Manufacturiers et exportateurs du Canada

Manufacturiers et exportateurs du Canada

04 mai 2009 14h30 HE

Treize (13 %) pour cent seulement des manufacturiers et exportateurs sont prêts à affronter la pandémie : Enquête MEC

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 4 mai 2009) - Malgré la menace de la grippe aviaire en 2006, la majorité des manufacturiers et exportateurs canadiens ne sont toujours pas préparés à affronter une possible pandémie, selon une enquête de Manufacturiers et exportateurs du Canada auprès de ses membres.

Quelque 87 % des 527 entreprises enquêtées pendant trois jours la semaine dernière déclarent que leur entreprise n'a pas mis en place un plan de continuité pour palier une situation urgente comme une pandémie, et 90 pour cent déclarent ne pas être certaines des mesures qu'elles doivent adopter pour préserver leurs opérations, notamment leur chaîne d'approvisionnement.

"Compte tenu de la menace actuelle du virus A/H1N1, on risque d'assister à la paralysie d'une économie déjà très mal en point" déclare Jayson Myers, président de MEC. "La première mesure pour atténuer les effets de n'importe quelle crise, comme une pandémie, devrait s'inspirer de la maxime scout - toujours prêts !

En supposant une réduction de 35 pour cent de la main-d'oeuvre due aux répercussions de la pandémie, la planification de la continuité des opérations devient essentielle à la survie des entreprises, et par contrecoup de l'ensemble de l'économie, déjà lourdement affectées par la récession.

"Les entreprises doivent se préparer à assurer la continuité de leurs opérations lors de crises, comme une pandémie" dit M. Myers. "Déjà que peu d'entreprises peuvent surmonter les conséquences brutales de type pandémique dans un contexte économique favorable. Dans le contexte actuel de récession, tout choc additionnel à l'économie canadienne serait de mauvais augure pour tous les Canadiens et Canadiennes". Déjà 37 pour cent des répondants déclarent ressentir les effets du virus A/H1N1 sur leurs entreprises.

"Un bon plan de continuité ne se suffit pas de conseiller aux employés de se laver convenablement les mains" d'ajouter M. Myers. "Il faut absolument définir une stratégie d'ensemble, depuis le conseil d'administration jusqu'à l'atelier de fabrication, qui préserve toutes les opérations de votre entreprise, notamment votre chaine d'approvisionnement".

S'appuyant sur le succès remporté par son guide de planification de la continuité dans le contexte de la grippe aviaire qui a été téléchargé plus de 400 000 fois, MEC publie aujourd'hui une version actualisée et adaptée pour précisément aider les entreprises canadiennes à se prémunir en cas de crise comme une pandémie. Le document donne aux entreprises les outils et les renseignements nécessaires à l'atténuation des répercussions d'une pandémie de grippe sur la santé et la sécurité des employés, des fournisseurs, des clients et sur les marges bénéficiaires.

"La meilleure stratégie commerciale pour une entreprise est d'agir dès maintenant" dit M. Myers. "ne pas établir un plan équivaut à un plan d'échec assuré".

Pour de plus amples renseignements, on peut trouver le guide de MEC à http://www.cmememberservices.ca/pandemie.

Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) est la plus importante association commerciale et industrielle du Canada et se veut le porte-parole de la fabrication et du commerce mondial au Canada.

L'association représente plus de 10 000 entreprises de pointe à travers le pays. Plus de 85 % des membres de MEC sont des entreprises moyennes et petites. Le réseau des membres de MEC compte pour quelque 82 pour cent de la production manufacturière totale et 90 pour cent des exportations canadiennes.

Renseignements

  • MEC
    Jeff Brownlee, Vice-président, Affaires publiques
    613-238-88888 poste 4233