TUAC Canada

TUAC Canada

23 avr. 2014 16h19 HE

Un an après le drame du Rana Plaza, les TUAC Canada s'engagent dans une mission d'information au Bangladesh

DHAKA, BANGLADESH--(Marketwired - 23 avril 2014) - Un an après le terrible effondrement de l'usine textile du Rana Plaza qui a coûté la vie à des centaines de personnes dans la région métropolitaine de Dhaka au Bangladesh, les Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce (TUAC Canada) prévoient se rendre à Dhaka pour rencontrer des syndicalistes, des spécialistes en santé et sécurité ainsi que des survivant(e)s de la tragédie du Rana Plaza afin de manifester leur solidarité envers les victimes de l'effondrement et de demander de meilleures protections en matière de santé et de sécurité pour les ouvriers du textile.

À la suite de la tragédie du Rana Plaza, laquelle a entraîné la mort d'environ 1 100 ouvriers et ouvrières d'usine et en a blessé 2 500 autres lorsque l'immeuble dans lequel ils et elles travaillaient s'est effondré, les TUAC Canada ont collaboré avec des partenaires internationaux et des grands détaillants comme Loblaws et H&M en vue de conclure un accord visant à éviter que de telles tragédies ne se reproduisent à l'avenir.

En vertu d'un accord contraignant connu sous le nom « Accord sur la sécurité incendie et la sécurité des bâtiments au Bangladesh », certains des plus grands détaillants et fabricants de vêtements (qui ensemble exploitent plus de 1 000 établissements de production à l'échelle mondiale) sont tenus d'établir des normes de santé et de sécurité d'importance vitale et de mettre les gens avant les profits à leurs usines au Bangladesh.

Cependant Walmart et d'autres grandes sociétés commerciales exerçant leurs activités au pays ont refusé de signer l'accord. De plus, il reste des progrès à réaliser parmi les signataires de l'entente dans des domaines tels les inspections d'usines, l'indemnisation des travailleurs et les exigences relatives à la santé et la sécurité dans les lieux de travail.

Afin d'honorer la mémoire des travailleuses et travailleurs disparus et blessés lors de l'effondrement de l'immeuble du Rana Plaza, le président national des TUAC Canada, Paul Meinema, se rendra au Bangladesh où il s'entretiendra avec des survivant(e)s de la tragédie dans le cadre d'une mission d'information. Il sera donc en mesure de constater ce qui a changé et ce qui n'a pas changé dans la foulée de la tragédie. M. Meinema se joindra également à des alliés pour inciter les entreprises réfractaires à protéger la santé et la sécurité des travailleurs en signant l'entente. Il fera ensuite part de ses conclusions au mouvement ouvrier canadien lors de l'assemblée du Congrès du travail du Canada (CTC) qui se tiendra en mai 2014.

"La tragédie du Rana Plaza met en lumière l'inertie des détaillants du vêtement face à la protection des droits et de la sécurité de la main-d'œuvre au Bangladesh et ailleurs dans le monde, et les TUAC Canada sont fiers de jouer un rôle clé afin d'encourager la responsabilité des entreprises dans ce dossier », de dire M. Meinema. « Néanmoins, il incombe à Walmart, à YM Inc. et à d'autres détaillants de prendre des mesures concrètes pour empêcher qu'un événement comme celui survenu en avril l'an dernier ne se reproduise jamais, et ces entreprises doivent signer l'accord afin de montrer qu'elles prennent au sérieux la protection de la santé et la sécurité des ouvriers du vêtement », ajoute-t-il.

À titre de principale voix des employés du secteur de détail, les Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce (TUAC Canada) comptent more plus d'un quart de million de membres dans l'ensemble du pays.

Renseignements

  • Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation
    et du commerce (TUAC Canada)
    Derek Johnstone, Directeur régional pour l'Ontario
    (416) 720-8858
    derek.johnstone@ufcw.ca
    www.tuac.ca