Manufacturiers et exportateurs du Canada

Manufacturiers et exportateurs du Canada

29 mars 2012 17h05 HE

Un budget fédéral sur la bonne voie pour éliminer le deficit, mais il faudra plus pour améliorer l'innovation, l'investissement et la compétitivité du secteur industriel : MEC

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 29 mars 2012) - Le budget 2012-13 préserve la position enviable du Canada en termes de gestion des fonds publics. Il contient des nouvelles mesures mises de l'avant par Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) qui renforceront la croissance du secteur privé. Cependant, nous avons de sérieuses réserves en ce qui concerne les changements proposés au programme de Recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE) qui auront un impact négatif sur les grands investisseurs canadiens en R&D.

Jasyon Myers, Président et chef de la direction de MEC, a publié le communiqué suivant :

Le gouvernement a encore beaucoup de travail à faire afin de s'assurer que le Canada demeure compétitif au niveau international pour inciter les manufacturiers et exportateurs à investir, innover et croître.

La solidité de l'économie canadienne, combinée à la réduction des dépenses du secteur public annoncées dans le budget permettront au gouvernement d'éliminer son déficit budgétaire en 2014. Le budget reflète une saine gestion des fonds publics, ce qui renforcera la confiance des investisseurs envers notre économie.

Le budget contient également une série de mesures positives qui ont été proposées par MEC dans le passé. En ce qui concerne l'innovation, nous sommes très heureux des ressources additionelles qui seront investies dans le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), de la réforme du CNRC afin de mieux centrer leurs activités de recherche sur les besoins du secteur privé, et l'augmentation des fonds de capital de risque pour les nouveaux entrepreneurs. Nous félicitons également le gouvernement pour son intention d'accélérer les processus d'approbation des projets majeurs de développement des resources naturelles, le soutien à l'innovation de l'industrie forestière, de simplifier le cadre réglementaire, d'améliorer l'efficacité à la frontière Canado-américaine, de mieux soutenir l'éducation et l'apprentissage des travailleurs, d'améliorer le système d'immigration et des travailleurs étrangers, de limiter les augmentations du taux de cotisation des entreprises au programme d'assurance-emploi ainsi que de continuer son ambitieux programme de développement du commerce international, tout en renforçant le système de recours commerciaux.

Les changements proposés au credit d'impôt pour la RS&DE constituent cependant une partie du budget avec laquelle nous avons de sérieuses préoccupations. Le gouvernement améliorera le credit remboursable pour les PME, ce qui est un élément positif. Le budget annonce également des améliorations à l'administration du credit d'impôt par l'Agence du revenue du Canada, ce qui amènera une plus grande clareté pour les utlisateurs. Mais en même temps, le gouvernement réduit le crédit de base de 20% à 15% et exclut les dépenses d'immobilisation des dépenses éligibles au credit d'impôt. Le gouvernement excluera également l'élément 'bénéfices'des paiements contractuels et réduira les coûts de main-d'oeuvre éligibles au crédit d'impôt. Ces changements réduiront de $1.3 milliard de dollars le budget total du credit d'impôt entre 2014 et 2016 et compliqueront advantage le processus de soumissions des demandes. En d'autres mots, ces changements diminueront la valeur du credit d'impôt afin de mieux retenir et attirer les investisements industriels au Canada. Ils auront un impact négatif sur les manufacturiers ayant des activités de R&D qui requièrent des capitaux importants en immobilisation, incluant la machinerie et l'équipement. Bien qu'il soit vrai que les compagnies continueront à investir en R&D pour demeurer compétitives, la vraie question est à savoir si ces activités prendront place au Canada ou non dans le futur.

Les gouvernments autour du monde compétitionnent pour attirer des investissements manufacturiers et s'assurer que leurs secteurs industriels respectifs investissent dans les technologies les plus récentes et inventent de nouvelles générations de produits. Le Canada doit compétitionner pour ces investissements en innovation et en mandats de développement de nouveaux produits. Dans le futur, nous aurons besoin d'un soutien solide des gouvernements afin de renforcer les investissements manufacturiers et industriels au Canada. L'amortisement accéléré applicable aux machines et à l'équipement de fabrication et de transformation devrait être mis en oeuvre de façon permanente. Un fonds d'investissement stratégique devrait également être mis en place afin d'assister les manufacturiers canadiens dans leur quête de mandats pour le développement de nouveaux produits et d'activités de R&D. Le gouvernement devra utiliser son pouvoir d'achat afin de stimuler l'innovation dans certains secteurs reliés marchés publics.Il devra également investir directement dans le développement des compétences en milieu de travail et dans les programmes de stage au niveau collegial.

À propos de MEC

Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) est la plus importante association commerciale et industrielle du Canada, et le porte-parole de la manufacture et du commerce international au Canada.

L'association représente plus de 10 000 entreprises de pointe à travers le pays. Plus de 85 pour cent des membres de MEC appartiennent au secteur des petites et moyennes entreprises. À titre de plus important réseau d'affaires du Canada, MEC - par le biais de ses différentes initiatives, notamment l'établissement de la Coalition des manufacturiers du Canada - touche plus de 100 000 entreprises à l'échelle du pays qui se livrent à la manufacture, au commerce international et aux industries des services.

On estime que les membres du réseau de MEC comptent pour 82 pour cent de la production manufacturière du Canada, et pour 90 pour cent des exportations de biens et services.

Renseignements

  • Derek Lothian
    Directeur, Communication nationale
    Manufacturiers et exportateurs du Canada
    613-296-2156
    derek.lothian@cme-mec.ca