Aviation royale canadienne

Aviation royale canadienne
Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

15 juin 2012 16h00 HE

Un commandant exceptionnel de l'Aviation royale canadienne repose enfin parmi les siens

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 13 juin 2012) - Soixante ans après sa mort survenue en 1952, le Maréchal de l'Air (M/air) Harold « Gus » Edwards, qui a participé aux deux guerres mondiales et est l'un des pères fondateurs de la force aérienne nationale du Canada, a été réinhumé aujourd'hui dans la section du Cimetière militaire national (CMN) du Cimetière Beechwood lors d'une cérémonie solennelle qui s'est déroulée à Ottawa.

« Cette cérémonie nous donne l'occasion de rendre hommage à l'un des héros militaires du Canada, à un pionnier de l'aviation canadienne qui a posé les assises ayant permis à l'Aviation royale canadienne de devenir la force de combat de première classe que nous connaissons aujourd'hui », a indiqué l'Honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale. « Aujourd'hui, le Maréchal de l'Air Edwards a été porté en terre parmi ses compagnons d'armes. Il s'agit de l'endroit idéal pour le dernier repos d'un homme ayant consacré autant d'années et d'énergie au service du Canada et de ses forces armées. »

Le Lieutenant-général André Deschamps, commandant de l'Aviation royale du Canada (ARC), Suzanne Edwards, fille du M/air Edwards, ainsi que d'autres distingués invités étaient présents à la cérémonie.

Le M/air Edwards s'est porté volontaire pour être pilote de chasse au sein du Royal Naval Air Service durant la Première Guerre mondiale. Il a participé aux combats sur les lignes de front et a été fait prisonnier, après qu'il ait abattu un avion ennemi et que son propre appareil ait également été descendu. Lorsqu'on l'a libéré à la fin de la guerre, il s'est porté volontaire pour combattre en Russie au sein de la Royal Air Force (RAF). Entre les deux guerres, il a participé à la cartographie aérienne du Manitoba et a agi comme commandant de la station Dartmouth de l'ARC. Son courage et sa compassion lui ont valu de passer du grade de colonel d'aviation (1939) à celui de maréchal de l'Air (1942) en un temps record. En tant que commandant en chef de l'ARC outremer, il n'a ménagé aucun effort pour que les aviateurs canadiens demeurent regroupés - conformément à la politique du gouvernement du Canada sur la « canadianisation » des unités - plutôt que d'être dispersés parmi les unités de la RAF.

« Le Maréchal de l'Air Edwards est l'un des pères de l'Aviation royale canadienne, et il est normal que nous honorions sa mémoire en le réinhumant dans le Cimetière militaire national », a déclaré le Lieutenant-général Deschamps. « Visionnaire et fier Canadien, le Maréchal de l'Air Edwards a joué un rôle prépondérant dans la création des escadrons "canadianisés" de la série 400 grâce auxquels les aviateurs, puis les équipages au sol, ont pu demeurer unis au sein de leurs propres escadrons de l'Aviation royale canadienne. »

Le combat visant à permettre aux hommes et aux femmes de la force aérienne du Canada de servir ensemble au sein de l'Aviation royale canadienne et de relever d'une structure de commandement canadienne a valu au Canada une plus grande reconnaissance de sa contribution à la guerre aérienne au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il a également pavé la voie à la mise sur pied d'une force aérienne canadienne distincte et fière.

Les membres de la famille ainsi que des amis proches du M/air Edwards étaient présents à la cérémonie. À la mort du M/air Edwards, sa femme et sa fille n'avaient pu assister à l'inhumation de ce dernier dans la section civile du cimetière, conformément à la coutume militaire de l'époque voulant que les femmes ne soient pas admises sur le site d'un enterrement. Le M/air Edwards, qui est mort de cause naturelle le 23 février 1952 à l'âge de 59 ans, n'avait pas eu droit à une inhumation dans la section militaire du cimetière en raison du règlement de l'époque aux termes duquel seuls les militaires en service actif au moment de leur mort pouvaient y être inhumés. Aujourd'hui, tous les militaires en service ou ayant obtenu une libération honorable de la Force régulière ou de la Réserve des Forces canadiennes peuvent être inhumés au Cimetière militaire national.

« Ce leader remarquable n'est pas - et ne sera pas - oublié », a déclaré le Colonel Sam Michaud, ancien commandant de la 12e Escadre Shearwater (connue sous le nom de station Dartmouth de l'ARC à l'époque du M/air Edwards), qui a agi comme trait d'union avec la famille Edwards afin d'organiser la cérémonie de réinhumation. « Le M/air Edwards a travaillé sans relâche afin de mettre sur pied l'Aviation royale canadienne qui fait aujourd'hui notre fierté, tout en respectant sa devise : "Le bien-être des troupes avant tout. " Nous lui devons beaucoup, et la présente cérémonie constitue notre façon de souligner les réalisations immenses du M/air Edwards et de lui dire merci. »

Le M/air Edwards a été intronisé au Panthéon de l'Aviation du Canada lors d'un souper de gala qui a eu lieu à Montréal, le 14 juin 2012. Il a été honoré pour sa contribution exceptionnelle à la mise sur pied de l'Aviation royale canadienne, depuis ses débuts fragiles et incertains jusqu'à son apogée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, alors qu'elle constituait la quatrième force aérienne Alliée en importance.

Note aux rédacteurs en chef/chefs des nouvelles :

Pour de plus amples renseignements à propos de la cérémonie, veuillez communiquer avec le Major Sonia Dumouchel Connock, des affaires publiques de l'Aviation royale canadienne. Vous pouvez la joindre par téléphone au 613-995-6318 ou par courriel à l'adresse Sonia.Connock@forces.gc.ca

Pour voir des images des funérailles de 1952 du M/air Edwards et de la cérémonie du 15 juin, veuillez visiter la Galerie d'image de l'ARC à l'adresse : http://www.rcaf-arc.forces.gc.ca/v2/index-fra.asp

Pour plus de renseignements sur le CMN, veuillez consulter le site suivant : http://www.cmp-cpm.forces.gc.ca/cen/ps/nmc-cmn-fra.asp

Renseignements