Ipsos Reid

Ipsos Reid

16 déc. 2013 08h00 HE

Un avenir prometteur pour les entreprises manufacturières dans la région du Niagara : trois entreprises sur quatre (74 %) anticipent une augmentation du volume d'affaires...

...au cours des trois prochaines années

Les entreprises manufacturières dans la région du Niagara sont huit fois plus susceptibles de prévoir une hausse de l'emploi (39 %) qu'une baisse de l'emploi (5%) au cours des deux prochaines années

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 16 déc. 2013) - D'après une enquête menée par Ipsos Reid au nom de la Niagara Economic Development (NEDC), l'avenir semble prometteur pour le secteur manufacturier dans la région du Niagara, puisque un nombre important de décideurs dans ce secteur anticipent une augmentation du volume d'affaires et la création d'emplois dans un avenir rapproché.

Trois quarts (74 %) des responsables d'entreprises manufacturières prévoient une hausse de leur volume d'affaires au cours des trois prochaines années, parmi lesquels un tiers (34 %) s'attendent à une augmentation de plus de 10 %. Ces chiffres se comparent favorablement avec le nombre d'un décideur sur dix anticipant une baisse du volume d'affaires (12 %) ou aucune variation (13 %).

Au cours de la même période de temps à venir, plus de deux tiers (68 %) des entreprises manufacturières prévoient une progression de la rentabilité des affaires ainsi que de futurs investissements dans le matériel et l'outillage (68 %). Les autres augmentations anticipées incluent :

  • Investissements dans les installations - 44 % prévoient une hausse
  • Volume de la main-d'œuvre dans la région du Niagara - 43 % prévoient une hausse
  • Investissements dans la recherche et le développement - 36 % prévoient une hausse
  • Budget affecté à la formation de la main-d'œuvre - 37 % prévoient une hausse

Les entreprises prévoient une hausse de l'emploi dans la région…

Dans la région du Niagara, de nombreux décideurs du secteur manufacturier prévoient également une augmentation de la création d'emplois pour les installations de leur entreprise dans un avenir proche. Quatre sur dix (39 %) pensent que leur entreprise va augmenter ses effectifs au cours des 2 prochaines années, comparativement à moins d'un sur dix (5 %) prévoyant une réduction de ses effectifs et la moitié (54 %) estimant que leurs effectifs ne varieront pas.

Seulement 17 % des décideurs s'attendent à ce que leur volume de main-d'œuvre en dehors du Canada augmente, suggérant que cette future croissance sera principalement concentrée sur des emplois locaux dans la région.

Les entreprises favorisent l'innovation, la recherche et le développement…

Tandis que de nombreuses entreprises prévoient une augmentation du volume d'affaires et de l'emploi au cours des prochaines années, elles sont également de plus en plus nombreuses à consolider leur engagement en matière de développement de nouveaux produits et services dans la région.

Rétrospectivement, trois entreprises sur quatre (74 %) indiquent avoir introduit de nouveaux articles, produits ou capacités au cours des cinq dernières années, comparativement à seulement une entreprise sur quatre (26 %) n'ayant développé aucune nouvelle introduction pendant la même période.

L'avenir est tout aussi prometteur dans ce domaine, puisque la majorité des entreprises (58 %) anticipent l'introduction de nouveaux articles, produits ou services au cours des deux prochaines années, comparativement à 40 % des entreprises ne prévoyant aucune nouvelle introduction pendant la même période.

Une grande majorité d'entreprises (72 %) indiquent qu'au moins une partie de leur chiffre d'affaires est consacré à la recherche et au développement (R&D), soit trois fois plus que les entreprises ne citant aucune dépense pour la R&D (22 %).

Des avancées sur les marchés internationaux et nouveaux…

Même si les entreprises de la région se concentrent principalement sur des partenariats locaux et nord-américains, quelques-unes d'entre elles comptent actuellement ou prévoient de compter de futurs clients sur les marchés internationaux, ce qui pourrait représenter de plus grandes opportunités de croissance pour les entreprises manufacturières. Les décideurs indiquent également que le développement de nouveaux marchés, en particulier, constitue l'une des priorités les plus importantes pour leurs perspectives commerciales.

Tandis que les entreprises manufacturières n'opèrent pas actuellement sur de nombreux marchés internationaux, le développement de nouveaux marchés (59 %) est aujourd'hui cité comme un thème important, un peu plus de la moitié (52 %) citant les conditions économiques mondiales comme un facteur important pour leurs activités.

La capacité de pénétrer des marchés internationaux et nouveaux exerce également un impact sur les décisions d'investissement aux fins d'expansion. Pour la moitié des entreprises (49 %), la capacité d'accéder aux marchés étrangers est « importante » (29 % « très importante » /20 % « assez importante »), soit deux fois plus que les entreprises considérant cette capacité comme « pas du tout importante » (21 %).

Malgré ce désir de pénétrer les marchés étrangers, l'accès à ces marchés ne semble pas aussi libre que de nombreuses entreprises le souhaiteraient. Une entreprise sur trois (32 %) n'a constaté aucune variation de l'accès aux marchés étrangers (y compris les réductions de barrières tarifaires et non tarifaires) au cours des trois dernières années, tandis que davantage d'entreprises ont constaté que cet accès s'était empiré (14 %) plutôt qu'amélioré (6 %). Par ailleurs, environ la moitié (47 %) des entreprises manufacturières dans la région du Niagara citent la vigueur du dollar canadien comme un problème important pour leur entreprise.

L'infrastructure, l'accès aux nouvelles technologies et à la recherche et les programmes de soutien public cités comme des aspects importants à considérer pour l'expansion des entreprises

Les décideurs identifient plusieurs aspects qu'ils considèrent comme importants pour l'expansion des entreprises, parmi lesquels l'infrastructure, l'accès aux nouvelles technologies et à la recherche, ainsi que les programmes de soutien public (68 % les citant comme importants respectivement). Les autres aspects importants comprennent l'environnement règlementaire (65 %) et la capacité d'établir des relations avec des institutions postsecondaires de qualité (52 %).

Ces chiffres représentent un échantillon des résultats d'une enquête menée par Ipsos Reid au nom de la Niagara Economic Development entre le 21 juin et le 26 juillet 2013. Dans le cadre de cette enquête, 196 décideurs de haut rang d'entreprises manufacturières dans la région du Niagara ont été interrogés par téléphone. La marge d'erreur de cette enquête est de +/- 6,3 points de pourcentage, 19 fois sur 20. Tous les sondages et enquêtes sur échantillons peuvent être sujets à d'autres sources d'erreurs, incluant, mais pas uniquement, des erreurs de couverture et des erreurs de mesure.

Pour lire le rapport complet, veuillez consulter notre site Web à l'adresse www.ipsos-na.com. D'autres communiqués de presse sont accessibles à l'adresse : http://www.ipsos-na.com/news-polls/

Renseignements

  • Diane Simsovic
    Directrice
    Développement économique
    Niagara Economic Development
    905-685-4225 poste 3673

    Martin Hrobsky
    Vice-président
    Ipsos Reid
    Relations publiques
    (416) 324-2017