True North Commercial Real Estate Investment Trust
TSX CROISSANCE : TNT.UN

True North Commercial Real Estate Investment Trust

21 janv. 2013 16h20 HE

True North Commercial Real Estate Investment Trust annonce l'acquisition proposée de cinq immeubles

Un placement de parts dans le public de 55,7 millions de dollars un placement privé de parts de 3 millions de dollars

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 21 jan. 2013) -

NE PAS TRANSMETTRE AUX FILS DE PRESSE AMÉRICAINS NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

True North Commercial Real Estate Investment Trust (la « FPI ») (TSX CROISSANCE:TNT.UN) a annoncé aujourd'hui qu'elle avait convenu d'acquérir (collectivement les « acquisitions ») cinq immeubles de bureaux et de commerces de détail (collectivement les « immeubles visés par l'acquisition ») dans le cadre d'une série d'opérations, pour un prix d'achat global d'environ 144,7 millions de dollars, sous réserve des rajustements d'usage. Les immeubles visés par l'acquisition comportent des espaces de bureaux et de commerces de détail d'une superficie totale de 561 882 pieds carrés et sont situés dans les provinces d'Ontario, de l'Alberta et du Nouveau-Brunswick.

Faits saillants

  • La FPI a accepté d'acquérir cinq immeubles de bureaux et de commerces de détail pour un prix d'achat global d'environ 144,7 millions de dollars
  • Les immeubles visés par l'acquisition sont composés à environ 91 % d'espaces de bureaux et à 9 % d'espaces de commerces de détail, et ont une superficie locative totale de 561 882 pieds carrés
  • Les immeubles visés par l'acquisition comptent des locataires de grande qualité et environ 88 % des revenus qu'ils génèrent proviennent du gouvernement ou de locataires ayant une cote de crédit élevée
  • La FPI financera partiellement les acquisitions par la vente, par voie de prise ferme, de parts de la FPI (les « parts ») d'une valeur de 14,5 millions de dollars, au prix de 3,83 $ par part (le « prix d'offre »), ce qui représente un rendement de 7,75 %
  • La FPI réalisera également un placement privé de parts d'un montant de 3 millions de dollars à un prix équivalent au prix d'offre
  • On prévoit que le ratio de la dette par rapport à la valeur comptable brute de la FPI sera d'environ 65 % à la réalisation des acquisitions

Daniel Drimmer, président, chef de la direction et président du conseil des fiduciaires de la FPI, a déclaré ce qui suit : [TRADUCTION] « Nous sommes très fiers de ces acquisitions stratégiques, qui correspondent à notre stratégie, qui consiste à nous concentrer initialement sur des marchés secondaires. Cette stratégie nous permet d'acquérir des immeubles de qualité à des taux de capitalisation concurrentiels qui sont relutifs par rapport aux flux de trésorerie opérationnels ajustés. De plus, la solidité des locataires des immeubles acquis contribuera à la qualité globale du portefeuille de la FPI. On prévoit qu'après la clôture de ces acquisitions, environ 87 % des revenus bruts du portefeuille de la FPI proviendront du gouvernement ou de locataires ayant une cote de crédit élevée. »

La direction s'attend à ce que, compte tenu des acquisitions et du placement (au sens donné à ces termes ci-après), l'opération soit relutive par rapport aux flux de trésorerie opérationnels (« FTO ») et aux flux de trésorerie opérationnels ajustés (« FTOA ») pleinement dilués de la FPI, pour chacune des parts. De plus, la première distribution versée par la FPI, d'un montant de 0,03832 $ par part, correspondra à la période débutant à la clôture de l'opération admissible de Tanq Capital Corporation, société qui a précédé la FPI, et se terminant le 31 janvier 2013, et sera versée le 15 février 2013. Par la suite, la FPI a l'intention d'effectuer des distributions mensuelles, initialement d'un montant estimatif de 0,02475 $ par part, dès le 15 mars 2013 à l'égard du mois terminé le 28 février 2013, à la discrétion des fiduciaires de la FPI, ce qui représente un rendement d'environ 7,75 %, et un ratio de distribution sur les FTOA d'environ 96 %.

Les acquisitions

La FPI fera l'acquisition des immeubles visés par l'acquisition pour un prix d'achat global d'environ 144,7 millions de dollars, selon un taux de capitalisation implicite d'environ 7,4 %. Le prix d'achat sera réglé par une combinaison d'environ 50,1 millions de dollars en espèces et un nouveau prêt hypothécaire d'environ 94,6 millions de dollars (dont un prêt hypothécaire accordé par le vendeur d'un montant d'environ 1,7 million de dollars relativement à l'un des immeubles visés par l'acquisition). On prévoit que les nouveaux prêts hypothécaires et le prêt hypothécaire accordé par le vendeur auront un taux d'intérêt moyen pondéré d'environ 3,5 % et une durée moyenne pondérée à l'échéance d'environ 5 ans. La direction s'attend à ce que le ratio de la dette par rapport à la valeur comptable brute de la FPI soit d'environ 65 % à la réalisation des acquisitions.

La FPI a retenu les services de CBRE Limited et de Linnell Taylor Lipman & Associates Ltd. afin que celles-ci réalisent des évaluations indépendantes des immeubles visés par l'acquisition. Les évaluations indépendantes, dont les dates de prise d'effet s'étendent du 22 novembre 2012 au 7 janvier 2013, indiquent que la valeur globale estimative des immeubles visés par l'acquisition s'établissait à 156,9 millions de dollars, soit environ 12,2 millions de dollars ou 8,4 % au-dessus du prix d'achat global. Les évaluations indépendantes indiquent que les évaluations et les analyses ont été effectuées conformément aux normes en matière d'évaluation au Canada et sont assujetties à plusieurs hypothèses et restrictions. Un résumé des évaluations indépendantes sera affiché sur le site Web www.sedar.com parallèlement au placement dont il est question ci-après.

Chaque acquisition sera réalisée aux termes d'une convention d'acquisition distincte (collectivement, les « conventions d'acquisition ») et est conditionnelle au respect des conditions d'usage, y compris l'approbation finale de la Bourse de croissance TSX (la « TSX de croissance »). Chaque convention d'acquisition comporte des dispositions habituelles visant les opérations de nature similaire, y compris des déclarations, des garanties et des engagements des parties. Un exemplaire de chacune des conventions d'acquisition sera affiché sur le site Web www.sedar.com. On prévoit que la réalisation des acquisitions aura lieu vers le 12 février 2013.

Dans le cadre de l'acquisition (l'« acquisition de Carlingview ») de l'immeuble Carlingview (au sens donné à ce terme ci-après), la FPI a conclu une convention avec une entité qui appartient en propriété exclusive à Daniel Drimmer, président, chef de la direction et président du conseil des fiduciaires de la FPI. L'acquisition de Carlingview constitue une « opération avec une personne apparentée » aux termes du Règlement 61-101 sur les mesures de protection des porteurs minoritaires lors d'opérations particulières (le « Règlement 61-101 »). Conformément aux articles 5.5(a) et 5.7(1)(a) du Règlement 61-101, la FPI est dispensée de l'obligation d'obtenir une évaluation officielle et l'approbation des porteurs de parts minoritaires de la FPI pour réaliser l'acquisition de Carlingview.

Le placement

Pour financer la tranche en espèces du prix d'achat des acquisitions, la FPI a accepté de vendre, par voie de prise ferme aux termes d'un prospectus simplifié (le « placement »), 14 549 914 parts au prix de 3,83 $ par part, pour un produit brut global de 55,7 millions de dollars à un syndicat de preneurs fermes (les « preneurs fermes ») dirigé par Raymond James Ltée. La FPI a également accordé aux preneurs fermes une option de surallocation (l'« option de surallocation ») qui leur permettra d'acheter jusqu'à 2 182 487 parts supplémentaires au prix d'offre dans les 30 jours suivant la clôture du placement et qui, si elle est exercée intégralement, portera la taille du placement brut à 64,1 millions de dollars.

La FPI prévoit déposer un prospectus simplifié provisoire relativement à l'émission des parts, auprès des commissions en valeurs mobilières ou d'autres autorités analogues dans chacune des provinces et chacun des territoires du Canada, d'ici le 25 janvier 2013. On prévoit que la clôture du placement aura lieu vers le 12 février 2013, sous réserve de l'approbation de la TSX de croissance.

Le placement privé

Daniel Drimmer, président, chef de la direction et président du conseil des fiduciaires de la FPI, a l'intention de souscrire 783 290 parts dans le cadre d'un placement privé qui sera réalisé parallèlement au placement (le « placement privé »). Le placement privé sera réalisé selon le prix d'offre sans qu'aucune commission ne soit versée aux preneurs fermes. À la date des présentes, M. Drimmer (avec les sociétés membres de son groupe) détient une participation véritable d'environ 24,5 % dans la FPI en raison de 57 856 parts, 1 656 250 parts de société en commandite de catégorie B de True North Commercial Limited Partnership (l'équivalent sur le plan économique de parts, contre lesquelles elles peuvent également être échangées) (les « parts de société en commandite de catégorie B ») et de 1 656 250 parts avec droit de vote spéciales de la FPI (les « parts avec droit de vote spéciales »), qui ont été émises parallèlement aux parts de société en commandite de catégorie B afin de donner aux porteurs des parts de société en commandite de catégorie B des droits de vote relativement à la FPI. On prévoit que, compte tenu de sa souscription, M. Drimmer (avec les sociétés membres de son groupe) détiendra une participation véritable d'environ 11,2 % (ou une participation véritable d'environ 10,2 % compte tenu de l'exercice intégral de l'option de surallocation) dans la FPI du fait de sa propriété de parts, de parts de société en commandite de catégorie B et de parts avec droit de vote spéciales, ou du contrôle qu'il exercera sur de telles parts.

Au 21 janvier 2013, il y avait en circulation 2 739 940 parts et 4 268 750 parts de société en commandite de catégorie B de True North Commercial Limited Partnership (qui correspondent aux parts, sur le plan économique, et peuvent être échangées contre des parts) (les « parts de société en commandite de catégorie B »). Après la réalisation du placement (compte non tenu de l'exercice de l'option de surallocation) 22 341 894 parts seront en circulation (compte tenu des parts de société en commandite de catégorie B et des parts émises dans le cadre du placement privé), soit une augmentation de 218,8 %.

Description des immeubles visés par l'acquisition et portefeuille post-acquisition

Les immeubles visés par l'acquisition comptent des espaces de bureaux et de commerces de détail d'une superficie locative totale de 561 882 pieds carrés et sont situés dans les provinces d'Ontario, de l'Alberta et du Nouveau-Brunswick.

340, avenue Laurier Ouest, Ottawa (Ontario) (l'« immeuble Laurier »)

Entièrement occupé par le Gouvernement fédéral du Canada. L'immeuble Laurier est bien entretenu, comporte des aires communes et des systèmes de construction de grande qualité. L'immeuble Laurier occupe un emplacement de choix sur une artère du centre-ville bien connue et est situé dans le quartier central des affaires du centre-ville d'Ottawa, à cinq pâtés de maisons de la Colline du Parlement.

Century Park Place, 855 8th Avenue SW, Calgary (Alberta) (l'« immeuble Century »)

L'immeuble Century est situé au centre-ville de Calgary, en Alberta. L'immeuble Century est loué à environ 63,5 % par la province d'Alberta, aux termes d'un bail venant à échéance dans un peu moins de cinq ans. L'immeuble a été bien entretenu et compte 43 places de stationnement dans son garage souterrain. La zone où l'immeuble Century est située connaît une hausse de la concentration de nouveaux aménagements, dont 8 West et le nouveau réaménagement du campus urbain de l'université de Calgary. La station du SLR se trouve à distance de marche, ce qui offre un accès de choix aux transports publics.

400, Route Maple Grove, Ottawa (Ontario) (l'« immeuble Maple »)

L'immeuble Maple est entièrement loué à Honeywell International. L'immeuble Maple est situé près de l'intersection de Terry Fox Drive et de la route Maple Grove, au cœur du Centre d'affaires Terry Fox, l'un des centres d'affaires suburbains les plus en vue d'Ottawa. L'immeuble Maple est situé à environ 20 minutes à l'ouest du centre-ville d'Ottawa. D'importants investissements ont été apportés par le locataire afin de personnaliser l'immeuble en vue de répondre à ses besoins précis en matière d'ingénierie et de fabrication.

Miramichi Business Complex, 410 King George Highway, Miramichi (Nouveau-Brunswick) (l'« immeuble Miramichi »)

L'immeuble Miramichi est une installation de bureaux et de commerces de détail qui a été initialement construite en 1969 en tant que centre de commerce local et qui a subi des rénovations majeures en 1995, en 1996 et en 2012. Des dépenses en immobilisations de plus de 4 millions de dollars ont été engagées au cours des deux dernières années afin de faciliter le changement de vocation des nouveaux locataires, soit le Gouvernement fédéral du Canada.

400 Carlingview Drive, Mississauga (Ontario) (l'« immeuble Carlingview »)

L'immeuble Carlingview est entièrement loué aux termes d'un bail de cinq ans récemment conclu. L'immeuble Carlingview tire profit de sa proximité à l'Aéroport international Pearson de Toronto et d'un accès facile aux autoroutes 401, 407, 427 et 409.

Bien que la majorité des baux pris en charge aux immeubles visés par l'acquisition viennent à échéance dans les cinq prochaines années, certains des baux ont été conclus avec des locataires de longue date, et les principaux locataires de chacun des immeubles visés par l'acquisition ont effectué d'importantes dépenses en immobilisations à l'égard des immeubles.

Après la réalisation des acquisitions, le portefeuille prévu de la FPI sera composé des immeubles suivants :

Nom de l'immeuble Ville Province Type Durée moyenne jusqu'à l'échéance du bail1 Superficie
en pieds carrés
Bureaux
Immeuble Laurier............... Ottawa Ontario Bureaux 5,1 années 279 047
Immeuble Century.............. Calgary Alberta Bureaux 4,4 années 75 675
Immeuble Maple................ Ottawa Ontario Bureaux 4,7 années 107 243
Immeuble Carlingview........ Toronto Ontario Bureaux 5,1 années 26 754
Bureaux/Commerces de détail
Immeuble Miramichi........... Miramichi N.-B. Bureaux/ Commerces de détail 4,5 années 73 163
Commerces de détail
Coronation Mall................. Duncan C.-B. Commerces de détail 6,1 années 48 994
Total 610 876
Note :
(1) Pondéré selon les revenus bruts.

Le tableau suivant présente certains renseignements sur les immeubles visés par l'acquisition et certains renseignements pro forma en date du 21 janvier 2013, après les acquisitions :

Immeubles visés par l'acquisition FPI post-acquisitions
Produits d'exploitation bruts annuels totaux 17,0 M $ 18,5 M $
Superficie totale (en pieds carrés) 561 882 610 876
Taux d'occupation 99,7 % 99,7 %
Pourcentage des revenus provenant du gouvernement et de locataires ayant une cote de crédit élevée 88,0 % 86,8 %
Revenus d'exploitation nets par province
Alberta 17,9 % 16,3 %
ColombieieiBritannique - 9,0 %
Nouveau-Brunswick 10,8 % 9,8 %
Ontario 71,3 % 64,9 %
Durée restante moyenne pondérée 4,9 années 5,0 années

Direction de la FPI

L'équipe de direction de la FPI présente d'excellents antécédents :
Daniel Drimmer
Président, chef de la direction et président du conseil des fiduciaires
M. Drimmer apporte plus de 15 ans d'expérience en gestion et un style de direction distinct à titre de fondateur et président du conseil des fiduciaires de la FPI et de True North Apartment Real Estate Investment Trust. M. Drimmer a participé à des opérations d'acquisition et de financement d'une valeur d'environ 9,0 milliards de dollars dans le domaine de l'immobilier résidentiel et commercial. Outre la FPI et True North Apartment Real Estate Investment Trust, M. Drimmer est fondateur, président et chef de la direction de Starlight Investments Ltd. (« Starlight »), société canadienne de gestion d'actifs axée sur l'acquisition, la propriété et la gestion d'immeubles commerciaux et résidentiels multi-logements au Canada et aux États-Unis, dont le portefeuille compte 22 500 logements locatifs résidentiels et des immeubles commerciaux d'une superficie de 300 000 pieds carrés. Avant la constitution de Starlight, M. Drimmer a établi TransGlobe Investment Management Ltd. et TransGlobe Property Management Services Ltd. (collectivement, « TransGlobe ») en 1995 et a été président de TransGlobe de novembre 1996 à août 2011. En 2010, M. Drimmer a également été le commanditaire et le créateur de TransGlobe Apartment Real Estate Investment Trust (« TGA REIT »). Sous la gouverne de M. Drimmer, TransGlobe a fait passer son portefeuille initial de sept immeubles à environ 31 000 logements résidentiels (y compris les immeubles de TGA REIT gérés par TransGlobe) et à des espaces commerciaux d'une superficie locative brute d'environ 5 millions de pieds carrés.
Tracy Sherren
Chef des finances
Mme Sherren a été chef des finances de Pacrim Hospitality Services Inc. (« PHSI ») de janvier 2005 à septembre 2012 et compte plus de 25 ans d'expérience en gestion financière. Elle a été chargée d'obtenir du financement et du refinancement pour la construction et du financement à long terme pour des immeubles commerciaux nouveaux et existants, de la gestion d'exploitation, de la communication de l'information financière, des relations avec les investisseurs et de la planification fiscale de l'entreprise. Par son expérience dans la conclusion de financement de plus de 350 millions de dollars, Mme Sherren est compétente dans toutes les facettes de la gestion d'actifs, du contrôle préalable lié à l'acquisition, de l'aménagement immobilier, de l'analyse de placement, de la structuration d'opérations et de la gestion du risque. Parallèlement à ses fonctions au sein de PHSI, Mme Sherren était également chef des finances de Holloway Lodging Real Estate Investment Trust, société inscrite à la Bourse de Toronto, depuis sa constitution en 2005 jusqu'en juillet 2011. Mme Sherren est comptable agréé et a obtenu son baccalauréat en administration des affaires de l'université Acadia.

Starlight fournit des services d'experts-conseils, des services de gestion d'actifs et des services administratifs à la FPI et à ses filiales aux termes d'une convention de gestion d'actifs qu'on peut consulter au www.sedar.com. Starlight est un gestionnaire d'actifs axé sur l'acquisition, la propriété et la gestion d'immeubles commerciaux et résidentiels multi-logements au Canada et aux États-Unis. La FPI est administrée et exploitée par Daniel Drimmer, président et chef de la direction de la FPI, et Tracy Sherren, chef des finances de la FPI, ainsi que par une équipe chevronnée de professionnels de l'immobilier au sein de Starlight, qui cumule différents antécédents en matière d'acquisition, de désinvestissement, de financement et d'exploitation de biens immobiliers.

Starlight a stratégiquement lié des liens stratégiques avec des gestionnaires d'immeubles locaux dans des marchés géographiques clés, ce qui lui procure une capacité d'accroître la valeur des actifs de la FPI et de maximiser la valeur des parts à long terme.

Attribution d'options

Parallèlement à la clôture du placement, la FPI a l'intention d'attribuer des options (les « options ») permettant d'acquérir un nombre global de 855 000 parts, à certains dirigeants et certains fiduciaires de la FPI et à certains employés de Starlight, le gestionnaire d'actif de la FPI. Les options seront attribuées dans le cadre du régime d'options d'achat de parts de la FPI à un prix d'exercice correspondant au cours actualisé (au sens donné au terme Discounted Market Price dans le régime d'options d'achat de parts de la FPI) ou au prix d'offre, selon le plus élevé de ces montants. Chaque option conférera à son porteur le droit d'acheter une part pendant une période de cinq ans à compter de la date d'attribution. Les droits rattachés aux options seront acquis par tranches égales sur une période de trois ans, à compter du premier anniversaire de la date d'attribution. L'attribution des options sera assujettie à l'approbation de la TSX de croissance.

Régime de réinvestissement des distributions

La FPI a créé, avec prise d'effet le 1er janvier 2013, un régime de réinvestissement des distributions (le « RRD ») qui permet aux porteurs de parts de la FPI d'acquérir des parts supplémentaires avec un rabais de 3 % par rapport au cours de clôture moyen pondéré des parts au cours des cinq jours de bourse précédant la date de la distribution déclarée par la FPI à l'égard des parts. La FPI déterminera pour chaque date de versement d'une distribution le montant des nouveaux titres, s'il y a lieu, qui seront disponibles dans le cadre du RRD à cette date. Rien ne garantit que des nouvelles parts seront disponibles dans le cadre du RRD de façon régulière. Le RRD fournit à la FPI une façon efficiente d'émettre des titres de participation supplémentaires en faveur des porteurs de parts. Il est prévu que l'ensemble des fiduciaires et des dirigeants de la FPI participeront au RRD.

Énoncés prospectifs

Certains énoncés qui figurent dans le présent communiqué constituent de l'information prospective au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs sont fournis dans le but d'aider le lecteur à comprendre la situation financière et les résultats d'exploitation de la FPI à certaines dates et pour les périodes terminées à certaines dates, et afin de présenter des renseignements sur les attentes et projets actuels de la direction, et les lecteurs doivent savoir que ces énoncés pourraient ne pas être appropriés à d'autres fins. L'information prospective peut se rapporter aux perspectives et aux événements ou résultats prévus de la FPI, dont la réalisation des acquisitions, du placement et du placement privé, ou à tout autre résultat financier ou opérationnel, et pourrait comprendre des énoncés à l'égard de la situation financière, de la stratégie commerciale, des budgets, des taux et des coûts de financement, du taux de capitalisation attribuable aux acquisitions, des impôts et des plans et objectifs de la FPI ou qui se rapportent à la FPI. Plus précisément, les énoncés à l'égard des résultats, des rendements, des réalisations, des perspectives ou des occasions futures de la FPI ou du secteur immobilier constituent des énoncés prospectifs. Dans certains cas, l'information prospective peut être repérée par des termes tels que « peut », « pourrait », « devra », « devrait », « survenir », « prévoir », « estime », « croire », « a l'intention de », « potentiel », « continu », « vraisemblablement », « planifier » ou leur forme négative ou d'autres expressions similaires à l'égard de questions qui ne sont pas des faits historiques.

Les énoncés prospectifs supposent nécessairement des risques et des impondérables inconnus et inconnus, qui pourraient être généraux ou spécifiques et qui donnent lieu à la possibilité que des attentes, des prévisions, des projections ou des conclusions se révèlent inexactes, que des hypothèses se révèlent incorrectes et que des objectifs, des cibles stratégiques et des priorités ne soient pas atteints. Plusieurs facteurs, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la FPI, ont une incidence sur l'exploitation, le rendement et les résultats de la FPI et de ses activités, et pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des attentes actuelles relativement aux événements ou résultats estimés ou prévus. Ces facteurs comprennent les risques dont il est question dans les documents de la FPI déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières sur www.sedar.com. Le lecteur a tout intérêt à examiner attentivement ces facteurs, impondérables et événements éventuels, entre autres, et de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs puisqu'on ne peut garantir que les résultats réels correspondront à ces énoncés prospectifs.

L'information donnée dans les énoncés prospectifs est fondée sur certaines hypothèses importantes, y compris la compréhension qu'a la direction des tendances historiques, de la situation actuelle et de l'évolution future prévue, dont la réalisation du placement et du placement privé et des acquisitions et l'attribution des options, ainsi que d'autres éléments qui sont jugés être pertinents dans les circonstances, comme le fait que l'économie nord-américaine restera stable au cours des 12 prochains mois, que le taux d'inflation restera relativement bas, que les taux d'intérêt resteront stables, que les conditions en vigueur sur le marché immobilier, notamment la concurrence à l'égard d'acquisitions, seront conformes au climat actuel, que les marchés financiers continueront de donner à la FPI accès à des capitaux ou à du financement à des taux raisonnables, au besoin; que Starlight continuera à collaborer en qualité de gestionnaire d'actifs de la FPI conformément à sa convention de gestion d'actifs actuelle, et que les risques indiqués dont il est question ci-dessus, collectivement, n'auront aucune incidence considérable sur la FPI. Bien que la direction estime que ces hypothèses sont raisonnables en fonction de l'information qu'elle détient actuellement, elles pourraient s'avérer inexactes.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué sont faits en date du présent communiqué, et se rapportent seulement à des faits ou à des renseignements existants à cette date. Sauf tel que l'exigent expressément les lois, la FPI ne s'engage nullement à mettre à jour ou à modifier publiquement les énoncés prospectifs, que ce soit par suite de nouveaux renseignements ou de situations futures, après la date à laquelle les énoncés sont faits ou pour tenir compte de situations imprévues.

Mesures financières non conformes aux IFRS

Certains termes utilisés dans le présent communiqué, tels que les FTO, les FTOA et le bénéfice opérationnel net (le « BON ») ne sont pas des mesures définies selon les Normes internationales d'information financière (les « IFRS ») publiées par le Conseil des normes comptables internationales, ne comportent pas de sens normalisé selon les IFRS et ne doivent pas être considérés comme des mesures remplaçant le bénéfice ou la perte, les flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles ou d'autres mesures de la performance financière calculées selon les IFRS. Il est improbable que le BON, les FTO et les FTOA tels qu'ils sont calculés par la FPI puissent être comparables à des mesures similaires présentées par d'autres fiducies ou sociétés exerçant des activités dans des secteurs semblables ou différents.

Le BON constitue une mesure du rendement fondée sur le revenu et des immeubles de la FPI. La direction estime que cette mesure non conforme aux IFRS est un indicateur important de la performance opérationnelle de la FPI et qu'elle l'emploie pour évaluer le rendement opérationnel des immeubles de la FPI compte non tenu du levier financier.

Les FTO constituent une mesure du rendement opérationnel fondée sur les flux de trésorerie liés aux activités de la FPI avant leur réinvestissement ou leur affectation à d'autres besoins d'investissement. La direction estime que cette mesure, bien qu'elle ne soit pas conforme aux IFRS, est un indicateur important du rendement opérationnel de la FPI.

Les FTOA correspondent aux FTO compte tenu de certains ajustements. La direction estime que les mesures non conformes aux IFRS constituent une importante mesure de rendement servant à déterminer la pérennité des distributions futures à verser aux porteurs de parts, déduction faite des améliorations du capital. Les FTOA ne doivent pas servir d'indicateurs des flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles, car ils ne tiennent pas compte de la variation du fonds de roulement.

Les parts n'ont pas été et ne seront pas inscrites en vertu de la loi des États-Unis intitulée Securities Act of 1933, telle qu'elle peut être modifiée, et ne peuvent être offertes ni vendues aux États-Unis sauf aux termes d'une dispense des exigences d'enregistrement de cette loi. Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente des parts aux États-Unis.

À propos de la FPI

La FPI est une fiducie de placement immobilier à capital variable sans personnalité morale constituée sous le régime des lois de la province d'Ontario. La FPI a l'intention de se concentrer à l'acquisition et à la propriété d'immeubles locatifs commerciaux au Canada, aux États-Unis et dans tout autre territoire où des occasions pourraient se présenter. On peut obtenir de plus amples renseignements sur la FPI au www.sedar.com.

La TSX de croissance ainsi que ses fournisseurs de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la TSX de croissance) rejettent toute responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué.

Renseignements

  • True North Commercial Real Estate Investment Trust
    Daniel Drimmer
    Président et chef de la direction
    (416) 234-8444

    True North Commercial Real Estate Investment Trust
    Tracy Sherren
    Chef des finances
    (416) 234-8444