Ministère de la Défense nationale



Ministère de la Défense nationale

13 juil. 2013 11h00 HE

Un avion d'observation russe dans le ciel du Canada en application d'un traité international

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 13 juillet 2013) - Un avion de la Fédération de Russie effectuera un vol d'observation aérienne au-dessus du territoire du Canada en vertu du traité « Ciel ouvert », du 17 au 19 juillet 2013.

L'avion non armé, chargé de cette mission, un Tupolev TU-154M, est arrivé à la 8e Escadre Trenton aujourd'hui. Conformément à ses obligations en vertu du traité « Ciel ouvert », le Canada l'a autorisé à effectuer un vol d'observation au-dessus du territoire canadien. Grâce à ses divers systèmes d'imagerie, l'avion russe est capable d'observer et de vérifier les secteurs qui présentent un intérêt ou une incertitude stratégique : installations militaires, complexes industriels, centres de population et installations de transport.

Le traité sur le régime « Ciel ouvert », qui est entré en vigueur le 1er janvier 2002, est un accord légal liant ses participants et favorisant la transparence et l'établissement de liens de confiance entre les 34 états faisant partie du traité. En tant que co-dépositaire du Traité avec la Hongrie, le Canada a exercé ses droits en vertu du traité en effectuant un certain nombre de vols d'observation au-dessus de territoire de la Fédération de Russie, le Bélarus, la Géorgie, l'Ukraine et la Bosnie et Herzégovine.

Ce vol marquera la neuvième fois qu'un avion d'un autre pays signataire du traité effectuera un vol d'observation au Canada. La première fois, c'était en septembre 2004. Une escorte composée de spécialistes militaires canadiens sera à bord de l'avion russe tout au long de sa mission d'observation, pour assurer la sûreté, vérifier la conformité des systèmes d'imagerie et garantir le respect de l'itinéraire convenu.

Le Canada est signataire de plusieurs traités de sécurité, incluant ceux destiné a éliminer, réduire ou à contrôler les armes de destruction massive et les armes conventionnelles. Le traité sur le régime « Ciel ouvert » n'est qu'un exemple parmi d'autres de la façon dont le Canada respecte son engagement de limiter et d'abaisser le seuil des conflits armés, et de renforcer la confiance et la sécurité en encourageant l'ouverture et la transparence entre les nations.

Renseignements