux de défaut de paiement, avec en tête la Colombie britannique (baisse de 5,15 % de 2,76 % au premier trimestre 2014 à 2,61 % au premier trimestre 2015) et l’Ontario (baisse de 4,80 % de 2,97 % au premier trimestre 2014 à 2,83 % au premier trimestre 2015). Le Québec était la seule grande province à connaître une augmentation de son taux de défaut de paiement – jusqu’à 5,06 %. Toutefois, celui du Québec équivalent à 2,17 % est toujours bien inférieur à la moyenne nationale.

Quant aux produits, les défauts de paiement ont chuté de près de 10 % l’année précédente en ce concerne les marges de crédit -- de 0,83 % au premier trimestre 2014 à 0,74 % au premier trimestre 2015. Les marges de crédit continuent à être le produit de crédit le plus populaire, comprenant 37,3 % de tous les soldes sans hypothèques. Les defaults de paiement des prêts automobiles et des cartes de credit sont restés bien faibles l’année dernière.

Taux des défauts de paiement supérieurs à 90 jours

Produit   Premier trimestre 2014   Premier trimestre 2015   Changement des pourcentages annuels
Toutes les lignes commerciales  2.72%  2.66%  -2.18%
Prêts automobiles  1.08%  1.09%  0.69%
Cartes de crédit  2.22%  2.23%  0.34%
Prêts à versements  3.75%  3.33%  -14.71%
Marges de crédit  0.83%  0.74%  -9.76%
          

" C’est une histoire positive sur le front des défauts de paiement, alors que les Canadiens continuent bien la plupart de leurs comptes créditeurs ", a déclaré Wang. " Tandis que les prêts à versement subissent un taux de défaut de paiement supérieur à ceux des autres produits de crédit, le déclin observé l’année dernière devrait être perçu comme une bonne nouvelle par la plupart des prêteurs appartenant à cette catégorie ".

Une étude de la région du Grand Toronto

Ce trimestre, TransUnion a également effectué une analyse de la région du Grand Toronto, et a étudié les soldes et les taux de défaut de paiement pour les divers secteurs de ce principal centre de population. La région du Grand Toronto représente près de 20 % de l’ensemble de la population canadienne.

" Cette analyse est importante parce qu’elle met enfin des chiffres sur les différences régionales dans la plus grande région métropolitaine du Canada, permettant aux habitants de Toronto de se comparer avec leurs voisins ", a déclaré Wang. " Mais plus important encore, cette analyse nous fait comprendre que la santé du crédit représente bien plus qu’un chiffre. Outre nos niveaux de crédit, il faut prendre en considération d’autres paramètres importants tels que les taux de défauts de paiement, et les ratios revenus et service des dettes. Ce dernier est le ratio du revenu d’un consommateur après impôts par rapport au coût du maintien de la dette et du logement dans le cas où il possède ou loue une maison. C’est une bonne mesure si le consommateur est surendetté. Ce principe ne concerne pas que Toronto et est applicable à tous les Canadiens ".

D’après l’analyse de TransUnion, Oakville semble s’en sortir mieux, avec le taux de défauts de paiement le plus faible par rapport au solde moyen le plus élevé . " Oakville fait partie de la région Halton, qui, selon Statistics Canada possède le revenu par ménage moyen le plus élevé de la région du Grand Toronto ", a déclaré Wang. " Les consommateurs de cette région peuvent maintenir une dette plus élevée tout en respectant les paiements à temps plus que leurs voisins de la région, démontrant ainsi que les taux de délinquance et les ratios du service de la dette sont également des facteurs importants à considérer ".

La moyenne des soldes les plus hauts et les plus bas dans la région du Grand Toronto

Ville   Solde moyen   Taux de défaut de paiement supérieur à 90 jours
Soldes les plus élevés      
Oakville (Halton)  $31,901  1.37%
Caledon (Peel)  $29,588  1.61%
Vaughan (York)  $26,787  1.85%
Soldes les plus faibles      
Oshawa (Durham)  $17,738  4.14%
Brampton (Peel)  $18,029  3.45%
Toronto  $19,802  3.38%
       

L’analyse de TransUnion a montré que la région du Grand Toronto réussit bien mieux que la nation en termes de taux de défauts de paiements. Chaque secteur a connu un déclin de ses taux de défauts de paiements supérieurs à 90 jours entre le premier trimestre 2014 et le premier trimestre 2015.

Les plus grandes améliorations concernant les défauts de paiements se sont produites à Whitby (baisse de 11,5 %), Markham (baisse de 11,4 %) et Richmond Hill (baisse de 11,3 %). La région du Grand Toronto a connu une chute de 5,6 % de son taux de défauts de paiements durant cette même période. " L’économie de Toronto est assez bonne et n’a pas connu d’impact negative materiel dû à la baisse des prix du pétrole ", a déclaré Wang.

Vous pouvez trouver de plus amples informations sur le premier trimestre 2015 de TransUnion MarketTrends ici.

À propos de TransUnion MarketTrends
TransUnion MarketTrends est une solution approndie et complète basée sur la population qui fournit des informations statistiques à chaque trimestre à partir du fichier positif de TransUnion, réunissant pratiquement tout dossier de crédits actifs enregistrés. Chaque fichier contient des centaines de variables de crédit qui illustrent l'utilisation du crédit à la consommation et les performances. En tirant parti de MarketTrends, les institutions à travers une variété d'industries peuvent analyser la dynamique du marché sur un cycle économique complet, aidant ainsi à comprendre le comportement des consommateurs au fil du temps et dans différents lieux géographiques à travers tout le Canada. Les entreprises peuvent accéder à plus de détails sur MarketTrends et s’y abonner à transunioninsights.ca/MarketTrends .

À propos de TransUnion
L’information est une chose puissante. À TransUnion, nous sommes conscients que des moyens novateurs d’utiliser l’information peuvent aider les personnes à prendre de meilleures décisions plus intelligentes; nous nous engageons donc à trouver ces moyens. Nous aidons à découvrir des histoires uniques, des tendances et des idées derrière chaque point de données, en utilisant des renseignements historiques ainsi que des sources de données alternatives. Ceci permet à une gamme de marchés et d’entreprises de mieux gérer les risques et aux consommateurs de mieux gérer leur crédit, leurs renseignements personnels et leur identité. Aujourd’hui, TransUnion atteint les consommateurs et les entreprises dans plus de 30 pays dans le monde sur les cinq continents. Basé à Burlington dans l’Ontario, TransUnion fournit un soutien et des services locaux sur tout le territoire canadien. Grâce à la puissance de l’information, TransUnion s’emploie à bâtir des économies et des familles plus robustes et des collectivités plus sûres dans le monde entier. Nous l’appelons l’information pour le bien. Consultez www.transunion.ca pour en savoir plus.

Pièce jointe disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2015/6/10/11G044466/Q1_2015_MarketTrends_Infographic_FINAL-1221706360248.pdf

Renseignements