CGA-Canada

CGA-Canada

20 mars 2013 08h00 HE

Un Canadien sur cinq témoin de tentatives d'escroquerie en période d'impôts

Selon un sondage de CGA-Canada, la majorité des Canadiens ne savent pas où s'adresser pour signaler une fraude

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE et OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 20 mars 2013) - Mars est le Mois de la prévention de la fraude. En plein cœur de la saison des impôts, l 'Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada) a publié aujourd'hui les résultats d'un sondage révélant qu'un Canadien sur cinq a déjà eu connaissance d'une tentative d'escroquerie en période d'impôts. Il est également intéressant de constater que, selon le sondage, une majorité (54 %) de Canadiens ne savent pas où s'adresser pour signaler ces incidents. Au nombre des escroqueries en période d'impôts, on trouve notamment l'hameçonnage, le vol d'identité, les faux organismes de bienfaisance et les fraudes par des spécialistes en déclarations de revenus.

Et ces escroqueries coûtent cher aux Canadiens. Parmi les Canadiens qui affirment avoir été victimes d'une escroquerie en période d'impôts ou connaître quelqu'un qui en a été victime, une personne sur cinq (soit 18 %) a indiqué que la victime avait perdu plus de 1 200 $.

« Les arnaqueurs affectionnent particulièrement la période des impôts, qui leur permet d'abuser de la confiance des Canadiens, en particulier des jeunes adultes qui s'y connaissent moins en fiscalité, affirme le président et chef de la direction de CGA-Canada, Anthony Ariganello. Il est important que les Canadiens apprennent à reconnaître les signes d'escroquerie et qu'ils sachent où s'adresser pour signaler les fraudes. »

CGA-Canada a élaboré un guide concis pour aider les contribuables à reconnaître les escroqueries en périodes d'impôts, à les éviter et à les signaler.

« Le guide fournit des exemples d'escroqueries, présente les signes dont il faut se méfier et offre des conseils à suivre pour éviter les escroqueries, explique la vice-présidente, Affaires publiques de CGA-Canada, Lorraine Pitt. Chaque année, les Canadiens perdent des millions de dollars par suite de fraudes. La prévention est essentielle si l'on veut se protéger, et protéger sa famille et ses amis, contre des escroqueries qui risquent de coûter cher en temps et en argent. »

CGA-Canada est membre du Forum sur la prévention de la fraude (http://www.bureaudelaconcurrence.gc.ca/eic/site/cb-bc.nsf/fra/h_00122.html) présidé par le Bureau de la concurrence. Pour en savoir plus sur le sondage et pour télécharger le guide de CGA-Canada, rendez-vous sur la page suivante : www.cga.org/canada-fr/fraude.

Au sujet de CGA-Canada

L'Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA Canada), fondée en 1908, fournit des services à 75 000 CGA et étudiants au Canada et dans près de 100 pays. Professionnels respectés dans les domaines de la comptabilité et de la gestion financière, les CGA travaillent en entreprise, dans le monde de la finance, dans le secteur public et en cabinet privé. CGA-Canada établit les exigences en matière d'accréditation et les normes professionnelles associées au titre de CGA, offre du perfectionnement professionnel, poursuit des activités de recherche et de défense des intérêts, et représente les CGA tant au pays que sur la scène internationale.

Visitez notre site Web : www.cga.org/canada-fr

Retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/cgacanada (en anglais)

Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/cgacanada (en anglais)

Note à l'intention des rédacteurs : Les résultats présentés dans ce communiqué sont issus d'un sondage mené par Ipsos Reid entre le 6 et le 12 février pour le compte de CGA-Canada. Dans le cadre du sondage, un échantillon de 2 009 Canadiens tiré du panel en ligne canadien d'Ipsos ont été interrogés en ligne. L'échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population adulte du Canada selon les données du dernier recensement et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Le degré de précision des sondages en ligne d'Ipsos est mesuré à l'aide d'un intervalle de crédibilité. Dans le cas présent, la marge d'erreur est de ± 2,5 % par rapport au résultat que l'on aurait obtenu si l'ensemble de la population adulte canadienne avait été consulté. Tous les questionnaires et sondages peuvent être affectés par plusieurs types d'erreurs, notamment les erreurs de couverture ou de mesure.

Renseignements