Mines d'or Dynacor Inc.
TSX : DNG
OTC PINK : DNGDF

Mines d'or Dynacor Inc.

11 juin 2015 06h00 HE

Un cabinet d'experts-conseils en sollicitation de procurations indépendant et chef de file de son secteur recommande de voter en faveur des candidats proposés par la direction au poste...

...d'administrateur/Dynacor exhorte les actionnaires à élire au poste d'administrateur ses candidats solides, expérimentés et dévoués.

- ISS, un tiers indépendant et chef de file de son secteur, recommande de voter EN FAVEUR des candidats proposés par la direction au poste d'administrateur et de " ne pas voter " pour les candidats proposés par le dissident.

- Dynacor réfute les allégations trompeuses du dissident.

- Il est rappelé aux actionnaires d'utiliser uniquement la procuration de la direction qui est imprimée sur papier BLANC.

MONTRÉAL, CANADA--(Marketwired - 11 juin 2015) - Mines d'or Dynacor inc. (TSX:DNG)(OTC:DNGDF) (« Dynacor » ou la « Société ») annonce aujourd'hui que son conseil d'administration (le « conseil ») réitère sa recommandation aux actionnaires de voter EN FAVEUR des candidats proposés par la direction au poste d'administrateur, soit Jean Martineau, René Branchaud, Eddy Canova, Richard Devitre, Roger Demers, Jean Depatie, Marc Duchesne et Pierre Lépine, à la prochaine assemblée annuelle des actionnaires qui doit avoir lieu le 22 juin 2015 (l'« assemblée »).

Dans une lettre remise aux actionnaires de Dynacor, les membres du conseil répondent aux allégations trompeuses faites par un fonds de couverture américain (le « dissident ») à propos des membres du conseil et de l'équipe de direction et conseillent aux actionnaires de Dynacor de rejeter les candidats proposés par cet actionnaire en raison du fait que ses propositions vont à l'encontre des intérêts des actionnaires de la Société.

Recommandation par un tiers indépendant et chef de file de son secteur

La recommandation du conseil est appuyée par un cabinet d'experts-conseils en sollicitation de procurations indépendant et chef de file de son secteur, soit Institutional Shareholder Services Inc. (« ISS »), qui a recommandé à son tour de voter EN FAVEUR des candidats proposés par la direction au poste d'administrateur et de « de ne pas voter » pour les candidats proposés par le dissident. ISS est un cabinet d'experts-conseils qui, entre autres, analyse et donne des recommandations de vote à ceux qui souscrivent à ses services, y compris des caisses de retraite, des gestionnaires de placements, des fonds communs de placement et d'autres actionnaires institutionnels. Dans son analyse, ISS a déclaré ce qui suit :

  • Le dissident [Traduction] « n'a pas proposé aux actionnaires de stratégie de rechange que le conseil devrait mettre en œuvre pour accroître le rendement pour les actionnaires ».
  • [Traduction] « [...] étant donné qu'au moins trois candidats proposés par la direction, soit Roger Demers, Marc Duchesne et Pierre Lépine, semblent déjà avoir une expérience pertinente dans le domaine financier ou comptable, le dissident n'a pas suffisamment expliqué pourquoi le conseil aurait absolument besoin de plus de savoir-faire financier puisque les deux candidats proposés par le dissident semblent avoir [...] des antécédents dans le domaine financier. Les deux candidats proposés par la direction, soit René Branchaud et Richard Devitre, que le dissident cherche à remplacer possèdent en revanche, respectivement, un savoir-faire dans le domaine juridique et dans le domaine environnemental, ce qui peut être considéré comme une saine diversification des compétences globales que possède le conseil dans son ensemble. »
  • [Traduction] « [...] le dissident n'a pas clairement établi la nécessité de modifier la composition du conseil à ce moment ».
VOTEZ AUJOURD'HUI AU MOYEN DE VOTRE FORMULAIRE DE PROCURATION IMPRIMÉ SUR PAPIER BLANC

Compte tenu du fait qu'il ne reste que peu de temps avant la tenue de l'assemblée, le conseil recommande aussi aux actionnaires de voter au moyen du formulaire de procuration imprimé sur papier BLANC dès que possible et bien avant la date limite du vendredi 19 juin 2015 à 17 h (heure normale de l'Est).

Questions des actionnaires

Le conseil demande aux actionnaires qui ont des questions ou qui ont besoin d'aide pour voter, de communiquer avec l'agent de sollicitation de procurations de Dynacor :

Laurel Hill Advisory Group

Numéro sans frais en Amérique du Nord : 1-877-452-7184

Appels à frais virés à l'extérieur de l'Amérique du Nord : 1-416-304-0211

Courriel : assistance@laurelhill.com

Lettre aux actionnaires

Le texte intégral de la lettre aux actionnaires se trouve ci-après :

Le 11 juin 2015

Cher actionnaire de Dynacor,

Comme vous le savez sans doute, Dynacor subit les attaques d'un fonds de couverture établi aux États-Unis. Le 3 juin 2015, Red Oak Partners, LLC (l'« actionnaire dissident ») a diffusé une circulaire de sollicitation de procurations de l'actionnaire dissident (la « circulaire de l'actionnaire dissident ») visant à obtenir l'appui nécessaire pour destituer deux membres actuels du conseil d'administration (le « conseil ») de Mines d'or Dynacor inc. (« Dynacor » ou la « Société ») et les remplacer par ses deux propres candidats. Cette question sera décidée à l'assemblée annuelle des actionnaires de la Société qui doit avoir lieu le lundi 22 juin 2015 à 10 h (heure de l'Est), au 1, Place Ville Marie, 40e étage, Montréal (Québec) H3B 4M4 (l'« assemblée »). Nous vous demandons votre appui pour élire tous les huit candidats proposés par la Société pour l'année à venir. Votre réponse sera cruciale pour l'avenir de votre Société et de votre investissement.

Dans ce qui semble être une campagne malveillante, l'actionnaire dissident essaie d'arrêter la mise en œuvre de notre stratégie, de destituer deux administrateurs indépendants expérimentés et de les remplacer par des candidats qui n'ont ni les compétences ni les antécédents nécessaires pour guider Dynacor vers une croissance accrue et la création de valeur à long terme pour les actionnaires. Les affirmations de l'actionnaire dissident sont criblées de fausses allégations, et pourtant, l'actionnaire dissident veut remplacer le plan stratégique de Dynacor par une stratégie de « nous savons comment faire ». L'actionnaire dissident n'a pas de plan du tout, sauf celui d'acquérir des intérêts de contrôle en obtenant deux postes au conseil.

Après avoir examiné la circulaire de l'actionnaire dissident, votre conseil est convaincu que l'actionnaire dissident a des intentions cachées. Quelques jours à peine avant l'assemblée, l'actionnaire dissident a diffusé sa circulaire de l'actionnaire dissident visant à prendre davantage contrôle de votre Société sans faire d'offre à tous les actionnaires ni proposer le paiement d'une prime de prise de contrôle. L'actionnaire dissident cherche de façon opportuniste à profiter du moment pour placer ses propres candidats au conseil et à convertir une participation d'environ 7 % dans Dynacor en une influence notable. Selon le « plan » de l'actionnaire dissident, le dissident obtient un contrôle accru et les actionnaires, aucune prime.

Le conseil a attentivement examiné la circulaire de l'actionnaire dissident et a établi que cette circulaire était fondée sur de fausses allégations et sur de l'information trompeuse et orientée qui doit vous convaincre de soutenir volontiers l'actionnaire dissident, le tout sur la base de la fausse prémisse de favoriser les saines pratiques de gouvernance de Dynacor.

CERTAINES DÉCLARATIONS FAITES DANS LA CIRCULAIRE DE L'ACTIONNAIRE DISSIDENT COMPORTENT DES INEXACTITUDES IMPORTANTES ET SONT, AU MIEUX, SORTIES DE LEUR CONTEXTE.

La recommandation du conseil est appuyée par un cabinet d'experts-conseils en sollicitation de procurations indépendant et chef de file de son secteur, soit Institutional Shareholder Services Inc. (« ISS »), qui a recommandé à son tour de voter EN FAVEUR des candidats proposés par la direction au poste d'administrateur et de « de ne pas voter » pour les candidats proposés par le dissident. ISS est un cabinet d'experts-conseils qui, entre autres, analyse et donne des recommandations de vote à ceux qui souscrivent à ses services, y compris des caisses de retraite, des gestionnaires de placements, des fonds communs de placement et d'autres actionnaires institutionnels. Dans son analyse, ISS a déclaré ce qui suit :

  • L'actionnaire dissident [Traduction] « n'a pas proposé aux actionnaires de stratégie de rechange que le conseil devrait mettre en œuvre pour accroître le rendement pour les actionnaires ».

  • [Traduction] « [...] étant donné qu'au moins trois candidats proposés par la direction, soit Roger Demers, Marc Duchesne et Pierre Lépine, semblent déjà avoir une expérience pertinente dans le domaine financier ou comptable, le dissident n'a pas suffisamment expliqué pourquoi le conseil aurait absolument besoin de plus de savoir-faire financier puisque les deux candidats proposés par le dissident semblent avoir [...] des antécédents dans le domaine financier. Les deux candidats proposés par la direction, soit René Branchaud et Richard Devitre, que le dissident cherche à remplacer possèdent en revanche, respectivement, un savoir-faire dans le domaine juridique et dans le domaine environnemental, ce qui peut être considéré comme une saine diversification des compétences globales que possède le conseil dans son ensemble. »

  • [Traduction] « [...] le dissident n'a pas clairement établi la nécessité de modifier la composition du conseil à ce moment ».

L'actionnaire dissident cherche à obtenir une influence notable sur votre conseil en remplaçant deux des administrateurs actuels de Dynacor par les candidats de l'actionnaire dissident. L'actionnaire dissident n'a pas élaboré de plan ni de vision pour Dynacor si ce n'est que de vendre la propriété Tumipampa pour une fraction de sa valeur et nous ne pouvons pas risquer l'avenir de la Société et les résultats positifs que nous avons récemment enregistrés en nous fiant à un groupe qui n'a pas fait ses preuves. Nous ne pouvons pas nous lancer dans une période de destruction de valeur, d'absence de plan et de gaspillage d'argent.

Votre conseil est d'avis que l'élection des candidats de l'actionnaire dissident n'est pas dans l'intérêt de Dynacor ou des actionnaires de Dynacor et vous recommande de voter EN FAVEUR des candidats de Dynacor et de vous ABSTENIR de voter pour les candidats de l'actionnaire dissident.

Un tableau est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/1011985f_0.pdf

Nous avons travaillé fort chez Dynacor pour que votre investissement crée de la valeur à long terme. Seul votre vote peut protéger votre investissement.

Malheureusement, l'actionnaire dissident refuse de prendre en considération les intérêts des actionnaires. Plutôt que d'amorcer un dialogue constructif sur les préoccupations qu'elle pourrait avoir, l'actionnaire dissident a choisi de provoquer une course aux procurations à la fois nuisible et inutile qui entraînera une perte de temps et d'argent. Les représentants triés sur le volet de l'actionnaire dissident dont les compétences sont douteuses et qui n'ont aucune expérience dans le secteur ni aucune stratégie à proposer, ne seront là que pour servir les intérêts de l'actionnaire dissident.

UNE ÉQUIPE CHEVRONNÉE ET EXPÉRIMENTÉE

Pour que Dynacor puisse réussir dans son marché concurrentiel, il lui faut une vision, une attention portée aux détails et le soutien et l'orientation d'un conseil expert qui comprend l'entreprise et connaît les subtilités dont il faut faire preuve pour mettre en œuvre la stratégie de la Société dans le secteur minier. L'actuel conseil de Dynacor est composé d'administrateurs compétents et dévoués qui comprennent tant le secteur que la Société.

Le tableau qui suit présente les compétences que possède actuellement chaque candidat au poste d'administrateur :

http://media3.marketwire.com/docs/1011985f_1.pdf

La direction estime qu'il est dans l'intérêt de la Société de garder des membres du conseil qui sont expérimentés, qui connaissent bien les activités de la Société et qui peuvent assurer la continuité de sa direction.

Tous les candidats au poste d'administrateur de Dynacor sont des professionnels expérimentés et prospères avec d'excellentes réputations. Tous les candidats au poste d'administrateur de la Société sont indépendants, à l'exception du président et du chef de la direction. Ces derniers comprennent leurs obligations de fiducie envers la Société et les ont toujours remplies. Les compétences, l'expérience et les parcours éducationnel et professionnel de chacun des candidats de la Société sont plus amplement décrits dans les biographies suivantes :

JEAN MARTINEAU a travaillé au sein de l'industrie minière canadienne pendant plus de 25 ans à titre d'administrateur et de gestionnaire de petites sociétés d'exploration. Au cours des 20 dernières années, il s'est concentré sur l'Amérique du Sud et a acquis une connaissance approfondie de la gestion de sociétés de ressources naturelles de cette région. Sa connaissance de l'Amérique latine a été d'une importance primordiale dans le cadre du développement des activités de Dynacor au Pérou. Il a également brièvement travaillé en tant que courtier en placements et il a évolué dans l'industrie des pâtes et papiers pendant plus de 10 ans, dont 4 ans à titre d'assistant-surintendant d'une usine de pâte du Venezuela.

RENÉ BRANCHAUD possède 30 ans d'expérience dans le secteur minier. Il siège au conseil d'administration de cinq sociétés ouvertes inscrites à la cote de bourses canadiennes. Au cours de sa carrière, il a pris part, en tant qu'administrateur et avocat, à de nombreuses fusions, acquisitions, offres publiques d'achat et opérations de financement de sociétés minières. Il possède une vaste expérience des sociétés minières dont les projets sont réalisés en Amérique du Sud. Il fait partie du The Canadian Legal LEXPERT® Directory de 2014 dans le secteur minier. Les éditions 2014 et 2015 des répertoires Best Lawyers in Canada reconnaissent M. Branchaud comme l'un des meilleurs praticiens dans le domaine du droit des ressources naturelles. Il a également été désigné « Best Lawyers' 2014 Lawyers of the Year in Montreal » par Best Lawyers en matière de droit des ressources naturelles. M. Branchaud est reconnu par le 2014 Lexpert/Report on Business Special Edition - Corporate, parmi les leaders en droit des affaires au Canada. M. Branchaud est membre des comités consultatifs de la Bourse de croissance TSX et de l'Autorité des marchés financiers (pour les questions relatives aux valeurs mobilières).

EDDY CANOVA est géologue professionnel. Avec plus de 35 ans à évoluer au Canada, en Amérique centrale, en Amérique du Sud et en Afrique occidentale dans les secteurs de l'or, des métaux de base, des gisements cuivre-or porphyrique, du nickel et des EGP, du fer et de l'uranium, M. Canova possède une vaste expérience en exploration et en exploitation minières. Au cours de sa carrière, il a mené des projets en tant que géologue, gestionnaire de projet, gestionnaire de mine, directeur de l'exploration et vice-président directeur, Exploration (Corporation Minéraux Alexandria et Rogue Resources Inc.), des premières étapes d'exploration aux activités d'évaluation économiques préliminaires, de préfaisabilité, de faisabilité et de production à ciel ouvert et souterraine. M. Canova a contribué à des entreprises en démarrage et à l'acquisition de propriétés. Il a effectué plusieurs présentations auprès d'institutions financières et de firmes de courtage à des fins de financement et de mobilisation de capitaux et il a réussi à convaincre des banques de financer des projets de développement pour les amener au stade de la production. Il a aussi participé à des présentations minières techniques à des investisseurs éventuels. M. Canova siège depuis 10 ans aux conseils d'administration de diverses entreprises en exploitation dans l'industrie minière : Corporation Minéraux Alexandria, Cassius Ventures Ltd., Folkstone Capital Corp. et Dynacor.

RICHARD DEVITRE est membre de cinq conseils d'administration de petites sociétés œuvrant dans l'industrie minière, y compris Orbite Aluminae Inc., Ressources Minières Pro-or Inc., J.A.G. Mines Ltd., Malaga Inc. et maintenant Dynacor. Au moment de la création de la Société en 2006, M. Devitre a démissionné de ses fonctions d'administrateur auprès de chaque conseil où il siégeait pour se consacrer entièrement à son rôle auprès de Dynacor. Il se spécialise en sciences environnementales et plus particulièrement dans l'interaction entre l'eau fraîche et les sédiments. M. Devitre a enseigné dans quatre universités différentes en Suisse et au Canada. Il a également contribué à plusieurs projets à Val D'or, au Québec (Canada) portant sur les sédiments miniers et les bassins de résidus. Il parle couramment l'anglais, le français et l'espagnol et maîtrise aussi ces langues à l'écrit. Il vit en Amérique latine depuis les 13 dernières années et dirige un important commerce d'exportation au Costa Rica. Ses services de consultant international en sciences environnementales sont fréquemment retenus par diverses organisations internationales. Il a aussi acquis un savoir-faire en responsabilité sociale d'entreprise. M. Devitre a de nombreux contacts à l'échelle mondiale avec divers groupes financiers, dont certains ont investi dans Dynacor.

ROGER DEMERS, CPA, FCPA, est Fellow de l'Ordre des comptables professionnels agréés du Québec et membre de l'Institut Canadien des Comptables Agrées. Il a complété sa formation de comptable agréé à l'Université Laval en 1970. M. Demers possède une vaste expérience des domaines de la finance et de l'expertise comptable après avoir travaillé pendant les 30 dernières années à titre d'associé de Raymond Chabot Grant Thornton. Il y a été associé responsable des institutions financières, des dossiers clients, de la conception et mise en place des systèmes de gestion, des entreprises de fabrication et de distribution ainsi que du financement d'entreprises et il était également président du comité des secteurs d'activité. Entre 1995 et 2007, il a occupé les fonctions de vice-président pour la Ville de Québec et Chaudière-Appalaches et a été nommé chef des dix bureaux de la région et supervisait 260 associés et employés. M. Demers a été membre du Conseil de Direction de Raymond Chabot Grant Thornton jusqu'au 1er juin 2007. M. Demers est administrateur de sociétés certifié (ASC). Il est actuellement administrateur de diverses entités publiques et privées (soit Sigma Industries Inc., la Fondation Universitas, Capital Régional et Coopératif Desjardins et le comité d'audit du régime de retraite des employés de la Ville de Québec). Il fut administrateur de la Banque de Développement du Canada et de l'Administration de Pilotage des Laurentides pendant 32 ans. Il a aussi été trésorier de la Société du patrimoine militaire de la Citadelle et du Royal 22e Régiment, de même que président de plusieurs fondations et organismes communautaires. Il est colonel honoraire de l'Aviation canadienne et il s'est vu décerner la Médaille du jubilé de la Reine Elizabeth II pour ses bons et loyaux services comme colonel honoraire. De plus, il a reçu la Mention Élogieuse du commandant en chef à l'intention des unités. M. Demers est président du comité d'audit de la Société.

JEAN DEPATIE possède plus de 45 ans d'expérience nationale et internationale en géologie économique. Il a obtenu un baccalauréat en 1959 et un baccalauréat ès sciences en géologie en 1963 de l'Université de Montréal, de même qu'une maîtrise ès sciences en géologie en 1964 de l'Université Laval, à Québec. Depuis, M. Depatie a beaucoup travaillé dans l'industrie minière, en tant que vice-président, Exploration du Groupe SNC (9 ans), de Mines Sullivan inc. (5 ans) et du groupe de sociétés Ste-Geneviève (5 ans). Après avoir occupé pendant deux ans (de 1993 à 1995) le poste de président de La Société Minière Louvem Inc., société comptant divers projets au Québec, M. Depatie est devenu président et chef de la direction d'Explorations Cambiex Inc. en 1995. En 1997, il est devenu président de Les Ressources Gold Hawk Inc. (TSX-V), dont le plus important actionnaire était Meridian Gold Inc. et qui comptait des projets aurifères au Canada et au Pérou. Il est toujours président de Decamine Inc., cabinet d'experts-conseils spécialisé dans les sciences de la terre et la géologie économique. Il a aussi été membre du conseil d'administration de plusieurs sociétés minières cotées en bourse, y compris Glamis Gold Inc. (NYSE, TSX), qui a été vendue à Goldcorp en 2006 pour 21,3 milliards de dollars, Novicourt Inc. (TSX), Mines Richmont inc. (AMEX, TSX) et La Société minière Louvem inc. (TSX-V). Au cours de sa carrière, M. Depatie a contribué au financement et à la mise en production de la plus importante mine de graphite au monde : la mine de graphite Stratmin. Il est l'ancien président (de 1980 à 1981) de l'Ordre des géologues du Québec et, en 1990, il a reçu le Prix d'excellence du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles.

MARC DUCHESNE est comptable professionnel agréé et possède plus de 25 ans d'expérience en finance et en gestion à titre de cadre auprès d'importantes sociétés situées au Québec, plus récemment à titre de vice-président directeur, Finances de Les Mines de fer Consolidées Thompson (« Thompson »), qui a été acquise par Cliffs Ressources naturelles inc. M. Duchesne s'est joint à Thompson en 2006 et a activement participé à toutes les phases de sa croissance. En plus de superviser la communication de l'information financière, d'exercer un certain contrôle et de planifier le budget, M. Duchesne a dirigé et supervisé des projets liés aux dépenses en immobilisations dans le cadre de la phase cruciale de développement de la mine et, en outre, lui et l'équipe de Thompson ont amassé plus de 850 millions de dollars en financement. Chez Thompson, il a conseillé le conseil d'administration à l'égard de décisions stratégiques (fusions et acquisitions, financement et prise de contrôle de la société pendant la phase de construction) et il a activement participé à la négociation et à la réalisation d'un placement stratégique de 240 millions de dollars de Wuhan Iron and Steel Company (« WISCO »), un des plus importants producteurs d'acier de la Chine, de même que d'accords d'exploitation avec WISCO, Worldlink Resources of China et SK Networks Co., filiale du troisième plus grand conglomérat coréen, SK Group.

PIERRE LÉPINE est vice-président directeur et cofondateur du Groupe ABP. Il a auparavant occupé les postes de directeur, Investissement Placements Privés, à la Caisse de dépôt et placement du Québec de 2006 à 2008 et de vice-président, Développement corporatif chez GL&V Inc. de 1998 à 2005. De 1996 à 1998, il était vice-président, Fusions et Acquisitions de Financière Banque Nationale et de 1989 à 1996, il était vice-président, Financement corporatif de PricewaterhouseCoopers. Dans le cadre de son emploi chez GL&V Inc., M. Lépine a revu et mené de nombreuses propositions et opérations de fusions et acquisitions, tant à l'échelle nationale qu'internationale, pour une valeur totale de centaines de millions de dollars. Aussi, M. Lépine a servi en tant qu'observateur du conseil d'administration et du comité d'audit de GL&V Inc., en plus d'être en charge des relations avec les investisseurs. M. Lépine détient un baccalauréat en administration des affaires et est membre de l'Ordre des comptables professionnels agréés du Québec. Il est actuellement membre du conseil d'administration de Tomagold Corporation et agit à titre de président du comité d'audit. Il est également administrateur du Groupe ABP et du Collège St-Jean Vianney et a auparavant été administrateur du Centre International de Couchage C.I.C. Inc.

La Société continue de recruter de nouveaux candidats afin d'ajouter de la valeur pour les actionnaires, par la participation de dirigeants expérimentés au conseil et à la direction, et perçoit cette approche de gestion comme une manière efficace de faire croître la Société dans l'avenir.

SEULS LES INTÉRÊTS DU CONSEIL ACTUEL S'HARMONISENT AVEC CEUX DES ACTIONNAIRES

Les intérêts du conseil actuel s'harmonisent avec les vôtres. Tous les membres qui siègent actuellement au conseil sont actionnaires de la Société et, à la date de clôture des registres, ils étaient collectivement propriétaires de 572 278 actions.

À l'exception d'une société minière, aucune des sociétés faisant partie du groupe de comparaison de Dynacor, tel qu'il est indiqué dans la circulaire de sollicitation de procurations de la direction, n'a adopté de lignes directrices en matière de propriété de titres. Dynacor n'est pas différente de ces sociétés. Les sociétés qui ont adopté des lignes directrices en matière de propriété de titres exigent généralement de leurs administrateurs qu'ils détiennent, dans un délai donné suivant leur nomination (de trois à cinq ans), un nombre de titres de capitaux propres représentant deux à trois fois leur salaire de base annuel ou, s'il s'agit du président et chef de la direction, deux à cinq fois son salaire de base annuel.

La provision annuelle de base des administrateurs de Dynacor s'établit à 8 750 $. Les six administrateurs qui sont candidats à la réélection cette année détiennent actuellement des titres de capitaux propres représentant plus de deux fois leur provision annuelle de base et le président et chef de la direction de Dynacor se conforme également à cette exigence puisqu'il détient plus de deux fois son salaire de base annuel.

Dès lors, malgré ce que l'actionnaire dissident prétend en ce qui concerne les titres de capitaux propres détenus par les membres de la direction de Dynacor, les administrateurs et le président et chef de la direction détiennent suffisamment de titres pour que les intérêts à long terme des actionnaires de la Société s'harmonisent avec ceux de ses administrateurs et de ses dirigeants.

NOUS AVONS FAIT NOS PREUVES PAR NOTRE ENGAGEMENT À OBTENIR DES RÉSULTATS ET À ACCROÎTRE LA VALEUR POUR LES ACTIONNAIRES

Le conseil de Dynacor a répondu aux préoccupations des actionnaires et est axé sur un plan stratégique à long terme visant à accroître la valeur pour les actionnaires par un contrôle des coûts, par des opérations permettant de créer de la valeur et par des décisions prudentes lorsque vient le temps d'investir. Sous la direction d'une équipe de direction expérimentée qui s'appuie sur des réalisations reconnues tant en matière d'exploration que de développement, la Société a renforcé sa situation financière et est appelée à croître.

Votre conseil et votre équipe de direction ont une vision claire et réaliste qui, selon nous, place Dynacor dans une position idéale pour créer de la valeur à long terme pour ses actionnaires.

Les réalisations du conseil et de la direction de Dynacor sont reconnues au sein de votre Société; ils ont livré des résultats fiables sur lesquels vous pouvez vous fonder, comme en atteste l'information financière clé qui suit :

  • Des ventes de plus de 100 millions de dollars canadiens pour les trois dernières années;
  • Une série actuelle de seize trimestres consécutifs rentables au sein d'un des pires marchés baissiers des ressources des sociétés à petite capitalisation;
  • Une amélioration constante de sa situation financière au cours des cinq dernières années et aucune dette;
  • Une hausse du cours de l'action de 30,8 % à ce jour en 2015 (cours de clôture de 2,12 $ en date du 9 juin 2015).

Un graphique est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/1011985f_2.pdf

Grâce à leur vision et à leurs objectifs de développement des actifs miniers tout en évitant une dilution des actionnaires qui serait à la fois inutile et indésirable, le conseil et la direction, sous la direction de Jean Martineau et de son énorme expérience péruvienne et latino-américaine, ont également prouvé le succès du modèle d'affaires unique de Dynacor d'un point de vue opérationnel :

  • Depuis son dernier financement à 1,05 $ CA en décembre 2010, Dynacor n'est pas retournée sur le marché pour un financement additionnel et a maintenu des programmes d'exploration intéressants sur sa propriété phare Tumipampa tout en continuant d'améliorer la situation financière de la Société et en voyant la hausse continue de la valeur de ses actions, ce qui a permis de grandement accroître la valeur pour ses actionnaires;

  • Dynacor a fait l'acquisition d'une usine de concentration de 50 tonnes par jour dans le but de générer des flux de trésorerie pour faciliter le financement des programmes d'exploration pour développer le potentiel de son projet Tumipampa;

  • Dynacor a augmenté au fil du temps la capacité de l'usine Metallex (à Huanca), faisant passer étape par étape sa capacité initiale de 50 tonnes par jour à sa capacité actuelle de 250 tonnes par jour, pour une augmentation de la production aurifère qui atteint plus de 75 000 onces d'or et des ventes d'or et d'argent de plus de 100 millions de dollars américains en 2013.

  • La Société a récemment obtenu un permis de construction visant la construction d'une nouvelle usine de concentration de 300 tonnes par jour à Chala (l'usine Veta Dorada). L'usine est actuellement en construction et l'exploitation devrait débuter au deuxième trimestre de 2016;

  • La Société a obtenu un autre permis visant l'agrandissement de l'usine Metalex (à Huanca) qui passera d'une production de 250 tonnes par jour à une production de 300 tonnes par jour et qui sera opérationnelle en juillet 2015;

  • Les activités d'exploration du projet Tumipampa s'accélèrent alors que la société procède à l'excavation d'une seconde coupe transversale afin de fournir un accès à plus de structures minéralisées souterraines. La campagne d'exploration actuelle permettra de procéder au premier calcul du rapport réserve/ressource (43-101), prévu au premier semestre de 2016;

  • Bon nombre de sociétés essaient de copier le modèle d'affaires de Dynacor ou du moins, de se lancer sur le marché du traitement du minerai au Pérou où Dynacor a accumulé 17 ans d'expérience et a acquis une grande compréhension de la nécessité de se fonder sur la confiance et l'honnêteté pour faire affaire avec les fournisseurs de minerai du pays.

Les réalisations et les résultats récents qui sont mentionnés ci-dessus et que le conseil et la direction actuels ont obtenus montrent qu'ils sont attachés à un plan à long terme visant la création de valeur pour tous les actionnaires. Ils montrent aussi que le conseil et la direction actuels ont pris l'engagement de renforcer Dynacor et sont les mieux placés pour évaluer les meilleures solutions possibles pour le déploiement de capitaux dans le but de maximiser la valeur pour tous les actionnaires.

LES CANDIDATS DE L'ACTIONNAIRE DISSIDENT NE REPRÉSENTENT PAS LES INTÉRÊTS DES ACTIONNAIRES DE DYNACOR

Les candidats proposés ne représentent pas les intérêts de tous les actionnaires et sont vus comme étant intéressés. Ils n'accroîtront pas la valeur des actionnaires et pourraient en réalité, si l'on tient compte de leurs antécédents, avoir une incidence défavorable sur celle-ci.

L'actionnaire dissident, qui ne connaît pas le secteur minier et n'y participe pas, souhaite vendre la propriété Tumipampa pour une fraction de sa valeur. Le problème que pose le manque de connaissance du secteur minier de la part de l'actionnaire dissident est exacerbé par le fait que ses deux candidats ne connaissaient absolument rien du secteur minier. Aucun des deux candidats de l'actionnaire dissident n'a la crédibilité ou le plan nécessaire pour créer de la valeur à long terme pour les actionnaires.

En outre, aucun des candidats proposés ne connaît les marchés financiers canadiens. Leur seule expérience à titre d'administrateur se limite à des émetteurs du NASDAQ et du NYSE. Ainsi, il apparaît évident que les candidats de l'actionnaire dissident ne possèdent pas l'expérience pertinente pour superviser la Société, un émetteur inscrit à la TSX, et prendre des décisions éclairées à son égard, surtout dans un secteur qu'ils ne connaissent pas du tout.

J. Randall Waterfield et David Sandberg travaillent souvent ensemble dans le cadre de courses aux procurations et pour prendre le contrôle de conseils de sociétés, ce qui fait non seulement foi de leur incapacité à communiquer efficacement et à travailler avec des conseils d'administration déjà en place au sein de sociétés dans lesquelles l'actionnaire dissident investit, mais reflète également leur profond caractère belliqueux.

LE MANQUE D'EXPÉRIENCE DES CANDIDATS DU DISSIDENT AINSI QUE LEUR IMPLICATION PASSÉE DANS DE NOMBREUSES POURSUITES RENDRONT VOTRE INVESTISSEMENT PLUS RISQUÉ

Compte tenu de tous ces éléments, y compris l'implication passée des candidats proposés dans de nombreuses poursuites et courses aux procurations, votre conseil est d'avis qu'il est très risqué pour les actionnaires de Dynacor de voter pour les candidats de l'actionnaire dissident.

Nous ne pouvons pas risquer l'avenir de Dynacor ni les résultats positifs que nous avons récemment enregistrés en nous fiant à un groupe de belligérants qui n'a pas fait ses preuves. Nous ne pouvons pas nous lancer dans une période de destruction de valeur, d'absence de plan et de gaspillage d'argent.

LES CANDIDATS DE L'ACTIONNAIRE DISSIDENT POURRAIENT PARALYSER VOTRE CONSEIL ET NUIRE À LA VALEUR POUR LES ACTIONNAIRES

Bien que l'actionnaire dissident ait fait de sérieuses allégations concernant le caractère inadéquat de l'expérience et des compétences du conseil et de la direction, l'actionnaire dissident ne propose que deux candidats à l'élection. Si les candidats de l'actionnaire dissident étaient élus, nous devrions sérieusement mettre en doute leur capacité à travailler et à collaborer de façon harmonieuse avec les autres membres du conseil et avec la direction. L'arrivée des candidats de l'actionnaire dissident au conseil gênera grandement la capacité de la Société de mettre en œuvre de façon efficace son plan stratégique, donnera vraisemblablement lieu à des comportements hostiles et à de l'animosité, ce qui pourrait à son tour avoir pour effet défavorable de paralyser le conseil.

De plus, l'incidence défavorable que pourrait avoir l'arrivée des effectifs de l'actionnaire dissident sur nos employés clés et les relations que nous entretenons avec nos clients et nos partenaires stratégiques nuirait grandement à la valeur pour les actionnaires. Les candidats de l'actionnaire dissident pourraient menacer la valeur à long terme de votre investissement en perturbant la mise en œuvre d'un plan stratégique visant à mettre Dynacor sur la voie de la croissance durable tant des produits d'exploitation que des profits.

CONFLIT D'INTÉRÊTS : L'INITIATIVE DE L'ACTIONNAIRE DISSIDENT EST INTÉRESSÉE ET ABUSIVE

L'actionnaire dissident connaît la valeur que votre conseil est en train de créer pour tous les actionnaires en développant les projets de Dynacor. C'est précisément pour cette raison qu'en septembre 2014, l'actionnaire dissident a fait à votre conseil une offre visant à acquérir Dynacor. Cette offre a été rejetée par le conseil parce que l'opération proposée était, selon nous, clairement sous-évaluée et contraire aux intérêts de la Société. L'actionnaire dissident essayait d'acquérir Dynacor pour une fraction de sa valeur. L'actionnaire dissident n'a jamais accepté notre décision et souhaite maintenant obtenir une influence solide sur le conseil en ne détenant environ que 7 % des actions. Le conseil exhorte maintenant les actionnaires à se demander quelle est la véritable intention de l'actionnaire dissident.

Les actions de l'actionnaire dissident ne sont ni justifiées ni nécessaires puisque la stratégie en place de Dynacor est en voie de créer de la valeur pour tous les actionnaires et non pas seulement certains d'entre eux. L'actionnaire dissident n'apporte aucune valeur ajoutée sur le plan stratégique ni d'ailleurs une stratégie d'exploration et de développement qui soit cohérente. L'actionnaire dissident s'est clairement fixé un ordre du jour différent. Dynacor, par contre, a mis en place un conseil expérimenté pour représenter les intérêts de TOUS les actionnaires.

CE SERONT LA SOCIÉTÉ ET ULTIMEMENT LES ACTIONNAIRES QUI PAIERONT POUR LA COURSE AUX PROCURATIONS DE L'ACTIONNAIRE DISSIDENT

Selon les estimations du conseil, les coûts devant être pris en charge par Dynacor pour protéger votre Société relativement à la course aux procurations de l'actionnaire dissident seront importants.

La présente course aux procurations détourne clairement notre attention de nos activités de base et de notre plan stratégique, en plus de nous avoir forcés à engager d'importantes dépenses, qui sont aux frais de TOUS les actionnaires de Dynacor. Il est malheureux que Dynacor et ses actionnaires se voient dans l'obligation d'engager de telles dépenses additionnelles et de détourner inutilement leur attention en raison de la course aux procurations, surtout lorsque nous venons tout juste d'amorcer la construction de notre nouvelle usine à Chala et l'expansion de nos activités d'exploration sur la propriété Tumipampa à la suite des excellents résultats obtenus par ce projet.

L'ACTIONNAIRE DISSIDENT METTRA EN PÉRIL LES GAINS DE DYNACOR

Contrairement au plan d'action responsable du conseil actuel, l'actionnaire dissident veut anéantir les progrès réalisés et le travail que nous avons accompli à un moment très important pour la Société. L'actionnaire dissident veut se défaire de deux membres d'un conseil responsable simplement parce que ce n'est pas l'actionnaire dissident qui prend les décisions et parce que les décisions du conseil actuel viennent mettre en lumière la nature douteuse de la vision de l'actionnaire dissident.
Au lieu d'un plan stratégique mis en œuvre par des membres du conseil très expérimentés dans le domaine minier, le soi-disant « plan » de l'actionnaire dissident consiste à vous demander de compter sur eux pour trouver une façon de faire. Ne laissez pas la rhétorique de l'actionnaire dissident influencer votre vote.

Le changement que l'actionnaire dissident veut imposer nous empêchera d'aller de l'avant avec notre plan d'affaires. L'actionnaire dissident n'a ni de véritables motifs pour demander des changements ni de plan sérieux ou crédible.

Maintenir la direction expérimentée et la surveillance du conseil actuel dans le cadre de la mise en œuvre de leur plan stratégique à long terme visant à créer de la valeur pour tous les actionnaires

Vous êtes invité à prendre une décision très importante qui aura une incidence sur l'avenir de notre Société et sur votre investissement. Il n'y a qu'un seul choix à faire. Protégez votre investissement : Votez aujourd'hui pour mettre fin à cette prise de contrôle sans paiement par l'actionnaire dissident et ses candidats incertains.

Les actionnaires sont exhortés à voter au moyen de leur formulaire de procuration imprimé sur papier BLANC EN FAVEUR de l'actuel conseil d'administration de Dynacor bien avant la date limite pour les procurations qui correspond au vendredi 19 juin 2015 à 17 h (heure de l'Est).

Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d'aide pour voter au moyen de votre formulaire de procuration imprimé sur papier BLANC, veuillez communiquer avec Laurel Hill Advisory Group, sans frais, en Amérique du Nord au 1-877-452-7184 (appels à frais virés à l'extérieur de l'Amérique du Nord au 416-304-0211) ou par courriel à assistance@laurelhill.com.

Nous aimerions vous remercier, au nom du conseil et de la direction, pour votre soutien continu.

Nous vous prions d'agréer, cher actionnaire de Dynacor, nos salutations distinguées.

Jean Martineau, Président et chef de la direction

Instructions pour exercer votre droit de vote en faveur de l'équipe de direction de Mines d'or Dynacor inc.

La Société est convaincue que lorsque les actionnaires connaîtront les faits et comprendront les motivations de la tentative de l'actionnaire dissident de prendre le contrôle de Dynacor, ils voteront en faveur des candidats de Dynacor au poste d'administrateur. Le conseil exhorte les actionnaires à NE PAS signer ni retourner les formulaires de procuration qui peuvent leur être envoyés par le groupe de l'actionnaire dissident.

NOUS EXHORTONS LES ACTIONNAIRES À EXPRIMER LEUR SOUTIEN AU CONSEIL EN VOTANT AU MOYEN DE LEUR FORMULAIRE DE PROCURATION IMPRIMÉ SUR PAPIER BLANC AVANT LA DATE LIMITE DU VOTE QUI CORRESPOND AU VENDREDI 19 JUIN 2015 À 17 H (HEURE DE L'EST).
Votre vote est important, peu importe le nombre d'actions ordinaires dont vous être propriétaire.

Compte tenu du délai limité, il est préférable de voter par téléphone ou par Internet.

VOTEZ AUJOURD'HUI UNIQUEMENT AU MOYEN DE VOTRE FORMULAIRE DE PROCURATION IMPRIMÉ SUR PAPIER BLANC!

Mise en garde concernant les prévisions émises

Certaines des informations données ci-dessus sont des prévisions qui impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant faire en sorte que les résultats actuels, la performance ou les réalisations de Dynacor ou les résultats de l'industrie soient substantiellement différents des résultats, performances ou réalisations futurs exprimés ou implicitement manifestés dans ces prévisions. Les informations données reflètent les attentes présentes de la direction concernant les événements et les performances futurs au moment de mettre sous presse le présent communiqué.

Renseignements

  • Si vous avez des questions ou avez besoin d'aide,
    veuillez communiquer avec : Laurel Hill Advisory Group
    Numéro sans frais en Amérique du Nord : 1-877-452-7184
    Appels à frais virés à l'extérieur de l'Amérique du Nord :
    416-304-0211
    assistance@laurelhill.com