Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

18 avr. 2015 18h53 HE

Un cas de grippe aviaire confirmé dans une deuxième exploitation du sud de l'Ontario

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 18 avril 2015) -

Des tests préliminaires menés par la province d'Ontario ont permis de confirmer la présence de la grippe aviaire H5 sur une deuxième exploitation dans le comté d'Oxford, en Ontario. Il s'agit d'une exploitation de poulets reproducteurs de type à griller.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a placé la ferme en quarantaine afin de contrôler la propagation de maladie et l'industrie avicole a été informée afin de rehausser les pratiques en matière de biosécurité. L'ACIA procède actuellement à d'autres tests afin de confirmer la pathogénicité et de déterminer le sous-type précis et la souche du virus. La pathogénicité renvoie à la gravité de la maladie causée chez les oiseaux.

La grippe aviaire ne représente aucun risque pour la salubrité des aliments lorsque la volaille et ses produits dérivés sont manipulés et cuits correctement. La grippe aviaire affecte rarement les êtres humains qui n'ont pas de contact constant avec les oiseaux infectés. Les autorités en matière de santé publique sont prêtes à prendre les mesures préventives qui s'imposent.

Les premiers tests concernant la maladie ont été menés le 17 avril 2015 au laboratoire de santé des animaux à la l'Université de Guelph, après la mort subite d'oiseaux sur plusieurs jours au sein de l'exploitation de poulets.

Tous les oiseaux qui se trouvent sur les lieux infectés sont euthanasiés sans cruauté et éliminés conformément à la réglementation provinciale en matière d'environnement et aux lignes directrices reconnues à l'échelle internationale sur la lutte contre les maladies. En tant qu'organisme d'intervention principal, l'ACIA veillera à la quarantaine de l'exploitation infectée et déterminera une zone de surveillance environnante afin de mener d'autres essais et de prendre des mesures en matière de contrôle des déplacements. L'ACIA dirigera également l'abattage intégral des oiseaux, alors que la province offrira le soutien technique lié à l'élimination des carcasses. Une fois que tous les oiseaux auront été retirés, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) encadrera le nettoyage et la désinfection des basses cours, des véhicules, du matériel et des outils dans le but d'éliminer toute matière contagieuse restante possible.

L'ACIA, la province d'Ontario, le propriétaire des oiseaux infectés et l'industrie de la volaille collaborent étroitement afin de gérer la situation. Les deux ordres de gouvernement collaboreront avec l'industrie de la volaille afin de traiter les problèmes au fur et à mesure qu'ils surviennent. Le secteur de la volaille canadien exerce actuellement un niveau de biosécurité élevé qui réduit le risque de propagation de la maladie.

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Relations avec les médias
    613-773-6600