Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

20 juin 2005 13h00 HE

Travaux d'amélioration du stade de l'Université McGill : La Ville de Montréal est heureuse des résultats de l'étude de faisabilité de la phase II

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 20 juin 2005) - La Ville de Montréal est très heureuse des résultats de l'étude de faisabilité de la phase II du plan d'agrandissement du Stade Percival-Molson qui vise l'obtention de la rentabilité du club de football grâce, notamment, à l'ajout de gradins. Cette étude confirme par ailleurs la volonté des Alouettes de Montréal d'harmoniser les travaux avec l'environnement exceptionnel que constitue l'arrondissement historique et naturel du Mont-Royal.

Selon monsieur Michel Prescott, vice-président du comité exécutif et responsable des sports et des loisirs, " la Ville de Montréal se réjouit de la présence d'une équipe professionnelle de ce calibre chez nous et salue le projet de consolidation des infrastructures que le Club a entrepris. Cette deuxième phase permettra aux Alouettes d'accroître leurs revenus afin qu'ils puissent rivaliser financièrement avec les autres équipes de la ligue canadienne de football (LCF). Cet aspect est primordial, car il s'agit en somme, pour les Alouettes, de se doter d'une police d'assurance qui devrait nous permettre de conserver notre équipe professionnelle à Montréal."

"Cette étude, pour laquelle la Ville de Montréal a octroyé 40 000 $, vise à s'assurer que l'ajout de 5 000 sièges aux gradins du stade de l'Université McGill respecte le patrimoine naturel du mont Royal. Je tiens à souligner que les Alouettes de Montréal partagent notre souci environnemental dans leurs projets d'agrandissement, au grand bénéfice des Montréalais et des Montréalaises. Nous comptons également amorcer un processus d'harmonisation des travaux sur l'échangeur des Pins avec ceux prévus par les Alouettes afin de minimiser les impacts sur l'accès au stade ", a ajouté monsieur Prescott.

Rappelons que les travaux de la première phase ont permis une restauration complète du stade avec la consolidation de la structure, l'amélioration et l'ajout de nouvelles concessions alimentaires, le remplacement du revêtement du terrain, la réparation des gradins, la réfection de 19 500 bancs et sièges, l'ajout d'environ 500 sièges, la construction d'une galerie de presse et la mise en place d'un nouveau système d'éclairage. Ce projet a nécessité des investissements de 13,3 M $ auxquels la Ville de Montréal a injecté 4 M $. En échange, la Ville a fait l'acquisition de droits d'utilisation des installations de l'Université McGill pour un certain nombre d'heures.

En plus de restaurer un équipement sportif devenu vétuste, les travaux de la première phase ont conduit à un accord de 10 années avec l'équipe professionnelle de football. Ce stade rénové devrait également accueillir dans la métropole plusieurs événements sportifs et des spectacles susceptibles de générer des retombées économiques intéressantes dans la métropole.

Renseignements

  • Source :
    Service du développement culturel
    et de la qualité du milieu de vie
    Luc Landry, chargé de communication
    (514) 872-2948
    ou
    Renseignements :
    Cabinet du maire et du comité exécutif
    Bernard Larin
    (514) 872-9998